Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Aminata Touré : "Il est difficile d'établir la contribution réelle du sport au PIB"

Single Post
Aminata Touré : "Il est difficile d'établir la contribution réelle du sport au PIB"

Le sport constitue certes un levier de développement économique, mais il reste "très difficile dans nos pays d'établir dans nos comptes nationaux la part de contribution réelle'' de cette activité aux agrégats macro-économiques, a soutenu, vendredi à Dakar, le Premier ministre Aminata Touré."Le sport a une part significative dans la vie économique et sociale, c'est une évidence et nous le disons souvent, mais il n'y a pas encore une réflexion poussée sur la question", a déclaré le chef du gouvernement sénégalais, à l'ouverture d'un Forum sur la contribution du secteur sportif à la croissance de l'économie nationale et la création d'emplois pour les jeunes. 

Le défi auquel le gouvernement se trouve confronté dans sa quête de croissance et d'émergence, "c'est d'identifier toutes les niches de création de valeurs et d'aider à la promotion de ces niches par une meilleure structuration", a dit Aminata Touré. "C'est tout le sens de la réflexion que le secrétariat permanent de la Stratégie de croissance accélérée (SCA) compte mener en partenariat avec le ministère des Sports et de la Vie associative, le Comité national olympique sportif sénégalais (CNOSS) et tous les acteurs concernés au cours de (...)'' ce forum, a-t-elle expliqué. Selon Aminata Touré, ce forum "est le premier pas pour poser les jalons d'une réflexion dans le sens de déterminer la part du sport dans la croissance économique". 

"L'initiative est d'autant plus heureuse qu'elle permet de revisiter le sport en tant que segment économique, en tant que discipline scientifique, la politique publique et les partenariats multi-acteurs qu'appelle le développement du sport", a ajouté le chef du gouvernement sénégalais. Dans les pays développés, a-t–elle souligné, la part du sport dans l'économie est quantifiée et se situe entre 0,5 et 2% du Produit intérieur brut (PIB). Les activités qui tournent ainsi autour du sport amateur et professionnel sont génératrices de près de 8.000 emplois au sein de l'Union européenne. "La pratique sportive est définitivement confirmée comme une source fiable de revenus à partir de l'exploitation de talents comme dans d'autres domaines de la vie économique et sociale", a indiqué le Premier ministre. 

"Au-delà de l'impact des grands événements sportifs, l'intervention du fort taux d'investissement sur le marché des droits sportifs et des revenus substantiels associés aux transferts de joueurs constituent l'illustration la plus pertinente de la contribution que peut avoir sur la balance des paiements la pratique du sport professionnel", a-t-elle relevé. Aminata Touré a dit que c'est est donc à juste titre que l'analyse de l'offre et de la demande des services sportifs, est devenue une discipline à part entière au sein de la famille des sciences économiques. 

Dans beaucoup d'universités en Europe et aux Etats Unis, des formations sont disponibles en management du sport, a-t-elle relevé, notant que "le sport façonne un citoyen modèle, façonne surtout un mental d'acier, somme toute des qualités très utiles pour la vie ultérieure des jeunes et des adultes mais également pour dérouler des activités économiques compétitives". Les communications introductives du Forum ont été consacrées au rapport entre sport et développement économique, une manière d'échanger sur les approches, les pratiques et les différents instruments qui devraient permettre d'intégrer au mieux toutes les dimensions de la contribution du secteur du sport à la croissance économique et à la création d'emplois 

 A travers ce forum prévu pour deux jours, le ministère des Sports et de la Vie associative, en partenariat avec le SCA et le CNOSS, entend susciter le débat autour du modèle économique qui peut faire du sport une activité aux retombées sociales positives. Il s'agit aussi et surtout d'en faire un vecteur de croissance économique compétitif pleinement contributeur à la création de richesses et d'emplois.



16 Commentaires

  1. Auteur

    Sonnne

    En Décembre, 2013 (14:30 PM)
    On est fatigue
    Top Banner
  2. Auteur

    Leuk

    En Décembre, 2013 (14:50 PM)
    Marchez



    Marcher. Avancer. Bouger. Marcher peut se faire à plusieurs ou seul. À deux, trois ou quatre, on progresse en parlant ou en appréciant juste le fait d’être ensemble. Seul, on prend le temps de réfléchir et de regarder. Marcher est la façon la plus lente de se déplacer. Dans un monde en accélération constante, marcher nous recentre et nous fait (re)découvrir le plaisir de la lenteur. Marchez !



    {comment_ads}
    Auteur

    Rire

    En Décembre, 2013 (15:38 PM)
    accélerer , intensifier et je ne sait quoi encore mais la fin est proche... on rire bien!
    {comment_ads}
    Auteur

    Mooo

    En Décembre, 2013 (15:41 PM)
    Elle a raison et je comprends parfaitement ce qu'elle veut dire par là ! Le sport en général et le foot en particulier n'apporte rien mais absolument rien aux pays africains.Au contraire il nous suce nos maigres ressources.

