Vendredi 03 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Cérémonie de signature des Contrats d’Objectifs et de Performance (COP) entre le Directeur général et les Directeurs de la DGID : La DGID à l’heure de la gestion axée sur les résultats (GAR)

Single Post
Cérémonie de signature des Contrats d’Objectifs et de Performance (COP) entre le Directeur général et les Directeurs de la DGID : La DGID à l’heure de la gestion axée sur les résultats (GAR)
Le cadre harmonisé des finances publiques institué au sein de l'Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) a entrainé la réforme du dispositif budgétaire. En effet, le principal paradigme de construction du budget de l’Etat est passé d’une logique de moyens à une logique de gestion axée sur les résultats (GAR). En conséquence, les politiques publiques sont décomposées en programmes auxquels sont associés des objectifs précis, arrêtés en fonction de finalité d'intérêt général et des résultats attendus.

A cet effet, le Ministère des Finances et du Budget s’aligne à ce nouveau dispositif de gestion qui s’applique désormais dans toute l’administration publique sénégalaise. C’est dans ce sillage que la Direction générale des Impôts et des Domaines (DGID) a initié le Programme « Yaatal ». La mise en œuvre de ce programme se traduit par la responsabilisation des acteurs par l’imputation d’actions précises. C’est pourquoi, le Directeur général a signé un contrat d’objectifs et de performance (COP) avec chacun des directeurs de la DGID.


Le Programme « Yaatal » constitue la feuille de route opérationnelle de la DGID et répond parfaitement aux exigences du budget-programme. La première étape de sa mise en œuvre effective a été l’élaboration des COP. Cet exercice a nécessité plusieurs séances de travail entre les différentes parties prenantes. Sous la supervision du Coordonnateur de la DGID, Monsieur Abdoul Aziz GUEYE, un cadre de concertation et d’échanges a permis à l’équipe de pilotage de préparer les projets et de mener les discussions nécessaires avec chaque direction.

Au bout de ce processus, un COP a été élaboré pour chaque direction. Leur structuration est harmonisée et ils sont constitués d’un préambule et de six (6) parties, à savoir le diagnostic sectoriel de l’état de la structure concernée, les objectifs opérationnels ou spécifiques, les actions et activités retenues, la présentation des leviers d’actions, le cadre de pilotage et les dispositions particulières. A chaque contrat, sont annexés le Plan de Travail annuel (PTA) et le Tableau de bord opérationnel (TBO).

En réunissant tous les directeurs, le jeudi 28 mai 2020, pour une cérémonie symbolique de signature des COP, le Directeur général, Monsieur Bassirou Samba NIASSE, a voulu signifier à quel point cette démarche participe à l’approfondissement de la dynamique de performance entretenue à la DGID. Cette innovation est donc destinée à l’amélioration des pratiques des services de la DGID afin de recentrer leurs actions sur les objectifs opérationnels poursuivis dans le cadre de l’exécution du Programme n°3 assigné au Directeur général des Impôts et des Domaines et intitulé « Gestion de la fiscalité intérieure et du foncier », également dénommé Programme « YAATAL ».

En effet, le Directeur général est responsable de la mise en œuvre de ce programme devant le Ministre des Finances et du Budget. A leur tour, chaque directeur rend compte du contenu du COP qu’il a signé avec le Directeur général et qui met à sa charge la réalisation d’un certain nombre d’actions et d’activités prioritaires. De ce fait, le dialogue de responsabilité qu’institue le Yaatal est bien lancé. Le Directeur général a souligné que dans le contexte de la Covid-19, la pertinence et l’opportunité de cet exercice sont renforcés.

En effet, les besoins de l’Etat sont accrus par les attentes des populations. A cet égard, le financement du programme de résilience économique et sociale, le relance de l’activité économique et la mise en œuvre des mesures de soutien et d’accompagnement des entreprises sont autant de défis qui interpellent la DGID et la placent au cœur de l’action de l’Etat.

Le Coordonnateur de la DGID a salué l’esprit d’équipe, la cohérence d’ensemble du dispositif mis en place avec le Programme Yaatal et la synergie d’actions qui ont permis les avancées notées et qui préfigurent des succès à portée de main.

Le dernier acte de la cérémonie a été la signature effective des COP. Pour finir, le Directeur général a exhorté tout le monde à adopter l’état d’esprit du Yaatal, de travailler pour que la DGID puisse atteindre ses objectifs et rayonner davantage au profit de tous les sénégalais.


liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2020 (21:58 PM)
    C'est ridicule. On dirait que ces gens atendaient le corona pour enfin faire semblant de travailler.
  2. Auteur

    En Juin, 2020 (22:11 PM)
    S'il y'a une seule administration qui doit être reformée c'est bien celle-la.

    Comment un inspecteur des impôts peut-il se faire payer sur les pénalités qu'il impose aux contribuables,et en plus de son salaire?

    Voila un conflit d’intérêt manifeste et une injustice flagrante.
    Auteur

    Généralisation

    En Juin, 2020 (22:38 PM)
    Nos Paus sont malades de leurs « ÉLITES » qui manquent souvent d’exemplarité et d’attachement à l’intérêt général. Les Contrats d’objectifs et de performance doivent être généralisés à tous les postes de Direction aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. Être Dirigeant ne doit plus être une fin, un objectif en soi. C’est la performance qui doit être recherchée et récompensée.
    Auteur

    En Juin, 2020 (22:39 PM)
    Ignorant va te renseigner sur toutes les administrations du pays : de l’IGE à la police ! Et tu comprendras... Tu peux même faire un détour dans le privé et tu verras que ce que tu crois être l’apanage de l’administration fiscale existe partout...

    Je te conseille également de voir du côté d’outre Atlantique. Si ce que tu dénonces ici n’existe pas la bas...

    Tiokhor bakhoul... Bayiléne sokhorrr... Il n’y a rien d’illégal dans ce que tu leur reproches...

    Si tu me parles de choses illégales qui y ont cours nak je te rejoindrais. Mais sache juste qu’il y a une sur médiatisation de ces illégalités. Mais sache que ces illégalités existent dans toutes les couches socioprofessionnelles du pays...
    Auteur

    En Juin, 2020 (11:05 AM)
    on voit bien d'ou viennent ces critiques douteuses , tjrs les memes depuis 2012 tout est mauvais le Senegal est à l'agonie ,fort heureusement il ya des gens pleins de bon sens dans pays

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email