Mardi 14 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

À Dakar, le front de mer cède du terrain sous les assauts des promoteurs

Single Post
Un bulldozer sur un chantier de construction, le 27 juin 2020 sur la plage de Mamelles, à Dakar JOHN WESSELS AFP
Une matinée a suffi aux bulldozers pour faire tomber des pans de la colline du phare de Mamelles. Le site, d'où la vue est à couper le souffle, subit les assauts des promoteurs immobiliers, comme une bonne partie du front de mer de Dakar.

Fin mai, un homme s'est présenté avec un permis et a entrepris de terrasser au pied de la colline pour construire un hôtel, causant la stupéfaction des habitants et des élus locaux, raconte Mamadou Mignane Diouf, de l'ONG Forum social.

Pourtant, "ici, personne ne doit construire", dit-il, car la colline, surmontée d'un phare emblématique depuis 1864, est une zone verte protégée.

La capitale sénégalaise, métropole de trois millions d'habitants en rapide expansion sous la pression de l'exode rural, se sent de plus en plus à l'étroit sur sa péninsule qui s'enfonce dans l'Atlantique.

Depuis des années, les promoteurs ont pris pour cible son rivage de carte postale, érigeant hôtels et résidences de luxe et défigurant petit à petit le paysage en se jouant d'une législation complexe et peu appliquée.

Les Dakarois ordinaires se plaignent de cette privatisation du littoral, qui réduit l'accès à la mer et aux plages dans une ville manquant cruellement d'espaces de loisirs collectifs.

Electrochoc

La destruction d'une partie de la colline des Mamelles, bien que loin d'être un fait sans précédent, a constitué un électrochoc et soulevé de nombreuses protestations.

Avec la colline voisine, surmontée de l'imposant monument de la Renaissance africaine, bâti par la Corée du Nord, les deux monticules volcaniques d'une centaine de mètres de haut portent le nom évocateur de "Mamelles". Elles sont un élément reconnaissables entre tous du paysage, auxquels les Dakarois sont attachés. Leurs abords sont déjà largement urbanisés.

Après des protestations dans la presse et sur les réseaux sociaux, la police a interrompu le terrassement, qui laisse un trou béant au ton ocre.

"Ils ont déjà causé beaucoup de dégâts", regrette M. Diouf en parcourant un amas de gravats et en se demandant "pourquoi quelques privilégiés pensent qu'eux seuls ont droit d'accéder au littoral, de le privatiser, de le fermer et de permettre uniquement à eux et à leur famille d'y accéder au détriment des autres Sénégalais".

Le ministre de l'Urbanisme, Abdou Karim Fofana, assure à l'AFP que le gouvernement du président Macky Sall, au pouvoir depuis 2012, travaille à une nouvelle loi de protection du littoral.

Mais l'attribution sous les précédents régimes de titres de propriété et de permis de bâtir signifie que de nombreux projets immobiliers vont probablement se poursuivre, explique-t-il avec une dose de fatalisme.

"Il faut sauvegarder les parties non occupées, faire en sorte que les Sénégalais et la population dakaroise y aient accès", dit-il.

"La loi des plus forts"

Pays pauvre de 16 millions d'habitants, le Sénégal s'est engagé dans un programme de développement et de modernisation. La construction d'autoroutes, le développement de carrières de calcaire et la construction à tout-va de logements pèsent sur l'environnement, déjà mis à mal par le changement climatique et la déforestation sauvage.

Pour Marianne Alice Gomis, une élue dakaroise spécialiste d'urbanisme, "le problème principal vient des titres liés à la propriété foncière", le cadastre étant très lacunaire.

La majorité des constructions à Dakar sont illégales, dit-elle, en soulignant que de nombreux responsables méconnaissent les codes urbanistiques.

Mme Gomis cite en exemple un conflit qui oppose sa commune (subdivision de Dakar), Mermoz-Sacré-Coeur, au promoteur d'un projet d'appartements qui verrait le jours aux abords d'une des plus grandes plages. La commune de Mermoz affirme que le terrain litigieux se situe sur son territoire. Le promoteur détient un permis de bâtir, mais il a été délivré par une
commune voisine.

