Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Béthio Thioune, guide moral des thiantacounes : Un Cheikh hors du commun

Single Post
Béthio Thioune, guide moral des thiantacounes : Un Cheikh hors du commun

Il  est un guide spirituel très adulé. Cheikh Béthio Thioune fait confondre sa vie à celle de son maî­tre, Serigne Saliou Mbacké. Seulement, il vit une modernité entière en entretenant le fanatisme chez ses talibés, loin des enseignements de son guide. Ce qui a été à l’origine des tueries qui lui valent aujourd’hui un séjour carcéral à Thiès.

Le viatique mouride consistant à «œuvrer pour l’Islam et prêcher les enseignements de Cheikh Ah­madou Bamba» ne l’enrôle guère. Paradoxalement, il ne s’identifie qu’à Serigne Saliou Mba­cké qu’il assimile à sa raison d’être. Mais dans sa conduite quotidienne, Cheikh Béthio Thioune n’est pas son maître. Il incarne un nouveau type de guide religieux dit moderne et hors du commun, à la limite atypique, surfant entre une mondanité débordante et des thiants (louanges) de «prestige». D’ail­leurs, Béthio Thioune a fini de la­bel­liser ce rituel à travers le con­cept thiantacoune. Une étiquette que ses disciples portent avec fierté. Est thiantacoune, un fanatique affirmé qui ne vit et respire qu’au nom du Cheikh et de son guide, Serigne Saliou Mbacké : un  des fils de Cheikh Ahmadou Bamba qu’il adore et  vénère sans limite, même après sa disparition. Ce dernier l’a couvé et  élevé au gra­de de Cheikh en 1987. Tous les enfants de Béthio Thioune, dit-on, portent le nom de son maître.

 

Mais les puristes ont été surpris de constater que, dans ses pratiques quotidiennes, le nouveau Cheikh ne s’érige guère en sosie de son maître qui menait une vie effacée. Auréolé dans ses habits d’un premier Baye fall du Khalife général des «mourides», Béthio, com­me l’appelle la rue, étale ses ­mul­tiples amours dans l’espace public : une cour étoffée de belles lianes en compétition de charme. Ceci, quitte à heurter les convenances religieuses. Au lendemain de la deuxième Alternance que vient de connaître le pays, le Cheikh s’offre une… septième épouse. C’est une superbe jouissance bannie par les précepts de l’Islam, selon les puristes.

 

Mais le guide se défend de n’avoir pas été trempé dans les eaux coraniques. Une aberration, peut-être,  pour ceux qui connaissent son érudit maître qui ne manquait jamais de revisiter ses lettres après la prière matinale ou lors de ses retraites spirituelles. D’autant que le célèbre village de Khelcom a construit une notoriété autour de l’enseignement coranique.

 

POPULARITE

Tout ce que Béthio sert pour entretenir le zèle chez ses inconditionnels se consomme : «Serigne Saliou a prié pour moi. Mort ou vivant, il communique toujours avec moi.» Avec quelques versets envoutants déclamés, le Cheikh draine des foules. Ses propres statistiques lui révèlent d’abord une popularité de «cinq millions» de disciples. Parmi ses talibés et dans son encadrement immédiat, il dénombre des étudiants, des banquiers, des intellectuels et une masse critique d’émigrés. A la veille du deuxième tour de la dernière Présidentielle, ce nombre a crû jusqu’à «douze millions» de talibés dévoués et à l’écoute d’un ndiguël (une consigne de vote). Lors d’un thiant mémorable, il n’avait pas manqué de recueillir… 1 milliard de francs Cfa de ses in­conditionnels. Trop énorme pour ne pas aiguiser les appétits électoraux de Abdoulaye Wade en 2007 et en 2012.

 

Pour le rallier, le Pape du Sopi lui délivre un quitus d’impunité. Le Cheikh ordonne la promenade de ses talibés, gourdins en bandoulière. La place de l’Obélisque est baptisée du nom de Serigne Saliou Mbacké par le thiantacoune en chef. Sa stratégie électorale était de poursuivre l’opposition dans ses derniers retranchements. Le mot est illustratif. «Qui s’y frotte, s’y pique», lance le Cheikh à ses fidèles. Mais depuis la victoire de Macky Sall, l’opinion le perçoit comme un marchand d’illusions en quête de mallettes bien garnies.