    Je reste un passionné de foot,mais il faut se regarder la face.La FIFA aujourd'hui est un VAMPIRE qui profite de la passion que nous avons pour le foot pour établir une dictature politico-financière en Afrique via ses règlements injustes et bidons.Tout est devenu trop chère dans le foot d'aujourd'hui.Des droits de retransmission à la simple organisation des matches.Ils sont entrain du foot-ball pour mettre l'Afrique en genou et le maintenir à jamais dans la pauvreté alors que le foot est supposé être un vecteur de développement.Aujourd'hui les Etats africains versent des sommes faramineuses rien que pour l'organisation des matches de leurs équipes nationales de foot-ball,dans compter les droits de retransmission des matches qui nous coûtent encore beaucoup plus chèren,des milliards et des milliards.Des sommes qu'ils n'arrivent même pas à investir dans la lutte pour l'emploi de leur jeunes,de leurs hôpitaux ou de leurs Universités.Il faut pas se voiler la face,les Etats africains n'ont pas aujourdh'ui les moyens pour participer aux compétitions internationales de la FIFA.Si le foot et la FIFA étaient vraiment sérieux par rapport aux valeurs qu'ils prétendent véhiculer,ils devraient d'abord commencer faire de sorte que l'Afrique paie moins chère sa participation aux compétitions internationales.Est ce qu'il est normal qu'un petit pays comme le Sénégal paie autant que la France ou l'Italie en terme de droits de retransmission des matches ? Là oû la France paie par exemple 30 millions d'Euros pour voir les matches,un Etat Africain comme le Sénégal paierait plus d'une vingtaines de milliards de nos francs alors qu'on a pas les moyens,voilà pourquoi l'Afrique ne s'en sort pas et à ce rythme c'est pas demain qu'un pays remportera une coupe du monde pendant que le foot continuera de nous maintenir dans la pauvreté.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diip

    En Décembre, 2013 (15:49 PM)
    Abdoulaye Wade tu nous manque diola beugeu ba dee walaye  :?:  :?:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :sn:  :down:  :tala-sylla: 
    Top Banner
    Auteur

    Intellect

    En Décembre, 2013 (15:55 PM)
    Les Africains ne sont définitivement pas doué du tout ! Même leur propre sport national ils ne peuvent pas régler ses problèmes.Elle se met à nous citer l'Europe,"En Europe gna gna gni.....En Europe gnagna gna" Basta ! Elle pense qu'elle est la seule à avoir visité l'Europe ? Nous aussi on est des Modou-Modou baana baana et on a visité toute l'Europe ! Liguééyal lan la wakh ! Tavailles Madame !
    {comment_ads}
    Auteur

    Watson

    En Décembre, 2013 (15:58 PM)
    Madame le Premier Ministre, la réponse est pourtant très simple : aujourd’hui il y a une nouvelle branche de l’économie politique qu’on désigne sous l’appellation ‘’économie du sport’’, étudie l’incidence du sport, amateur et professionnel, sur l’ensemble de l’économie. En effet, le sport appartient pourtant bien aujourd’hui à la réalité économique. Quelques exemples :

    -la performance sportive de haut niveau suppose de lourds investissements, consentis par les pouvoirs publics ou les sponsors, mais constitue aussi un spectacle payant, et surtout un support publicitaire. Tout celà a un impact économique dans l’économie et l’emploi, lié en particulier au bâtiment et aux travaux ;

    -les sponsors tentent d’associer leur image de marque à la réussite d’un champion ou d’une équipe, ou encore à un évènement. Cela ne concerne pas que les fabricants d’articles ou de vêtements de sports, de chronomètres ou d’automobiles ;

    -autre impact économique : le sport a en effet une bonne audience à la télévision et à la Radio (droits de transmission, support publicité, etc..) ;

    - la pratique du sport en tant que loisir, en expansion dans la plupart de nos pays, entraîne la consommation de vêtements et d’articles de sport, de services annexes, d’enseignement du sport et d’animation.

    Pour développer tous ces avantages, il faut organiser et appuyer les événements sportifs. Il faut sortir créer de grands événements sportifs, comme des compétitions régionales, continentales et mondiales. La Ville de Saint-Denis en France a été développée grâce à la Coupe du Monde, de même que Atlanta en Géorgie (Etats-Unis) par les Jeux Olympiques.



    Pour mesurer le poids économique du sport, on utilise plusieurs indicateurs : -les dépenses des ménages en produits sportifs ;- les dépenses des entreprises en produits sportifs ;-les recettes des vendeurs d’articles de sport (vêtements, appareils de maintien, etc..) ;-les recettes des salles de sports professionnels, salles de maintien, etc.. ;-le coût des travaux en infrastructures sportives (BTP);

    En combinant ces informations, on calcule par addition l’impact économique du sport dans un Pays, A titre d’exemple, en France, la production nationale d’articles de sport représente 0,24 % du PIB, la consommation, 0,3 %, les dépenses des ménages en articles de sport représentent 9,1 milliards d’euros en 2007. Le modèle économique actuel favorise les dépenses d’équipements (vêtements et chaussures) de loisirs en relation avec les nouveaux motifs de la pratique sportive.