Le maire de Mermoz, Barthélémy Diaz, a qualifié l'opération "d'agression flagrante sur le domaine public maritime" et estimé qu'il "s'agit d'une contribution significative de ce promoteur à l'érosion côtière". "Et c'est cela qui est inadmissible", a-t-il ajouté.

Balla Magassa, 43 ans, est propriétaire d'un petit bar sur ce qui reste de la plage des Mamelles, au pied de la colline. Déjà entouré de bâtiments, il craint d'être définitivement chassé par de nouveaux projets. "C'est simplement la loi des plus forts", dit-il.

liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    Honte

    il y a 2 semaines (08:29 AM)
    Mais ce que a fait le patron de SEDIMA on a parle !!!
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (09:31 AM)
      le patron de le sedima a acheté la presse. ceux qui en parlent sont juste obligé d'en parler ou c'est pour défendre la thèse de ce badolo de la pire espece
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (08:00 AM)
      ce qui se passe sur cette accès, fermé aux voitures, à la plage des mamelles est un scandale d'état.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (08:00 AM)
      ce qui se passe sur cette accès, fermé aux voitures, à la plage des mamelles est un scandale d'état.
  2. Auteur

    il y a 2 semaines (09:38 AM)
    Le ministre de l'Urbanisme, Abdou Karim Fofana, assure à l'AFP que le gouvernement du président Macky Sall, au pouvoir depuis 2012, travaille à une nouvelle loi de protection du littoral.



    Mais l'attribution sous les précédents régimes de titres de propriété et de permis de bâtir signifie que de nombreux projets immobiliers vont probablement se poursuivre, explique-t-il avec une dose de fatalisme.



    sincèrement ce gvnmt de nafekhs d'hypocrites de menteurs doivent nous ficher la paix avec les régimes précédents, ils sont là depuis plus de 8 ans, quand ils venaient au pouvoir ils savaient parfaitement ce pb, Combien de décrets de wade macky a abrogé depuis 2102 à maintenant? les appels entrants, la restitution des camps militaires français, le retour de bolloré et j'en passe...Combien de maisons ont ils détruit ? cité gadaye, tobago etc...Donc ces gens sont responsables de tout ce qui se passe sur le littoral et le foncier actuellement car j'en suis certain si ça ne les arrangeaient pas ils allaient tout détruire sans scrupule. s'ils ne le font pas c'est parce qu'ils le veulent et ils y ont intérêt c'est ça la réalité. A chaque fois qu'on les entend évoquer wade c'est parcequ'il y a pb et ils lui rejettent la responsabilité . Et quand il n'y a pas de pb c'est eux, ils se l'approprient comme c'est le cas avec l'électricité. c'est wade qui a réglé ce pb avant de partir avec le plan takkal et la construction de plusieurs centrales électriques en y injectant bcp d'argent plus de 650 milliards. Mais vous entendez tjs ces malhonnêtes au pouvoir avec la complicité d'une certaine presse nous chanter leur chanson favorite " on est passé de 900 heures de délestage à moins de 9 heures de délestage" mais jamais vous ne les entendrez dire par quels moyens ils ont passé de 900h à 9h de délestage et la presse complice ne leur pose jamais cette question, combien de centrales électriques ont ils construit depuis qu'ils sont là? Sur l'eau c'est à cause de leur incompétence que nous nous sommes encore là. A l'arrivée de wade en 2000 il n'y avait que l'usine de niit qui fonctionnait construites dans les années 60, wade a lancé kms1 fonctionnelle en 2004 et kms2 en 2008 et lancé kms3 qui devrait etre fonctionnelle en 2013-2014 et lancé en meme tps l'étude de l'usine de dessalement des eaux de mer pour une autosuffisance en eau jusqu'en 2035. Ces gens là sont venus tout bloqué jusqu'à la demande les dépasse pour enfin nous tympaniser avec kms 3 alors qu'ils ont trouvé le projet ici. Les surpresseurs de Sébikotane et de Mékhé tout ça c'est wade. C'est parceque nous n'avons pas de journalistes dignes de ce nom à l'exception de quelques uns qui font des investigations sérieuses pour informer juste au lieu de laisser la population avec ces menteurs au pouvoir raconter n'importe quoi
    Auteur

    il y a 2 semaines (09:52 AM)
    C'est de la fumisterie pure et simple.

