Mercredi 10 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Deux agents des Eaux et Forêts sénégalais arrêtés en Gambie

Single Post
Deux agents des Eaux et Forêts sénégalais arrêtés en Gambie

Cheikh Mar et Boubacar Diakité, deux agents des Eaux et Forêts sénégalais en poste à Médina Yoro Foula (Kolda), ont été arrêtés hier, vendredi 23 février, par des militaires gambiens. Ils ont été remis à la police de Bassé (Gambie).

Selon L’Observateur, ces agents des Eaux et Forêts ont été interpellés en même temps que leur indicateur, Mamadou Baldé, alors qu’ils étaient aux trousses de trafiquants de bois. Le journal souligne qu’ils ont eu le tort d’être entrés sur le territoire gambien dans leur traque.

L’Obs renseigne que le commandant de la brigade de Vélingara s’est rendu à Bassé pour négocier la libération des personnes arrêtées et qu’aux environs de 23 heures les deux parties ont trouvé un accord.

Un tel incident était survenu sous Yaya Jammeh. Des agents du ministère de l'Environnement en service avaient été arrêtés sur le sol gambien. Il a fallu d'intenses tractations pour pousser l'ancien chef de l'État gambien à lâcher du lest.

Article_similaires liiiiiiiaffaire_de_malade affaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:54 AM)
    Myf!



    Gaspiller des milliards dans des conneries comme le TER alors que toutes les IREF du pays sont sous équipées
    Top Banner
  2. Auteur

    Et Pendant Ce Temps....

    En Février, 2018 (11:02 AM)


    La famine a sévi fortement dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Est (Somalie, Kenya, Ethiopie, Djibouti, Ouganda, Soudan du Sud) en 2017. Elle a touché 20 millions de personnes selon l’ONU, notamment parce que la sécheresse qui frappait ces territoires depuis fin 2016 se conjugue avec la pauvreté économique, les guerres… Avec le réchauffement climatique et la croissance de la population, les enjeux alimentaires et agricoles deviennent progressivement de plus en plus tendus. Cette tension affecte donc aussi les terres agricoles disponibles.







    En 2016, le groupe China Hongyang, bien que spécialisé dans la fabrication et la commercialisation d’équipements pour les stations-service et l’industrie pétrolière a acquis 1700 hectares de terres agricoles dans le département de l’Indre. C’est la « branche investissement » de ce groupe qui a racheté, selon la presse locale « à prix d’or », ces parcelles à trois exploitants. Selon le gouvernement français des « connexions avec des groupes agro-industriels » avaient été établies « pour exporter la farine » vers la Chine car celle-ci « n’assure pas son autonomie alimentaire ».

    Transactions discrètes

     :frustre:  :frustre:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (11:30 AM)
    Ne sont-ils pas équipés de GPS? Quels pays où seuls le petits politicarts et leur famille comptent.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Février, 2018 (12:29 PM)
    "pour pousser l'ancien chef de l'État gambien à lâcher du lest.".........pour les faire liberer ....c'est plus simple
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (13:13 PM)
    Ah maintenant Yaya Jammeh n'est plus là et Barrow est gardé par des militaires senegalais et les chambres de ses deux épouses sont gardées par les commandos du GIGN et malgré tout ce service rendu les gambiens osent arreter des agents des Eaux et Forets senegalais.

    C'est triste et misérable.Rires---

    Pourquoi les agents senegalais n'ont pas ouvert le feu sur les trafiquants en plein territoire senegalais cela aurait permis d'eviter tout ce blabla inutile.



    Top Banner
    Auteur

    Acteurs

    En Février, 2018 (17:00 PM)
    Ce sont des agents courageux qui font un travail difficile car l'environnement est tres important dans un pays .
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:42 PM)
    Il faut arrêter cette méthode archaïque la répression ne va rien changer il faut protéger gérer et conserver les forêts avec la méthode participative c'est à dire impliqués les autochtones et les riverains. La gestion de l' environnement est une science mais malheureusement au Sénégal les eaux et forêts n'aiment pas les titulaire de bac plus 5 c'est à dire les ingénieurs de conception ou Master pour le système LMD

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:43 PM)
    Il faut arrêter cette méthode archaïque la répression ne va rien changer il faut protéger gérer et conserver les forêts avec la méthode participative c'est à dire impliqués les autochtones et les riverains. La gestion de l' environnement est une science mais malheureusement au Sénégal les eaux et forêts n'aiment pas les titulaire de bac plus 5 c'est à dire les ingénieurs de conception ou Master pour le système LMD

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:33 PM)
    B­ie­n­v­e­n­ue s­ur le m­e­i­l­le­ur s­i­t­e de r­e­n­c­o­n­t­re­s d­e s­e­x­e >>> w­w­w.H­o­t­2­4.t­o­p
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR