Vendredi 30 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Birahim Seck coordonnateur Forum Civil : "Un danger guette la pêche au Sénégal"

Single Post
Birahim Seck coordonnateur Forum Civil : "Un danger guette la pêche au Sénégal"
Le coordonnateur du Forum civil interpelle l'État pour qu'il accorde un sens au secteur de la pêche qui emploie des milliers de personnes. C'était au cours d'un séminaire devant créer l'association des présentateurs d'émissions pêche des radios communautaires. La rencontre avait comme thème : "Atouts et contraintes pour une bonne gouvernance des ressources halieutiques au Sénégal".

"Le secteur a besoin d’être accompagné de transparence par rapport à la disponibilité et à l’exploitation des ressources, par rapport aux licences signées par l’Etat et leurs partenaires et par rapport aux bateaux qui sont en train d’exercer dans les eaux sénégalaises. Un danger guette la pêche au Sénégal", a indiqué Birahim Seck.

Ils rappellent que les acteurs ont toujours interpellé le ministère de la Pêche afin qu'il publie les licences de pêche qu’il a eu à signer mais également le nombre de bateaux qu’il y a dans les eaux du Sénégal.

Il invite en outre le président Macky Sall à concrétiser son engagement fait en février 2016 en Mauritanie.

"Il avait promis de faire adhérer le Sénégal à l'initiative Fisheries Transparency Initiatives (Fiti). L'engagement était une étape nécessaire mais insuffisante. Depuis 2016, nous avons eu le ministre Omar Gueye, Aminata Mbengue Ndiaye et le ministre Alioune Ndoye : jusqu’à présent le Sénégal n’a pas consolidé ses acquis, ni concrétisé son adhésion à la Fiti. La Fiti est un instrument qui permet au Sénégal d'avoir une vue globale sur sa corbeille législative et réglementaire en matière de pêche et d'avoir également des informations sur la disponibilité des ressources et des montants alloués d'une part par les bailleurs et d'autre part par l'État. C'est une interpellation à l'endroit du président pour l'inviter solennellement à respecter l’adhésion du Sénégal à la Fiti et du ministre du secteur de la pêche d’être plus ouvert et plus transparent (puisque ce sont) des ressources qui appartiennent aux Sénégalais".

Il trouve paradoxal que même si dans la constitution il est dit que les ressources appartiennent au peuple sénégalais : le Sénégal, pays de pêcheurs, n'est pas assez transparent pour donner les véritables informations sur les ressources disponibles.


5 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (21:42 PM)
    Bien nourri le sahelien......
  2. Auteur

    Ndamli

    il y a 2 semaines (22:52 PM)
    On se retrouve presque au Senegal de 1992.

    On organisait la Can des janvier et on se faisait vite balayer. Normal une equipe de trentenaires, apres taillage.

    Ensuite survint l'eclatement du gouvernement d'union nationale. Eh oui Wade, Bathily et Dansokho siegeaient a un conseil des ministres dirige par Diouf. Pathetique !

    Tout etait en lambeaux, il n'y avait qu'un vernis dessus, mais le pays se cassait la gueule. Les mois qui suivirent demontrerent que rien ne tenait. Dimonution des salaires, journee continue, privatisation forcee, elections cahotiques, devaluation etc...

    La on reboucle, mais ca a du mal a tenir. Les donnes ont change.

    Ou est l'eco qu'on nous annoncait signe de devaluation. Le changement du code du travail. Les elections. Rien ne vient comme ils voulaient. Nada. Ca s'est enraille.

    Le karma fonctionne dans un sens.

    De l'autre ils dilapident tout : terre, mer, air, sous sol et dignite. Pour tenir ou disons plutot faire semblant. Tel un epouvantail.

    Abidjan et Conakry vont tomber. Bamako c'est deja fait a moitie.

    Le pelerin a qui on a promis un dessert va voir l'axe anglophone avec un lusophone pour semer la bonne parole francophone. Il tient a son dessert.

    Le reveil sera brutal.
    Auteur

    Yoff Ouakam Mbao Bargny Rufisq

    il y a 2 semaines (23:49 PM)
    Ce Birahim Seck est vraiment un bouffon. La pêche au Sénégal est morte de sa belle mort depuis des lustres. Tous les villages de pêcheurs sont dépouillés de leurs bras valides . Tous les jeunes pêcheurs sont partis en Espagne. La pêche ne nourrit plus son homme. Les cotes sénégalaises sont vides de poissons. Le peu de vrais poissons ramenés à quai est acheté par les nantis. Rares sont les familles sénégalaises qui voient le thioff, diaragn, waraagn, seud... Les senegalais ne bouffent plus que du yaboy.

    Les eaux sénégalaises sont vendues depuis belles lurettes.

    Birahim Seck ne nous emmerde pas. Doul waay ! Ce soit disant " forum civil" est une merde ambulante qui ne sert que de fond de commerce à ses tenanciers.

    D'ailleurs, à part ce Birahim Seck, qui connaît un autre membre de ce machin civil. Ay door kessee leu !

    Ce ventru se nourrit de l'argent public comme tous les autres vautours.
    Auteur

    il y a 2 semaines (02:56 AM)
    Le seul salut du senegal est le depart du gouvernement incapable predatrice et parasite. Cest le seul salut qui peut sauver ce pays
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (04:41 AM)
      il faut que le peuple sorte pour manifester contre cette classe politique corrompue
    Auteur

    Touriste

    il y a 2 semaines (06:02 AM)
    J'ai constaté qu'au Sénégal, les gens surtout les plus démunis, ne mangent pas du bon poisson, alors qu'il y a l'eau est très poissonneuse. Est ce normal?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email