Lundi 30 Janvier, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

8 mars : L’administration pénitentiaire célèbre ses femmes

Single Post
8 mars : L’administration pénitentiaire célèbre ses femmes
Les festivités de la journée internationale de la femme se poursuivent. Ce mercredi 9 mars, c’est l’administration pénitentiaire qui a mis à l’honneur son personnel féminin. Une cérémonie s’est déroulée à la direction de l’administration pénitentiaire en présence du directeur de l’institution.

Foulard bleu sur la tête et robe brodée de couleur blanche, voici le « dress code » adopté par le personnel féminin de l’administration pénitentiaire pour célébrer la journée internationale de la femme. Le thème retenu pour la célébration de cette année est : « l'égalité aujourd'hui pour un avenir durable ». 

La directrice des ressources humaines de l’administration pénitentiaire, l’inspecteur Rose Sarr, a profité de l'occasion pour aborder les difficultés rencontrées dans la profession : « Les problèmes liés au changement climatique et à la durabilité ont eu des répercussions graves sur  notre milieu de travail et sur le développement économique et social des personnes dont nous avons la charge. Je veux entre parenthèses nommer la période de la pandémie. La vétusté et l’inadaptation de l’infrastructure, la surpopulation carcérale, l’absence de travail pénal sont autant d’inégalités observées dans nos établissements pénitentiaires et empêchent d’améliorer les conditions des femmes ».

Face à ces enjeux, les femmes, particulièrement celles de l’administration pénitentiaire, se disent prêtes à relever ces défis. Ainsi, un plaidoyer à l’endroit du directeur de l’administration pénitentiaire a été fait. « Monsieur le directeur, reconnaissant que les femmes contribuent à la construction d’un avenir plus durable, elles veulent mener l’offensive pour apporter des réponses aux changements climatiques et améliorer leur détention en milieu carcéral où les femmes détenues subissent les retombées les plus graves. Aussi, elles veulent s’engager plus efficacement dans les initiatives de développement durables dont les impacts seront ressentis non seulement en prison mais aussi dans le monde entier », souhaite l’inspecteur Rose Sarr.

« Au prochain recrutement, un effectif important sera accordé aux femmes »

Prenant part à cet évènement, le directeur de l’administration pénitentiaire, le colonel Jean Bertrand Bocandé a, lors de son allocution, rappelé la particularité de l’institution qui met les femmes en valeur. « Je le rappelais avec une très grande fierté que le recrutement des jeunes filles dans le Corps des surveillants est obligatoire. Selon l’article 119 du décret 2001-362, les femmes détenues sont intégralement gérées par les surveillantes de prison qui sont assujetties aux mêmes règles que les surveillants », dit-il.

Selon le directeur, la représentativité des femmes dans ce service public n’est plus à démontrer au vu des différents postes qu’elles occupent, qui vont du poste de directrice à directrice adjointe, de régisseuse, de greffière en chef, de comptable, d’infirmière, de chauffeur et de gardienne. « Je voudrais à cet instant précis rendre un hommage appuyé aux femmes de l’administration pénitentiaire, au personnel et aux femmes détenues. Les pensionnaires détenues pour leur discipline et leur participation active à leur propre épanouissement en milieu carcéral. A notre brave personnel féminin, j’adresse mes chaleureuses félicitations. Leur implication dans le service et leur savoir-faire nous rassurent et continuent de nous apporter beaucoup de satisfaction au niveau de l’administration pénitentiaire », a souligné le colonel Bocandé.

Ne souhaitant pas s’arrêter en si bon chemin, le directeur de l’administration pénitentiaire annonce que des mesures seront mises en place pour poursuivre sur cette dynamique. « Je m’engage à mettre plus de moyens permettant un meilleur épanouissement au travail de nos braves personnels. Au prochain recrutement, un effectif important sera accordé aux femmes. J’instruis également aux cadres de constituer très rapidement une commission chargée de réfléchir sur les conditions visant à accroître l’efficacité du personnel féminin en prenant en compte au mieux leurs particularités sociales. »

Ces festivités ont été marquées par des exposés. L’une d’entre elles fut présentée par le médecin chef Famara Seck, la première thématique présentée a été : « Femmes victimes de violences sexuelles ». Pendant 20 minutes, le médecin Seck est revenu sur les différentes violences sexuelles rencontrées par les femmes tout en faisant un focus sur la plus dévastatrice de toutes : le viol. Les multiples conséquences de cet acte sur l’appareil génital de la femme ont été présentées. Joignant l’utile à l’agréable, les femmes de l’administration pénitentiaire ont égayé l’assistance avec un sketch sur la vie pénitentiaire, de l’enrôlement du personnel administratif au quotidien des détenues.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email