 

SORTANT DE L’ENAM

 Cheikh Béthio Thioune n’est pas Serigne Saliou Mbacké. C’est un produit de l’école des Toubabs (les Blancs) comme le caricature sa confrérie en signe d’hostilité aux anciens colons. Ses humanités académiques ont été couronnées par son admission à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, Enam devenue aujourd’hui Ena. Un temple dont le concours d’entrée est encore réputé ultra-sélectif. Il fait partie des Brevetés de l’ex-Enam qui composent la promotion Gabriel d’Arbousier de 1976. Le Brevet de l’Enam en poche, Béthio Thioune est affecté au ministère de l’Intérieur en qualité d’administrateur civil. Mais il n’a pas su résister à l’appel de son guide. Onze ans plus tard, il est intronisé Cheikh.

 

Le natif de Keur Samba Laobé (département de Mbour) préféra alors la gloire spirituelle au modeste salaire d’un commis de l’Etat. Il se met au service de son guide qui, deux ans plus tard, devient le Khalife général des «mourides».

 

Au fil des ans, Cheikh Béthio Thioune se forge une personnalité incontournable dans la cour de Serigne Saliou Mbacké. Il se transforme en artisan du grand Magal de Touba. Il sacralise l’axe Me­rmoz-Jannatul Mahwa (Touba-Dakar). Ce dernier quartier est sorti de l’anonymat grâce au Cheikh qui y attache et immole des centaines de bœufs, de chameaux et autres bêtes destinées à la consommation, en guise de berndel (hospitalité mouride), à chaque édition de la commémoration du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, en 1895. D’ailleurs, Béthio Thioune est bien connu du registre des grands clients des marchés hebdomadaires de petits ruminants du Djolof.

 

Pour rien au monde, le Cheikh ne veut troquer son attachement à feu Serigne Saliou Mbacké contre une estime quelconque. Le rappel à Dieu de son guide spirituel ne l’a pas démotivé à assurer le berndel lors du Magal. Mais avec un goût amer. Dans la mesure où les autorités officielles ne se bousculent pas devant l’ancienne demeure de son maître. L’ancien président de la République Abdoulaye Wade était le premier à subir ses foudres.

 

DEFIANCE DU CHEIKH

Depuis que Serigne El hadj Bara Mbacké a inauguré l’ère des petits-fils au Khalifat de Touba, Béthio Thioune est peint comme un Cheikh qui défie l’autorité confrérique. Ce qui est perçu comme un sacrilège par la communauté mouride. Il a tergiversé avant de reconnaître le successeur de son maître. Ce comportement de défiance ne s’est fait jour qu’au lendemain du décès de son maître.

 

Ses relations avec Serigne Mous­tapha Saliou Mbacké, un des fils de son guide spirituel, ne sont toujours pas des meilleures. D’aucuns rapportent que ce dernier l’avait giflé lors d’une édition de Magal. Il lui aurait interdit de s’approcher de son guide durant ses derniers jours sur terre.

Vu de l’extérieur, Touba se montre de plus en plus hostile au Cheikh. Cette posture a apparemment atteint son paroxysme entre les deux tours de la dernière élection présidentielle. Des analystes en sont arrivés à soutenir que des mourides ont procédé à un vote-sanction contre le candidat Abdoulaye Wade, à cause de l’arrogance du Cheikh.

 

Par ailleurs, le retour quasi-définitif de Béthio Thioune à son village natal, dit-on, était motivé en partie par une telle hostilité. D’autant que celui qui se proclame héritier de Serigne Saliou Mbacké a signifié à ses inconditionnels que toutes ses grandes manifestations genre thiant se tiennent désormais à Keur Samba Laobé, plus précisément dans sa concession du Madinatul Salam, située à quel­ques kilomètres de Mbour.

 

Dans cet antre des thiantacounes, on y vit en vase clos. Les ma­ria­­ges intra-communautaires y sont célébrés à la pelle. D’ailleurs, c’est une autre facette du Cheikh dont  bénéficient ses jeunes disciples réputés diplômés. De nos jours, les agissements de Cheikh Bé­thio Thioune  sont considérés dans certains cercles mourides com­­me des troubles à… l’ordre confrérique. En atteste, son dernier mariage célébré avec faste, loin du consentement des parents de la nouvelle mariée. Un os  que le Cheikh a servi à l’opinion pour faire oublier la déroute électorale de son candidat à la dernière Pré­sidentielle.

