Mercredi 28 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Affaire Allo Sénégal : Ibrahima Lissa Faye invite Mame Mbaye Niang à faire preuve de “clémence”

Single Post
Affaire Allo Sénégal : Ibrahima Lissa Faye invite Mame Mbaye Niang à faire preuve de “clémence”

Dans une lettre ouverte, Ibrahima Lissa Faye, président de l'association des professionnels de la presse en ligne (APPEL) a invité  Mame Mbaye Niang à faire preuve de clémence et à “retirer sa plainte” dans l’affaire qui l’oppose à animateurs du média Allo Sénégal.  “Ces jeunes doivent être pardonnés parce qu’ils font partie de ceux qui ont décidé de rester dans leur pays et de batailler ferme pour s’en sortir et servir de chef ou de soutien à nos familles si élastiques avec des pressions interminables, a plaidé le Directeur de publication du site Pressafrik. Ils auraient pu braver les vagues et marées de l’océan où les déserts. Ils ne l'ont pas fait”.


Seneweb vous propose l’intégralité de sa lettre. 



Monsieur le Ministre,

 

Faute de pouvoir vous joindre au téléphone malgré mon insistance via SMS et appels, je m’invite dans vos bureaux par voie épistolaire afin de vous demander très humblement d’accorder la clémence au personnel de la chaîne YouTube Allo Senegal. Je vous prie de retirer votre plainte et de faciliter avec les autorités compétentes leur élargissement.

 

Maniane Lo et ses collaborateurs sont fautifs. Ils l’ont reconnu publiquement depuis le 12 novembre, à travers un visuel où ils présentent leurs excuses. En sus, le contenu a été retiré comme le prescrit le Code de la presse et les autres textes qui prévoient et organisent les conditions de rectificatif, de diffamation et autres atteintes à l’honneur et à la considération d’une personne.

 

Ce qu’ils ont fait est inacceptable et gravissime. Sans doute, ils ont atteint votre honneur, votre honorabilité et votre dignité d’homme et de père de famille. Toutefois, la leçon a été bien comprise par l’équipe de Allo Senegal, mais aussi par tous les vaillants jeunes qui s’activent dans la création de contenus. Cette faute grave est à mettre au crédit de leur jeunesse, de leur insouciance, mais surtout cette folie du buzz. Il n’y a rien de politique ou de personnel après avoir échangé avec des membres de leur famille et proches.

 

Monsieur le Ministre

 

Ces jeunes doivent être pardonnés parce qu’ils font partie de ceux qui ont décidé de rester dans leur pays et de batailler ferme pour s’en sortir et servir de chef ou de soutien à nos familles si élastiques avec des pressions interminables. Ils auraient pu braver les vagues et marées de l’océan où les déserts. Ils l’ont pas fait.

 

Par ailleurs, certes ces jeunes sont fautifs mais nous tous nous avons une part de responsabilité dans cette bourde. Nous n’avons pas le droit de laisser ces jeunes créateurs de contenus appelés communément «YouTubers» à leur sort. Nous n’avons pas le droit de les laisser s’embourber dans l’insouciance avec le buzz sans encadrement nécessaire. En effet, ce rôle de formation, d’encadrement et de professionnalisation de cette catégorie socioprofessionnelle de la presse incombe plus à l’organe de régulation prévu par le Code de la presse de juillet 2017. Malheureusement, il tarde à voir le jour et les conséquences et nuisances liées à l’absence d’un organe aussi central qu’important pour la régulation du milieu contribue à désacraliser, à détruire un métier aussi noble. Cela ne dédouane pas pour autant le ministère de la Communication qui devrait prendre le relais pour recenser, outiller et former ces vaillants jeunes qui sont leur propre employeur et qui arrivent tant bien que mal à participer à leur manière à la lutte contre le chômage.

