Samedi 19 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Casamance: gouvernement et MFDC priés de s’engager pour une paix définitive

Single Post
Casamance: gouvernement et MFDC priés de s’engager pour une paix définitive

Monseigneur Paul Abel Mamba, Evêque du Diocèse de Ziguinchor (Sud), a exhorté, mardi, les parties belligérantes du conflit casamançais à déposer les armes pour dessiner les contours d’une paix définitive et durable reposant sur un engagement écrit et signé. ‘’Vous conviendrez avec nous que la véritable paix que nous voulons ne doit pas être une simple accalmie qui ne repose sur aucun accord, ni sur aucun engagement des deux parties belligérantes, et par conséquent sur aucune garantie durable’’ a-t-il lancé au gouverneur Cheikh Tidiane Dieng Mgr Mamba intervenait lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au gouverneur de la région de Ziguinchor. 

 ''La véritable paix que l’on attend est un acte de courage qui engage les deux parties à déposer les armes pour se parler en vérité et dessiner les contours d’une paix durable et définitive qui repose sur un engagement écrit et signé’’ a-t-il prôné. ''Alors, une paix durable deviendra possible. Cette paix deviendra un trésor commun pour le bien-être de tous, sur lequel nous pourrons veiller scrupuleusement. Elle dépasse la simple accalmie'', a poursuivi l’Evêque du Diocèse de Ziguinchor. ''Cette paix que nous souhaitons de tous nos vœux en Casamance doit être mise au-dessus de toutes les aspirations et tous les souhaits que nous formulons'', a t-il dit. Mgr Paul Abel Mamba a estimé que la paix en Casamance doit constituer ‘’la priorité des priorités'' en 2015 pour mobiliser toutes les initiatives et tous les efforts. Selon lui, ''la Casamance naturelle (…), est aujourd’hui dans une situation de ni paix et de ni guerre et le processus de paix dans l’impasse''. ''Nous avons certes réussi à renoncer à la violence des armes, mais nous n’arrivons pas à entrer dans un vrai dialogue franc qui nous conduise à une paix définitive'', a-t-il déploré Mgr Paul Abel Mamba. 

 ''(…) Cependant, a t-il ajouté, nous devons refuser de baisser les bras et de nous décourager quand les choses vont mal ou n’avancent pas à notre rythme, refuser de reculer sur le chemin escarpé de la paix définitive''. Il a fait remarquer que la paix ''est une construction de longue haleine qui demande endurance et persévérance'' en demandant aux acteurs du processus de paix ‘’de s’interroger et de vérifier la véracité de leurs actions et la sincérité de leurs méthodes''. A ce titre, Mgr Mamba a plaidé pour ‘’une vaste entreprise d’introspection et de conversion pour redresser la situation, sortir de l’impasse et reprendre le chemin du dialogue et de la construction de la paix’’. Et pour cela, a préconisé l’Evêque de Ziguinchor, ’’il nous faut renoncer à nos chemins de compromis et de compromissions, abandonner nos calculs égoïstes et partisans, refuser nos divisions sectaires et nos rivalités claniques’’. 

 ‘’Unissons nos efforts pour gagner du temps et aller à l’essentiel et la véritable paix nous sera donnée comme une récompense de la somme de nos efforts de réconciliation et de pardon'', a encore dit Mgr Mamba. Dans sa réponse, le gouverneur Cheikh Tidiane Dieng a fait savoir que le processus de paix en Casamance ''avance'', évoquant à cet effet l’accalmie constatée sur le terrain depuis deux ans. ‘’Ces moments d’accalmie appréciées par les populations ne sont pas le fait du hasard. Sur le plan de la forme, du fond et du contenu, c’est un résultat fort appréciable'', a-t-il dit. ''Le processus de paix n'est pas que la dialogue entre les protagonistes. Le dialogue est plus global parce qu'il doit concerner chacun de nous.

