Mardi 24 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

40 morts par noyades : Les vérités du président des maîtres-nageurs

Single Post
40 morts par noyades : Les vérités du président des maîtres-nageurs

Depuis début juin, il y a eu au moins 40 décès par noyade à Dakar. Président de l'Association des maîtres-nageurs du Sénégal, Ibrahima Fall situe les responsabilités, formule des recommandations pour l'État et donne des conseils aux baigneurs.

40 morts
"La recrudescence des cas de noyade s'explique d'abord par le fait que les autorités ont vendu toutes les plages soi-disant autorisées à la baignade. De la corniche à Ngor. Donc les gens sont obligés de se rabattre vers la grande côte. Les populations de Guédiawaye, de Gadaye, qui n'ont pas les moyens de venir par exemple à la plage de Bceao (bien sécurisée), sont obligées de rester sur ‘leurs' plages. Et pour permettre à ces populations de se baigner en toute sécurité, les autorités locales se doivent d'assumer leurs responsabilités en mettant la sécurité là-bas en recrutant des maîtres-nageurs et organiser les zones de baignade. Donc c'est aux autorités de prendre toutes les mesures nécessaires pour stopper ce mal. Car il y a trop de cas de noyade.

19 morts le même jour
"Nous avons enregistré plus de 40 morts. C'est trop. Dimanche passé (29 juillet 2018), nous avons dénombré 19 morts le même jour, de la plage de Malika à Yoff. C'est déplorable. C'est catastrophique. Il faut vraiment que les autorités assument leurs responsabilités. Ce sont les autorités municipales qui sont responsables. Nous fustigeons le comportement des maires qui n'ont pas donné suite à nos alertes. Ils  attendent qu'il y ait noyade pour aller présenter les condoléances et remettre de l'argent aux familles. C'est déplorable. Alors que s'ils nous avaient écoutés, tous ces cas de noyades pourraient être évidés.

Cambérène-Guédiawaye-Gadaye, laxe du mal
"Ce sont les collectivités locales qui ont le pouvoir de recruter les maitres-nageurs pour pouvoir surveiller les plages qui sont dans leur circonscriptions respectives. Elles doivent mettre les moyens pour aménager les plages pour que les gens se baignent en toute en sécurité. Comme c'est le cas à la plage de Bceao. Ces collectivités locales doivent prendre exemple sur la mairie de Dakar. La ville de Dakar a recruté des maitres-nageurs qu'elle a mis dans des conditions de performance. C'est pourquoi on n'entend plus de cas de noyade à Dakar, à la plage de la Bceao, depuis 2005. On ne note de noyade que sur les plages de Cambérène, Guédiawaye, Gadaye.

Police-gendarmerie, fausse bonne solution
"Leur philosophie c'est d'envoyer la police ou la gendarmerie pour chasser les gens des plages. Je regrette, mais ce n'est pas la solution. Nous avons rédigé un plan d'urgence qu'on a déposé sur la table des maires des Parcelles Assainies, de Dakar, de Cambérène, de Guédiawaye jusqu'à Malika. Le contenu du document entre autres c'est de recruter des maitres-nageurs et de mettre les moyens qui permettront à ces derniers de bien faire leur devoir de sauvetage, de sensibilisation et d'alerte. Nous avons 55 maitres-nageurs diplômés sans travail qu'on peut déployer sur cette bande côtière où il n'y a pas de sécurité. Si ce problème n'est pas réglé, les noyades vont continuer. Il n'y a plus de plages autorisées à Dakar.

Indiscipline des baigneurs
"Malheureusement les baigneurs ne respectent pas tout le temps les consignes de sécurité. Parmi ces consignes, il y a des recommandations et des interdictions. Nous avons organisé les baignades. Les heures c'est de 9 heures à 19 heures. Mais, les gens continuent à fréquenter les plages, davantage après 19 heures. Après nous, c'est à la police ou à la gendarmerie de prendre le relais pour interdire la baignade la nuit dans toutes les plages de Dakar. C'est eux qui doivent veiller sur les plages.

Précautions
"Il est interdit de se baigner en état d'ébriété. Ne pas se baigner seul, ne pas fréquenter les plages interdites, s'il n'y a pas de sécurité. Ne pas se baigner en cas d'agitation ou fort courant marin, éviter les jeux dangereux dans l'eau, éviter les plongeons la tête en avant. Aussi, il ne faut pas utiliser les matelas gonflables, éviter les bains prolongés, mais aussi ne pas se baiser après une exposition au soleil ou après un intense effort physique. Dans ce cas, il est conseillé de  rester 1 heure avant de se baigner. Sinon, le baigneur risque l'hydrocution et même des arrêts cardiaques. Aussi, il ne faut jamais lutter contre le courant marin fort.