 

Pour ce qui concerne notre responsabilité en tant qu’acteurs de la presse en ligne, de l’écosystème de l’Economie numérique, je m’engage solennellement à travers cette lettre ouverte, à mobiliser les éminentes personnes ressources de l’Association des Éditeurs et Professionnels de la Presse en ligne (APPEL) qui sont experts et formateurs dans les domaines du journalisme et des nouveaux médias à élaborer un programme de formation pour ces jeunes YouTubers. Avec l’appui du ministère de tutelle, d’autres partenaires ou de bonnes volontés, nous allons renforcer leurs capacités, organiser et encadrer ces créateurs de contenus pour que ces dérives ne se reproduisent plus.

 

Aujourd’hui, vous êtes la victime, Monsieur le ministre, mais prochainement une faute professionnelle et pénale du genre peut constituer l’étincelle qui met le feu aux poudres. Et très sincèrement, nous ne devons adopter l’expectative jusqu’à ce que ces nouveaux médias soient la prochaine radio mille collines. Notre responsabilité nous tous (Etat, Médias, Société civile, partenaires) est engagée.

 

Espérant pouvoir compter sur votre grandeur et votre esprit de dépassement pour une libération rapide de toute l’équipe de Allo Senegal, je vous prie, Monsieur le Ministre, de recevoir mes respectueuses salutations.

 

Ibrahima Lissa FAYE



14 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2023 (11:38 AM)
    Gros con, quand vos collègues diffament et créent des chaînes YouTube uniquement pour calomnier et générer des revenus YouTube sur le nombre de vues, où étiez-vous ? La presse sénégalaise aujourd'hui s'intéresse plus à des histoires privées intimes qu'à des sujets d'un intérêt commun. Toujours à fouiner pour connaître la couleur du slip d'un tel ou d'un autre. Dans une situation pareille, tu sors pour me demander clémence, je mords encore plus sur ma position. Au Sénégal soit un gros fautif délinquant, mais n'empêche, dors tranquille, le sentimentalisme te sauvera de tes frasques. 
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2023 (15:25 PM)
      Critique durement si tu veux mais pas besoin d'insulter puisque tu donnes des conseils. Pour le traiter de c....En face tu n'oserais pas. 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Sidi

    En Novembre, 2023 (11:40 AM)
    C'est facile.

    on se lève, on s'allie une personne comme pas possible et après, on demande la clémence.

    la presse n'a plus de crédibilité 
    {comment_ads}
    Auteur

    Nianthio

    En Novembre, 2023 (11:43 AM)
    Lissa,mets ton papa à la place de Mame Mbaye et tu sauras le mal. Trop facile. Quand ils ont commencé, qu'avez dit?
    {comment_ads}
    Auteur

    Souleymane

    En Novembre, 2023 (12:18 PM)
    Ibrahima Lissa Faye, président de l'association des professionnels de la presse en ligne (APPEL) il faut que vous soyez professionnels ce que les soit disant journalistes en ligne  font est inadmissible pour un corps qui dit qu'ils sont les quatrième pouvoirs

    Les soit disant journalistes en ligne sont la honte du Sénégal

    De leurs habillement de leurs langages et surtout de leurs partie pris avec les gens de l'opposition en discreditant les gens en diffamant en rentrant dans leurs vies privées

    Ce n'est plus du journalistes 

     

    Que justice soit rendue et sanctionne sévèrement les coupables

    Se n'est pas là première fois ni ma deuxième ou troisième

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Lamine

    En Novembre, 2023 (12:22 PM)
    dommage  quand  on critiquais le ministre et on le traitait de voleur  ou etais tu?
    Auteur

    Le Futur

    En Novembre, 2023 (12:24 PM)
    Pas de pardon. Mettez vous à la place de Mame Mbaye. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (12:52 PM)
    Du n'importe quoi.