 

Avec son inculpation suite à la mort tragique de deux de ses talibés, certains de ses avocats travaillent à présenter Cheikh Béthio Thioune comme le premier agneau politique à sacrifier pour décréter la fin de l’impunité.


Article_similaires

29 Commentaires

  1. Auteur

    Jja

    En Avril, 2012 (15:51 PM)
    AHHHH BON. NO COMMENTS.
    • Auteur

      Biibishe

      En Avril, 2012 (19:28 PM)
      me revoilà biibishe en question ki coné lé secrets lé plus profonds de ces sectes. oui le dessus est bo mais l'intérieur de ces sectes est infestés d'imondices;. allé voyé vous un peu de sérieu mé chérs tianta, profité zen pour revoir la vérité en face, l'incarcération de bétio ne le comparons pas celle de ahmad bamba. car au moins bamba était savant, il écrivai également dé vers pour le proféte é sété au moins fé serviteur d'un noble bien reconnu dans le monde. mais bétio s'é fé le disciple de saliou ki vrémen ne savé pa ce ki se passé autour de lui. saliou on ne le conéssé méme pa, kel grade a til saliou? bon bétio lui sapuyan sur saliou ne pria plus, és ce kommela fé ibra fall? possible mé ibra fall c t pa la méme chose. bétio sé fé l'ami du diable, réunissant dé zomes et dé femmes, leur interdisan la priére, le jeune et leur religion sété limité, a la danse, la bouffe , le sexe avec une multitude de partenaires, . et cété ça , donc bétio , si tu avé basé té principe sur lislam orthodoxe, tu auré eu le soutien de tous lé musulmans du sénégal. car moi méme je détien un argument clé pouvan te permettre de sortir de cette situation. mais tu te suffisé a toi méme et se moké dé zotres . ki rira bien rira le dernier. amicalement biibishe, le connaisseur des mystéres
    • Auteur

      Probleme Mouride

      En Avril, 2012 (02:37 AM)
      voici le probleme des mourides : le viatique mouride consistant à «œuvrer pour l’islam et prêcher les enseignements de cheikh ah­madou bamba» en tant que musulmane pratiquante, je dit que le mouridisme doit œuvrer pour l’islam et prêcher les enseignements du prophete mohamed ( psl), c est a dire la sunna !....
  2. Auteur

    Laye Tocket

    En Avril, 2012 (15:52 PM)
    LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET LIBERER LAYE TOCKET
    • Auteur

      Decence

      En Avril, 2012 (16:31 PM)
      vérité et erreur
      par a. aziz mbacké majalis

      a la lumière des évènements malheureux et meurtriers secouant actuellement le landerneau politico-religieux de notre pays, impliquant certains acteurs du mouridisme, nous avons trouvé assez intéressant (en attendant d’être plus au fait du déroulement exact des faits et de leur dénouement judiciaire) de reproduire quelques passages, à posteriori assez frappants, de la contribution que nous consacrâmes aux « ndigël de la discorde » lors des tensions de l’entre deux tours suscitées par l’immixtion intempestive de certains acteurs politico-religieux sur la scène politique. analyses diversement appréciées en leur temps et qui firent même l’objet de la critique de condisciples ne parvenant pas alors, à notre avis, à dépasser le simple émotionnel pour s’abreuver aux sources de la doctrine du mouridisme véritable, de sa longue et mouvementée histoire, et de sa sociologie assez complexe qui justifiaient largement lesdites analyses…

      voici les extraits en question :

