Mercredi 03 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Aveu de Farba Senghor : «C’est moi qui soigne les rebelles du Mfdc quand ils sont malades»

Single Post
Aveu de Farba Senghor : «C’est moi qui soigne les rebelles du Mfdc quand ils sont malades»
La déclaration lue avant-hier sur Rfi et attribuée à César Atoute Badiane relève de la manipulation et de l’intoxication. Et selon l’ancien ministre Farba Senghor qui s’exprimait sur la question, hier en marge de la conférence de presse de ‘Sopi pour toujours’, cette déclaration est l’œuvre de cadres Casamançais qui, pour des intérêts inavoués, veulent enflammer la Casamance.

‘Le contenu de la déclaration lue sur Radio France internationale (Rfi) et attribuée à César Atoute Badiane, commandant du maquis est faux.Cette déclaration relève, naturellement, de la manipulation et de l’intoxication. Elle est, très certainement, l’œuvre de certains cadres casamançais qui, pour des intérêts particuliers et inavoués, veulent enflammer la Casamance et s’emparer du dossier dans le but, éventuellement, d’occuper des positions futures’. L’accusation est de Farba Senghor qui réagissait à la question en marge de la rencontre de la coalition ‘Sopi pour toujours’. ‘Ce matin (hier, Ndlr), dès que j’ai entendu cette déclaration, j’ai pris contact avec le maquis. J’ai appelé César Atoute Badiane que je n’ai pas pu avoir. Mais, j’ai eu plusieurs de ses collaborateurs dont Antoine Diamacoune qui est son porte-parole. Ce dernier m’a dit qu’il n’est pas au courant d’une telle déclaration. Et que César Atoute Badiane ne lui a jamais parlé de l’éventualité de faire une telle déclaration. Il n’y a rien à l’heure actuelle qui puisse confirmer que cette déclaration vient de César ou autorisée par César. Et que lui-même allait prendre contact avec César dès que possible parce qu’ils ne sont pas dans le même secteur. Daouda et Marcelin (des éléments de César Atoute Badiane, Ndlr) qui se soignent actuellement en Guinée-Bissau et qui sont aussi du camp de César Atoute Badiane ont soutenu qu’ils n’ont pas été mis au courant d’une telle déclaration’, ajoute le Coordonnateur des renouvellements du Pds, par ailleurs impliqué dans la recherche de solutions en Casamance.

‘Cette déclaration est fausse. Je suis en contact permanent avec toutes les troupes. J’ai parlé à plusieurs reprises avec Nkrumah (Mamadou Nkrumah Sané, basé en France, Ndlr) de même que le groupe de Salif Sadio qui est un groupe très discipliné. En somme, tout ce que disent une certaine presse et certains cadres casamançais est totalement faux. Nous sommes en rapport avec les responsables du Mfdc’, déclare Farba Senghor, visiblement irrité par la déclaration attribuée à l’aile du Mfdc proche de César Atoute Badiane. ‘J’ai même une fois demandé au Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye de parler avec Antoine Diamancoune. Et César Atoute Badiane lui-même a un jour appelé à la Présidence de la République. Tout ce que disent ces gens sur ce dossier est totalement faux. Il y a des fossoyeurs qui ne veulent pas de la paix.

Antoine m’a dit ce matin (hier) qu’ils n’ont jamais pris langue ni avec le cardinal ni avec Cheikh Tidiane Gadio. Lorsque ce dernier était ministre des Affaires étrangères, il leur a une fois envoyé Emile, un jeune de Bignona pour les rencontrer et, ils l’ont refoulé. Tout ce qu’on dit dans ce dossier est faux’, précise l’ancien ministre des Transports.

‘C’est moi qui les soigne quand ils sont malades’

‘Je suis en contact permanent avec les rebelles casamançais. C’est moi qui soigne les rebelles quand ils sont malades. Les femmes des maquisards me connaissent très bien, elles viennent régulièrement ici chez moi, où elles séjournent et connaissent les membres de ma famille. Le seul interlocuteur qui parle régulièrement avec le maquis, c’est moi’, se vante Farba Senghor. ‘Je n’ai pas voulu exposer tout cela parce que ce sont des rencontres secrètes. Je me suis rendu plusieurs fois dans le maquis, donc les informations que je donne sont incontestables’, tempère-t-il. Conseil de Farba Senghor aux journalistes : ’Si vous voulez des informations sur ce dossier, venez me voir.’

L’ancien ministre ne s’est pas privé de lister tous ses bienfaits en faveur des rebelles. ‘Quand on les a arrêtés, c’est moi qui suis intervenu pour qu’on les relâche et c’est moi qui ai payé plus de 40 téléviseurs pour César Atoute Badiane et ses camarades’, dit-il. Dans quel budget ? ‘Ce n’est pas avec l’argent du gouvernement que je l’ai fait mais avec mon argent. C’est moi qui ai acheté leurs portables. Quand ils sont malades, c’est moi qui les soigne ; s’ils ont des décès ou des cérémonies familiales, c’est encore moi qui paie’, avoue Farba. Pour qui, cependant, ‘ces actes s’inscrivent dans le cadre d’une recherche de paix et non d’un quelconque financement du Mfdc. Les téléviseurs que je leur ai achetés peuvent leur permettre de savoir ce qui se passe dans le monde. Par exemple, lorsqu’ils ont vu les membres des Farc (mouvement rebelle colombien, Ndlr) en négociation avec leur gouvernement, ils m’ont contacté pour me dire qu’ils ne savaient pas que des rebelles peuvent discuter avec un gouvernement’.


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email