    Le bradage du littoral, tout le monde est au courant et le vit tous les jours. Les impôts et domaines ont détourné des terres et ont été corrompus, de hauts fonctionnaires ont trempé dans ces histoires et de riches personnes ont pris notre plage.

    Il ne faut pas feindre de découvrir tout cela. Il faut raser toutes ces constructions pour sauvegarder l'environnement et la santé des gens. Tous les voyous mêlés à ce bradage doivent aller devant la justice
    Auteur

    il y a 2 semaines (10:00 AM)
    Je suis triste. Je m'interroge toujours ....voir des catarpilars rogner et détruire la falaise sur le littoral avec la complicité et l'autorisation des autorités me révolte. Il faut se dire la vérité on a plus un État mais une bande de voyous qui pillent après un braquage électoral.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (11:40 AM)
      parfaitement raison, un semblant d'état dirigé par une bande mafieuse constituée d'incompétents, de corrompus, de voleurs insolents et arrogants. ces va nu pieds n'ont aucun sens de la république et des valeurs qui la fondent, ce ne sont que des profiteurs, des opportunistes, des arrivistes et des égoïstes, qui prennent l'état, le bien commun comme une propriété privée.
    Auteur

    il y a 2 semaines (10:52 AM)
    La solution est simple. Il faut tout raser. Il y a trop de laisser aller et de banditisme dans ce pays.
    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    il y a 2 semaines (11:49 AM)
    Dans une presqu'île comme Dakar, l'accès à la mer, la vue sur la mer est capitale. La vue sur la mer est thérapeutique.





    La THALASSOTHÉRAPIE c'est pas seulement avec l'eau de mer.
    Auteur

    il y a 2 semaines (12:26 PM)
    Quand c'est dans un autre quartier on casse. Quand c'est sur la corniche certains commencent à dire qu'il ne faut pas détruire les construction.

    Il faut casser tout ce qui a été attribué ou construit illégalement et ne pas recevoir l'argument qui dit qu'il on acquis des droits de l'Etat et que donc on ne peut rien faire. La complicité de fonctionnaires véreux ne doit pas servir d'excuse. Ils savaient bien ce qu'ils faisaient en octroyant et recevant des actes sur des bases illégales.

    Mais il ne faut pas compter sur ces voleurs pour faire quoi que ce soit. Ce sera à la justice de se charger de ces dossiers dès qu'on aura bouté dehors cette mafia.
    Auteur

    Farima Adama Koné

    il y a 2 semaines (15:55 PM)
    Ce qu ils font c est ouvrir un passage à la furie des eaux ! Et, nous n y échapperons pas ! Si ce n est nous, ce sera nos enfants ou nos petits enfants. Gouverner, c est prevoir.
    Auteur

    Plage Teuff ( Mamelles

    il y a 2 semaines (19:15 PM)
    En tout cas ,sur cette foto on est sur la plage de Teuff des Mamelles

    Et je peus vous assurez que le promoteur qui est entrain de construire sur ce site ( après avoir fait démolir tous les restaurants qui étaient là-bas) a 1 autorisation toute récente !

    Qu on vient pas nous dire que ça date de l autre régime

    “ Golo beye Baboune dunder “

    C est ça le Sénégal
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (08:10 AM)
      quand je suis allé y faire un tour à cet endroit il y a 1 semaine. j'en avais presque le coeur meurtri. le mec a pratiquement bouché l'accés descente. plus aucune voiture ne peut y venir et l'espace réduite de 10 metres à moins de 2 metres.
      l'administration et la mairie ont laissé faire ce crime écologique et urbanistique
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (09:49 AM)
      la population a été lâchement complice, dès les prémices vous auriez dû vous rameuter comme un seul homme et vous y opposer fermement avec détermination...
    Auteur

