Lundi 24 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

[ÉDITO DU JOUR] Au nom du coran ?

Single Post
[ÉDITO DU JOUR] Au nom du coran ?

Les faits sont répréhensibles. Indignes d’un être censé incarner ou transmettre les enseignements du coran à de petits apprenants. L’affaire aux relents d’esclavagisme mettant en cause un maître coranique qui enchaîne ses élèves, avec la bénédiction des parents d’élèves, à Ndiagne dans la région de Louga, est à condamner avec énergie.

L’apprentissage ou l'enseignement du coran ne sauraient en aucun cas justifier ces pratiques d'un autre âge que l’humanité pensait avoir dépassées. Ces chaînes sont le symbole d'une époque difficile que l’Afrique s’évertue à panser. Il est donc inadmissible de traiter un individu de la sorte, dans un monde de droits et de libertés. A fortiori des tout-petits, vulnérables et sans défense. Et c’est d’autant plus révoltant lorsque l’intéressé et ses pairs assument leurs actes et justifient la pratique, qui selon eux, serait courante dans le milieu des daaras établis en campagne. La preuve que l'Etat qui cherche à retirer les enfants de la rue, dans les grandes villes, a du pain sur la planche d'autant que les démons à traquer ne sont pas ces marmots en loques, pieds nus et têtes crasseuses, victimes d’un business lucratif sur leur dos, mais ces adultes qui les envoient dans la rue et les font travailler.

Dire que les efforts de l'Etat ne seront jamais suffisants pour contenir ce fléau complexe du fait des réticences d'une partie du "clergé" musulman sénégalais qui exerce une pression et assimile toute intervention dans ce secteur, à une croisade contre l'islam. Un amalgame volontaire, sciemment entretenu par les mêmes qui font prospérer leur business lucratif sur le dos des enfants talibés.

Comment passer sous silence la responsabilité de ces parents qui mettent au monde des gosses dont ils ne savent que faire, si ce n'est de les livrer à des maîtres coraniques qui à leur tour les expédient dans les rues, faute de pouvoir les prendre en charge. Ici, c'est plutôt l'autorité de l'Etat qui est mise à rude épreuve, compte tenu des pressions multiples dont la justice ferait l’objet de la part d’autorités religieuses pour faire passer sous silence ce qu'il est convenu d'appeler «la barbarie de Ndiagne». 

L'intransigeance des autorités judiciaires, devant de tels manquements, est à encourager. Enchaîner des enfants pour prévenir des fugues revient à s'interroger sur ce qui pousse ces derniers à fuir les daaras. D'ailleurs, les enchaîner, au nom du coran ? Non! De  la barbarie humaine, sans doute.


liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Baye Pousso

    En Novembre, 2019 (16:18 PM)
    bien dit machallah
    • Auteur

      Mauvais Titre

      En Novembre, 2019 (22:12 PM)
      momar, vous avez complètement rate' votre titre. vous avez lu coran très surement . dans tout ce merveilleux livre sacré , paroles de dieu , vous ne verrez aucune lettre, mot, verset , sourate faire l'apologie de la mendicité des enfants ainsi que bien sûr les horribles sévices qui leur sont faits par des dits marabouts sadiques. le coran est un message de paix, de bonté , de bien , d'amour , de droiture ...en direction des musulmans ...soumis, via son noble messager (psl).
  2. Auteur

    Test

    En Novembre, 2019 (16:53 PM)
    Je vous prie de m'excuser cher Monsieur mais votre article est un ramassis d'incohérence et de conclusion attive. Vous faite facilement le lien entre esclavagisme et enchainement. Je pense que vous savez ce qu'est un esclave, une personne qu'on force à travailler sans contre-partie. Et si je ne me trompe, il n'est nul part dit que les enfants ont été enchainé parce qu'ils refusaient d'aller mendier. Mais on les à enchainer pour éviter qu'ils fuguent et ne viennent ici à Dakar pour devenir des fakemans. Ils ont été enchainer pour les forcer à apprendre. On peut discuter de la méthode, mais la cause est plus que nobles. Et beaucoup d'anciens Talibés Daara ont témoignés ce qui montre que peu s'il en existe garde des séquelles.

