Mercredi 12 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Alioune Tine : « Le Sénégal ne respecte pas la convention des Nations Unies contre la torture »

Single Post
Alioune Tine : « Le Sénégal ne respecte pas la convention des Nations Unies contre la torture »
Invité à se prononcer sur la question des droits de l’homme au Sénégal, Alioune Tine, président du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme, a fait remarquer que «notre pays ne respecte pas la convention des Nations Unies contre la torture» mais s’en presse d’ajouter sur les ondes de la RTS qu'il y a une nette amélioration avec l’avènement de Macky Sall.

Selon Alioune Tine, président du Comité Sénégalais des Droits l’homme, « il n’y a que des sanctions administratives dans ce sens». Toutefois, il reconnait le respect des droits de l’homme a connu un peu d’avancée avec l’avènement de Macky Sall à la tête du Sénégal.

Alioune Tine invite d’ailleurs les tenants du nouveau régime à travailler encore sur le respect des droits économique et social des Sénégalais.

Réagissant sur le débat relatif à la peine de mort, Alioune Tine semble être convaincu que « ce n’est pas Macky Sall qui va faire revenir cette loi sur la peine de mort au Sénégal ».

Néanmoins, Alioune Tine fait savoir que le Comité Sénégalais des Droits de l’Homme qu’il dirige est en train de produire un document pour renseigner le gouvernement que la manière dont l’institution (ndlr, CSDH) fonctionne peut faire régresser notre pays. « Le CSDH fonctionne avec 50 millions seulement soit 6 fois moins que le budget de la RADDHO », révèle-t-il. 

Pour ce faire, il estime qu’il faut une nouvelle loi afin que le Sénégal retrouve son statut. Car regrette-t-il, « le Sénégal a dormi sur ses lauriers en se croyant être supérieur ».

Or, précise-t-il, « c’est le président Senghor qui a crée en 1970 le 1er Comité Sénégalais des Droits de l’Homme. C’est la préhistoire. Depuis lors rien n’a bougé au Sénégal ».

Auparavant, il a expliqué que le Comité Sénégalais  des Droits de l’Homme est une interface entre le gouvernement et la société civile, une société indépendante, une société de régulation qui doit dialoguer avec tout le monde pour le respect des droits humains au Sénégal.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email