Jeudi 24 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Alimentation en eau de Dakar : Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Single Post
Alimentation en eau de Dakar : Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

La région de Dakar, depuis un certain temps, est confrontée à une pénurie déficit notoire d’eau potable estimé à 54 000 mètres cube par jour. Ce qui fait que certains quartiers de la capitale et sa banlieue ne peuvent pas disposer d’eau pendant 24h. Face à cette situation, le gouvernement du Sénégal, par le biais du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, a mis en place un projet dénommé : «Programme spécial d’amélioration de l’alimentation en eau potable de Dakar (Psdak)».

Ce programme, piloté par la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), vise à «renforcer la production, améliorer la qualité de l’eau distribuée et sécuriser la fourniture d’énergie électrique».

Il s’agit notamment, de la réalisation de 11 forages sur l’axe Bayakh-Diender-Thieudème pour une production globale de 30 000 mètres cube par jour en deux phases pour 15 000 mètres cube/jour chacune, la réalisation à Tassette (40 km au Sud de Thiès) de 10 forages pour une production de 25 000 mètres cube par jour, dans le cadre du Projet eau potable et assainissement en milieu urbain (Peamu), financé par la Banque mondiale, l’équipement de 6 autres forages déjà réalisés sur l’axe abritant les conduites du Lac de Guiers pour une production additionnelle de 19,140 mètres cube/jour, et la déconnexion des plus gros maraîchers sur l’axe de Pout, grâce au prolongement de la conduite de Beer Thialane, qui consomment 20 000 mètres cube/jour, soit l’équivalent des besoins de la ville de Thiès.

Depuis le démarrage des travaux dudit programme en décembre dernier, la Sones est à pied d’œuvre pour l’avancement des chantiers. C’est dans ce cadre que son directeur général, Charles Fall, a effectué, ce lundi 16 juillet 2018, une visite sur les sites de Bayakh et Tassette, en compagnie du directeur général de la Société des eaux (Sde), Abdoul Ball, du député Cheikh Seck, président de la commission du développement et de l’aménagement du territoire en charge de l’hydraulique à l’Assemblée nationale, des associations des consommateurs, notamment.

«5 forages pour 22 000 mètres cube/jour»

À l’issue de la visite Charles Fall a relevé que, sur le site de Bayakh, les travaux de la première phase dudit programme ont atteint un taux d’exécution estimé entre 95 et 98%. Il ajoute que cette première phase, qui consiste à réaliser à Bayakh, 5 forages, un réservoir d’eau, une station de pompage et la pose de conduites d’eau sur un linéaire de près de 20 kilomètres, permettra à la Sones de mobiliser près de 22 000 mètres cube d’eau par jour. Une augmentation qui, selon lui, représente un peu plus de la moitié du déficit en eau potable constaté aujourd’hui à Dakar.

A en croire le directeur général de la Sones, ces 5 forages de Bayakh sont déjà en service car, ils refoulent tous au niveau de la station de pompage de la localité. Il ne reste que les derniers réglages à faire au niveau de la technique. Mieux, il ajoute que ces ouvrages seront mis à la disposition de la Sde, dans les jours à venir, pour permettre de renforcer l’alimentation en eau de Dakar.  

«Une hausse de production estimée à 30%»

Charles Fall a rappelé qu’en 2011, la région de Dakar était à un niveau de production d’eau estimé à moins de 290 000 mètres cube par jour. Et qu’aujourd’hui, avec ce programme spécial d’amélioration, elle sera à une production moyenne de près de 380 000 mètres cube par jour. Soit une hausse de près de 30%. Une réponse à ceux qui soutiennent qu’«il n’y a pas d’eau à Dakar».

Selon lui, près de 360 000 mètres cube d’eau arrivent chaque jour dans la capitale sénégalaise. Sans compter ce qui arrivait à la même période l’année dernière.

Toutefois, le patron de la Sones souligne que, malgré tous ces efforts, il y a un déficit de 54 000 mètres cube. D’où la mise en œuvre de ces programmes structurants.

Abdoul Ball, pour sa part, a noté que la réalisation de ces ouvrages hydrauliques va permettre à la SDE de mobiliser toute cette quantité d’eau supplémentaire et de la mettre à la disposition des consommateurs de Dakar.

Post Gallery

1 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Post Gallery

2 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Post Gallery

3 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Post Gallery

4 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Post Gallery

5 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Post Gallery

6 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Post Gallery

7 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Post Gallery

8 –  Alimentation en eau de Dakar : Les 5 forages de Bayakh étrenne 5 forages (Sones)

Article_similaires liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR