Jeudi 27 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

[Enquête] (1/2) Touba : Meurtres, braquages, incendies, les chiffres de l'horreur !

Single Post
[Enquête] (1/2) Touba : Meurtres, braquages, incendies, les chiffres de l'horreur !

(Touba, envoyé spécial) - Le constat est pathétique. Les chiffres font froid dans le dos. La recrudescence de l'insécurité, de la délinquance et du grand banditisme dans la capitale du Mouridisme est montée d'un cran: meurtres, agressions, braquages et vols à main armée se sont multipliés ces dernières années et ces dernières semaines notamment. Une situation qui préoccupe au plus haut niveau.

"Ils sont nombreux les délinquants et bandits qui ont fait de Touba leur refuge (…) ; les populations de Touba ne dorment plus du sommeil du juste à cause de l'insécurité qui y règne". Cette déclaration de Serigne Bass Abdou Khadre, porte-parole du khalife général des mourides, qui recevait le nouveau Directeur de la sécurité publique (Dsp), Abdoul Wahab Sall, le 20 janvier dernier, a témoigné de l'insécurité qui prévaut actuellement dans la cité religieuse. En effet, les populations du Baol et particulièrement de Touba, sont transies de peur.

Cette situation met en alerte les autorités administratives et sécuritaires de la zone qui cherchent les meilleurs dispositifs pour enrayer la machine criminelle. "Nous avons identifié le profil des criminels. Ce sont des gens d'ici et ils sont quotidiennement avec nous. Donc, on peut les identifier", tente d'apaiser le préfet de Mbacké, Makhtar Diop, qui présidait un Cdd, sur l'insécurité notée dans la localité.

Axes criminogènes
Les braquages à bord de véhicules, notamment des 4x4, et autres types d'agression sont devenus monnaie courante. Au registre des faits divers les plus fantastiques : des banques cambriolées (Cbao de Touba), des dizaines de stations services et magasins braqués, plusieurs cantines attaquées, des commerçants dépossédés et dépouillés de leurs biens, des centaines de millions Cfa emportés (c'est le cas du négociant en arachide, Balla Gaye, dont les 29 millions ont été emportés de son domicile, ainsi que le Libanais qui a perdu 80 millions Cfa lors d'un cambriolage par "le gang de la fameuse 4x4".

Pourtant, Touba compte deux commissariats et un poste de police, une brigade de gendarmerie, un escadron et une compagnie de la gendarmerie nationale qui travaillent en parfaite collaboration, d'après des autorités policières. A cela, il faut ajouter les postes de gendarmerie de Sadio, Ndindy et de Touba Belel qui permettent, selon une source policière, de "ceinturer la ville sainte" où la criminalité gagne du terrain. Une source de la gendarmerie révèle les axes criminogènes. Il s'agit, d'après notre informateur, du rond-point Khaira, l'entrée de Mbacké, Ndame Alaza, Sortie Darou Khoudoss, Keur Niang, Ndame, Darou Marnane, Gouye Mbine, Bountou Pikine, Belel, Gare boumak, Darou Tanzil, Dianatoul Mahwa, entre autres localités.

"Nous mettons beaucoup plus l'accent sur ces lieux", rassure-t-il.

Depuis plusieurs années, la ville sainte de Touba, pôle économique très étendue, est constamment en expansion. Mais les populations résignées n'ont pas le réflexe du renseignement. Ceci est dû au statut spécial de la cité.

Toutefois, pour le commissionnaire divisionnaire de Touba, ce qui se passe à Touba est à l'image de ce qui est constaté dans les autres localités du pays. Seulement, à l'en croire, "il y a une sorte d'amplification des faits, ce qui donne une autre image différente de la réalité du terrain". Aujourd'hui, calme-t-il, "la situation n'est pas alarmante, elle est même maitrisée".

42 bandes de malfrats démantelées, 37 personnes tuées en 2019
Quoi qu'il en soit, les chiffres font froid dans le dos. Car, pour l'année 2019, rien que les découvertes faites par la police sont plus qu'ahurissantes. En effet, il ressort de nos informations que la traque des délinquants lancée dans la ville et environs a permis aux différents commissariats de la cité religieuse de mettre hors d'état de nuire 1225 individus pour divers motifs. Les policiers de Touba ont également démantelé pas moins de 42 bandes de malfaiteurs qui perturbaient la quiétude des populations de Touba et environs, d'après les mêmes sources qui renseignent qu'au moins 807 véhicules et 598 motos ont été également immobilisés pour diverses infractions dans la circulation.

