Vendredi 22 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Casamance : Des élus locaux de Bignona appellent l’Etat et le MFDC à dialoguer sans délai

Single Post
Casamance : Des élus locaux de Bignona appellent l’Etat et le MFDC à dialoguer sans délai

Nous, élus locaux du département de Bignona (Maires, Conseillers municipaux, conseillers départementaux) réunis dans le cadre d’un séminaire sur la résolution pacifique des conflits et les droits humains organisé par Amnesty International Sénégal et la Fondation Konrad Adenauer :

Vu la situation de conflit que vivent les populations du département depuis le déclenchement du conflit en Casamance il y a bientôt trente deux ans

Vu l’impact négatif du conflit sur tous les aspects de la vie économique, sociale et culturelle des populations ainsi que sur leurs droits humains

Vu l’état de ni guerre ni paix qui prévaut dans la région et qui conduit à banaliser le conflit et à le considérer comme un aspect normal de la vie quotidienne des populations

Appelons l’Etat du Sénégal et le Mouvement des Forces démocratiques  de la Casamance (MFDC) à ouvrir sans délai des négociations directes et inclusives en vu de trouver une solution définitive au conflit

Appelons en outre les parties au conflit à communiquer pour tenir informés les populations et leurs représentants élus sur le processus de paix

Nous engageons à apporter notre contribution à toute initiative de paix crédible agréée par les parties au conflit", ont lancé ces élus locaux.

 

Fait à Bignona, le 27 septembre 2014

Ont signé :   

1. Malick Sioucou Sagna, Kafountine

2. Boubacar Niassy, Djinaky

3. Bécaye Diédhiou, Djinaky

4. Paule Ignace Diémé, Tenghori

5. Abdoulaye Sané, Balingore

6. Daouda Goudiaby, Suelle

7. Abdoulaye Basséne, Suelle

8. Yaya Badji, Sindian

9. Salif Goudiaby, Sindian

10 . Souleymane Mbacké Badji, Djibidione

11 . Ibou Coly, Diouloulou

12 . Ansoumana Sambou, Diouloulou

13 . Marcel Sambou, Tobor

14 . Adama Diédhiou, Ouonck

15 . Ansoumana Badji, Ouonck

16 . Famara Sané, Bagaya

17 . Daouda Sow, Niamone

18 . Mohamed El B Sagna, Bignona

19 . Ibrahima Keita, Bignona

20 . Ousmane Diédhiou, Mangagoulack

21 . Lamine Diatta, Diatock

22 . Safiétou Sané, Bignona

23 . Boubacar Libasse Diémé, Tenghori

24 . Manky Gassama, Kataba 1

25 . Lansana Sané, Oulampane

26 . Ansoumana Sagna, Djibidione

27 . Sény Souané, Kafountine

28 . Mamadou Badji, Ouounck

29 . Abdoulaye Badji, Kataba 1

30 . Abdou Badiane, Coubalan

31 . Arfang Kéba Diédhiou, Coubalan

32 . Mohamed Houde Coly, Bignona, Président national Bousana Sénégal


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Nordiste 1

    En Septembre, 2014 (20:15 PM)
    MAIS C SALES SUDISTES ILS SE PRENNENT POUR QUI?

    UNE ETAT NE NEGOCIE PAS AVEC DES VOYOUS,DES BANDITS,DES CRIMINELS.