 Le dialogue n'est pas que verbal, mais à travers les actions que nous posons tous les jours'', a estime lé gouverneur Dieng. Il a invité les responsables religieux à prier pour que ‘’cette belle embellie puisse déboucher sur une paix durable et définitive. Que 2015 fasse que cette lueur de paix devienne une lumiére incandescente. Qu’elle ne soit pas un mirage’’. ASB/OID

Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    Ds

    En Janvier, 2015 (17:17 PM)
    vive la paix,dans la verite et la justice
    • Auteur

      Mansa Wali Diom Can 2015

      En Janvier, 2015 (06:12 AM)
      prince salsalbe du diom-guede

      avec youssou ndour mbegane

      oui nous chantons le senegal

      dans la cour des grands

      a nos lions : la gagne rien que la gagne

      aux lions de la teranga du nitt ndiaye

      notre peuple du senegal ndiaye veut

      de la vraie gagne du gaindÉ ndiaye

      rien que la gagne du gaindÉ ndiaye

      gagnons la coupe d'afrique des nations

      rien que la coupe d'afrique des nations

      gabou nancoo lÉ ! banko nancoo lÉ !

      allah lakÉ ! allah lakÉ ! allah lakÉ !
  2. Auteur

    Fribox

    En Janvier, 2015 (17:19 PM)
    TANT QUE YAYA DIAME EST LA PAS DE PAIX.
    Auteur

    Question

    En Janvier, 2015 (17:50 PM)
    y'a til tjrs la guerre en casamance? on parle de paix tt l temps mais y'a pas d'info par rapport a un guerre.juste des rebelles qui pillent les gens et ls commerces mais plus de guerre.

    j'ai un tante qui fait tt l temps ds allées retour en casamance trankil .alors c'est quoi cette histoire de guerre et de paixdans cette zone

    Y4A LA GUERRE OU PAS
    Auteur

    Bakhogne

    En Janvier, 2015 (17:59 PM)
    " OSEZ " va pouvoir nous éclaircir sur le problème de la casamance, c'est là bas que sa mére a connu l'abbé Barthélémy et abbé jean lorsqu'elle était femme de ménage chez les prêtes qui ont enceintés sa maman ndeysaane.
    Auteur

    Dombondir Pleur

    En Janvier, 2015 (18:50 PM)
    je crois que l etat doit prendre le probleme de la casamance au serieux pour qu il n yai pas de revoltes car le president SALL de tous les senegalais doit penser a chaque fois le sud qui est la casamance en construisant des routes de qualités comme au nord construires des ecoles l electrification rural l eau potable amenagement et des moyens materiel pour l agriculture ;;;;;;;

    Presque tout le budget du senegal est pour le nord alorsque c est pas le nord tout simplement qui est le senega.

    C est en casamance qu on voit de gros village comme DOMBONDIR dans la souprefecture de DIOULOULOU qui n on pas de route de courant d eau potable et de reseau telaphonique alorsqu au nord on voit on voit des village de 2Omaisons qui ont tout;

    Donc le president MACKY SALL DOIT PRENDRE CETTE DONNE AU SERIEUX CAR C EST CETTE DIFFERENCE ENORME QUI FAIT PARFOIS REVOLTER LES CASAMANCAIS CAR ILS SONT DES SENEGALAIS MAIS IL NE BENEFICIE RIEN DE LEUR PAYS;

    PRESIDENT SALL POUR LE DOSSIER DE LA CASAMANCE IL FAUT EVITER DES INTERM2DIAIRES CAR ILS VONT JAMAIS TE DIRE LA VERITES ILS NE CHERCHENT QUE DE L ARGENT;

    AIDEZ LES CASACAIS A AVOIR DES ROUTES BITUMES EAU COURANT RESEAU TELEPHONIQUE CONSTRUIRE DES ECOLES ET DES HOPITAUX OU DISPENSAIRE;

    Des villages comme DOMBONDIR SOUFFRE DE TOUT SE QUE JE VIENS DE VOUS CITER /ROUTE DIOULOULOU DOMBONDIR DASSILAME RESAU TELEPHONIQUE COURANT EAU
    Auteur

