Lundi 25 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Détention de pistolet : La Cour suprême réarme Barthélémy Dias

Single Post
Détention de pistolet : La Cour suprême réarme Barthélémy Dias
Après la décision de l’Etat de ne pas renouveler son permis de port d’arme, Barthélémy Dias vient d’être rétabli dans ses droits par la Cour suprême.En effet, après cette décision des autorités, il a avait saisi la Justice d’un recours pour excès de pouvoir. 
 
La haute juridiction lui a donné gain de cause, jugeant qu’il peut bien conserver son arme de calibre 9 millimètres et que les services compétents doivent lui renouveler son permis de port d’arme s’il arrive à expiration.Barthélémy Dias était dans le collimateur des autorités depuis que, en tournée politique à la cité Claudel (résidence des filles de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar), il a été attaqué par des jeunes supposés appartenir à l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl). 
 
Il avait tiré des coups de feu en l’air.Le lendemain, le leader des Jeunesses socialistes a été convoqué à la Division des investigations criminelles (Dic) et auditionné. Une semaine plus tard, il était convoqué par la Direction de la surveillance du territoire (Dst) qui lui avait notifié le retrait de son permis de port d’arme.


26 Commentaires

  1. Auteur

    Go

    En Août, 2011 (10:48 AM)
    go

    • Auteur

      Fekke Dembi Senegal

      En Août, 2011 (10:52 AM)
      l’amitié entre wade et le juge kéba, était-elle aussi inaltérable ?
      quel type de rapports le directeur général de la sonatel entretient –il avec le président de la république, me abdoulaye wade ? si nous nous intéressons à ce sujet pour le moins banal, c’est parce que depuis les échanges jugés aigre-doux lors du conseil présidentiel consacré à la sonatel entre les deux hommes, certains observateurs ne cessent de pérorer sur leur « passé commun ». ainsi, d’aucuns ont même déclaré qu’entre le défunt père de cheikh tidiane mbaye, le juge kéba mbaye en l’occurrence, entretenait des relations d’amitié tellement solides avec me abdoulaye wade qu’en son absence du sénégal pour des raisons professionnelles durant de longues années, l’avocat opposant n’a eu de cesse de « passer à la maison familiale pour s’enquérir de la situation des enfants » dont évidemment le directeur général de la sonatel. le juge kéba mbaye a longtemps servi au tribunal international de la haye. si me wade et lui se sont se sont connus depuis l’ecole william ponty de sébikotane qui a formé beaucoup de cadres africains, certains proches de la famille de kéba mbaye avec qui nous avons discuté, estiment qu’« on force trop sur la dose en parlant des anciennes relations d’amitié entre les hommes ». de sources dignes de confiance, - et absolument sûres – « à part lors des funérailles du jugé kéba mbaye, me abdoulaye wade n’a jamais mis les pieds dans la demeure familiale du défunt ». autrement dit, la volonté prêtée au chef de l’etat, de vouloir se substituer au père naturel pour couver les enfants au nom de l’amitié édénique qu’il le lierait au président kéba mbaye de son vivant, n’existe que dans « l’imagination de ceux qui véhiculent une telle assertion dénudée de tout fondement ». si le pouvoir compte alors sur cette corde sensible pour faire fléchir le boss de la sonatel ou lui rabattre le caquet, il y a des rasions de croire que c’est peine perdue. on nous décrit un homme décidé à en découdre avec le soutien total des travailleurs et syndicalistes de la maison. a en croire un de nos interlocuteurs, cheikh tidiane mbaye, n’apprécie pas, alors pas du tout, toute cette confusion entretenue autour de cette affaire de taxation des appels entrants surtout quand des individus veulent le faire passer pour un homme au service des intérêts français au détriment de sa patrie. suivez notre regard !
    • Auteur

