Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Après Tabaski au Sénégal : Le défi de la gestion des déchets

Single Post
Nettoyage post-Tabaski au marché HLM de Dakar, Sénégal, le 21 juillet 2021. © RFI/Charlotte Idrac
La fête musulmane de la Tabaski, célébrée ce mercredi 21 juillet 2021 au Sénégal, va de pair avec une importante production de déchets : jusqu'à trois fois plus qu'habituellement. Un défi pour l'Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) qui a appelé les populations à participer à l'effort de salubrité. Un dispositif spécifique de collecte et d'évacuation était organisé pour l'occasion.

Fin d'après-midi au marché HLM. Casquette et tee-shirt vert aux couleurs de l'Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG), Abdoul Ba s'active, balai à la main. Lui n'a pas fêté la Tabaski en famille : "On a passé la nuit ici pour tout nettoyer. C'est surtout des papiers d'emballage. Mais on a aussi des tissus, des peaux d'animaux et tout…"

Au total, quelque 3 000 agents ont été mobilisés à travers le Sénégal. Des points de propreté et des bacs à ordures "spécial Tabaski" ont été installés, notamment pour les carcasses et restes de moutons sacrifiés à l'occasion de la fête.

"C'est un défi particulier parce que ça peut pourrir. Souvent les gens avaient l'habitude soit de les enfouir ou soit d'aller les mettre dans les canaux à ciel ouvert, ce qui peut ultérieurement créer des problèmes d'assainissement, ou simplement dans les bouches d'égout. Après la Tabaski, on avait même des problèmes d'odeur à Dakar. C'est ce qu'on essaie de contrecarrer. Malheureusement, on n'a pas encore une activité de tri. Donc, c'est mélangé en l'état avec des ordures ménagères", explique Mass Thiam, coordonnateur de l'UCG.

Pendant ce temps-là, les camions-bennes sillonnent les quartiers. Mamadou est à bord de l'un d'entre eux : "Quand on klaxonne, les gens viennent". Mariama Diatta, 21 ans, vient justement de déposer un sac : "De l'oignon, de la viande, des trucs de cuisine. Cette année, c'est bien organisé".

Le camion poursuit sa tournée. Destination finale : la décharge de Mbeubeuss, en banlieue de la capitale. Les agents ont travaillé jusqu'au petit matin pour rendre la ville propre.


6 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 1 semaine (11:48 AM)
    Il faut une usine de triage d incinération des déchets. Leur mbeubeuss c est une gigantesque montagne de poubelles à ciel ouvert.  C est incroyable mais vrai. Ils mettent l argent la ou il ne faut pas
    Top Banner
  2. Auteur

    il y a 1 semaine (12:35 PM)
    Merci à UCG, à tous les concessionnaires partenaires, aux travailleurs et chauffeurs de camions poubelles pour  l'amélioration du cadre de vie
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (13:24 PM)
    Bravo aux agents de l'UCG. Travail impeccable du côté de la Sicap. Félicitations pour la réactivité dont vous avez fait montre. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (15:46 PM)
    Documentaire de RFI qui est passé hier sur les antennes. C'est à croire que nos médias sont incapables de produire des reportages de qualité.  Politique rek lagnou aay.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (20:42 PM)
    Quand je quitte la France et que je reviens au Sénégal je suis triste de voir le pays aussi sale et on peut critiquer les français mais ils ont un pays propre, nous on sait que parler et faire la noce........
    Top Banner
    Auteur

    il y a 1 semaine (23:51 PM)
    senegal poubelle de l'afrique
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email