Vendredi 14 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Apres la profanation du cimetière municipal de Pikine ‘’Bakhiya’’ croise les doigts

Single Post
Apres la profanation du cimetière municipal de Pikine ‘’Bakhiya’’ croise les doigts
Le cimetière musulman de Yoff, lieu de repos éternel rencontre certes des problèmes, mais comparé aux récents développements de l’actualité, ‘‘Bakhiya’’ n’est pas à plaindre. Les riverains demandent toutefois que les récents travaux de réfection sur les murs soient suivis d’une surveillance stricte pour parer à toute éventualité.

Khadim pousse un ouf de soulagement pour le moment. Le désir de ce taximan trapu d’interpeller la mairie de Dakar sur l’affaissement d’une partie du mur du cimetière musulman de Yoff a été satisfait presque contre toute attente. Les travaux d’extension de la Vdn qui ont commencé il y a plus d’un trimestre ont permis d’ériger un nouveau mur plus haut, qui a permis de mettre fin aux intrusions inopinées d’individus. ‘‘C’est salutaire de voir que cette partie est sécurisée. On n’en pouvait plus de voir non seulement les gens entrer et sortir à leur guise, mais aussi d’exposer les tombeaux comme ça sans aucune barrière’’, s’exclame-t-il, dans un demi-sourire. Une satisfaction loin d’être entière puisque ‘‘ de petits malins ont déjà trouvé l’astuce pour monter sur les murs en creusant de petits trous dans le mur comme repose-pied. On croyait en avoir fini mais décidément...’’. Comme pour confirmer ses propos, de jeunes talibés ont escaladé en usant d’un gros pneu en guise de courte échelle sur le mur blanc de ce grand reposoir.


Coincé entre les grandes constructions des cités Diamalaye, Djily Mbaye, Nord-Foire, et un peu plus loin l’unité 26, le cimetière musulman de Yoff est le plus grand de la capitale sénégalaise. Y reposent des noms célèbres comme le regretté coach de l’équipe nationale de foot du mondial 2002, Bruno Metsu, le premier président camerounais Amadou Ahidjo, pour ne citer que ceux-là.


Le taximan, vivant à la Cité Diamalaye depuis peu, a toujours été sidéré et peiné par la désinvolture dans laquelle l’une des plus grandes catacombes du Sénégal est tenue. Un mécontentement partagé par beaucoup de riverains, qui se réjouissent tous de la fermeture de cette grosse faille qui exposait dangereusement les cimetières. Pa Fall, un retraité dégustant un petit déjeuner fumant dans une gargote en face du cimetière, regrette l’époque  où l’on pouvait apercevoir l’océan à partir des cimetières. ‘‘Regardez comment tous ces superbes bâtiments surplombent le cimetière. Je trouve un peu malsain que les tombes soient exposées sans aucune forme de protection. Il faut peut-être penser à planter de grands filaos’’, propose-t-il. Les gens éprouvent de moins en moins de déférence pour ce lieu où nous finirons tous. Au lieu d’emprunter la porte principale, ils cherchent toujours à escalader le mur comme raccourci. C’est eux qui ont  créé  toutes ses fausses sorties’’, poursuit-il. Sur le même banc où les langues se sont déliées, Vieux Thiaw se réjouit quant à lui qu’avec ce mur, ce lieu ne va plus servir d’échappatoire. ‘‘C’est vrai que les cas sont assez rares pour être relevés, mais voleurs à l’arrachée et agresseurs avaient l’habitude de prendre la tangente dans les cimetières. Qui oserait les y suivre ? ’’, s’interroge-t-il.


‘’Déperdition spirituelle’’


Hier avant la mi-journée, comme depuis quelques jours, c’était le toilettage le long du mur du cimetière par les éléments de l’Unité de gestion des déchets solides (Ucg). Des groupes de jeunes hommes et femmes, vêtus de tee-shirts blancs, armés de pelles râteaux et brouettes s’évertuaient à redonner au cimetière son lustre d’antan. Un désherbage sous le chaud soleil qui n’a rien à voir avec les opérations de nettoyage à grande échelle entreprises par Serigne Modou Kara et le défunt Chérif Ousseynou Laye à l’intérieur même du cimetière, dont on regrette l’absence depuis 2008 fait savoir Khadim. Devant l’énorme parking de l’entrée, beaucoup de personnes sont rassemblées. Il s’agit d’une foule venue assister à un enterrement.