      Fekki Dembi Senegal

      En Août, 2011 (10:53 AM)
      l’amitié entre wade et le juge kéba, était-elle aussi inaltérable ?
      quel type de rapports le directeur général de la sonatel entretient –il avec le président de la république, me abdoulaye wade ? si nous nous intéressons à ce sujet pour le moins banal, c’est parce que depuis les échanges jugés aigre-doux lors du conseil présidentiel consacré à la sonatel entre les deux hommes, certains observateurs ne cessent de pérorer sur leur « passé commun ». ainsi, d’aucuns ont même déclaré qu’entre le défunt père de cheikh tidiane mbaye, le juge kéba mbaye en l’occurrence, entretenait des relations d’amitié tellement solides avec me abdoulaye wade qu’en son absence du sénégal pour des raisons professionnelles durant de longues années, l’avocat opposant n’a eu de cesse de « passer à la maison familiale pour s’enquérir de la situation des enfants » dont évidemment le directeur général de la sonatel. le juge kéba mbaye a longtemps servi au tribunal international de la haye. si me wade et lui se sont se sont connus depuis l’ecole william ponty de sébikotane qui a formé beaucoup de cadres africains, certains proches de la famille de kéba mbaye avec qui nous avons discuté, estiment qu’« on force trop sur la dose en parlant des anciennes relations d’amitié entre les hommes ». de sources dignes de confiance, - et absolument sûres – « à part lors des funérailles du jugé kéba mbaye, me abdoulaye wade n’a jamais mis les pieds dans la demeure familiale du défunt ». autrement dit, la volonté prêtée au chef de l’etat, de vouloir se substituer au père naturel pour couver les enfants au nom de l’amitié édénique qu’il le lierait au président kéba mbaye de son vivant, n’existe que dans « l’imagination de ceux qui véhiculent une telle assertion dénudée de tout fondement ». si le pouvoir compte alors sur cette corde sensible pour faire fléchir le boss de la sonatel ou lui rabattre le caquet, il y a des rasions de croire que c’est peine perdue. on nous décrit un homme décidé à en découdre avec le soutien total des travailleurs et syndicalistes de la maison. a en croire un de nos interlocuteurs, cheikh tidiane mbaye, n’apprécie pas, alors pas du tout, toute cette confusion entretenue autour de cette affaire de taxation des appels entrants surtout quand des individus veulent le faire passer pour un homme au service des intérêts français au détriment de sa patrie. suivez notre regard !
    • Auteur

      Fekke Dembi Senegal

      En Août, 2011 (10:54 AM)
      l’amitié entre wade et le juge kéba, était-elle aussi inaltérable ?
      quel type de rapports le directeur général de la sonatel entretient –il avec le président de la république, me abdoulaye wade ? si nous nous intéressons à ce sujet pour le moins banal, c’est parce que depuis les échanges jugés aigre-doux lors du conseil présidentiel consacré à la sonatel entre les deux hommes, certains observateurs ne cessent de pérorer sur leur « passé commun ». ainsi, d’aucuns ont même déclaré qu’entre le défunt père de cheikh tidiane mbaye, le juge kéba mbaye en l’occurrence, entretenait des relations d’amitié tellement solides avec me abdoulaye wade qu’en son absence du sénégal pour des raisons professionnelles durant de longues années, l’avocat opposant n’a eu de cesse de « passer à la maison familiale pour s’enquérir de la situation des enfants » dont évidemment le directeur général de la sonatel. le juge kéba mbaye a longtemps servi au tribunal international de la haye. si me wade et lui se sont se sont connus depuis l’ecole william ponty de sébikotane qui a formé beaucoup de cadres africains, certains proches de la famille de kéba mbaye avec qui nous avons discuté, estiment qu’« on force trop sur la dose en parlant des anciennes relations d’amitié entre les hommes ». de sources dignes de confiance, - et absolument sûres – « à part lors des funérailles du jugé kéba mbaye, me abdoulaye wade n’a jamais mis les pieds dans la demeure familiale du défunt ». autrement dit, la volonté prêtée au chef de l’etat, de vouloir se substituer au père naturel pour couver les enfants au nom de l’amitié édénique qu’il le lierait au président kéba mbaye de son vivant, n’existe que dans « l’imagination de ceux qui véhiculent une telle assertion dénudée de tout fondement ». si le pouvoir compte alors sur cette corde sensible pour faire fléchir le boss de la sonatel ou lui rabattre le caquet, il y a des rasions de croire que c’est peine perdue. on nous décrit un homme décidé à en découdre avec le soutien total des travailleurs et syndicalistes de la maison. a en croire un de nos interlocuteurs, cheikh tidiane mbaye, n’apprécie pas, alors pas du tout, toute cette confusion entretenue autour de cette affaire de taxation des appels entrants surtout quand des individus veulent le faire passer pour un homme au service des intérêts français au détriment de sa patrie. suivez notre regard !
    • Auteur

