Jeudi 24 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Agences dissoutes: les droits des ex-travailleurs ont été payés, selon la tutelle

Single Post
Agences dissoutes: les droits des ex-travailleurs ont été payés, selon la tutelle
Le liquidateur a fini son travail et tous les arriérés de salaire de même que les droits légaux ont été payés aux ex-travailleurs des agences dissoutes, selon le ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne.

Le Collectif des travailleurs "déflatés" des ex-agences publiques - (ANEJ, AJEB, ANAMA et FNPJ a tenu mardi une conférence de presse pour se prononcer sur la situation de ses membres. 

Devant les journalistes, le collectif a préconisé l'organisation d'une table ronde qui servirait de cadre de dialogue visant à apporter une réponse à leur situation sur laquelle l'Etat ''est resté muet'', selon son porte-parole, Abdoulaye Ciss.

L'Etat "est resté muet pendant une année sans se préoccuper de notre avenir", a-t-il déclaré lors d'une assemblée générale, avant d'inviter les pouvoirs publics à l'organisation d'une table ronde qui sera l'occasion d'un dialogue visant à apporter une solution à leur situation.

Dans un communiqué, le ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne a déclaré que le liquidateur ''a fini son travail et tous les arriérés de salaire de même que les droits légaux ont été payés ex-travailleurs des agences dissoutes''. 

''Ces mouvements de contestations périodiques voire intempestives n’ont aucun fondement juridique. C’est plutôt de l’agitation’’, a répliqué la tutelle.

Elle soutient que la procédure normale ''est que l’Etat désigne un liquidateur dont la mission consiste à évaluer le patrimoine (actif et passif) des entités dissoutes afin d’assurer le règlement des droits légaux. Ce travail a été fait et bouclé par le liquidateur (…)''.

L’ANPEJ (Agence nationale pour la promotion de l'emploi des jeunes), a poursuivi le texte, en vertu de son volet réinsertion, un effectif de 49 agents parmi lesquels on retrouve 25 agents issus des structures dissoutes, soit plus de la moitié de son effectif.

Selon le porte-parole du collectif des ‘’déflatés des ex-agences, affilé au Syndicat national des cadres et employés de l’administration publique (SYNECAP), ''seuls 27 des 227 agents déflatés ont été redéployés par ANPEJ dont seulement 3 ont bénéfice d'un contrat à durée indéterminée (CDI)''.

Les activités de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ) ont été officiellement lancées, au mois d'août.

Le gouvernement sénégalais a adopté, le 9 janvier, le projet de décret portant la création, l’organisation et le fonctionnement de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ), dirigée par le magistrat Amadou Lamine Dieng.

La nouvelle structure prend le relais de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (ANEJ), du Fonds national de promotion des jeunes (FNPJ), de l’Agence pour l’emploi des jeunes des banlieues (AJEB) et l’Agence nationale d’appui aux marchands ambulants (ANAMA).

Le ministère de la Jeunesse rappelle que dans ce cas de figure, ‘’il n’y a pas de priorité d’embauchage ni de succession d’employeurs au sens du Code du Travail. Donc, il n’y a pas de continuité’’. 

‘’La procédure normale c’est que le Ministre chargé des Finances désigne un liquidateur dont la mission consiste à évaluer le patrimoine (actif et passif) des entités dissoutes afin d’assurer le règlement des droits légaux. Ce travail a été fait et bouclé par le liquidateur qui a rendu compte’’, mentionne la tutelle


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email