    Je pense aussi que c'est très dangereux ici l'amalgame que vous faite entre cela et la mendicité des enfants à Dakar. Ils n'y a aucun lien qui a été montré jusqu'à présent.

    • Auteur

      Reply_authorkoumpeu

      En Novembre, 2019 (20:18 PM)
      1er) il va falloir nous expliquer pourquoi ce phenomene n'existe qu'au senegal
      2eme) est ce que les enfants de ces maitres coranique subissent les memes atrocités que vous défendez.
      3eme) est ce que votre enfant y est si oui subit il les memes tortures.
      4eme) est ce recommandé par notre religion.
      dans quel pays au monde a t'on eriigé la torture des enfants en système educatif
      wa salam. la suite est une contribution reprise
      combien ont assimilé le coran sans avoir été enchainé? si on veut prévenir une quelconque fugue ,comme on le prétend, il faut s'interroger sur ses causes parce qu'elle n'est que la consèquence d'une pratique déplorable qu'on cherche à justifier par l'islam dont l'image n' en est que ternie.il n'en faut pas plus pour donner des arguments aux ennemis de l'islam.

      ces pratiques n'ont plus leur raison d'être!!!!
    • Auteur

      L'almoudo Ou TalibÉ

      En Novembre, 2019 (12:37 PM)
      bien dit mr j'étais almoudo
      je remercie mon thierno qui a tout fait pour que je devienne ce que je suis devenu aujourd'hui
      dans ce monde difficile on doit apprendre à l'enfant rien n'est facile
      si s'il avait eu la chance de monter sur la montagne de la lumière jabal nuru
      il compendrait le prophète mohamed psl a trop souffert pour apprendre le coran
      c'est bien triste des maçons "musulmans"qui combattent l'islam à cause les biens ce monde éphémère
      un article honteux salomon rushudu's brother
    Auteur

    Kamara Ké

    En Novembre, 2019 (17:24 PM)
    je suis entièrement d'accord avec l'auteur de cette contribution. Je suis d'avis qu'aucune loi en Islam n'autorise ni ne justifie de telles pratiques.

    Combien ont assimilé le CORAN sans avoir été enchainé? Si on veut prévenir une quelconque fugue ,comme on le prétend, il faut s'interroger sur ses causes parce qu'elle n'est que la consèquence d'une pratique déplorable qu'on cherche à justifier par l'Islam dont l'image n' en est que ternie.Il n'en faut pas plus pour donner des arguments aux ennemis de l'ISLAM.

    Ces pratiques n'ont plus leur raison d'être!!!!
    Auteur

    Abdou2

    En Novembre, 2019 (18:11 PM)
    Il a parfaitement raison
    Auteur

    Sego

    En Novembre, 2019 (19:59 PM)
    Bravo Seneweb, quelle analyse! Terriblement bien libbelée!
    Auteur

    En Novembre, 2019 (20:01 PM)
    Tachisme islamique .juste une histoire de fric sans rien faire.
    Auteur

    Jean Marie Badiane

    En Novembre, 2019 (20:05 PM)
    Il ne faudrait pas l'etendre au drame.Limitons nous de stigmatiser la methode qui n'est plus de notre temps.Leur conscience les dicte une solution bien simple contre la fugue=pour empêcher =attacher ou enchaìner à defaut de corde.Ils sont sans compassion; mais ne vont pas au delà.
    Auteur

    Khadregaye

    En Novembre, 2019 (12:41 PM)
    de vrai esclavagistes ces maitres coranique Dieu n a jamais dit dans son livre sacre que pour apendre le coran il faudra etre maltraite ou etre puni non mais tout cela c est nos moins que rien de dirigeants
    Auteur

    En Novembre, 2019 (13:49 PM)
    Dommage sue de hauts dignitaires religieux en arrivent a exercer la pression sur les juges pour cette affaire scandaleuse.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email