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Kourou Roof

    En Novembre, 2023 (13:06 PM)
    Ne pas prendre la mer pour trainer les gens dans la boue ? Qi'ils prennent la mer c'est mieux !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (13:06 PM)
    Cette phrase passe mal et rien que pour elle , à la place de Mame mbaye Niang, je ne pardonerai pas. je vous cite :"Ces jeunes doivent être pardonnés parce qu’ils font partie de ceux qui ont décidé de rester dans leur pays et de batailler ferme pour s’en sortir et servir de chef ou de soutien à nos familles si élastiques avec des pressions interminables. Ils auraient pu braver les vagues et marées de l’océan où les déserts. Ils l’ont pas fait."

    Monsieur , est ce que une raison de diffamer? quelle maladresse de votre part? Vous avez tout gaché en mettant cette phrase.

     
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2023 (13:29 PM)
      J'allais commenter mes les commentaires précédents ont tout dit.
      Ce qui plombe tous nos efforts de développement c'est l'absence de sanction . Ce que nous appelons yeurmandé , masla est la mère de la misère dans ce pays. Si les pays du Nord (Europe , Amérique ) Extrême Orient ( Corée, Japon , Chine, Malaisie et autres ) ont accédé au niveau de développement qu'on leur connait , c'est parce qu'ils ont des règles, des normes que tout le monde respecte . Faute de quoi la sanction sera irrévocable . Chez nous on va tenir compte du statut de la personne . Faites des affaires avec un marabout au Sénégal vous allez voir ce qui va lui arriver s'il vous arnaque. Rien du tout . Les policiers , gendarmes , magistrats vont lui faire des courbettes avant de lire votre plainte et vous inviter après à faire preuve de mansuétude. Un journaliste ( c'est quoi un journaliste dans ce pays d'ailleurs ) ne sera pas puni malgré leurs conneries sempiternelles défendus qu'ils sont par des syndicats , des associations etc   
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (13:39 PM)
    N'importe quoi mon cher lissa . Vous traînez un père de famille dans la boue . Une situation précaire ne donne pas une licence de diffamer d'insulter d agresser de voler . Ils doivent être interdit d'exercer le métier même . S'ils n'ont pas pris la mer et après . Et ces milliers de jeunes qu on croise dans la rue qui se battent pour avoir le minimum pour garder leur dignité . 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ff

    En Novembre, 2023 (13:47 PM)
    Ce sont des élèves de Sonko, ces gosses ne font que mentir sans aucune dignité.

    il faut qu'on leur donne une leçon et doivent être sévèrement punis 

    le mensonge est le pire des péchés 
    {comment_ads}
    Auteur

    Guilé De Ndangalma

    En Novembre, 2023 (14:25 PM)
    M. Faye, je vous respecte bcp pour votre constance mais là je ne suis pas d'accord avec vous. Il y a des choses qu'on peut plus faciement pardonner lorsqu'on sait que la personne s'est trompée de bonne foi. Ma là je suis tout à fait d'accord avec Mame M. Niang même si je le considère comme une vraie ordure dans sa gestion des affaires publiques/politiques. Ce dont on l'accuse ici est extremement grave (meme sous l'amgle religieux) et peut detruire une personne. Or, si on regarde la vidéo ces gens n'avaient qu'un seul objectif: le salir voire le détruire et cela sans aucune retenue ou précaution. C'est trop facile de s'en sortir avec un pardon après.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (15:26 PM)
    Donc s'ils n'ont pas pris la mer ils peuvent faire et dire toutes bêtises sans sanctions....la même rhétorique depuis que je suis né....bayima ma deff louma nekh...sinon rek ma done agresseur wala sathieu kat...

    Qu'Allah sauve le Senegal.
    Auteur

    Marley Bob

    En Novembre, 2023 (15:32 PM)
    Si la liberté et la démocratie c'est insulter un père de famille devant une caméra ou dans les réseaux sociaux puis demander pardon, alors vive la DICTATURE. On est où là? Meme Dieu n'accepte pas un repentir quand on commet tous les jours la meme faute .
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email