      Bursine

      En Août, 2011 (11:53 AM)
      dans le pays ou je me trouve, bien que le permis de le port d'armes est un droit garanti par la constitution, son autorisation, c'est un privilège que d'avoir un permis pour porter une arme en dehor de sa propriété.
      prenez le cas du permis de conduire, il faut remplir certains normes établies pour en avoir, ceux qui vous l'octroi peuvent aussi vous le retirer, parce que c'est un privilège. il est mon opinion que la cour suprême n'est pas compétente en cette matière, sa décision n'est pas constitutionnelle, le permis de port d'arme n'est pas garantie par la constitution du senegal a ses citoyens. l'etat devrait faire appel et gagner son appel. il n'appartient pas a la cour suprême de dire qui devrait avoir un permis de port d'arme ou un permis de conduire, sinon, si on vous refuse un permis, saisissez la cour suprême... ou est ce qu'on va avec?
  2. Auteur

    Fekke Dembi Senegal

    En Août, 2011 (10:51 AM)
    L’amitié entre Wade et le juge Kéba, était-elle aussi inaltérable ?

    Quel type de rapports le directeur général de la Sonatel entretient –il avec le président de la République, Me Abdoulaye Wade ? Si nous nous intéressons à ce sujet pour le moins banal, c’est parce que depuis les échanges jugés aigre-doux lors du conseil présidentiel consacré à la Sonatel entre les deux hommes, certains observateurs ne cessent de pérorer sur leur « passé commun ». Ainsi, d’aucuns ont même déclaré qu’entre le défunt père de Cheikh Tidiane Mbaye, le juge Kéba Mbaye en l’occurrence, entretenait des relations d’amitié tellement solides avec Me Abdoulaye Wade qu’en son absence du Sénégal pour des raisons professionnelles durant de longues années, l’avocat opposant n’a eu de cesse de « passer à la maison familiale pour s’enquérir de la situation des enfants » dont évidemment le directeur général de la Sonatel. Le juge Kéba Mbaye a longtemps servi au tribunal international de la Haye. Si Me Wade et lui se sont se sont connus depuis l’Ecole William Ponty de Sébikotane qui a formé beaucoup de cadres africains, certains proches de la famille de Kéba Mbaye avec qui nous avons discuté, estiment qu’« on force trop sur la dose en parlant des anciennes relations d’amitié entre les hommes ». De sources dignes de confiance, - et absolument sûres – « à part lors des funérailles du jugé Kéba Mbaye, Me Abdoulaye Wade n’a jamais mis les pieds dans la demeure familiale du défunt ». Autrement dit, la volonté prêtée au Chef de l’Etat, de vouloir se substituer au père naturel pour couver les enfants au nom de l’amitié édénique qu’il le lierait au président Kéba Mbaye de son vivant, n’existe que dans « l’imagination de ceux qui véhiculent une telle assertion dénudée de tout fondement ». Si le pouvoir compte alors sur cette corde sensible pour faire fléchir le boss de la Sonatel ou lui rabattre le caquet, il y a des rasions de croire que c’est peine perdue. On nous décrit un homme décidé à en découdre avec le soutien total des travailleurs et syndicalistes de la maison. A en croire un de nos interlocuteurs, Cheikh Tidiane Mbaye, n’apprécie pas, alors pas du tout, toute cette confusion entretenue autour de cette affaire de taxation des appels entrants surtout quand des individus veulent le faire passer pour un homme au service des intérêts français au détriment de sa patrie. Suivez notre regard !



