Samedi 03 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

[EDITO DU JOUR] Les contours d'un new deal politicien

Single Post
[EDITO DU JOUR] Les contours d
Il est sans conteste le messie de Grand-Yoff. Le « Khalifa » incontesté de la capitale sénégalaise eu égard aux résultats engrangés aux élections locales de 2009 puis de 2014. Crucifié sur l'autel de la « bonne gouvernance », déclaré « invalide de guerre » par la majorité présidentielle : le « Christ » de Grand-Yoff revient de loin : enfoncé par le pouvoir dans un tombeau à Rebeuss, ressuscité au 30e mois de sa détention, à la faveur de retrouvailles politiques sous fond de deal.

Dealer un jour, dealer toujours. Hier avec Idrissa Seck, aujourd’hui avec Macky Sall, Abdoulaye Wade est toujours au centre des deals politiques et cela passionne les Sénégalais. Il a fini de démontrer qu’il peut être le maître du jeu politique. Qu’il peut décider, à tout moment, de changer le cours des évènements, à son avantage bien sûr. Mais ce n'est pas sans mentionner la posture adoptée par le Khalife de Touba dont la parole aurait eu un écho favorable au sein de la classe politique, auprès de Macky Sall et d’Abdoulaye Wade notamment très doués pour la mise en scène.

Mais le président Macky Sall, lui, n’est pas un acteur à négliger. Il ne pose jamais d’acte gratuit et il n’en a pas posé en apposant sa signature au bas du décret de grâce qui élargit de prison l’ancien maire de Dakar. Elargissement né des coulisses de l'inauguration de la mosquée Massalikoul Jinaan, point de réconciliation entre un chef de l’Etat en exercice et son prédécesseur qui ne se parlaient plus, qui se livraient à une guerre totale depuis plusieurs années. La baraka de Touba a plané sur Dakar. Et les lumières de Massalik se sont projetées sur Rebeuss la briseuse d’élan et de carrière, au point de décrisper une atmosphère morose née d'emprisonnements d'opposants sous fond de règlements de comptes politiques.

Ce dimanche 29 septembre, en tournant le dos à la maison d'arrêt en direction d'une obscure clarté, Khalifa Sall remporte une première bataille : celle de l'opinion qui lui reste favorable pour une bonne partie malgré les faits à lui reprochés, et dont certains sont bien établis. Macky Sall, lui en revanche, venait de franchir le rubicond de l’humiliation d’une personnalité politique aux ambitions nationales lorsqu’il bénit l’arrestation et l’emprisonnement d’un maire élu député en prison. Le comble, lorsqu’il décide lui-même de révoquer et de déchoir de ses fonctions de maire de Dakar et de son mandat de député à l’Assemblée nationale, un « détenu politique » devenu top encombrant, qui fait de l'ombre au pouvoir même dans les liens de la prévention.

Pour Khalifa, la préservation de ses droits civiques et civils reste donc l’autre manche à remporter devant un Macky Sall non partant en 2024 officiellement, mais qui voudra maintenir son parti au pouvoir, s’il n’est tenté par la « malédiction » du troisième mandat. La résurrection du « Christ » de Grand-Yoff devra nécessairement entraîner une redistribution des cartes, même si Khalifa ne détient pas toutes les cartes en main pour décider seul de son avenir politique, compromis entre les lignes d’un code électoral modifié. Libre de mouvement, mais toujours en sursis, il lui faudra sans doute, nécessairement, négocier avec son bourreau d’hier, un certain Macky Sall, pour pouvoir recouvrer l’entièreté de ses droits. Il devrait en être de même pour Karim Wade dont le sort, négocié par le père, semble déjà scellé.

Mais, puisque l’heure est aux négociations, aux manoeuvres, Macky, Wade, Karim et Khalifa peuvent tous se retrouver, demain, autour d'une table. Ont été déjà posés, les contours d'un « new deal » politicien qui éclate au nez de la justice sénégalaise devenue le maillon faible d’un système politique mal en point, qui observe et constate en toute impuissance qu'elle reste et demeure assujettie, par tous les temps, aux humeurs et caprices des hommes politiques. 

affaire_de_malade

18 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (16:07 PM)
    Il faut garrder le sens de la mesure. Grand Christ! Quand meme
    Top Banner
  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (16:10 PM)
    vraiment vous exzgerez un peu de respect vous ne prendrez vos aises avec le prophete mohamed p sl

    C grave ce qui sepasse ici
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (16:10 PM)
    beau texte momar
    {comment_ads}
    Auteur