    Ndiaye Diata Ndiaye

    il y a 2 semaines (07:26 AM)
    L'UNESCO doit être saisie et le président macky sall doit intervenir l'avenir est à l'écologie
    Auteur

    il y a 2 semaines (07:55 AM)
    les sénégalais au pouvoir dans ce pays

    le sénégal appartient au peuple

    voyez tout ces voyous qui détruisent notre littoral !!
    Auteur

    N'goné Latyr

    il y a 2 semaines (10:25 AM)
    Bonjour,

    L'occupation illégale du littoral est un crime en soi, ce bien appartient à tous les sénégalais et tout le monde devrait en profiter. Personnellement, je suggère qu'on détruise toutes ces constructions illégales à la dynamite même si des promoteurs ont investi des milliards de F.CFA.

    Merci,
    Auteur

    M Bidou

    il y a 2 semaines (10:42 AM)
    Palme revient à la sedima 300 hectares c est trop tu as de la famille mr n gom les gens dont les terres sont spoliées sont hyperpuissants mystiquement ils veulent rien te faire pour le moment certains parmi eux s y opposent car ils connaissent les conséquences que une action mystique porterait sur toi et toute ta famille alors laisses tomber c est un conseil d ami a l entree de sandiara a droite l usine de fabrique de briques est fermée depuis 2014 après le décès inexpliqué de 3 ouvriers l usine a brûlé une nuit aujourd hui 30 juin 2020 je prends tous les lecteurs de seneweb a témoin b
    Auteur

    M Bidou

    il y a 2 semaines (10:42 AM)
    Palme revient à la sedima 300 hectares c est trop tu as de la famille mr n gom les gens dont les terres sont spoliées sont hyperpuissants mystiquement ils veulent rien te faire pour le moment certains parmi eux s y opposent car ils connaissent les conséquences que une action mystique porterait sur toi et toute ta famille alors laisses tomber c est un conseil d ami a l entree de sandiara a droite l usine de fabrique de briques est fermée depuis 2014 après le décès inexpliqué de 3 ouvriers l usine a brûlé une nuit aujourd hui 30 juin 2020 je prends tous les lecteurs de seneweb a témoin b
    Auteur

    M Bidou

    il y a 2 semaines (10:42 AM)
    Palme revient à la sedima 300 hectares c est trop tu as de la famille mr n gom les gens dont les terres sont spoliées sont hyperpuissants mystiquement ils veulent rien te faire pour le moment certains parmi eux s y opposent car ils connaissent les conséquences que une action mystique porterait sur toi et toute ta famille alors laisses tomber c est un conseil d ami a l entree de sandiara a droite l usine de fabrique de briques est fermée depuis 2014 après le décès inexpliqué de 3 ouvriers l usine a brûlé une nuit aujourd hui 30 juin 2020 je prends tous les lecteurs de seneweb a témoin b
    Auteur

    Tall Amadou

    il y a 2 semaines (11:03 AM)
    Si on dégage pas macky avant 2024 il ne restera rien de ce pays nous serons les esclavages des libanais chinois français et indiens
    Auteur

    Ladji Kalabanté

    il y a 2 semaines (11:25 AM)
    Laisser construire parce que ces délinquants seraient détenteur de permis constitue une farce qui ne saurait passer. Les gouvernants actuels semblent s'en laver les mains au motif que c'est leurs prédécesseurs qui avaient délivré ces permis. Dans quelques années, d'autres se mettront à construire parce que ça sera les autres qui leurs auraient donné des permis en bonne et due forme. Ainsi de suite, la roue va tournée. Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude, dit la loi. Ceux qui acheter des terres sur le littoral doivent savoir qu'il est interdit d'y construire à plus de 100 m. Ils n'ont qu'à poursuivre ceux qui les ont cédé les terrains et se faire rembourser. Rendez aux populations ce qui leur appartient. Soyez responsables au moins pour cette situation. C'est trop facile de dire qu'on trouvé la situation telle quelle. Fichez le camp si vous n'êtes pas capable d'appliquer la loi.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email