Mercredi 22 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

CROIX-ROUGE SENEGALAISE - Malversations financières, détournement de dons… : Le festin des vautours !

Single Post
CROIX-ROUGE SENEGALAISE - Malversations financières, détournement de dons… : Le festin des vautours !

Le caractère humanitaire de la Croix-rouge sénégalaise n’est-il pas en passe de céder la place à un réseau organisé d’hommes d’affaires ? La question se pose au regard des nombreux cas de détournements et de malversations qui y font école. Une situation qui a irrité le personnel au point qu’il passe à la dénonciation.

Elle est connue pour sa cause humanitaire et pour ses actions sociales au service des populations. Mais, depuis quelque temps, elle semble être la vache laitière de «quelques dirigeants sans scrupules» qui, au lieu de servir, se servent de leur société : la Croix rouge sénégalaise (Crs) qui connaît actuellement des remous. Lesquels découlent d’un raz le bol du personnel suite aux nombreuses malversations financières constatées dans la gestion des ressources de la Crs. C’est dans une lettre adressée au président du Comité national que le personnel, excédé par la récurrence des cas de détournements, a tiré la sonnette d’alarme et demandé que des sanctions soient prises contre les malversations dont le cerveau n’est personne d’autre que le secrétaire général, Adama Camara, par ailleurs président du comité départemental de Pikine.

Des cas de détournements imputés à M. Camara, le personnel de Crs cite un premier montant «de six millions de francs Cfa dans la gestion du centre médico-social de la Croix-rouge de Pikine». D’ailleurs, la disparition de cette somme est confirmée par un rapport d’audit interne sur la gestion du centre. En effet, dans la fiche analytique du rapport de mission des vérificateurs portant le n°015/Crs/Se/Daeet/Fbd, il est reproché à Adama Camara «d’avoir effectué des dépenses qui ne sont pas justifiées». De même, lit-on que «les recettes collectées ne sont pas versées dans le compte bancaire (du Comité départemental) et que celles-ci sont gardées dans un coffre-fort privé sur l’autorisation du président départemental, M. Camara». «Et malgré les maintes correspondances qui lui sont adressées pour rembourser les six millions, le secrétaire général de la Crs n’obtempère pas», regrettent des membres du personnel. Autre cas de malversation relevé par le personnel, c’est «le non-remboursement par M. Camara de la somme de 580 mille francs Cfa». Lequel montant devrait servir au paiement des agents du Poste de santé de la Croix-rouge de Guédiawaye. En effet, le personnel s’émeut que «le paiement de ces salaires n’ait jamais été fait et l’utilisation de l’argent n’a jamais été justifiée par le secrétaire général».

Outre ces malversations financières, le personnel met à l’actif de Adama Camara des détournements en nature. En effet, la lettre des agents rappelle l’histoire des dix tonnes de riz que le ministre de la Solidarité nationale, Farba Senghor, avait offertes à la Crs. «L’on ne comprend pas les raisons pour lesquelles M. Camara a convoyé le camion de riz à Pikine alors que le magasin de la Croix-rouge se trouve à Dakar. Il n’y a pas eu de bons d’entrée ni de bons de sortie et les 10 tonnes ont disparu du magasin où le riz avait été stocké par le secrétaire général», constatent amèrement les agents. De même signale-t-on que «les 46 millions de francs Cfa mis à la disposition de la Crs lors du plan Orsec de 2005 n’ont pas été totalement utilisés. Seuls 26 millions de francs Cfa ont été réellement dépensés dans l’assistance aux sinistrés des inondations, mais personne ne peut dire où se trouve le reste de l’argent».

Par ailleurs, des irrégularités suspectes sont notées dans l’attribution des marchés de la Crs. Le personnel déplore le fait que «les règles les plus élémentaires sont bafouées par le secrétaire général qui sert les gros marchés à ses parents, amis et proches. Une situation qui cause un préjudice à l’organisaton en ce sens que les engagements des prestataires de service ne sont jamais honorés». Pour preuve, il est cité l’exemple des travaux de menuiserie du jardin d’enfants de la Croix-rouge de Pikine qui ont été confiés à Mor Guèye demeurant à la même localité. Le travail est inachevé et les portes livrées sont sans serrures. Autre exemple, ce sont «les travaux de menuiserie du jardin d’enfants de Hann-Plage, toujours exécutés par le même menuisier pour une valeur d’un million, entamés depuis 2005 et (qui) ne sont pas encore livrés», s’étranglent des agents de la Crs fort indignés. Aussi s’insurgent-ils contre le recrutement du personnel permanent qui se fait sur la base «d’un clientélisme».



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email