     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Fekke Dembi Senegal

    En Août, 2011 (10:53 AM)
    L’amitié entre Wade et le juge Kéba, était-elle aussi inaltérable ?

    Quel type de rapports le directeur général de la Sonatel entretient –il avec le président de la République, Me Abdoulaye Wade ? Si nous nous intéressons à ce sujet pour le moins banal, c’est parce que depuis les échanges jugés aigre-doux lors du conseil présidentiel consacré à la Sonatel entre les deux hommes, certains observateurs ne cessent de pérorer sur leur « passé commun ». Ainsi, d’aucuns ont même déclaré qu’entre le défunt père de Cheikh Tidiane Mbaye, le juge Kéba Mbaye en l’occurrence, entretenait des relations d’amitié tellement solides avec Me Abdoulaye Wade qu’en son absence du Sénégal pour des raisons professionnelles durant de longues années, l’avocat opposant n’a eu de cesse de « passer à la maison familiale pour s’enquérir de la situation des enfants » dont évidemment le directeur général de la Sonatel. Le juge Kéba Mbaye a longtemps servi au tribunal international de la Haye. Si Me Wade et lui se sont se sont connus depuis l’Ecole William Ponty de Sébikotane qui a formé beaucoup de cadres africains, certains proches de la famille de Kéba Mbaye avec qui nous avons discuté, estiment qu’« on force trop sur la dose en parlant des anciennes relations d’amitié entre les hommes ». De sources dignes de confiance, - et absolument sûres – « à part lors des funérailles du jugé Kéba Mbaye, Me Abdoulaye Wade n’a jamais mis les pieds dans la demeure familiale du défunt ». Autrement dit, la volonté prêtée au Chef de l’Etat, de vouloir se substituer au père naturel pour couver les enfants au nom de l’amitié édénique qu’il le lierait au président Kéba Mbaye de son vivant, n’existe que dans « l’imagination de ceux qui véhiculent une telle assertion dénudée de tout fondement ». Si le pouvoir compte alors sur cette corde sensible pour faire fléchir le boss de la Sonatel ou lui rabattre le caquet, il y a des rasions de croire que c’est peine perdue. On nous décrit un homme décidé à en découdre avec le soutien total des travailleurs et syndicalistes de la maison. A en croire un de nos interlocuteurs, Cheikh Tidiane Mbaye, n’apprécie pas, alors pas du tout, toute cette confusion entretenue autour de cette affaire de taxation des appels entrants surtout quand des individus veulent le faire passer pour un homme au service des intérêts français au détriment de sa patrie. Suivez notre regard !



     :sn:  :sn:  :sn:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Jambarr

    En Août, 2011 (10:57 AM)
    Goor fiit...

    J'aime beaucoup ce garçon: très courageux, sincère et déterminé.

    vive le sénégal moderne, vive cette nouvelle jeunesse consciente et tonique.

    Auteur

    Goloi

    En Août, 2011 (11:02 AM)
    une façon pour la cour suprême de démontrer à la dst qu'elle ne peut pas faire ce qu'elle peut avec les permis de port d'arme!
    Auteur

    [email protected]

    En Août, 2011 (11:08 AM)
    barth il faut jamais reculer car moi en tant que citoyen je sais bien que tu a toujours raison sur les poltrons du pouvoir donc soit serein et tiens toi bien que les elections prochaines nous edifierons pour un terminus final.
    Auteur

    Lagaffe

    En Août, 2011 (11:11 AM)
    Magister dixit. Ainsi soit-il.Quand on dit que nos juristes sont à la solde de certains ou sont carrément nuls  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
    Auteur

    Pass-pass

    En Août, 2011 (11:15 AM)
    TRES JUSTE DECISION DE LA COUR SUPPREME...

    DU COURAGE BARTH ET BONNE CONTINUATION...



    «FEKKE DEMBI SENEGAL» MERCI POUR L'INFO...