À signaler en outre qu'en 2019, quelque 34 vols avec violence, 57 recels, 34 cas d'homicides involontaires, ont été enregistrés sur les fichiers de la police. Celle-ci a également enregistré 3 cas de meurtres au courant de l'année 2019. Il s'agit de Sokhna Khady Sèye (25 ans) poignardée à mort, le 2 novembre 2019, au quartier Beugue Bamba de Touba Madiyana et du cas de Baye Daouda Touré (2 ans) et Serigne Mbacké Madina Touré (3 ans), égorgés dans la nuit du 26 au 27 septembre 2019, chez eux à Touba.

Même si pour la première affaire, le présumé meurtrier Cheikhouna Diop a été inculpé de meurtre avec préméditation et sera jugé par la Chambre criminelle, pour le double meurtre des enfants, l'on nous informe que des prélèvements effectués sur le lieu du crime ont été envoyé à Bordeaux, en France.

Par ailleurs, dans la lutte contre la circulation et l'utilisation des stupéfiants, une quantité de 12 992 grammes de chanvre indien, 2107 cornets, 119 joints, a été saisie dans la Commune de Touba, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019, d'après toujours le bilan fait par les policiers.

En outre, comme il est constaté dans plusieurs localités du pays, des opérations combinées entre la police et la gendarmerie sont en train d'être menées, depuis quelques semaines, à Touba. A cela, des patrouilles de routine sont également effectuées de manière parallèle par la gendarmerie.

Au même moment, la police a lancé, depuis le début du mois de janvier, une opération dénommée "Samu Sunu karangué", qui va se poursuivre jusqu'au 20 février prochain. Un dispositif permanent articulé autour de patrouilles et de check-points est mis en place. Le but, d'après un de nos informateurs, "d'avoir une présence dissuasive afin de faire revenir la sécurité chez les populations".

"Depuis que nous avons démarré cette opération, on a quand même constaté une accalmie", informe une source de la police de Ndamatou.

4 petits enfants morts par noyade, 5 autres dans des incendies
À Touba, même si l'insécurité constitue un réel problème social, le manque de vigilance les parents en est un autre. En tout cas, pas moins de 7 enfants ont perdu la vie soit par noyade, soit dans des incendies. La brigade des Sapeurs-pompiers de la 21ème compagnie de Touba a recensé 4 enfants âgés de 3 à 5 ans qui sont morts noyés dans des bassins. A cette liste, il faut ajouter le cas de Sangue (4 ans), Maguette (4 ans) et Amy Gueye (3 ans) qui ont péri 4 février dernier, dans un incendie, dans leur maison familiale, sise à Darou Marnane.

Mais, un autre drame similaire avait emporté, à Touba Béto, le 29 décembre 2019, deux bouts de bois de Dieu de même père et de même mère. "Ce n'est pas seulement une affaire des forces de sécurité, mais, il y a aussi un problème au niveau des familles. Les parents doivent redoubler d'efforts dans la vigilance", constate une source de la compagnie de la gendarmerie de Touba.

Ce que confirme le préfet du département, Makhtar Diop qui, au lendemain de la mort de ces trois enfants, a invité les parents à être beaucoup plus vigilants.

Pour le député de Touba, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly, par ailleurs vice-président de la commission sécurité et défense de l'Assemblée nationale, la cité de Bamba, qui a une dimension nationale et internationale, ne doit plus être considérée comme un gros village. "Les choses ont changé et la ville grandit de jour en jour. Les forces de l'ordre sont braves, mais il faut que tout un chacun y mette du sien", ajoute le parlementaire, qui préconise l'installation de comités de vigilance dans les différents quartiers.

Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly a par ailleurs dit avoir même demandé à la commission (défense et sécurité) de convoquer à l'hémicycle le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye pour s'expliquer devant les Sénégalais, à propos de cette problématique de l'insécurité à Touba et dans presque tout le pays.

Mais, il regrette de faire constater que jusqu'à présent, rien ne bouge dans sa "requête".