Un homme, téléphone portable collé à l’oreille s’enquiert de la situation de la procession qui doit acheminer la dépouille. Quelques voitures viennent se garer avec sur l’énorme parking de l’entrée peinte en vert et blanc. Un calme plat que trouble la circulation automobile sur l’Avenue qui longe le lieu. ‘‘Cimetière musulman bakhiya’’ lit-on en gros caractère avec la traduction arabe à côté. Aborder les derniers développements de l’actualité sur la profanation des tombeaux n’est pas chose facile. Personne ne se propose de se jeter à l’eau. Les fossoyeurs à l’entrée qui montraient un enthousiasme souriant en nous ayant confondu pour un parent venu entretenir la tombe d’un disparu se sont transformés en façades renfrognées.


‘‘ Faut demander après Dièye. C’est lui notre supérieur, nous ne pouvons en parler’’, lance un agent costaud avant de désigner les locaux du gestionnaire. Ce dernier nous conduit à son tour à son supérieur. Et à l’intérieur des bureaux de l’équipe de gestion, c’est un homme mal à l’aise, indisposé, par la survenue de ces déterrements à Pikine qui a tenu à couper court à cette éventualité. ‘‘C’est un sujet très sensible. J’aime la transparence, mais la nature de ce travail exige beaucoup de discrétion. Le simple fait de l’évoquer pourrait amener ces genres de méfaits dans notre cimetière qui n’a jamais connu pareil sacrilège. Dieu nous en garde’’, répond-il avant de requérir l’aval de son supérieur, le maire des Hlm, pour pouvoir s’ouvrir plus sur le sujet.


Si les riverains veulent plus d’implication dans l’entretien du cimetière musulman de Yoff, et surtout un éclairage qui fonctionne toute la nuit, les derniers développements sur les violations de sépultures à Pikine, semblent venir d’une autre planète pour ces habitants. ‘‘ Ici le seul ‘crime’ est le fait d’enfants qui cherchent du fruit de badamiers (guerté toubab). Ceci étant, la sécurité doit être revue ; ça on n’a de cesse de le dire, mais Dieu merci ces pratiques n’ont jamais été répertoriées jusque-là. Espérons que ça va continuer ainsi’’, poursuit Pa Fall. Pour Khadim, le taximan, c’est juste une déperdition spirituelle qui s’empare malheureusement de quelques hommes qu’il traite ‘‘d’assoiffés matérialistes’’.


5 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (07:16 AM)
    .... :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation: ......LA VIDEO-SURVEILLANCE NE DIT RIEN À PERSONNE DANS CE PAYS....



    ... :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (07:46 AM)
    DOMMAGE QU AU SENEGAL

    YA PLUS CES GUIDES RELIGIEUX CHARISMATIQUES JUSTES HONNETES CONVAICANT

    QUI ETAIT

    MAME ABDOUL AZIZ SY - THIERNO SEYDOU NOUROU TALL - SERIGNE FALOU MBACKE-

    BAYE NIASSE ETC....

    QUI POUVAIENT PARLER AU PEUPLE SEREINEMENT SANS AUCUNE DISTICTION ETHNIQUE ET DE CONFRERIE

    QUI ETAIENT EN PARFAITE SYMBIOSE AVEC L EGLISE ETC...

    ILS AVAIENT AUCUN COMPLEXE AUX GOUVERNEURS DE L EPOQUE



    MAIS LA ON ASSISTE A DES ''MARABOUTS '' ou charlatans

    QUI SONT JUSTE DES GOUROUS ...

    MAIS ALLAH HAKAM UNIQUE ET PUISSANT





    {comment_ads}
    Auteur

    Suj

    En Décembre, 2015 (09:59 AM)
    de ma part je dis on vient de decouvrir seulement le cimetiere de pikine qui a ete profane, c est sur ya tant d autres, on doit pas laisser cette affaire , on doit remonter les commanditaires de ce vilain geste et les punir. Seulement si on apercoit derriere ces croque morts ya des autorites , des personnes de renom on risque de passer l eponge au dessus. je suis desole mais on n a detere ma soeur, mettez vous a ma place. :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (13:10 PM)
    Un problème dans ton foyer?Une relation compliquée?Conflit familial?Un petit problème de santé?Tu n'as personne à qui te confier? Viens nous en parler anonymement on te conseillera sur toutgalsen.com

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (16:54 PM)
    Notre société et notre culture vont droit dans le mur....et nous ne faisons rien ! Honte d'être sénégalais....
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email