Outils clés
"Chaque matin avant d'aller à la plage, nous regardons les prévisions  météo de l'Anacim. Une fois sur place, en nous basant sur les prévisions météorologiques, on organise les zones de baignade, on délimite. C'est comme ça que ça se fait à la plage de la Bceao où les maîtres-nageurs ont mis des drapeaux sur le terrain pour la délimitation de la baignade ainsi que des panneaux de signalisation. Il y a aussi des sifflets pour stopper ceux qui essaient de dépasser ces zones balisées. Nous maîtres-nageurs, nous devons toujours  être équipés de dispositifs de sécurité flottants que nous donnons aux victimes en cas de noyade, ou que nous lui faisons porter. C'est très important pour nous. Car c'est dangereux d'aller sauver quelqu'un les mains vides. Nous utilisons aussi des matériels de communication comme des mégaphones et des portes voix pour les sensibilisations."


affaire_de_malade

23 Commentaires

  1. Auteur

    Merkate

    En Août, 2018 (10:32 AM)
    ndeyssane au senegal l'ETAT ne previent jamais il vient tjr en aide aux sinistrés .

    tout le monde c'est qu'en periode de vacance scolaire les jeunes vont a la plage
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (10:39 AM)
    Il faut appeler la France vite vite
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (10:49 AM)
    Si ce menteur de macky sall est incapable de donner de l'eau aux populations ces dernières vont aller la chercher desespérément partout au besoin.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (10:54 AM)
    Apprenons à nos gosses a nager dès le bas âge et ensuite les prévenir des dangers de la mer!! leur apprendre à nager, sensibiliser sur les dangers aménager les plages les rendre moins dangereuses et ensuite insister sur la surveillance!! On est entouré d eau dans ce pays et les gens ne savent même pas nager
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (10:59 AM)
    La barre est une ligne de brisants sur des hauts-fonds ou devant une côte, ou en limite de courant, notamment à l’embouchure d’une rivière peu profonde ou d’une passe1. Elle se traduit par de fortes vagues qui déferlent continuellement et qui rendent dangereuse l’approche du rivage2. La barre est souvent accompagnée de courants très violents.



    La barre d’Étel et celle d’Audierne sont célèbres pour les nombreux naufrages qu’elles ont occasionné1. Des dizaines de petites îles, dans l’océan Pacifique sont presque inaccessibles à cause de la barre qui les cerne sur les hauts-fonds coralliens. La barre peut s’étirer sur des centaines de kilomètres et rendre un littoral très difficile d’accès, comme en Afrique sur l’Atlantique3 où en Inde, sur la côte de Coromandel. Le franchissement de la barre nécessite souvent des embarcations adaptées2.



    La Grande Cote est et restera dangereuse pour la baignade.

    Les plages autorisées appartiennent à tous les sénégalais. Voila la seule solution. :nono:  :nono:  :nono: 
    Auteur

    Merkat

    En Août, 2018 (11:00 AM)
    il nous est difficile d'assurer notre pain quotidien toi tu dis d'aller apprendre nos gosse a nager

    vraiment tu es citoyen apart walla thi gour gui nga bokk



    balla diangu féye nga lék ba sourr
    {comment_ads}
    Auteur

    Piscine

    En Août, 2018 (11:25 AM)
    Pourquoi ne pas construire des piscines dans les quartiers? Les maires doivent penser aux aires de jeux pour les enfants dont les piscines. Nos politiciens sont passés complètement à côté. Le domaine maritime doit être restitué, toutes ces villas avec les pieds dans l'eau détruites, de même que ces hotels et autres magic land. Nous attendons les programmes des candidats à la présidentielle dans ce sens.
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Vrai

    En Août, 2018 (11:34 AM)


    Les collectivités locales et l'Etat doivent se pencher sur des structures permettant aux jeunes d'apprendre à nager. Ensuite, il faudra recenser les plages et interdire celles qui sont dangeureuses. Aussi, il faut revoir la loi sur le littoral afin de permettre à chaque citoyen d'accéder à la plage. Je crois que nous sénégalais-es avons un grand problème avec l'argent d'où la vente même de tout ce qui assume notre sécurité. Pour même être hors sujet, combien de villageois et de maires ont bradé leurs terres à des étrangers si bien que leurs propres enfants n'ont même plus un coin pour construire. Pour revenir au sujet, il faut faire de la prévention en amont aussi.