Assassinats à tout-va !
Les notes d'archives d'enquête en notre possession relèvent que cette vague de violences dans la cité religieuse date de plusieurs années. Beaucoup de cas de crimes y sont notés ces dernières années, les uns plus crapuleux que les autres. En effet, le 1er novembre 2012, un chambellan arrosait de balles un berger du nom d'Amadou Sow, âgé de 12 ans. Ce meurtre avait provoqué la furie de son bourreau pour avoir introduit ses moutons dans les champs d'un chef religieux de la place.

À Touba, c'est aussi la mort d'Ibrahima Samb, qui avait suscité beaucoup de réactions. Cette affaire impliquait 4 policiers qui l'avaient oublié dans la malle d'un véhicule au terme d'une opération de sécurisation.

Sur la liste macabre, il y a également le cas Fatou Binetou Diop, cette dame égorgée dans la nuit du 16 mars 2013, par son neveu Moussa Niang qui la soupçonnait de pratiques mystiques l'ayant empêché d'émigrer en Europe.

Le 9 Juillet 2014, Fatou Ndiaye Diané, une femme enceinte de 8 mois, reçoit des coups de pilon allègrement servis par sa coépouse. Le drame s'était passé au quartier Gouye Siaar à quelques lieues de l'héliport de Touba.

Quelque 5 jours après, c'est le commerçant Talla Bèye qui recevait un coupe-coupe fatal sur la tête, par une bande de malfaiteurs. Les faits se sont déroulés à Sam Bouqatoul Mubarak.

Le 10 août de la même année, Sourah prend le relai. Maguette Ndiaye est froidement poignardé à mort par son beau-fils. Un peu moins d'un mois plus tard, Abdou Ndiaye reçoit une balle à Taly Bu Bess. Il tentait de séparer deux jeunes qui se bagarraient.

Au début de l'année 2015, c'est le nommé Birane Ndiaye qui est poignardé à mort par son ami au marché Ocass de Touba.

Le 3 juillet 2015, une autre découverte macabre à Darou Karim suscitait l'émoi dans la ville sainte. Baye Seck (70 ans) vendeur de bois de chauffe, est retrouvé égorgé, les yeux exorbités.

Deux jours après, l'ange de la mort sévit au populeux quartier de Madiyana où Awa Thiam, une fillette de 3 ans était retrouvée abandonnée sans vie dans une maison. D'autres drames seront enregistrés par intermittence.

"Pression sur les enquêteurs" ?
Dans la ville sainte, des accusations font état de pressions qui seraient exercées sur les enquêteurs. Des allégations rejetées par des autorités judiciaires interpellées par Seneweb. "Nous faisons correctement notre travail de maintien de l'ordre et d'enquête, nous transmettons les dossiers au parquet, soit à Mbacké, soit directement au tribunal de Diourbel. On ne reçoit aucune pression venant de qui que ce soit", jure cette autorité sécuritaire qui ne doute pas cependant du caractère "spécial" de Touba.

D'ailleurs, concernant la récente affaire des tirs de balles au domicile du maire Abdou Lahad Ka, le 11 novembre 2019, aucun coupable n'est encore officiellement désigné.

L'on nous informe que le dossier a déjà été transmis au procureur pour une instruction. Mais, depuis lors, aucune interpellation n'est faite. Quelques semaines plus tard, Serigne Abdou Samath Mbacké, petit-fils de Serigne Abdoul Ahad, présenté comme présumé auteur des tirs de balles réelles en direction de la maison du maire de Touba, a trouvé son véhicule incendié.

Les faits ont eu lieu devant son domicile. Il a aussi déposé une plainte contre X. Une affaire qui frise un règlement de comptes, continue de susciter moult interrogations, à Touba. "C'est vrai qu'il y a le masla, parce que nous sommes des musulmans. Nous sommes une localité qui repose essentiellement sur les principes de l'islam. Beaucoup de problèmes se règlent en famille", confie ce Mbacké-Mbacké, qui rappelle que "Touba est une localité spéciale de Serigne Touba".

En tout cas, "tout se passe correctement. Il y a aussi beaucoup de dossiers qui sont en cours, mais le temps de la justice est un peu complexe", insiste une source policière.

