Samedi 07 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Bourse de sécurité familiale : Validation des critères de sélection des ménages

Single Post
Bourse de sécurité familiale : Validation des critères de sélection des ménages

La concrétisation de la bourse de sécurité familiale est en bonne voie. Un Conseil interministériel a dégagé, hier, les repères permettant d’encadrer le processus et validé les critères de sélection des ménages pouvant bénéficier de ce programme.

Les Sénégalais, surtout les plus démunis, avaient hâte de connaître les critères à remplir pour bénéficier de la bourse de sécurité sociale (Bss). Le Conseil interministériel, tenu, hier, vient de les délivrer. Et sans surprise, le critère d’«extrême pauvreté» est le plus déterminant, et à juste raison. Ce programme national du chef de l’Etat Macky Sall vise un double objectif : combattre les injustices sociales et favoriser une meilleure répartition des richesses nationales. La démarche, simple, est fondée sur la reconstruction des solidarités et une redistribution des ressources correspondant à un concept : la justice sociale qui doit désormais avoir un contenu et un sens. En plus de ce critère d’«extrême pauvreté», le Conseil a validé les critères suivants : inscription des enfants à l’état civil et leur scolarisation. Le ménage doit aussi tenir à jour les carnets de vaccination. Mais, pour arrêter la liste des 50.000 ménages qui bénéficieront de la bourse en 2013, des critères ne suffisent pas. Il faut aussi une bonne méthode de travail et une démarche inclusive. Sur ce point précis, la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (Dgpsn) s’appuiera sur l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) qui a réalisé une enquête sur la pauvreté en 2011.
Les ministères concernés (Santé, Famille, Budget, Intérieur) et les partenaires techniques et financiers apporteront leur expertise. À cet effet, il a été proposé la mise en place d’un comité de travail spécifique pour accélérer le processus et faciliter le paiement qui sera trimestriel à raison de 25.000 FCfa par tranche.

Transparence
Le Délégué général a confirmé l’existence d’une ligne budgétaire de 5 milliards de FCfa. «Dans la vision du président de la République, ce programme est un instrument de combat solidaire pour mettre un terme aux injustices sociales. Et, dans cette phase pilote, il s’agit de mettre à la disposition de 50.000 ménages pauvres des bourses de 100.000 FCfa par an », s’est exprimé Amadou Mansour Faye, à l’issue du Conseil interministériel. Il a précisé que la bourse est de trois ans, relevant que sa prolongation après un an est conditionnée. «Le ménage bénéficiaire est tenu de respecter les conditions d’attribution s’il veut que la bourse soit prolongée», a souligné M. Faye.
Le gouvernement tient à ce que le processus de sélection des ménages bénéficiaires se fasse dans une transparence absolue. Selon le Délégué général, «le Premier ministre Abdoul Mbaye a été ferme sur la question». Un contrôle externe s’effectuera à la fin du processus. Cela dans le cadre du suivi-évaluation. L’objectif reste clair : peaufiner la stratégie pour améliorer le programme. Etant entendu que la phase de généralisation de la bourse touchera, à terme, 250.000 ménages sénégalais. 

Les premiers paiements pourraient s’effectuer en juillet prochain
Selon le Délégué général à la protection sociale et à la solidarité nationale, Amadou Mansour Faye, le président de la République Macky Sall souhaite que les 50.000 ménages qui seront sélectionnés, en 2013, pour percevoir la bourse de sécurité sociale, entrent dans leurs fonds au plus tard en début juillet.  Le Délégué général à la protection sociale et à la solidarité nationale, Amadou Mansour Faye, a garanti que «les paiements seront faits, dans tous les cas» en début septembre. «Nous travaillons à réaliser le souhait exprimé par le chef de l’Etat, c'est-à-dire commencer les premiers paiements en début juillet. Si nous ne le réussissons pas, ce sera certainement en septembre», a assuré M. Faye.


Article_similaires

10 Commentaires

  1. Auteur

    Falll

    En Janvier, 2013 (21:12 PM)
    Diadieuf Me Tine tre enage contre l injustice
    • Auteur

      Oh! Vraiment!

      En Janvier, 2013 (09:05 AM)
      ce n'est pas une bourse familiale, c'est une bourse politicienne qui a pour objectif d'acheter des voix electoralistes. vous prenez l'argent de mes impots et vous l'utilisez pour acheter des votes. vous augmentez la contribution fiscale sur ceux qui creent des emplois pour acheter des voix electorale. honte a macky!
  2. Auteur

    Baayefaal

    En Janvier, 2013 (23:17 PM)
    C'est une vraie fausse solution,Abdou Mbaye réfléchit un peu, meilleurs moyens de lutter contre la pauvreté c'est l'école et vous le savez bien.Faites des internats et des restaurants dans les écoles comme en Europe,on lutte contre la pauvreté en commençant par les enfants c'est à dire l'avenir.tout procès autres celui est voué à l'échec.

    Les pères de famille sénégalais sont égoïstes,ils vont jamais donner l'argent aux enfants.Cette mentalité de se sacrifier pour ces enfants est encore exceptionnelle pour certaines familles sénégalaises.
    Auteur

    Bro

    En Janvier, 2013 (02:54 AM)
    CETTE HISTOIRE PROUVE UNE FOIS ENCORE L ABSANCE DE PROJET DE SOCIETE DE CEUX QUI DIRIGENT CE PAYS !!!!