    Le vrai.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (11:43 AM)
    En tout cas ca donne la chair de poule quand on voit ces milliers de jeune parfois trés jeunes (et non accompagnés) chaque weekend provenant de guediawaye et Pikine se deverser sur Malibu plage. Les quartiers ont peu d'espace de jeux,de détente tout est transformé en cantine , marché ou mosquée. Cependant avec l'aménagement de la corniche de Malibu , les autorités devaient s'attendre à cet afflux qui a commencé depuis deux ans déjà et s'organiser en conséquence.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (11:56 AM)
    PISCINE !!!!!!!!

    NDOKH AMOUL MON AMI   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :brawoo: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:02 PM)
    Mais ils savent pas nanger c tout il savior tres bien avant- de rentrer dans l’ocean atlantic
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:05 PM)
    Ah le Sénégalais ! Il est spécialiste en tout et pour lui tout repose sur l'Etat en particulier le Président de la République. Il a solution à tout, alors qu'il passe tout son temps à bavarder autour d'une théière ou sur son clavier.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:38 PM)
    Pourquoi envoyer la police ou la gendarmerie serait une mauvaise solution ? Après tout ils sont tenus de faire respecter l’ordre public. Un minimum de discipline devrait venir des baigneurs et des familles. On accuse trop vite l’Etat mais chacun doit donner du sien
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:48 PM)
    c est tout le senegal qui est immergé, il n y a que les petrotimbo faye gaz sall qui émergent, maky tue plus que la mer
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (14:06 PM)
    ... :jaaxle:  :nono:  :nohope:  :thumbsdown:  :thumbsdown: ...



    ... notre indiscipline....
    {comment_ads}
    Auteur

    Radar 2

    En Août, 2018 (17:27 PM)
    Les plages doivent avant tout être nettoyées.

    Ce ne sont pas des dépotoirs d'ordures. On y trouve trop de sachets en plastique.

    Nous n'avons pas la paix. Des individus se sont appropriés les plages sous prétexte qu'ils l'ont aménagé avec des parasols et des nattes (bassang). Il faut payer 500 F pour s'installer.

    Ajoutez 500 F pour le parking si vous venez en voiture.

    Les plages doivent être aménagées. Les gros rochers doivent être déplacés et rangés par des bulldozers.

    Le génie militaire peut s'en charger. Dans un but humanitaire ou d'action sociale les grandes entreprises du BTP peuvent s'en charger.

    Enfin, il doit y avoir des bouées pour démarquer les limites, des surveillants, des drapeaux vert, jaune et rouge pour autoriser ou interdire la baignade.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (18:05 PM)
    vous voyez bien maintenant que le Sénégal est en danger d'expropriation de ses propres fils. Ceux dont on taxe de raleurs professionels doivent bien être confortables dans leur peau en lisant cet article. Et, vous n'avez rien vu encore parce que de plus en plus, les plus lâches des rénégats sont élus aux plus hauts posts de responsabilités : populations du Sénégal, réveillez vous, le pays est à vendre par ceux que vos votes portent au pouvoir
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (18:43 PM)
    billahi si j'étais Président nan dou bakh toutes les hôtels et maisons situés sur la corniche serons rasées et foutres les autorités qui ont participes aux bradages en taule pour 20ans. ils se fichent des gens toutes les plages sont vendues. tout le monde c'est que pendant la fin de l'année scolaire les enfants vont sur les plages non autorisé. ils savent mm pas anticiper. 40 morts c scandaleux. c'est trous de culs restent muets. rien que des bordels de luxe. kharlène élection yi rek surprise dina am. yagatoul dara inchagod. faut qu'on envoie ces tètes tordues qui ont une pensées colonialistes à la retraite. kharal rek sa khol moy bone. on anticipe rien dans ce pays :sunugaal:  :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (21:58 PM)
    Les noyades sont comptées sur la côte sablonneuse du nord avec sa mer généralement houleuse. Les baignades y sont interdites mais les sénégalais sont têtus.
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Lebou

    En Août, 2018 (09:34 AM)
    Pendant la période de canicule les gens veulent aller à la plage. La solution pour éviter ces multitudes de noyades est de délimiter les zones de baignades par des filets avec des bouées accrochées dessus et à ne pas franchir. C'est le travail de l'état qui doit veiller à sa jeunesse. Mon humble avis.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:15 PM)
    LE DOMA
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (17:55 PM)
    Excellentes réflexions qu'il faut maintenant mettre en oeuvre. Il est intolérable de laisser les enfants se noyer par dizaines.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (23:15 PM)
    Quand aura-t-on des dirigeants suffisamment responsables pour restituer aux populations leur " domaine public maritime"?

    Qui ont vendu toutes ces plages pour les rendre privées?

    Ce sont les premiers criminels et ils paieront pour leur responsabilité dans la mort de ces enfants obligés de ce fait de de devoir fréquenter les plages les plus dangereuses du pays !!!!
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email