      « est?il conforme aux règles de politesse mourides (adab ou « teggiin » ou « ag taalibe ») et aux principes de non?violence enseignés par cheikh a. bamba de transformer nos disciples en milices armées, brandissant, au lieu des milliers de qasidas et d’ouvrages scientifiques qu’il eut à composer toute sa vie, des gourdins et des torches destinées à enflammer toute velléité à défendre la vérité pour laquelle le serviteur du prophète a si âprement combattu ? qu’arrivera?t?il si, comme nous y a habitué la scène politique sénégalaise, ces disciples se trouvent impliqués dans des violences résultant en morts d’homme et en émeutes ? (…)

      il nous a semblé assez frappant de nous rappeler, par rapport aux libertés que certains « consigneurs » actuels se permettent, en embarquant des disciples de cheikh a. bamba dans leurs dérives, ces recommandations du calife des mourides (sermon tabaski 2011). recommandations qui peuvent sembler, près de six mois plus tard, assez prémonitoires dans les circonstances actuelles : « je rappelle à tous les dignitaires ayant sous leur responsabilité des disciples, leur devoir sacré d’orienter ces derniers dans la voie claire définie par le serviteur du prophète (psl). voie se fondant sur le triptyque « science, adoration et travail » dans le respect et la politesse envers ses semblables.(…) en conséquence, je recommande à tout disciple s’étant attaché à un guide spirituel, par amour pour serigne touba, de le suivre uniquement en ce que serigne touba approuve. recommandations qui se résument à celles du seigneur et que le cheikh lui?même prodigua à tout disciple qui s’attache à un guide par amour pour sa personne. l’esprit de ces enseignements, que je rappelle en passant à tout musulman, est contenu dans les vers suivants de cheikh a. bamba :

      « quiconque t’oriente vers autre chose que dieu t’oriente en réalité vers l’egarement ; éloigne?toi par conséquent de lui. »

      « si tu recherches un vrai compagnon, veille à ne jamais te lier avec un ignorant, ni avec un envieux ou une personne asservie par ses dÉsirs. ne fréquente que celui auprès de qui tu peux tirer un profit religieux et intellectuel, tu atteindras de la sorte tes objectifs.»(…)

      [les analystes qui fustigeaient le "mutisme" de la hiérarchie mouride sur certaines dérives internes] se sont?ils seulement interrogés sur la manière dont ces crises ont été jusqu’ici gérées, sans créer de schismes durables, par les califes précédents qui, tout en maintenant la pérennité des principes, réussirent à contenir, avec patience et retenue, les inévitables dérives et tentatives de dévoiements qu’ils eurent à affronter ? savent?ils seulement, vu leur ignorance de l’histoire et de la sociologie mouride, qu’il y eut dans le passé des crises majeures plus profondes dans le mouridisme et que celles?ci, une fois jugulées, ont plutôt renforcé son édifice ? tout ceci pour dire que le second tour des présidentielles est entrain, de façon assez inattendue, de se transformer en un référendum inédit au sein même du mouridisme : voter pour ou contre la discorde et l’affaiblissement de l’autorité califale. la voie du mouridisme est décidément impénétrable… » (fin de citation)

      ne trouvez-vous pas étrangement prémonitoires ces analyses ? comme quoi, sommes-nous tentés de conclure, « dëgg rekk mooy mujj » (la vérité finit toujours par triompher). adage confirmant ces maximes que nous a léguées cheikh a. bamba et qui, tel un phare sur l’océan mouvementé des phénomènes médiatico-sociaux quotidiens, nous ont toujours servi de repères intangibles dans la tempête :

      « le règne de l’erreur est éphémère alors que celui de la vérité perdurera jusqu’au jour du jugement dernier.«

      « la vérité est éternelle alors que l’erreur, même au sommet de la gloire et de la notoriété, finira un jour par s’évanouir et déchoir… »
      (nahju qadâ’il hâj, sagesses)

      puisse le seigneur nous assister, de même que tous nos frères croyants, nous maintenir à jamais dans la voie du salut et de la vérité. « o seigneur ! ne fais pas dévier nos cœurs après nous avoir guidés. et accorde-nous ta grâce, car tu demeures assurément le suprême donateur ! » (3:8)
    Auteur

