Jeudi 21 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Démission de Malick Gackou : Quand les profanes en sciences Po vont plus loin que les spécialistes

Single Post
Démission de Malick Gackou : Quand les profanes en sciences Po vont plus loin que les spécialistes

Ils sont nombreux ces spécialistes et analystes de la science politique à donner leur avis pour éclairer l’opinion sur tel ou tel sujet de l’actualité politique. Mais la démission d’El Hadji Maclick Gakou du gouvernement d’Abdoul Mbaye semble brouiller les pistes. Les cauris de tous ces voyants politiques sont devenus, subitement, aveugles. Contrairement aux « profanes » qui semblent être, pour ce cas-ci, des indicateurs aux politologues. Ferloo leur a prêté une oreille attentive… 

« Le cœur a ses raison que la raison ignore », diront peut-être les Valentins et les Valentines. Fête de Saint Valentin oblige. Mais la démission d’El Hadji Malick Gakou du gouvernement et avec les multiples raisons qui ont été évoquées comme étant celles qui ont poussé le numéro 2 de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) à rendre le tablier, permettez nous d’ajouter que « la politique a ses raisons que la raison ignore ». 

Contrairement à la raison du conflit d’intérêt qui a semblé motiver la démission d’ El Hadji Malick Gakou, les « profanes » en science politique voient, eux, une motivation purement politique. Ils l’ont fait savoir à travers des micros trottoirs et autres émissions interactives en trois actes. Acte premier, « comment l’annonce de la démission est rendue publique par son parti et non le gouvernement dans lequel il appartient ? », se demandent-ils en faisant allusion à la sortie d’Abdoul Latif Coulibaly qui laisse entendre que le Premier ministre n’a pas reçu sa lettre de démission donc le gouvernement ne peut pas se prononcer officiellement.

 Acte deux : selon les « profanes », « Malick Gakou a su bien décoder le message de Moustapha Niasse, secrétaire général de l’AFP, qui a oublié les jeunes de son parti lors de la rencontre du Comité central de l’AFP, en réaffirmant l’encrage de ladite formation dans Bennoo Bokk Yaakaar et promet de soutenir Macky Sall pour la réalisation de son programme Yoonu Yokuté, ou le chemin du développement. C’est une manière pour lui de s’accrocher à son fauteuil de l’Assemblée nationale. 

Cela à quelques mois de la fin de son mandat », analysent-ils. Acte trois : « les élections locales, c’est dans quelques mois, El Hadji Malick Gakou étant prétendant sérieux à la mairie de Dakar, le moment est venu pour lui de se décharger de ses fonctions ministérielles pour aller commencer à préparer le terrain », renseignent-ils.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email