Les autorités municipales se disent également préoccupées par cette question. Interpellé, le maire, Abdou Lahad Ka annonce des concertations avec les autorités sécuritaires dont le contenu ne sera pas cependant révélé au grand public parce qu'étant "une question de sécurité pour déjouer les attaques perpétrées ces derniers temps à Touba".

L'édile de la ville de Touba soutient dans la foulée que les autorités sont en action pour assainir la capitale du mouridisme. "Nous avons même pensé à renforcer les moyens octroyés aux forces de l'ordre", révèle Abdou Lahad Ka.

Mais, il est à signaler que les autorités étatiques ont pris des mesures visant à mieux renforcer la sécurité publique dans la ville sainte de Touba. Celle-ci, à l'image de Dakar, Thiès, Kaolack, Saint-Louis, bénéficie du programme "Smart Sénégal", un projet l'installation de caméras de surveillance. Ndèye Tické Ndiaye, ministre de l'Economie numérique et des Télécommunications, qui révèle que 213 caméras ont déjà été installées dans ces localités, annonce que d'ici à fin 2020, 500 caméras seront installées au total".

À Touba, ces caméras dites de sécurité sont visibles aux alentours de la grande mosquée.

liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (10:03 AM)
    Quand on en parle certains vous traitent de ne pas aimer Touba.

    Alors que c’est faux. Aucune personne sensée ne peut être contre le Cheikh Khadimou Rassoul ni un autre homme de Dieu...

    La foi a une place prépondérante dans notre société...

    Néanmoins ce qui se passe dans cette zone est indescriptible et que je connais des chefs religieux qui le décrient.

    Les gens dans cette zone doivent aller à l’école apprendre le Coran et les écrits du cheikh pour être éveillés
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (11:55 AM)
      je n'aime pas juré mais walahi tu n'aime pas touba

      en fait quand on aime pas touba il suffit juste de parlé ça se sent c'est plus fort que vous lol
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (13:51 PM)
      message aux marabouts mourides et aux autres aussi

      vous portez une lourde responsabilité dans cette insécurité qui gangrène touba et tout le reste du sénégal. vous êtes de grands contributeurs de cette insécurité. aujourd'hui c'est le moment de la récolte, messieurs les marabouts. et en toute logique, on ne peut récolter que ce que l'on a semé. et la récolte va être longue et fructueuse

      vous ne pouvez pas d'une part cultiver la connerie chez vos disciples et d'autre part vous plaindre de la conséquence de cette connerie.
      vous êtes si nombreux à encourager sinon entretenir l'incivisme, le mépris des études, le manque de culture, la fermeture d'esprit et la superstition chez vos jeunes disciples.

      arrivés à l'âge adulte, à l'âge des responsabilités, quand ils faut fonder et subvenir aux besoins d'un foyer, ces disciples se réveillent de leur aveuglement, se rendent compte qu'ils sont devenus des adultes sans aucune perspective de vie et naviguent entre la colère et le désespoir.
      normal que certains d'entre eux finissent recyclent leur colère dans le grand banditisme et la violence quand ils ouvrent enfin les yeux et comprennent qu'ils se sont allègrement fait utiliser par leur marabout comme marche pied pour s'enrichir et se faire une nom,
      comme on a brutalisé ces pauvres disciples alors qu'ils étaient de bonne foi, ils se sentent floués, sont pleins de colère et veulent se venger. ils nous prennent alors comme cibles, nous autres pauvres citoyens.

      vous les marabouts, si au lieu de jouir autant de la vie (deureum, djiguène ak daradja) , vous aviez travaillé honnêtement à une véritable éducation de vos disciples, si vous les aviez ouvert au monde, si vous les aviez guidé pour se construite un véritable avenir alors aujourd'hui vous auriez produit des hommes plus utiles à eux-mêmes, à leur société et à vous aussi.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (15:52 PM)
      merci yaw danga goudou fann...
      ces marabouts sont des arnaqueurs !!
      sinon pourquoi ils ne veulent pas d'école publique à touba?
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (17:03 PM)
      ils ne veulent pas decoles oubliques et pourtabt envoient leurs enfants a lecole des toubabs!!
  2. Auteur

    il y a 2 semaines (11:20 AM)
    Seneweb vous avez un problème avec Touba ??