    LES TENANTS DE L'AUTRE THESE VONT SURMENT REPLIQUER POUR EDIFIER COMME

    VOUS LES SENEGALAIS. SI TANT EST QU'ILS DISENT LA VERITE.
    Auteur

    Gun Man

    En Août, 2011 (11:16 AM)
    Bonne chance barth.

    N'hésite pas une seconde à te défendre face à des voyous de la république qui n'hésitent pas à

    payer des nervis pour agrésser des opposants.

    je vais le redire: si talla SYLLA s'était bien armé comme Barth jamis ces laches n'auraient oser l'approcher.

    Nous voulons tous la paix, mais le peace and love ne tient pas face à certains pratiques venant des autorités étatiques.



    On nous fatigue avec la cas de Bart mais je connait plein de ministres de ce gouvernement qui ont des flingues chez eux.



    pour s'acharner sur un opposant qui courent mille fois plus de risques que des ministres qui ont souvent des GMI ou la SAGAM devant leur domicile.



    A la guerre comme à la Guerre.



    Barth a le droit de se défendre
    • Auteur

      Yamoustapha

      En Août, 2011 (12:56 PM)
      wanted 500 fccfa pour celui qui aidera a mettre hors d'etat de nuire

      un bandit arme au nom de barthelemy dias
    Auteur

    Lapalissade

    En Août, 2011 (11:25 AM)
    seneweb, vous devez trouver un moyen d'empecher les internautes de poster un message plusieurs fois



    sur un même sujet



    Celà ne sert strictement à rien de faire une longue dissertation qui ne donne pas envie de lire



    Il faut etre court et précis pas besoin de faire du copier-coller .



    • Auteur

      V

      En Août, 2011 (12:02 PM)
      tu as raison surtout cet idiot ki poste la mm chz a plusieurs reprises, il a du temps a perdre
    Auteur

    Vii

    En Août, 2011 (11:35 AM)
    BONNE CHANCE BARTH.



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  



    IL NE FAUT JAMAIS SE LAISSER FAIRE AVEC CES VOYOUS. :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Mo

    En Août, 2011 (11:35 AM)
    Barthélémi Diaz , la bête noire de Wade !
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2011 (11:38 AM)
    Alors que des criminels connus-reconnus sont armés jsuqu'au dent, continuent de s'armer, s'adonnent à l'import-export d'armes à destruction massive, au mépris des lois de la République laique du Sénégal, les wade & bandes & certains exhibent encore leur FASCISME tropical contre tout Citoyen de ce pays qui abhorre leurs légendaires indignités. Personne ne peut contester que l'honorable DIAZ est le point de mire, le Citoyen à abattre, des CHIENS-CHIOTS animés-guidés-orientés par les ingrats-minables-racistes-menteurs-falsificateurs-traitres-corrompus-corrupteurs-voleurs-voleurs-violeurs-violents-haineux-méchants wade & bandes & certains-es. Cette décision de la Cour Suprême de la République laique du Sénégal, NOUS rafraichit les coeurs-esprits NOUS stimule de croire à notre cher Sénégal, de poursuivre la CHASSE acharnée de l'ingrat-minable-raciste-menteur-falsificateur-corrompu-corrupteur-voleur-violeur-violent-haineux-méchant wade. PEULS.
    Auteur

    Bmg

    En Août, 2011 (12:08 PM)
    ben ali+moubarack+khadafi+wade+
    Auteur

    Wade

    En Août, 2011 (12:11 PM)
    LE NOM WADE C EST GRIOT????????JE CROYAIS QUE WADE EST NOBLE !!!
    Auteur

    Dior

    En Août, 2011 (12:15 PM)
    JE NE PEUT CROIRE A LA VERACITE DE CET ARTICLE. CE Nest pas a la cour supreme de decider de cela; BARTHELEMY EST EST UN PSYCHOTIQUE MYTHOMANE AVERE DANGEREUX. IL FAUT DONC LUI RETIRER SON ARME CAR ON NE SAIT JAMAIS.
    • Auteur