    R.g

    En Avril, 2012 (15:54 PM)
    khadim thioune,je te faire savoir que ton pére était entouré que des éléments des renseignement généraux sans les savoir.c'est eux qui ont donné tous les rengnements à la police et parmis ces éléments il y'a des garçons et des filles.vous croyez ce sont des talibés mais sont des éléments du R.G et ils viennent à chaque semaines donner des renseignement au ministére de l'intérieur.nous appellons ces éléments des infiltrés et il n'y'a pas une organisation dans ce pays et qu'on envoie des infiltrés et ils sont toujours avec le marabout et ils sont en général fanatique.il existe plus de 150 éléments de R.G dans les thiantacones ils ne se connaissent pas.les éléments nous renseignent votre enseignement,votre financement,le mode de fonctionnement de l'organisation etc...il y'a des talibés thiantacoune qui sont à l'étranger pour espionner si l'argent de béthio qui vient de l'étranger,ne vient pas de la drogue.LA C.I.A a ses éléments au sein de votre organisation et eux aussi donne des renseignements et parfois vous voyez des occidentaux venir faire leur djibel.nous savons tous de votre organisation.les proches de béthio ne sont pas tous des talibés et il y'a reseaux de trafiques de drogue qui a été dementelé par la c.i.a avec des preuves et des video et beaucoups d'autre cose encore
    Auteur

    Grand Ngaido

    En Avril, 2012 (15:56 PM)
    Liberez Bethio!!!



    Bara Sow a cause tout ce probleme la.

    Vous accusiez le nervi que Barth a tue mais vous fermez les yeux sur Bara Sow qui a fait pire.



    Liberez le Cheikh
    Auteur

    Fermes La

    En Avril, 2012 (15:57 PM)
    R g tu ments.
    Auteur

    Zetz

    En Avril, 2012 (15:59 PM)
    Li moy Sénégal Ndiaye woyoye woyoye.... :sn:  :sn:  :sn:  :sn:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Naylere

    En Avril, 2012 (16:01 PM)
    un guide moral n'ordonne jamais la tuerie chez soi désolée.c'est un rancunier un guide moral apprend à ses talibès le coran le pardon le respect de soi meme la communication le respect de ses ainés y compris ses parents pour ne citer que cela.ce qui est totalement opposé à béthio.merci
    Auteur

    Fermes La

    En Avril, 2012 (16:01 PM)
    Bara Sow est responsable.

    Recidiviste, provocateur, violeur des lois de ce pays en violant le domocile des gens les menacant et de faire du forcing contre la garde de securite
    Auteur

    Li

    En Avril, 2012 (16:06 PM)
    YA RIEN DE POLITIQUE IL A COMIE DES ERREURES IL FAUT K,IL PAYE
    Auteur

    Bethio Sy Est Frotte; Il Sy Pi

    En Avril, 2012 (16:13 PM)
    Behtio ya ni woone:" ki sy pique s'y frotte" Tu ne te doutais guere k cela sapplikerai a toi en premier car mbirou Allah soubhana wa taala mome ki sy pique sy frotte vraiment!!!

    tu as dis toi meme k tu ne vis pas la charia a 100% seurigne saliou mooye sa yalla (kAllah me pardonne)def nga bakaar mi nga khamantani Yalla dou ko bale mooye bookaale! guissa guoo dara nak...
    Auteur

    Deug

    En Avril, 2012 (16:13 PM)
    Ces connards de Bethio père et fils doivent être au trous. On est dans une république dt nul ne sera au dessus des lois, VOYOUS !!!!
    Auteur

    Iba

    En Avril, 2012 (16:20 PM)
    Bethio n'a tue' personne.... le talibes fanatiques commettent tjrs des exces
    Auteur

    Vérité

    En Avril, 2012 (16:22 PM)
    Dieu ne s'arretera pas de nous montrer qui il est. Un soi disant cheikh qui ne prie pas qui ne jeune qui fait que danser avec ses femmes (nékalés) pour dire c'est pour faire du thiant. Quel monde sommes nous. Il est responsable de tout. Si une personne ose défier ou dire des paroles blessantes aux mourdes c'est à cause de lui avec son secte. THIEY BETHIO TEMPS MOM AFFAIRE BI DOKHOUL KHANA SA 7e FEMME BI DJIGOULA WALA AKH PARENT YI MOLA DAL.
    • Auteur

      Réalité

      En Avril, 2012 (16:56 PM)
      mourite mo guene koudoul mouride mouye kouye diouli ake kouye wor.gnoune dagno naguoul srigne touba ni mognouye rammou euleke bou yolmalkhiyamé kou serigne touba rammoul digua fondé .thiante rék ake sakou gueuremal yalla mognou indi sikaw soufe sante serigne saliou dawamou soukri
    • Auteur