    42 bandes de malfrats démantelées, 37 personnes tuées en 2019 !!! 39 personne tuées à Touba en 2019 des gens morts par accident vous dites qu'ils sont tués ???



    Il ya eu 3 cas de meurtre à Touba en 2019 la fille que le fou la voulait violé elle s'est battu il la poignardé



    et les deux enfants égorgé on ne connait toujours pas le mobil !



    Touba est le ville la plus sûr du Sénégal ou on peut marcher seul à 3h du matin sans rien craindre, moi j'ose allé à la mosquée à n'importe quel heur et je marche a Dakar j'y pense même pas. Et Touba c'est plus d'un million d'habitant faites la même enquête avec les villes de plus d'un million d'habitants en Afrique.



    Vous avez un problème une ville aussi grande ou il y a pas un bar, tu ne peux voir quelqu'un qui fume, pas de dancing, pas de stade, pas de sabar, les gens s'habillent désâment...



    Vous pouvez supprimer mon commentaire comme vs avez habitude de faire quand on vous démasque
    • Auteur

      Ousseynu

      il y a 2 semaines (14:35 PM)
      la réalité est là: ceux qui défendent touba argumentent et n'insultent pas. ceux qui ont la haine contre cette communauté n'ont que l'insulte à la bouche.
    • Auteur

      Touba Ville Saleté

      il y a 2 semaines (16:27 PM)
      ya pas de bar et tout ca mais ya encore pire, les bar et bpite sont transferer a mbacke quand meme et c'est la meme chose.
      ya du shirk, bokkalé yalla ak ay sacrifice humaine, braquage, vente d'arme.fétichisme, arnaquer des talibé débile
    Auteur

    Abdou Karim

    il y a 2 semaines (12:01 PM)
    La haine nous empêche souvent d'être objectif. Les gens de Touba n'ont rien de spécial meme si la ville l'est du point de vue de son histoire. Concernant ce problème je retiens 3 facteurs importants pour essayer de comprendre.



    1) Facteur géographique: Touba est entrain de subir sur forme d'exode rurale inversé. Des milliers de gens quittent leur villages pour s'installer à Touba et sa périphérie qui est elle meme assimilée (à tort peut-être) à Touba. Dakar étant saturé et cette ville pouvant apporter un minimum de survie, beaucoup tentent leur chance! Ces milliers de nouveaux habitants n'épousent pas forcément les codes historiques de la ville entre autres. Les stratégies de survie sont multiples: prostitution, vol, fétichisme, daara clandestins, etc.



    2°) Facteur criminel: Les voleurs, les agresseurs et trafiquants de tous genres n'ont pas de frontière (physique) dans leur propre pays. Il se déplacent en fonction des opportunités ''économiques'' qu'offrent chaque ville. Si Tamba et Fatick offraient les mêmes ''opportunités'' de survie à ces délinquants, ces deux villes seraient tout autant la cible de tous les trafics.



    De meme, La faiblesse des moyens déployés par l'État pour sécuriser des zones parfois plus grandes que Dakar et une population de plus d'un million d'habitants encouragent les bandits et trafiquants.



    Les études ou l'analyse économique de la criminalité confirme la mobilité économique des délinquants.







    3°) Facteur psycologique : Et vous pensez que face à la faillite de l'État à assurer la sécurité, les gens vont croiser les bras? Chacun va chercher à se protéger lui même. Dans la société américaine ce facteur psychologique est si prégnante que la présence générale de la police pour renforcer le sentiment de sécurité n'empêche pas les gens de s'armer, de se surarmer! Ce qui pose un autre problème de sécurité.



    Au même moment posons nous la question simple: la sécurité est-elle une priorité pour ce gouvernement ? Non! L'argent public est investi ailleurs.



