Samedi 31 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Affaire Adja Ndiaye: Les jeunes reporters dénoncent la « barbarie policière »

Single Post
Affaire Adja Ndiaye: Les jeunes reporters dénoncent la « barbarie policière »
Les déclarations de soutien et de compassion se multiplient à l’endroit de la consœur de Dakaractu agressée et brutalisée par les forces de l’ordre. Cette fois-ci, c’est au tour de la Convention des Jeunes reporters du Sénégal (CJRS) d’apporter son soutien.

« Notre consœur Adja Ndiaye, camerawoman à DakarActu, a subi, ce lundi 28 septembre 2020, une furie policière d'une rare violence. Elle a été battue par six éléments du Groupement mobile d’intervention (GMI) avant que son matériel de travail ne soit détruit. Ce, alors qu'elle était dans l'exercice de son métier », dénonce la CJRS dans une note parvenue à Seneweb.

Actuellement, informe le communiqué, Adja Ndiaye est dans un état déplorable, internée dans une clinique de la place. Ainsi, la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal dénonce cet acte de barbarie subi par notre consœur et espère que des sanctions fermes, à la hauteur de l’abus, seront prises contre les auteurs d'un tel acte impardonnable dans un État de Droit.

« Pour rappel, la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal avait appelé le ministre de l'Intérieur, M. Aly Ngouille Ndiaye, à mettre un terme à cette violence inouïe dont font usage ses services vis-à-vis des reporters qui, jour et nuit, prennent des risques pour donner la bonne information aux Sénégalais et au monde entier », rappellent les jeunes reporters.

Et d’ajouter que : « Plusieurs cas d’abus intolérables ont ainsi eu lieu cette année, par des forces de l’ordre, contre de jeunes journalistes dans l’exercice de leurs fonctions. Ce fut le cas durant le couvre-feu le 27 mars dernier à Touba. Les jeunes reporters sont aujourd'hui de plus en plus exposés face à la furie des forces de l’ordre qui ont pourtant l’obligation d’assurer leur protection plutôt que de jouer aux bourreaux.»


12 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2020 (23:15 PM)
    On est malheureusement pas à une dérive près et Dakaractu a toujours soutenu ce régime.

    Difficile de les plaindre.
  2. Auteur

    Diop

    En Septembre, 2020 (23:22 PM)
    La police senegalaise est une honte nationale. Elle est barbare et pourrie jusqu'a l'os.
    Auteur

    En Septembre, 2020 (23:45 PM)
    Nous voulons la version de la police pour juger. Il y'a actuellement au Sénégal, une certaine jeunesse ( heureusement minoritaire) qui se croit tout permis, jusqu'à provoquer des forces de l'ordre. La liberté d'expression ne donne à personne le droit d'insulter les agents de la force publique.
    • Auteur

      Anonyme

      En Septembre, 2020 (08:56 AM)
      qui est assez fou pour insulter gratuitement un de loi ,ce que tu dit est insensé
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2020 (01:15 AM)
    C'est absolument faux la journaliste a brandi le trépieds de sa caméra et a foncé sur le policier.

    Les journalistes mentent, revoyez l'image sur le net vous verrez que cette fille absente violente.

    La police pour une fois à raison, il fait être juste.
    • Auteur

      Anonyme

      En Octobre, 2020 (17:10 PM)
      ce n'est pas une raison pour la tabasser. on aurait pu lui passer le menottes et l'embarquer. nos flics sont mal formés . ils s'affolent vite.
    Auteur

    Black Lives Matter

    En Septembre, 2020 (06:16 AM)
    Même si elle a foncé sur un policier, ce n'est pas une raison pour la battre. Les policiers sont formés pour maitriser les individus et les menotter. Je ne pense pas qu'ils avaient peur de cette femme non armée de surcroit sinon ils avaient le droit de lui tirer dessus en légitime défense. Que la justice fasse son travail . Les femmes au Sénégal n'ont pas la place qu'elles méritent. C'est honteux tout simplement. Black lives matter.
    Auteur

    Camou

    En Septembre, 2020 (06:34 AM)
    Je pensais que le Senegal venait de gagner 2 places au classement mondial de tout ce qui est protection des journalistes. C'est vrai que c'est un classement relatif, mais certainement subjectif... tout en evitant de rappeler la propension de certains chez nous a penser que la verite sonne forcement blanche...
    Auteur

    En Septembre, 2020 (07:23 AM)
    il faut aussi respecter la police
    Auteur

    En Septembre, 2020 (08:48 AM)
    A six contre un on voit le résultat ! La police connaît elle le principe de proportionnalité dans ses réponses avec les usagers ?
    Auteur

    Verite

    En Septembre, 2020 (09:28 AM)
    D'après les images que tout le monde a vu, c'est bien la femme qui a attaqué avec son Trépied. Il y'a eu après médiation de l'officier supérieur. Peut-être sachant que les carottes sont cuites, on lui a conseillé mou dem teudi hôpital hahahahahaha
    Auteur

    L'eau

    En Septembre, 2020 (11:16 AM)
    Une police corrompu ne peut pas avoir le respect des Sénégalais. C'est pareil pour la presse Sénégalaise elle est aussi corrompu jusqu'à l'os . Ils n'ont qu'à réglé leur problème entre eux.
    Auteur

    Un_habitant

    En Septembre, 2020 (12:19 PM)
    3 ème mandat : il faut faire peur aux journalistes pour les canaliser afin de freiner leur audace.

    Auteur

    En Octobre, 2020 (05:33 AM)
    Heureusement que y'a des gens qui ont bien regardé la vidéo, bien joué à la police.

    Pas de place pour les incivilités sur les policiers.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email