      Clair De Lune

      En Août, 2011 (14:12 PM)
      faut comprendre que la cour suprême ne s'intéresse pas au fait qui se passe, mais à la violation du droit. lorsqu'un citoyen se trouve lésé par une décision administrative il peut saisir la cour suprême qui regarde si la décision est légale ou pas. pourquoi les mêmes autoritées qui ont délivré le permis voudraient refusé son renouvellement. c'est effectivement un exces de pouvoir et c'est la décision de la cour suprême qui a déclaré la décision administrative de refuser le renouvellement illégale.
    Auteur

    Diop

    En Août, 2011 (13:41 PM)
    Cet article doit être faux. Parce que la cours suprême ne décide pas du port d'arme. Je ne sais pas d'où vient cette info mais elle est fausse. Je suis sûre que dans quelques jours ou quelques semaines on aura un démenti comme d'habitude avec la presse sénégalaise. La cours suprême s'occupe de la constitution et non du droit commun. En plus le conseil d'Etat n'est pas le gouvernement. Il ne représente pas les autorité politique PDS comme vous semblez le dire. Barth est un mitomane qui profite du manque de personnalité et la faiblesse de la jeunesse PS pour les dominer et prendre le contrôle. S'il y avait au PS des jeunes qui ont un peu plus de caractère je suis sûre qu'on n'entendra plus parler de Barth
    • Auteur

      Mo T

      En Août, 2011 (16:09 PM)
      yaw avant de parler et dire que quelque chose est faux il faut en etre sur. le droit de port d'arme et le droit de se defendre font partie de la constitution donc c'est a la cour supreme de regler ce genre de litiges. tu dis que "la cour supreme s'occupe de la constitution et non du droit commun" seul un idioott comme toi peut dire cela car la constitution parle a 100% du droit commun (liberte d'expression. droit a la justice, droit a l'education, droit de voter etc...) pour tous les senegalais.
      l'education civique s'enseigne a primaire mon cher, n'est ce pas
    Auteur

    Falfoly

    En Août, 2011 (13:58 PM)
    Je suis étonné par la régularité des lancements d'emprunts obligataires au Sénégal. Aucune info sur la destination de l'argent levé. Ni dans les journaux ni officiellement Rien. Dara ! je doute de l'utilisation efficient de cet argent
    Auteur

    Galsen01

    En Août, 2011 (14:02 PM)
    aye fènn kèssè !!!! pffffff
    Auteur

    Pro Karim

    En Août, 2011 (15:44 PM)
    je hais bart
    Auteur

    Lion

    En Août, 2011 (17:24 PM)
    AVOIR UN PISTOLET REK MOUNOUL TAKH BA KOU A BEUGUEU DEF LOU BONE DEF LA KO ,BI BO REK LA BAGNE SOU MA WADE SANS RIEN YONI SI YAW MA OUBI SA ,,,,,,,,,,......................... DOMRAM MA LA BAGNE YAW GUIS LA SAKH NEKHOUMA
    Auteur

    Siga Diouf

    En Août, 2011 (08:22 AM)
    Barthélémy ceci doit te servir de leçon. au lieu de vouloir toujours régler tes différends toi même dans la violence adresse toi à la justice de ton pays et fait lui confiance
    Auteur

    Elthone

    En Août, 2011 (09:34 AM)
    barth sa djiko nekhouma

    Auteur

    Fou

    En Août, 2011 (10:00 AM)
    ce gas ne plé pa dafa soff hamoul politik dagnoukoy diay mou fok ni mo ray gaindé gui.

    avec sa grande gueule, il na aucune classe. il fo faire la politik avec charme
    Auteur

    Côm

    En Août, 2011 (13:29 PM)
    La bête noire de Wade
    Auteur

    Xalé Day Yarou

    En Août, 2011 (23:29 PM)
    un simple fotix ce mec, c'est la honte ce gars là...une jeune bon exemple, je peux vous indexer Cheikh Bamba Dieye...Voila un homme honnorable qui se respecte et qui à de la valeur. Il donne envi de croire à la politique...tnks

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email