    Mais je vois qu'il est souvent plus facile pour des jeunes de 25 à 35/ans d'insulter des khalifs de 90/ans que de réfléchir sur leur société. Ces vieux qui ont fait leur vie et comme nos vieux parents d'ailleurs ne prendront jamais votre place. Battez vous comme le patriote Guy Marius Sagna au lieu de deverser votre haine contre des personnes âgées qui n'ont pas été élus. Triste pays.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (16:28 PM)
      il est facile de tout mettre sur le dos des "nouveaux habitants" de touba quand des mbacké mbackés sont cités chaque jour (et juste à raison) dans des meurtres, de délinquance, d'escroquerie, de perversité... et j'en passe.
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:48 PM)
    La ville sainte est aussi un repère de bandits.
    Auteur

    Nianthio

    il y a 2 semaines (13:04 PM)
    Easy life. Tant que les gens restent a Touba sans rien faire , ce problème restera tel qu'il est. Le lobbying doit s'arrêter et force doit rester a la loi. Nul n'est au dessus de la loi
    Auteur

    Vérité

    il y a 2 semaines (13:16 PM)
    Il faut ajouter a tout ces énumérations la drogue, la prostitution, le recèle, et la vente illicite des armes à feu.
    Auteur

    Setsetal

    il y a 2 semaines (13:16 PM)
    On a encore rien vu avec ces marres à bout. Leur cirque prendra fin et c'est pour bientôt. On ne peut pas continuer à duper infiniment un peuple tout entier. Ils sont aux abois et leurs recettes ne fonctionnent plus. Le nombre de crétins diminue dans ce pays, nos jeunes ont compris et ne se laisseront plus berner par personne.

    Rien, personne n'échappe aux trois phases de la vie que sont : Ascension, stagnation et dégringolade.

    Trop de charlatans moralisateurs dans ce pays,

    wake up, réveillez-vous !!!
    Auteur

    il y a 2 semaines (13:20 PM)
    C'est normal, les Mourides sont des voyous et des hypocrites qui se croient tout permis, à l'exemple de leurs chefs qui sucent le pays...



    La foi ? Il n'y a pas de foi aussi Sénégal, juste des pratiques pseudo-religieuses pour se donner bonne conscience avant de se mettre à mentir, truander, voler, violer, aggresser et embêter les autres ...
    Auteur

    Yaye Awa

    il y a 2 semaines (13:51 PM)
    Ndeysane koune na wakh liko nekh waye serigne touba l ak mame el hadj malick sougnou borom fayenalene mbollo mou deugou ta dioupe.

    sene kholyi lici nekk il faut ngnene gueneko wathioulene.



    touba ca kanam tivaouane ca kanam



    kouko bagne yeureum nala. l avenir nous edifiera
    Auteur

    il y a 2 semaines (13:58 PM)
    Il est l'heure d'aller à la mosquée

    JUMMAH MOUBARAK

    à Toute la Oumatoul Islamiya
    Auteur

    il y a 2 semaines (14:24 PM)
    LOU ETAT BI DI XAAR POUR REPRENDRE TOUBA ?

    bou france nekoon sénégal jamais STRABOURG ne serait français ! état day am fit comme la France !

    wasalaam
    Auteur

    Le Mexique Du Senegal

    il y a 2 semaines (15:18 PM)
    Tous les grands bandits vont de cacher dans cette 2em ville du pays sans lois. Il faudrait y installer des casernes militaires et de gendarmes.
    Auteur

    il y a 2 semaines (15:53 PM)
    Les talibé de omar sall







    Vraiment jaaxal géne ma







    Amou léne joom







    Je croyais que après le problème awa ndiaye vous allez comprendre et laisser Touba en paix mais vous continuez



    la prochaine fois on va frapper très très forts waaxna léne nak
    Auteur

    il y a 2 semaines (15:55 PM)
    ce serait bienque les khalifes edifie sur la demarche asuivre concernant le coronavirus
    Auteur

    il y a 2 semaines (16:57 PM)
    seneweb serait il un site wahabite? apres que les tous les commentaires concernant un certain aient ete effacés par le moderateur, voila qu'un article sur les soufis vient equilibrer la Balance.
    Auteur

    il y a 2 semaines (18:47 PM)
    Mon message s'adresse à l'auteur du premier commentaire. Je me répète, car les sous-commentaires sont souvent supprimés.

    'A Touba, ceux qui sont assis sur siège de Khalif n'honorent plus leur rang et notre société le leur conteste.'' Depuis que je lis ce site c'est la plus grande connerie que j'ai lue. Que tu es prétentieux ! Tu as déjà vu un mourid contester l'autorité de Serigne Mountakha? Tu te bases sur quoi pour dire que S. Mountakha n'honore pas son rang de Khalif? L'as tu vu manquer aux règles de bonne conduite qu'il prodigue à chaque fois? Est-il responsable des actes répréhensibles de certaines personnes qui vivent dans la ville? Trop de raccourcis qui ne conviennent que ceux qui ont une idée définitivement située sur Touba.