    LA SECURITE FAMILIALE PASSE PAR LA CREATION DE RICHESSE !!!

    LA SECURITE FAMILIALE PASSE PAR LA CREATION D EMPLOIS , DONC LA CREATION D ENTREPRISES A FORTE INTENSITE DE MAIN D OEUVRE !!!

    CE N EST PAS EN DONNANT DE L AUMONE A DES MILLIERS DE FAMILLE QU ELLES SERONT EN SECURITE.

    DITES MOI QUI SONT CES PSEUDO ECONOMISTES QUI ONT ELABORE CE PROJET ??? CETTE HISTOIRE MONTRE OH !! COMBIEN CES GENS MANQUENT DE VISION ET COMBIEN ILS MANQUENT DE COURAGE POUR ADOPTER LES RUPTURES VITALES A CE PAYS !!!

    COMMENT NE PEUVENT ILS PAS SORTIR 13 millions de personnes de la Pauvrete ( un quartier a PEKIN !!! ) dans un PAYS PLAT ( pas de montagne ) , au SOUS SOL REGORGEANT D EAU , OU AU NIVEAU DU BARRAGE DE DIAMA C EST PAS MOINS DE 10 MILLIARDS DE METRE CUBE D EAU QUI CHAQUE ANNEE SONT REJETE A LA MER , OU IL EXISTE DES VALLEE FOSSILES QUI N ATTENDENT QU UNE REMISE EN EAU !!!

    COMMENT PEUT ON ETRE AUSSI NUL !!!!!????????

    OU VA CE MALHEUREUX PAYS AVEC CETTE CASTE POLITICO-RELIGIEUSE FRILEUSE , AVIDE ET CUPIDE ????

    AFFECTEZ CET ARGENT AUX ENFANTS DE LA RUE . OUI AVEC UN PEU D INTELLIGENCE IL EST POSSIBLE D EN FINIR AVEC CE DRAME DEGRADANT POUR CES BOUT DE BOIS DE DIEU.

    CE PHENOMENE ON PEUT EN FINIR EN SIX MOIS ( 6 mois ) ET PASSER A AUTRE CHOSE.

    WASSALAM



     :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Nit Njay

    En Janvier, 2013 (10:27 AM)
    Programme bien copié du Brésil, cependant ici on donne aux familles béneficiaires des cartes bancaires - ce sont les femmes qui perçoivent les sommes qui sont mensuelles payées par enfant - inscrit á l´école et á jour avec ces vaccins. Il faut surtout veiller á ce que l´argent soit perçu par les femmes et non par les hommes car comme on connait les sénegalais ils sont mêmes capables d´aller se trouver une autre épouse avec les 100.000. En plus faut etre trés rigoureux pour le renouvellement de la bourse.

    Bonne continuation Yonu Yokuté.....
    Auteur

    L'expert

    En Janvier, 2013 (11:12 AM)
    BSS= benno siggil Sénégal
    Auteur

    Dégueuna

    En Janvier, 2013 (11:16 AM)
    Dawlèèèèèène thia consulat du sénégal à madrid dagnouy diokhé liguèye

    Gawlèèèène bala mo diékh
    Auteur

    I Agree

    En Janvier, 2013 (19:28 PM)
    je suis d'accord l'assistance sociale (mais pas elle seule ) est une bonne voix pour aider les plus demunis a sortir de la pauvreté extreme! et donc il fau que cela soit bien encadré avec des critéres d'eligibilité bien definis pour eviter les fraudes!
    Auteur

    Maelia

    En Janvier, 2013 (22:37 PM)
    La meilleure maniere c'est de gonfler les retraites il y a des gens qui recoivent 35.000f/trimestre. il faut que les allocation soit de 300.000fr/trimestre au moins
    Auteur

    Jghj

    En Février, 2013 (00:45 AM)
    TRES BONNE INITIATIVE CELA NEMPECHE PAS DE CONTINUER DE PROMOUVOIR LEMPLOI ET SURTOUT LUTTER CONSIDERABLEMENT CONTRE LA PAUVRETE
    Auteur

    Goutte D"eau

    En Février, 2013 (02:00 AM)
    25.000 FCFA par trimestre par famille selectionnee, cela est derisoire et ne regle nullement les problemes de ces familles. Une distribution d'argent pour soit-disant combattre la pauvreté, c'est une veritable farce de mauvais gout. Les pauvres ont besoin d'education et de scolarisation pour leurs enfants, de soins de santé pour leurs familles, d'emplois pour gagner de l'argent et subvenir a leurs besoins et ceux de leurs familles, etc. Le developpement de notre pays doit tendre vers la realisation de ces objectifs, et eradiquer la mentalite d'assistance sociale, de la main tendue qui ne fait qu'encourager et entretenir le parasistisme social, la paresse et retarder l'avancement de notre pays. CETTE POLITIQUE D'ASSISTANCE SOCIALE EST INOPPORTUNE, CONTREPRODUCTIVE ET FACTEUR D'IMMOBILISME SOCIAL ET DE REGRESSION ECONOMIQUE.UN RAMASSIS D'IDEES VRAIMENT NULLES. OU UN COUP DE POLITIQUE A DES FINS ELECTORALISTES.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

15 Latest News 01
Dtn : Mayacine Mar Viré
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email