      Réalité

      En Avril, 2012 (17:55 PM)
      c cet affaire de cheikh béthio que vous profitez d insulter les mourides vous mrez d jalousie et d haine la voie d srigne touba si kaname laye dieum jusqu'a la fin de vos jour
    Auteur

    Feug

    En Avril, 2012 (16:26 PM)
    bon débarras . il n 'a qu 'a aller faire ses thiants dans son village désormais . le quartier pourra retrouver sa quiétude .

    mais Béthio amelna akh les riverains , certains ont même vendu leurs maisons parce qu 'ils n 'en pouvaient plus . (odeur de sang des boeufs tués + les intestins , les peaux ). c 'était nettoyé qu 'après 24, voir 48 h.

    on ne pouvait rien dire & la nuisance sonore +les menus larcins des talibés dans le quartier .

    ils ne priaient jamais , ni fadiar , ni timis , ni gué durant les thiants . c 'est quoi cette religion???

    s 'agit il réellement d'islam & de mouridisme dans ces conditions ?

    Auteur

    Aaron

    En Avril, 2012 (16:26 PM)
    chekh béthio n é pas un marabout c é un féticheur il pratique la magie noire

    il profite et abuse aussi de ses disciple

    ce lui ki ne vous dit pas k le soi disant n é pas un bandi essaie de vs égarer

    bandi bandi bandi bandi bandi

    Auteur

    Le Combattant

    En Avril, 2012 (16:34 PM)
    YA PIRE QUE BETHIO DANS L'ARMEE L'ADJOINT AU CHEF DES ARMEES ET CERTAINS COLONELS COM PAUL NDIAYE SONT DES MAGOUILLEURS INDIGNES ET TRES CALCULATEURS D'INTERETS PERSONNELS.CES MINABLES CONTINUENT DE TRICHER ET DE TROMPER LA VIGILLANCE DES GENS.LES MILITAIRES MERITANTS SONT LAISES.VOUS DEVREZ ETRE PENDU.MAIS DIEU LE FERA

    VOU DISTRIBUE LES BONS POSTES A VOS PROCH ET AMIS QUI SONT MINABLES. ON VERRA
    • Auteur

      Abdou Karim

      En Avril, 2012 (19:22 PM)
      c'est mal connaitre le colonel paul ndiaye. il est un des meilleurs dans la gestion des hommes. tres humain, il est un combattant, simplement un guerrier. c'est un chef.
    Auteur

    Musulman

    En Avril, 2012 (16:38 PM)
    Yéne gni di saagua , vous croyez que yéneu tané ces hommes qui sont en pleins ds la bidaa'a ? Sénégal daniuy mbouboo religion rek , il faut oser le dire
    Auteur

    Xarit

    En Avril, 2012 (16:44 PM)
    BETHIO n'a que ce qu'il merite car il se pensait intouchable. Il est fini.
    Auteur

    Ma Bagne Bethio

    En Avril, 2012 (16:47 PM)
    très pertinent
    Auteur

    Verdad

    En Avril, 2012 (16:52 PM)
    serigne touba a dit"je détiens une connaissance autre que livresque alors ne ménage aucun effort dans le service ke tume rend"....tiooww li mbirouu kham kham rek la ....so khamoul serigne touba meno kham yalla....li niouy wakh si téréyi késsé nguay répété comme un perroquet...genre taib socé et tant dotre à la télé....senegal khamouniou dara si yalla et ils font tjrs la grande gueule
    Auteur

    Respect

    En Avril, 2012 (17:12 PM)
    En tout cas il faut savoir raison garder .

    Avant de juger il faut connaitre la personne .

    Et laisser la justice faire son travail .

