Dimanche 07 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Déguerpis de leurs lieux de commerce : Les marchands ambulants se défoulent sur le Palais de justice

Single Post
Déguerpis de leurs lieux de commerce : Les marchands ambulants se défoulent sur le Palais de justice

Les marchands ambulants ont saisi le prétexte d’être déguerpis de leurs lieux de commerce pour se livrer à un type de défoulement collectif, en s’attaquant au palais de Justice.Dakar n’avait pas été confrontée à une telle débauche de violence depuis les événements du 23 juin 2011. 

 

Vendredi noir au palais de Justice de Dakar ! Le Temple de Thémis a été la cible des marchands ambulants dans la matinée d’hier. Plusieurs bureaux se situant dans le couloir du tribunal départemental ont fait l’objet de casse, avec notamment les vitres caillassées par un groupe de jeunes. Il suffit juste de se placer derrière l’édifice pour constater des trous sur les vitres et les grosses pierres par terre. Fort heureusement, les occupants de ces bureaux (des juges) n’étaient pas sur place au moment où se déroulaient ces ‘actes de vandalisme’, de la part des manifestants. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre, qui sont descendues sur les lieux à 12 heures 42 minutes, pour repousser les manifestants vers le rond-point du marché de Sandaga.

Les policiers, croyant avoir dissuadé les manifestants, se sont rendus compte qu’il ne s’agissait que d’un repli stratégique des marchands ambulants, pour mieux affûter leurs armes. Et le spectacle reprendra de plus belle sur l’avenue Jean Jaurès : routes barrées, pneus brûlés, magasins et étals méthodiquement saccagés, vont planter le décor.

 

Plusieurs quartiers des alentours ont été victimes de la situation, avec notamment les avenues Peytavin et Pompidou, Rebeuss, Niayes Thioker. Les véhicules de transport en commun et ceux de particuliers ont été obligés d’emprunter une autre voie pour ne pas être victimes de la furie de ces manifestants. Dans la foulée, deux voitures d’ambulance de la clinique La Madeleine et du centre de santé El Hadji Abdou Aziz Sy ont été bloquées, plusieurs heures durant, dans un embouteillage monstre. Au finish, il fallait passer devant le tribunal pour avoir une circulation fluide.

 

Ce qui s’est passé, hier, au tribunal traduit l’expression d’une rage qui est allée crescendo dans le temps et dans l’espace. Dakar n’avait pas été confrontée à une telle débauche de violence depuis les événements de la journée du 23 juin dernier, lors du vote du ticket président/vice-président. Cette attaque, perpétrée au palais de justice de Dakar, est révélatrice d’un désespoir de la part de ces marchands convaincus de n’avoir aucun autre endroit pour installer leurs étals, pour mener à bien leur commerce. D’ailleurs, c’est l’argument qu’ils brandissent pour justifier ce type de défoulement collectif ayant occasion la destruction de ce qui fait le cadre de vie : les biens publics.

 

Dans tout cela, la police ne semblait pas être en mesure de faire face, efficacement, à ces émeutes sociales. Ce qui a, du coup, limité sa capacité d’intervention. Pourtant, les marchands ambulants ont commencé à manifester leur opposition à la décision du gouvernement de les déguerpir des alentours du marché Sandaga et Colobane, depuis avant-hier. Mais, en dépit des apparences, ils ont remis ça, mettant à profit le fait que les autorités ne se sont pas prémunies de toutes les dispositions sécuritaires nécessaires pour contrecarrer le plan des manifestants.


affaire_de_malade

16 Commentaires

  1. Auteur

    Khana

    En Novembre, 2011 (04:57 AM)
    Il eut fallu les déloger le tout premier jour, quad il n' y avait qu'un ou 2 marchands. ils connaitraient les regles a ce moment la et réfléchiraient 2 fois avant de s' y reinstaller. Aucune discipline, aucune loi.
  2. Auteur

    Paapisco

    En Novembre, 2011 (05:31 AM)
    Dans un pays où règne l'impunité et le désordre, les casseurs sont rois.