    Christ Roi

    En Septembre, 2019 (16:22 PM)
    Sa c du plagiat direct revoyez vos Titres SENEWEB. Seul JESUS peut s'octoyer de se nom si Jésus Est Nomé "Christ" , c'est parce que les Apôtres ont voulu affirmer avec l'Esprit Saint que Jésus EST Bien Le Messie l'Oint de Dieu qu'Israel attendait ! Arretez vos conneries svp wa salam.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (16:44 PM)
    Bon papier mais catho dagnouy mére dé
    Top Banner
    Auteur

    En Septembre, 2019 (16:50 PM)
    respect les gars
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (17:26 PM)
    Quand je l'ai lu le titre, je m'attendais à autre chose que ce baratin. Il est temps pour certains de comprendre que Macky est le plus grand stratège politique du Sénégal depuis l'indépendance. Il est temps pour certains de comprendre que c'est Macky Sall qui les cartes en main pour encore près 5 ans et qu'en bon stratège il sait où aller. Le malheur d'une certains classe politique c'est de n'avoir pas cru au génie et au courage de Macky. Malgré les apparences Macky Sall est intelligent, courageux et stratège , ceux qui se sont forgé une fausse image de lui sont entrain de l'apprendre à leurs dépens. Wade , lui a déjà compris que Macky est lourd au propre et au figuré et à déjà pris le virage pour se mettre à ses pieds.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (17:32 PM)
    ne vous limitez pas a changer le titre le corps du texte est aussi blasphematoire

    vraiment vous ne respectez personne pourquoi pas khalifa le MOHAMED PSL de grand yoff
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (18:43 PM)
    Texte foutaise. Vous prenez les vessies pour des lampes
    Top Banner
    Auteur

    Contribution

    En Septembre, 2019 (19:13 PM)
    C plutot Khalifa le Mahdi de granf yoff, bande d'ignorant, avant d'utiliser certains titres, réfléchissez, ou bien on ne vous apprend pas ça en formation ? En plus la comparaison blasphématoire envers le Christ est une vraie Idiotie d'un journalisme ténébreux. FAITES PASSER UN ARTICLE CORRECTEUR EN PRESENTANT VOS EXCUSES LA COMMUNAUTE CHRETIENNE AVANT QU'UN ARTICLE TRES SALE NE VIENNE FOUTRE LE BORDEL ENCORE
    {comment_ads}
    Auteur

    Crstos

    En Septembre, 2019 (20:56 PM)
    Jesus n'a jamais ete nomme christ .de son vivant il n'a jamais entendu ce mot qui est la traduction grecque de messie qui veut dire oint .on n' enduisait la tete de ts les sacerdoces de d' huile lors de leur sacre.jesus etait juif.il n'etait pas le seul a avoir ete oint dans sa communaute.il n' etait pas donc le seul christ.si demain vous rencontrez jesus et vous l' appelez christ il ne vous repondra pas .mais si vous l'appelez rabay (rabin) si il vous repondra.tous les rabins etaient oints, ou "christies". Ab rabin danou koy massal bop bi ak diw comme dioulit bounouy diap da nouye massa sene bop.ku nou massa nak moy done messie
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (21:33 PM)
    Et le Sénégal et les sénégalais dans tous ca?Qu'on nous dise comment arriver à bien vivre comme les occidents!!!,

    {comment_ads}
    Auteur

    Gomis Jacques

    En Septembre, 2019 (21:57 PM)
    Je trouve vraiment incorrect le titre de votre article il faut être indisciplinés pour dire cela merci
    Top Banner
    Auteur

    Gomis Jacques

    En Septembre, 2019 (22:05 PM)
    N'oublions pas que grand Yoff n'appartient pas à khalifa Sall et que khalifa Sall n'appartient pas à grand Yoff je trouve irrespectueux votre titre bientôt les élections locales et avec la grâce de dieu nous nous donnerons rendez-vous merci
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (23:43 PM)
    Ç est Seneweb qui blasphème. Comment peut il publier un tel torchon ? Et je ne suis pas sûr que si khalifa etait comparé au prophète Seneweb n aurait pas publié ce texte blasphématoire.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (00:15 AM)
    On aurait pu saccager à l instant votre siège. Et sûrement si un chrétien avait utilisé les mêmes phrases avec le nom Mohamed sa maison aurait été le lieu de tous les dangers. Présenter vos excuses à toute le communauté Chrétienne sans équivoque. Merci
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (18:08 PM)
    Top Banner
    Auteur

    Fifi Diouf

    En Octobre, 2019 (18:13 PM)
    Vraiment SENEWEB vous êtes nul ça c'est de la provocation
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email