Jeudi 15 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Accusé d’avoir soutenu Namora au détriment des membres du Sutsas : Mballo Dia Thiam s’en défend et brandit la bonne foi

Single Post
Accusé d’avoir soutenu Namora au détriment des membres du Sutsas : Mballo Dia Thiam s’en défend et brandit la bonne foi

Plusieurs fois, le secrétaire général du Syndicat unique des travailleurs de la Santé et de l’action sociale (Sutsas) a été cité comme étant la courroie entre les milliers de membres du Sutsas ayant souscrit au projet de logements proposé par Namora et le boss de ce dernier, Alioune Badara Badiane. Mais plusieurs fois, Mballo Dia Thiam dit n’avoir pas souhaité répondre aux allusions de «connivence avec un escroc.» Mais cette fois, il n’a pas fait dans la fine bouche pour dire ses vérités, tout en brandissant la bonne foi.  

D’abord, il a tenu à préciser que Namora est une société anonyme ré­gu­lièrement constituée, bien connue des services administratifs et fiscaux de l’Etat du Sénégal, avec un registre du commerce et un Ninea. Bref, c’est une société qui a pignon sur rue à Dakar et qui est bien connue des services de l’Etat. Ensuite, Mballo Dia Thiam indique qu’en réalité, le gouvernement du Sénégal a dégagé une assiette foncière de 50 hectares par décret n°2007 – 566 en date du 30 avril 2007 pour appuyer le «Plan Jaxaay» au profit du «Groupe Nabi», dont Badiane détenait les 50% d’actions. Rassurées par cela, les coopératives et structures membres du collectif (Sutsas et diaspora), parrainées par des structures de l’Etat ont signé un protocole d’accord tripartite en toute légalité avec Namora et pour tous les autres sous seing privé, a encore précisé M. Thiam. Avant d’ajouter que, pour donner corps à cette idée de grande envergure socio-économique, le promoteur a commencé à construire des logements sociaux de type F3 au prix défiant toute concurrence locale voire internationale (entre 7 millions et 8 millions hors frais d’actes notariés, sans apport personnel), pour participer à l’effort de mise à la disposition des Sénégalais à faibles revenus des logements sociaux. 


C’est après quelques actions de construction et d’attribution de maisons à certaines organisations membres du collectif que des obstacles se sont dressés, a regretté le secrétaire général du Sutsas. Pour qui, les accusations de connivence avec Alioune Badara Badiane sont non fondées. Ce, dans la mesure où ceux qui ont souscrit au projet versaient directement leur argent dans les comptes de Badiane. Même, a juré Mballo Dia Thiam, nombreux sont ceux qui ont pu retirer leur argent sans que le Sutsas ne soit au courant. Une façon de dire qu’on lui fait un mauvais procès dans une affaire à laquelle il fondait beaucoup d’espoirs, surtout pour les membres de son syndicat.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email