    ALLEZ GAAYI. NAY METTI
    {comment_ads}
    Auteur

    Td

    En Novembre, 2011 (06:48 AM)
    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes

    l'Etat doit profiter de cette occasion pour nettoyer l'espace public dakarois de ces paresseux analphabètes
    {comment_ads}
    Auteur

    Bili

    En Novembre, 2011 (08:12 AM)
    Tout cela est à verser dans le bilan du régime socialiste qui permis à ces gens de s'installer dans ces zones et faire leur commerce au point qu'ils pensent être aujourd'hui dans leur bon droit.

    Aujourd'hui la question est devenu beaucoup plus complexe. Etant donné que c'est à partir de leur commerce qu'ils nourrissent leur famille
    {comment_ads}
    Auteur

    Boukeu

    En Novembre, 2011 (08:14 AM)
    pour de la politique politicienne letat sest toujours oppose a la politique de recasement des marchands ambulants par la mairie de dakar.lhistoire retiendra que la verite finit toujours par triompher.
    Auteur

    Neger

    En Novembre, 2011 (08:15 AM)
    lou nekh way deffff wade daf gnou yapp dou nokh yii

    {comment_ads}
    Auteur

    Biba

    En Novembre, 2011 (08:17 AM)
    Ses ambulant n'ont pas le droit de s'attaquer au palais de justice ni le droit d'ailleurs de s'attaquer au bien publics. Il faut qu'ils déguerpissent et en ce sens le gouvernement de Abdoulaye Wade a fait beaucoup en leur proposant même des cantines à des prix très abordables.
    {comment_ads}
    Auteur

    Iba

    En Novembre, 2011 (08:25 AM)
    L'argument que donne les ambulants pour rester et occuper la voies publiques est trop facile. "DANIOUYE DANE SOUNOU DOLE" C'est comme un voleur qui veut justifier son forfait dit "j'avais faim, je voulais de l'argent de poches pour la soirée dansante et éventuellement invité ma copine". Le gouvernement doit privilégié le dialogue pour la seule solution pertinente: le déguérpissemment
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais Resident En Gambie

    En Novembre, 2011 (09:13 AM)
    Il est temps les Autorités Sénégalaises demandent a la population de Casamance de cesser de participer et voter dans les élections gambiennes. Lors des dernières élections de 2006 on voyait ces milliers de personnes loges dans des hôtels, des écoles car ne résident pas en Gambie. Immédiatement après les élections la majorité retourne au bercail. Cette population sudiste est revenue en grand nombre cette année et représente plus du quart soit 200.000 inscrits dans le registre électorale de la Gambie. Les Gambiens le savent PERTINEMMENT mais n'osent pas affronter Yaya Jammeh ouvertement. Ce que les étrangers votants oublient est que leurs photos et leurs empreintes digitales sont loges dans les logicielles de registres électorales. Ces personnes seront poursuivies par la justice tôt ou tard.

    Les Autorités Sénégalaises doivent aider leurs cousins gambiens et dissuader les casacais surtout les diolas de s'abstenir des élections gambiennes. Les gambiens sont très remontes contre eux.

    Les Gambiens sont très remontes surtout contre les diolas de la Casamance qui traversent la frontière pour venir s'inscrire et voter en Gambie et la représailles sera EVIDENTE le jour ou Jammeh ne sera plus au pouvoir.

    Le Gouvernement du Sénégal doit pas prendre ses responsabilités et mettre FIN a cette activité ILLEGALE et INJUSTE. Le prendre a la légère, les conséquences peuvent être désastreuses dans un futur proche et l'Ambassade du Sénégal en Gambie est au courant de cet état de fait illégale.

    Auteur

    Ddse

    En Novembre, 2011 (09:50 AM)
    je crois que si l'on y prend garde, nous risquons de devenir ls otages de ces ambulants!l'état doit sévir et les mater une bone fois pour toutes afin que son autorité soit restaurée!depuis qu'ils ont réussi leur manifestation de 2008, ces ambulants ne se sentent plus d'orgueil et croient constituer une force dissuasive!à l'état de leur prouver le contraire en les matant sévérement!
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Délinquant

    En Novembre, 2011 (10:17 AM)
    Nous ne sommes pas très loin du chaos et du KO dans ce pays. Le désordre et l'anarchie ont commencé à s'installer.