    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (19:04 PM)
      sawaay bayile talibé omar sall yi

      ils ne savent pas que dieu n'aime pas les menteurs et les méchants. comme par hasard la femme de omar sall se retrouve à touba qui en prenne soin, l'appel au téléphone... tout un symbole.

      oustaz alioune sall son ami intime est un prêcheur; mais il a de bonnes relations avec tout le monde et pourtant mo eup xamxam omar sall.

      les ibadou et ''ahlousouna" doivent changer de comportement vis à vis de ceux qui ont enseigné le coran, l'islam, le bon comportement à leurs amirs galadio ka, khalil lo, ahmadou lo, assane sarr....

      si vous respectez vos ''savants'' donc pourquoi vouloir manqué de respect ceux qui ont donné leurs vies pour l'islam de ce pays, ceux qui ont tout enseigné à vos amiirs qui ont même donné des bourses à vos ''savants'' pour qu'ils aillent a l'exterieur ????

      yarou léne xaléy bou yaroul woule maak wane ko il faut demander a omar sall té li nak missal la rek yaroiu léne dagéne beug mbooolo mais faites comme les maaak dém ci ale bou dara nékoule guéne liguéy mais beuga yaak liguéyou jambour
    Auteur

    Ousseynou

    il y a 2 semaines (21:35 PM)
    Ma dernière réponse à voilà44. Je te reprends: ''je parle (...) de ce que je perçois de ces deux cités aujourd'hui." Baser un jugement aussi grave sur ta propre perception est une prémice qui brise tout le reste de ton argumentaire. Encore que ta perception n'engage que toi, et toi seul. Tu ne tiens de la société sénégalaise aucun titre pour parler à son nom! Juger le guide de toute une communauté sur ta singulière et subjective perception c'est plus que de la prétention, mais de la bétise.

    ''s'immiscer dans la politique et l'argent.'' La position du Khalif par rapport à la politique se limite à faire du maslaha comme il a l'a dit lors de son premier discours en tant que Khalif. Conseil, il faudrait l'écouter. Aussi sa position religieuse fait qu'il sera constamment sollicité par les politiques titulaires du pouvoir temporel. L'a t'il été avant d'être Khalif? Non. Quant à l'argent c'est vraiment de l'ignorance que de penser que l'argent peut détourner quelqu'un comme ce Khalif. Il donnait des centaines de millions de hadiya au nom de la famille de Son à tous Khalif et chaque année. Je te signale que Serigne Saliou à qui tu sembles vouer du respect a demandé a S. Mountakha de faire sa prière mortuaire des années avant son décès. Ce qui est acte de haute portée pour celui qui a un minimum de connaissance concernant Cheikh Saliou. Mais bon comme tu as parlé de perception... On continue.



    ''interdire le khessal et recevoir dans la foulée une dame qui s'y adonne.'' donc tu penses qu'un homme de la dimension de Cheikh Mountakha a le temps de regarder une femme pour savoir si elle est ''khessalisée'' ou pas. Encore que, sur le cas aida Diallo, l'urgence de la remettre sur le droit chemin justifiait cette rencontre et non le xessal. En plus que peut faire le Cheikh Contre ceux qui désobéissent...Allah. Il ne fait que rappel et le rappel ne profite qu'au CROYANT et non au faux Talibé ou faux musulman. Ceux là Allah même les prend pour des hypocrites. Celui qui ne croit pas et ne respecte rien, le Cheikh n'y peut rien comme tous ces malfaiteurs dans la ville et qui se réclament mourid.

    Enfin, combien de fois avez-vous entendu le Khalif dire que tout ce l'islam interdit est interdit dans la ville. Si la parole pouvait éliminer la criminalité Cheikh Abdoul Ahad, puis Serigne Saliou, jusqu'à Serigne Mountakha n'auraient pas demandé l'intervention de l'État dans la cité avec la création aujourd'hui de plusieurs commissariats.



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email