    Que je sache le procureur avant que l’enquête soit clôturer il fait une conférence de presse .

    erreur monumentale qui hérite des suspicions d'ordre politique.
    Auteur

    Soy

    En Avril, 2012 (17:20 PM)
    Il faut fouiller de fond en combles ses nombreux domaines peut être des surprises y dorment encore
    Auteur

    Moi

    En Avril, 2012 (17:48 PM)
    Très sérieusement je me suis tjr montré hostile envers Béthio. Mais je viens de suivre un de ses événement sur SEN tv, je trouve qu'il n'est pas mauvais il est honnête, il ne triche pas et il rend beaucoup service. Que cette épreuve l'aide à modérer ses position et surtout à aider ses talibés à être moins fanatique et aussi à s'imprégner lui même davantage des recommandations divines. Aucun homme n'est parfait et Béthio n'est pas des pires.
    Auteur

    Sénégalaise

    En Avril, 2012 (17:58 PM)
    cé la RESPONSABILITÉ DES PROPRIÉTAIRE DU SITE SENEWEB qui cautionnent indirectement une campagne d’insulte anti-mouride en particulier et antireligieux en général. Peut-être que des franc-maçon financent derrière, car l’attachement des sénégalais aux chefs religieux dérange beaucoup de lobbies depuis les temps coloniaux et ils passent toujours par des pauvres types de notre pays pour lutter contre les mourides.



    laissez les thiantacounes vous netes pas plus mourides qu'eux
    Auteur

    Foudre

    En Avril, 2012 (19:11 PM)
    BETHIO PEUT ETRE ASSIMILABLE A UN AVEUGLE QUI PARTCIPE A UNE COURSE DE VITESSE DE 1500 METRES OU A UN SOURD QUI INSISTE POUR DANSER DU "SABAR" A UNE SOIREE DE "TANNEBEER". AMOUL XAMXAM. NE CONNAISSANT RIEN DE LA SCIENCE ISLAMIQUE, COMMENT PEUT-IL ETRE UN GUIDE OU UN CHEF RELIGIEUX ISLAMIQUE ? "GANGUEEN DI FO RECK". AVEC LUI LE MOURIDISME SUBIT UN COUP DE GUEULE DE CONTROVERSE. CE N'EST PAS RELUISANT. C'EST HONTEUX.
    Auteur

    Biibishe

    En Avril, 2012 (19:29 PM)
    Me revoilà Bibishe en question ki coné lé secrets lé plus profonds de ces sectes. Oui le dessus est bo mais l'intérieur de ces sectes est infestés d'imondices;. allé voyé vous un peu de sérieu mé chérs Tianta, profité zen pour revoir la vérité en face, l'incarcération de Bétio ne le comparons pas celle de Ahmad Bamba. Car au moins Bamba était savant, il écrivai également dé vers pour le proféte é sété au moins fé serviteur d'un Noble bien reconnu dans le monde. Mais Bétio s'é fé le disciple de Saliou ki vrémen ne savé pa ce ki se passé autour de lui. Saliou on ne le conéssé méme pa, kel grade a til saliou? Bon Bétio lui sapuyan sur saliou ne pria plus, és ce kommela fé Ibra Fall? possible mé Ibra Fall c t pa la méme chose. Bétio sé fé l'ami du Diable, réunissant dé zomes et dé femmes, leur interdisan la priére, le jeune et leur religion sété limité, a la danse, la bouffe , le sexe avec une multitude de partenaires, . Et cété ça , donc Bétio , si tu avé basé té principe sur lislam orthodoxe, tu auré eu le soutien de tous lé musulmans du sénégal. Car moi méme je détien un argument clé pouvan te permettre de sortir de cette situation. Mais tu te suffisé a toi méme et se moké dé zotres . Ki rira bien rira le dernier. amicalement Biibishe, le connaisseur des mystéres
    Auteur

    Anta

    En Avril, 2012 (01:30 AM)
    IL EST VRAIMENT HORS DU COMMUN....MOME BETHIO. IL A 7 FEMMES ET FAIT LE CON POUR S'EN PRIVER POUR PLUSIEURS ANNEES ENCORE.QUEL GACHI!!!
    Auteur

    Pardonnez

    En Avril, 2012 (09:56 AM)
    bonjour je voudrais bien intervenir mais il ya trop d'insulte
    Auteur

    Wallahi

    En Avril, 2012 (11:02 AM)
    PARDONNEZ WAKH NGA DEK YEN SA NGA WAKH SA GUISGUIS GNOU SAGALA Té SAGA gnaré gnak argument LA

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email