Mardi 19 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Au Sénégal, le Wahhabisme gagne du terrain

Single Post
Au Sénégal, le Wahhabisme gagne du terrain

Alors que le Sénégal bénéficie depuis longtemps d'une image apaisée, le pays n'est pas épargné par la montée d' un islam rigoriste.

 

La lutte contre le terrorisme demeure l’une des priorite?s du Se?ne?gal », a re?pe?te? le pre?sident se?ne?galais Macky Sall en marge du Sommet de l’E?lyse?e pour la paix et la se?curite? en Afrique, le 7 de?cembre dernier. Au lendemain du de?clenchement de l’ope?ration Serval, il se fe?licitait d’une « belle synergie avec la France » et annonc?ait que « le nombre de soldats se?ne?galais pre?sents au Mali au sein de la Mission africaine de soutien au Mali (Minusma) e?tait passe? de 700 a? 815, afin de constituer un contingent complet [...] afin de poursuivre une mission de stabilisation pour toute la sous-re?gion ».

 

En mai 2013, un rapport de la Cedeao (1) constatait : « Le Se?ne?gal n’est pas totalement a? l’abri d’une propagation de la menace djihadiste, ne serait-ce que sur le plan ide?ologique. » Chercheur au Centre d’e?tudes des religions de l’universite? de Saint-Louis au Se?ne?gal, Bakary Sambe, l’un des auteurs du rapport, ajoutait : « il est temps de briser les tabous: les grandes confre?ries font elles-me?mes l’objet de contestation en leur sein. L’autorite? des khalifes est de plus en plus fragmente?e. Elle est me?me dispute?e par des mouvements pe?riphe?riques, des petits groupes dans lesquels des jeunes sont embrigade?s sous l’emprise de chefs charismatiques et sur fond de frustrations sociales. »

 

L’enque?te sur la mort des quatre touristes franc?ais le 24 de?cembre 2007 a? Aleg (sud de la Mauritanie, a? 250 km a? l’est de Nouakchott) a fait apparai?tre que les assassins ont be?ne?ficie? de plusieurs structures d’accueil et de ravitaillement durant leur traverse?e du Se?ne?gal et de la Gambie, avant de gagner la Guine?e-Bissau ou? ils ont e?te? arre?te?s. Le 29 mai 2010, trois djihadistes ont e?te? interpelle?s a? l’ae?roport de Dakar par la Division des investigations criminelles (Dic). En fe?vrier 2011, deux membres pre?sume?s d’Al-Qai?da au Maghreb islamique (Aqmi) e?taient arre?te?s dans la banlieue dakaroise. Enfin, en juillet 2012, l’arrestation a? Dagana, dans le nord du Se?ne?gal, de dix personnes suspecte?es d’appartenir a? un re?seau terroriste a fait aussi re?agir le pre?sident Macky Sall.

 

Outre la porosite? des frontie?res, les enque?teurs continuent aujourd’hui a? mettre en cause la multiplication des medersas (e?coles coraniques) et leurs modes de financement. La plupart du temps, ceux-ci demeurent tre?s opaques, ramenant presque toujours a? des ONG des pays du Golfe, sinon indirectement a? des structures plus officielles de?pendant de l’Organisation de la confe?rence islamique (Oci) et de la Banque islamique de de?veloppement (Bid). Depuis le milieu des anne?es 1980 est apparue au Se?ne?gal une myriade d’associations et d’organisations islamistes d’inspiration wahhabite : Al-Falah, mouvement ouvertement wahhabite finance? par des donateurs saoudiens; l’Istiqamat, organisation concurrente agissant sur le me?me terreau ide?ologique, avec des fonds eux aussi saoudiens; le Ibad Rahmane, association salafiste qui cherche a? capter le soutien de la Confre?rie des fre?res musulmans et des financements en provenance du Qatar.

 

Dans la me?me mouvance, plusieurs sources autorise?es rele?vent des connexions entre certaines confre?ries soufies et le nord du Nigeria ou? s’est de?veloppe?e la secte Boko Haram qui met a? feu et a? sang une grande partie du pays. Moins pre?occupante, l’influence chiite be?ne?ficie d’une forte communaute? libanaise. Les me?mes sources pointent le de?veloppement d’un groupe chiite de souche se?ne?galaise dans la re?gion de Kolda, en Casamance. Initialement fonde?e par le cheikh Mohamed Ali Ai?dara, cette structure travaillerait au de?veloppement d’e?covillages, activite? pour le moment religieuse et philanthropique soutenue par des fonds iraniens.

 

« En de?finitive, explique un universitaire de Saint-Louis qui requiert l’anonymat, l’e?volution inquie?tante de la menace wahhabite au Se?ne?gal est doublement favorise?e par la progression de la langue arabe et de ses structures d’enseignement e?chappant a? tout contro?le e?tatique, ainsi que par l’ensemble des outils d’aide au de?veloppement finance?s par l’Arabie Saoudite. Cette aide, qui ne re?sulte pas d’un pur philanthropisme, correspond a? un agenda cache?, mais parfaitement e?tabli : la wahhabisation de l’islam africain. Et ces dernie?res anne?es, la surenche?re entre l’Arabie et le Qatar s’est ave?re?e particulie?rement catastrophique pour toute l’Afrique subsaharienne. Cette compe?tition entre champions du wahhabisme est absolument destructrice parce qu’elle place l’argent – l’argent facile – au cœur des pratiques sociales des jeunesses universitaires et prole?taires en de?she?rence... »

 

L’implication saoudienne en Afrique de l’Ouest remonte au lendemain du premier choc pe?trolier de 1973. S’appuyant sur l’islamisme et le dollar, cette e?volution n’a cesse? de s’amplifier en confortant ses produits de?rive?s terroristes, des co?tes de la Mauritanie jusqu’au golfe de Bab el-Mandeb... 

 

1) La Cedeao est une organisation intergouvernementale ouest-africaine cre?e?e le 28 mai 1975. C’est la principale structure destine?e a? coordonner les actions des pays de l’Afrique de l’Ouest. Son but principal est de promouvoir la coope?ration et l’inte?gration, avec pour objectif de cre?er une union e?conomique et mone?taire ouest- africaine. En 1990, son pouvoir est e?tendu au maintien de la stabilite? re?gionale avec la cre?ation de l’Ecomog, groupe militaire d’intervention qui devient permanent en 1999. La Cedeao compte aujourd’hui quinze E?tats membres. 

 

 Cet article est paru dans le magazine Afrique-Asie

 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email