    Donner comme prétexte "daan sa doolé" pour occuper illégalement, anarchiquement et dangereusement la chaussé, le trottoir et des espaces libres relève d'une mentalité dégueulasse et d'une absence totale d'éducation.

    Hélas c'est une population très précise qui s'adonne à ce genre de conneries.

    Il faut dire par ailleurs que le pouvoir de l'alternance récolte ce qu'il a semé. N'est ce pas lui qui au lendemain de la victoire de 2000 incitait les marchands ambulants et les occupants anarchiques des espaces de Dakar à faire ce qu'ils ont à faire et "daan leur doolé" car Wade est désormais le maitre du pays.

    N'est ce pas le pouvoir qui a d'une amnière autoritaire freiné tous ceux qui voulaient mettre de l'ordre dans Dakar.

    N'est ce pas le pouvoir qui a regardé faire (complaisance et calcul politique) et accepter toute la pagaille généralisée d'aujourd'hui.

    Il sera très difficile de redresser tout cela. C'est le chaos et le KO.
    {comment_ads}
    Auteur

    Joobajubba

    En Novembre, 2011 (10:32 AM)
    Cette situation n'existait ni du temps de Senghor, ni de celui d'Abdou Diouf... C'est avec l'avènement de Wade qu'on commence à voir des mbaar en plein Ponty... Que sont devenus les champs d'arachide et de mil de cette population? Pourquoi ont - ils tout abandonné? Voilà les questions à poser :sad: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Néli

    En Novembre, 2011 (10:32 AM)
    IL Y A DES MARCHANDS AMBULANTS AVEC LEURS POUSSE-POUSSES DEVANT MA PORTE. :cry:  :cry:  :cry: 



    DES MARCHANDISES SONT EXPOSEES SUR MA VOITURE. :cry:  :cry:  :cry: 



    ET QUELLE SALETE!





    TOUT CECI AU NOM DE LA LIBERTE DE TRAVAILLER?



     :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    A.diop

    En Novembre, 2011 (11:31 AM)
    Les marchands ambulants sont des sénégalais à part entière! Beaucoup de sénégalais ont commencé par là! Il y'en a même parmi ceux qui les critiquent des gens dont les parents furent d'anciens marchands ambulents! Ils n'ont pas pris les pirogues... Ils n'ont pas agressé!!! Ils n'ont pas volé!!! Qu'on apprenne à négocier en proposant quelque chose à la place! Le problème des marchants ambulant ne peut pas être réglé en un jour! On connaît Colobane, Face, Médina, Usine 1, Usine 2, etc. Au début, c'était des quartiers en baraques, en maisons de toiture en cartons...C'est maintenant qu'on parle d'encombrement. Les inondations sont plus encombrantes! Les "mbalites" ou insalubrités sont plus encombrantes! Et elles sont toujours là, récurrentes! Aux marchands ambulants, je dis ceci: Personne n'est plus sénégalais qu'un sénégalais! Personne ne réglera ce problème à votre place! Le refus légitime est un acte de foi! "Fii, gnoo ko book!" Où était ce régime du temps de A. DIOUF? Quand A. DIOUF faisait (le vieux bourgeois) semblant d'oublier pouquoi il était là, on l' a mis dehors! Ce régime aussi commence à pousser des ailes! Alors, faites le emprunter le chemin de A. DIOUF! Un pays qui se soucie rééllement d'encombrement, n'abandonne pas son peuple dans des inondations. A Dakar, Kaolack, pour ne citer que ces villes, certains quartiers ont passé la tabaski dans les eaux! Y-a-t-il pire encombrement que la cohabitation avec les eaux de pluies mélangées à des saletés de toutes sorte?! Laisser nous vomir!
    {comment_ads}
    Auteur

    Xlx

    En Novembre, 2011 (13:09 PM)
    franchement l'etat ne peut regler le probleme ainsi l'opposition . l'ambulant n'a pas besoin de table ni cantine .

    la seule solution une vraie decentralisation afin que chacun puisse rester dans sa region et travailler .

    {comment_ads}
    Auteur

    Pepes

    En Novembre, 2011 (23:44 PM)
    QUE FORCE RESTE à LA LOI...LES MENEURS DSONT CONNUS&
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email