    TOUT COMME LES LIONS NE PACTISENT PAS AVEC LES HOMMES
    • Auteur

      Koumpo Kankourang

      En Septembre, 2014 (22:11 PM)
      nordiste :) et les propre sÉnÉgalais :) vous devez savoir que le respect des femmes par la tradition casamançaise ne concerne pas les fourbes menteuses. décidément, ndéye marie thiam et ses acolytes seynabou mall cissé, ndéye marie sagna et fatou gueye cissé qui par ailleurs constituent la task force du groupe dénommé plateforme des femmes pour la paix en casamance, ce groupe de femmes décidées et déterminées à s’enrichir sur le sang des fils de la casamance ne cessent de nous étonner. pour qui se prennent ses femmes ? pour obtenir des financements, elles sont prêtes à s’imaginer toutes sortes d’activités, même les plus utopiques. et avec la complicité de certains acteurs, elles obtiennent un financement qui par la suite sera partagée entre elles et le point focal du bailleur. mais si les précédents coups ont bien marché, celui du 21 septembre n’est pas eu l’effet escomptée. et l’agence régionale de développement (ard) de ziguinchor dirigée par boubacar sonko ne nous dira pas le contraire. si ce n’est pas un deal entre les deux structures pour se faire de l’argent en cette veille du début de l’année scolaire et surtout de la tabaski, monsieur sonko doit comprendre qu’il s’est laissé tromper par ndeye marie thiam. et la banque mondiale doit être plus rigoureuse dans l’octroi d’avis de non objection concernant certaines activités sans impact sur le processus de paix. elles avaient promis de mettre en place l’ « union des forces vives pour la paix en casamance (ufvc) » qui serait composée « de tous les acteurs intervenants dans le processus de paix en casamance », « afin de rendre les efforts des uns et des autres plus efficaces et efficients » et pour cela « il est indispensable de mettre en place une synergie des acteurs pour accompagner le processus de paix jusqu’à son terme ». mfdc n’est pas inscrit sur la liste des acteurs, mais par stratégie, des invitations ont été envoyées à abdou elinkine diatta et à louis tendeng. comme toujours elles ont voulu les utiliser comme éléments pour obtenir des financements. comment inviter quelqu’un qui ne figure pas sur la liste confectionnée à cet effet. c’est pour les exposer et les présenter comme trophée à leurs invité venus de l’intérieur du pays et qui jamais n’ont eu un contact direct avec les gens du mfdc. ainsi après la réunion, leurs invités allaient se précipiter de prendre des photos avec eux pour les montrer à leurs familles une fois rentrés chez eux. c’était également un piège pour amener le mfdc qui ne maitrise rien de toute cette affaire à engager sa signature dans ce soit disant pacte afin de pouvoir se servir de ce document signé pour se faire de l’argent. ces femmes se moquent du mfdc, ainsi après avoir grandement contribué à diaboliser le mouvement, elles veulent donner l’impression à l’opinion qu’elles sont en train de travailler avec le mouvement. le mfdc tient a préciser auprès de l’opinion, des autorités et des bailleurs que jamais le mfdc ne collaborera avec ces femmes. que le mouvement ne se retrouve pas dans ce qu’elles font et ne s’intéresse pas non plus à elles. ces femmes ne travaillent pas pour la paix mais pour elles-mêmes et leurs familles respectives. dans leur programme, le mfdc ne figure nulle part dans la prise de parole. c’était juste une sorte d’invitation piège. mais dieu merci nous informons que ni abdou elinkine encore moins louis tendeng n’ont pris part à cette rencontre fantôme. rien ne sera plus comme avant : le mfdc ne sera plus un levier qu’on active pour se faire de l’argent. trop c’est trop. les principaux acteurs n’ont pas été invités à cette rencontre. le cos de l’amiral farba sarr, le groupe de ahmed saed, celui de amsatou sow sidibé, le mouvement m3k, etc. n’étaient pas de cette réunion.
    • Auteur

      Essonor Kondiarama Casa

      En Septembre, 2014 (22:25 PM)
      @ koumpo  :haha:  seul le grpc était présent, mais nous tenons à préciser qu’il n’a pas accepté de signer le pacte refusant sans doute que les femmes les utilisent pour se faire de l’argent. comment imaginer un pacte sans la présence des principaux acteurs ? au finish c’était à une véritable supercherie que ces femmes s’étaient livrées. et comme d’habitude, elles se sont servies de la presse pour raconter des contre-vérités en disant que tous les acteurs invités étaient présents. c’est faux ; le mfdc n’y était lui aussi. a la banque mondiale et à l’ard de ziguinchor nous espérons que les choses sont désormais claires dans vos têtes. vous avez vu le déphasage entre le beau texte qui vous a été soumis et la réalité du terrain. cette rencontre très coûteuse a été un gros échec. demandez à ces femmes de vous donner un bilan de cette rencontre en ce qui concerne la signature du pacte. ces femmes font trop de bruit pour rien. elles adorent les médias et surtout la télévision qu’elles utilisent pour faire croire aux gens qu’elles sont entrain de bien travailler. demandez à l’amiral farba sarr, à ahmad saed, à amsatou sow sidibé et au m3k pourquoi ils n’ont pas été à cette rencontre? c’était juste une stratégie de la part de ces femmes pour obtenir des financements. en voici une illustration de la supercherie utilisée par les acteurs pour obtenir des financements. la formule est simple ; on déroule une activité et on rédige un très faut rapport qu’on adresse aux autorités et aux bailleurs de fonds : bravo mesdames: le jour viendra où des comptes seront rendu au peuple de casamance.
  2. Auteur

    Wala

    En Septembre, 2014 (20:39 PM)
    C'est la france qui est le problem et elle ne veut en aucun cas que ce conflit soit resolue .

    Le jour ou nous aurons un pa

    nafricalist president qui dira non a la france bonjours les problems .Ils vont

    armes les rebelles pour qu'ils decendrent sur Dakar .Et ils vont utilizes leurs medias pour dirent que les separatists sont de braves personnes et ils meritent leur independence . Ils nous ont deja diviser pour mieux regner .Alors l'unification est la premiere chose a faire sinon il ny aura jamais la paix .
    Auteur

    Serer

    En Septembre, 2014 (08:56 AM)
    NORDISTE 1, tu es vraiment atteint par EBOLA. Dommage pour toi car les gens intelligents ne vont jamais raisonner, pardon résonner comme toi. Tellement, tu es dégueulasse. Heureusement, tous les Nordistes sauf toi savent que les Sudistes sont propres dans tous les sens. Quant à Ndeye Marie Thiam et Co, elles vont passer tout leur temps à tromper Macky Sall, son gouvernement et les bailleurs de fonds pour s'enrichir et placer leurs enfants et parents. Elles n'ont jamais été dans le maquis ni dans un bois sacré. Menez des enquêtes de moralité, vous verrez qui elles sont. Quelles arrêtent leurs jeux de cirque insipides.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email