    {comment_ads}
    Auteur

    Insensé

    En Décembre, 2013 (16:02 PM)
    le blogueur mouhamad bamba ndiaye ferait mieux d'aller cultiver les terres du sérigne à touba. un enfant catholique en première année de catéchiste est son docteur en matière de religion. la religion catholique s'apprend elle ne se raconte pas. la bible est sacrée et le catholique ne jure jamais sur elle. Jésus (Dieu sauve) a dit "Faites attention aux faux prophètes. certains viendront à mon nom. ils parleront en mon nom. ils feront même des miracles en mon nom. mais ne vous laisser jamais emporter par leurs égarements." jésus n'a jamais été un prophète . il est un messie. dieu fait homme. celui qui sauve son peuple. jean le prophète criait dans la désert "préparez le chemin. aplanissez les montagnes le sauveur est proche". beaucoup de prophètes ont prédit sa venue. un ange est apparu même aux rois mages et aux bergers pour leur annoncer sa naissance. tout son ministère avait été prédit par des prophètes avant sa venue. il n'a jamais été question d'un associé. la bible est la seule référence des catholiques. nulle part dans cette bible il n'est une fois mentionné même par erreur le nom d'un prophète associé à la vie du christ. au pire celui de mohamed l'inventeur de l'islam. le royaume de dieu est semblable à un champ de blé où la moisson est grande et les moissonneurs peu nombreux. au royaume de satan et son gouvernement se sera le surpeuplement. c'est le fait actuel. les religions athéistes sont le surpeuplement de "croyants". ce qui s'adonnent au matérialisme terrestre et aux biens pécuniaires. l'islam n'a rien de conforme ne serait ce qu'une virgule avec le catholicisme. cherchez ses origines ailleurs. qui vous a appris à fuir le châtiment qui est tout proche. c'est la récompense du pêché.
    {comment_ads}
    Auteur

    Poznan

    En Décembre, 2013 (16:27 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :down: 
    Top Banner
    Auteur

    Dof

    En Décembre, 2013 (17:11 PM)
    Calculons:

    - la masse salariale+primes+indemnités des individus qui s'activent dans le sport (clubs, fédérations, écoles de formation, etc)

    - le chiffre d'affaires de la presse sportive

    - le sponsoring, publicité, marketing sur les événements sportifs

    - les recettes des lieux qui accueillent des événements sportifs

    - les droits télé, les dépenses pour la couverture médiatique des événements

    - le CA des équipementiers sportifs, boutiques, clubs de sport

    la liste n'est pas exhaustive mais cela indique déjà un début de piste d'évaluation
    {comment_ads}
    Auteur

    Saltigué

    En Décembre, 2013 (19:11 PM)
    payée grassement pour nous servir pareils salades: sénégalais vous avez manqué de goût en élisant cette bande de nuls.
    {comment_ads}
    Auteur

    Voix D Homme

    En Décembre, 2013 (19:14 PM)


    NDAWSI TAUY LA WAY

    DAGNOUY XEUY DI THEORIE REK BALEGUI TEGAGOUGN XER
    {comment_ads}
    Auteur

    Vu...

    En Décembre, 2013 (20:03 PM)
    ... ALLEMAGNE, ITALIE, GB, FR, ESPAGNE, USA, ..... DES PAYS à DES ANNEES LUMIERE DU SENEGAL.... MAIS Où LE SPORT EST UNE INDUSTRIE......



    NB: POURQUOI NOUS LES AFRICAINS ON A DES GUIDES DE CETTE ESPECE....????



    ... :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonymous25

    En Décembre, 2013 (21:41 PM)
    Combien d'argent.............. Pelé, Zico, Socrates, Valdo, Raï,................,Careca,........, Rivaldo, Romario, Bebeto, Ronaldo, Ronaldinho, Robinho, Kaka,........................... ont fait rentrer au Brésil ? Sans compter les autres sports. Le sport peut servir de grosse source de devises pour notre économie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Kess

    En Décembre, 2013 (12:05 PM)
    bonjour reveillez , vous allez au supermarché (casino) regardez vos factures ,on vous prend 1% DU Montant de vos courses..l 'association des consommateurs est interpellée .donc on n'ira plus au marché casino mais aux marchés traditionnels
    {comment_ads}
    Auteur

    Sidat

    En Décembre, 2013 (12:30 PM)
    faire une étude de la part du sport sur nos comptes nationaux est très difficile donc vous n'y parviendrez jamais !elle parle comme une étudiante de 1ère année de sicences éco et non pas comme un décideur une politique ceux qui ont initié ce séminaire sont entrés de se doter les moyens de réaliser l'intégration des dits variables dans leurs modèles de gestion du sport
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email