    Edgard Hoover

    En Janvier, 2015 (00:09 AM)
    Le régime de macky Sall risque gros avec le dossier " cheikh Sidia bayo". Après lui avoir garanti un long séjour au Sénégal avec une garde rapprochée de la GIGN, lui avoir laissé appeler à la prise du pouvoir en Gambie par l'armée, le tout précédée de conférences de presse multiples dénonçant le régime sanguinaire de yaya Jameh, voila le régime de macky Sall, qui court après le coup d'état manqué de justesse, pour se faire une bonne conscience devant le plus grand tyran de l'Afrique de l'ouest yaya Jameh.

    Le président macky Sall joue avec le feu en voulant à tout pris privilégier la diplomatie du "renoncement sacrificiel" qu'il appelle "la diplomatie du bon voisinage" dèsl'entame de son magistere. Son premier voyage fut réservé à yaya Jameh. Il a tout fait, comme ses prédécesseurs ailleurs, pour rassurer l'homme. Mais c'est sans compter car ils ont affaire à un paranoïa fou. On comprend aujourd'hui la place que ce petit pays avec son petit président occupent dans la diplomatie de cette grande démocratie qu'est le Sénégal. Yaya jammeh est entrain de fouler au pied les acquis diplomatiques de cette nation citée souvent en référence. Il est inacceptable que le président macky Sall mette en péril cet héritage, ô combien précieux,de notre grande démocratie en laissant yaya Jameh nous piétiner comme si le Sénégal était ses paillassons. Honte à la diplomatie de macky Sall. Je ne reconnais plus mon pays. Mon cœur saigne et mon patriotisme secoué. J'ai mal!

    On ne réglera jamais le problème casamancais pour lequel le président macky Sall tente de dialoguer avec cet homme sourd, muet et aveugle qu'est yaya Jameh. Seul l'usage de la force pourra libérer cette belle région du sud des joutes de Yayah Jameh et sa rébellion dite casamancaise.

    30 ans de négociation sans succès, le dossier casamançais doit être règlé en envisageant d'autres stratégies qui passent par l'usage de la force miliaire. Car la guerre est le prolongement de la diplomatie pacifique sans succès.

    Nos gérneraux sont invités à faire preuve de genie et de courage pour proposer au chef suprême des armées, un plan de règlement définitif du conflit de la casamance dans les semaines voir des mois à venir si nous voulons en finir avec ce yaya Jameh. La paix en casamance n'est envisageable tant que yaya Jameh est au pouvoir en gambie ( la géopolitique de la zone nous apprend les enjeux sociologiques et socioculturels : ethnie diola dont fait partie Jameh encourage la rébellion qui lui garantie la sécurité de son pouvoir et en contre partie, il leur garantie le refuge sur son territoire). L'adage nous apprend que qui veut la paix, prépare la guerre. N'ayons pas peur comme disait le pape aux européens de l'est. N'ayez pas peur de la guerre car c'est au bout cette épreuve certes dure, qu'o trouvera la paix et le salut de notre commun vouloir de vie commune.

    On ne peut pas parler de diplomatie sans guerre car la guerre est le prolongement de toute diplomatie. Il n'ya pas de diplomatie sans une puissance militaire capable de faire de la dissuasion d'abord, et à défaut, d'envisager la confrontatio ensuite pour arriver à faire respecter l'idée que l'on se fait de sa politique étrangère notamment envers ses pays limitrophes menaçants. Yaya jemeh nous tient par les tripes comme la Gambie nous est enfoncée dans le ventre par l'épée de son chef tyrannique. Aux armes citoyens pour libérer notre patrie attaquée!

    Vive la république

    Vive le Sénégal

    Vive l'Afrique démocratique, prospère et éternelle.



    Auteur

    Fan

    En Janvier, 2015 (10:23 AM)
    La Casamance a tout simplement besoin de son independance. Car les gouvernements successif n ont rien fait pour la casamance. La paix oui, mais dans la Justice. Depius des independances que des gouverneures Nordistes en casamance.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR