Lundi 23 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

BIOSOY : Le FONSIS inaugure un projet de 5 milliards

Single Post
BIOSOY : Le FONSIS inaugure un projet de 5 milliards

Le village de Diélaly, dans la commune de Syer (Louga) a accueilli ce 23 Février, le Premier ministre accompagné d’une forte délégation composée de trois ministres (Aly Ngouye Ndiaye, Aminata Mbengue Ndiaye et Moustapha Diop), des députés, des Directeurs généraux et nationaux ainsi que les autorités administratives et locales de la région de Louga. Mahammed Boun Abdallah DIONNE était venu inaugurer Biosoy, un projet agro-industriel qui met en culture 1000 Ha de terres agricoles par l’utilisation de techniques avancées de production de graines bio destinées à l’exportation, et de semences d’arachide certifiées pour le marché sénégalais.

D’un coût global de cinq (05) milliards FCFA, ce projet du FONSIS et de ses partenaires que sont le Groupe AVRIL ex SOFIPROTEOL, NMA, ZALAR Sénégal et des promoteurs privés, permettra de créer dans un premier temps 200 emplois directs et facilitera la mise à disposition de biomasse pour le bétail. Grâce à la production ciblée, le Projet aura une contribution significative au PIB et participera ainsi à l’amélioration de la balance commerciale à travers les exportations.

Le maire de Syer se réjouit de l’installation de ce projet dans sa commune qui a déjà commencé en à bénéficier. «Biosoy qui a commencé depuis moins d’un mois, a déjà recruté 36 jeunes de Diélaly et des localités environnantes. C’est une bonne chose», a laissé entendre Sidy Kâ.

Pour Ibrahima Kane, Directeur Général du FONSIS, le projet BIOSOY a pour ambition de positionner le Sénégal comme un champion d’une agriculture reconnue pour ses vertus et sa croissance à deux chiffres sur les marchés d’exportation tout en participant à la production de semence pour notre pays. A ceci viennent s’ajouter les gains significatifs apportés par le projet à la commune de Syer en terme d’emplois, de revenus de support à l’élevage, ajoute-t-il. Ce projet, selon Ibrahima Kane, participe à penser notre agriculture autrement qu’une activité par défaut, grâce à un financement et des technologies adaptées, ainsi qu’à une politique foncière appropriée, couronnée d’une maîtrise de l’eau par des méthodes d’irrigation aux normes pour être moins dépendante des aléas climatiques.

Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah DIONNE, dira que Biosoy est une innovation. «L’innovation la plus remarquable avec ce projet, c’est que bien qu’étant agricole, il allie agriculture et élevage dans le but de préserver les intérêts des populations locales», se félicite le Premier ministre pour qui, au-delà de la dotation annuelle  versée à la Commune de Syer, le projet participera au développement de l’élevage dans cette localité en garantissant la satisfaction des besoins fourragers en période sèche, avec l’objectif de procurer aux éleveurs, de façon régulière et soutenue, une production de fourrages permettant une bonne alimentation des troupeaux.

En effet, une partie des tiges de maïs et du sorgho ou fanes d’arachides, seront livrées aux éleveurs à des conditions préférentielles, après récolte. BIOSOY va également acheter aux éleveurs le fumier et des matières organiques utilisés en grandes quantités dans la production bio. Ce projet de FONSIS mettra à la disposition des populations des points d’eau pour l’élevage et le maraîchage. Les populations locales disposeront également d’un poste de santé qui sera construit par Biosoy.

Les deux pivots installés tournent et les semis ont déjà été effectués et les premières récoltes attendues dans moins de trois mois.

 


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (15:33 PM)
    Il faut donner les terres,la production a la population.Vous Vous etes accapares les terres de la population
    • Auteur

      Moi

      En Février, 2017 (07:50 AM)
      vous n'avez rien compris ,votre problème est que vous ne lisez pas pour comprendre mais vous lisez pour répondre......
    • Auteur

      Babou

      En Octobre, 2017 (16:54 PM)
      vous avez raison monsieur. d'ailleurs, connaissez-vous la situation exacte à ce jour de la dite exploitation. il paraît que la moitié du terrain est inexploitée et que différents fournisseurs et salariés ne seraient pas payés...
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:29 PM)
    Bala ngène lakh diaye, lakh lèk. Le Sénégal ne peut prétendre être champion de l'agriculture aux yeux du monde alors que 2/3 des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition et que la plupart de la population rurale vie dans la pauvreté.

    Je ne critique pas le projet BIOSOY en question. Mais nos autorités nous prennent pour des canards sauvages. Pour créer de l'emploi pour les jeunes dans le secteur agricole, on a pas forcément besoin des investissements privés. Il n y a qu' à travailler sur la structuration de nos filières agricoles en partant de la production à la consommation. Et cela serait très simple si l'argent du peuple était utilisé éthiquement. pff!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR