Mercredi 19 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Fatick / Litige foncier à Ndangane Campement : Un ressortissant français à couteaux tirés avec le maire

Single Post
Litige foncier entre un français à Mbour
A Ndangane campement, dans le département de Fatick, un ressortissant français est sommé par le maire de scinder sa propriété en deux afin d'ouvrir une route à un investisseur libanais et à deux hauts fonctionnaires sénégalais.
Christian Espi, un retraité français qui vit à Ndangane campement depuis 1998 dit être menacé et harcelé par le maire de la ville, Karim Séne. 
En effet, deux fonctionnaires sénégalais et un investisseur libanais se sont installés sur le dpf. Pour leur trouver un chemin pour aller dans leurs maisons respectives, le maire a demandé à Christian Espi de scinder sa maison en deux, car il y avait une rue sur les plans cadastraux. 
''J'ai trois plans cadastraux, il n'y a jamais eu une rue. La Descos est intervenue trois fois pour me dire que j'avais raison. Elle a fait une sommation d'arrêt pour le domaine public fluvial (Dpf). Sommation qui n'a pas été respectée'', dénonce Christian.
''Je suis au Sénégal depuis 35 ans, à Ndangane depuis 20 ans. On m'impose un passage dans ma propriété pour aller vers trois propriétés. Avec la loi sénégalaise, vous pouvez être attributaire d'une parcelle sur le Dpf en location avec pour obligation de construire du précaire, pas en dur'', explique-t-il.
Le Dpf se définit à partir des plus hautes eaux sur 25m. Aujourd'hui, des constructions en dur sont érigées sur le dpf à quelques mètres.
'' Le maire m'a forcé à plusieurs reprises. Il m'a même menacé. J'ai été menacé physiquement par le commandant de brigade de la gendarmerie qui est venu chez moi et qui m'a insulté devant témoins, assure Christian.
Dans un rude bras de fer avec le maire, il dénonce que les constructions sur le dpf empêchent les pêcheurs de poursuivre leur activité de pêche, essentiellement la fabrication de leurs pirogues. 
Ainsi, il parle de mesure arbitraire de la part du maire Karim Séne qui viole toutes les dispositions légales en refusant de lui signer un permis de construire.
Toutefois, la version de Karim Séne est toute autre. Le maire de Ndangane nie toutes les allégations.
''C'est un tissu de mensonges fabriqué de toutes pièces par Christian. Il a acheté deux terrains voisins et il veut les rassembler pour qu'ils deviennent un. Il a clôturé en rassemblant les deux terrains sans au préalable demander une autorisation de construire. Il a fermé la route. Les plans cadastraux dont il parle sont faux. Il a payé je ne sais qui pour qu'il lui établisse de faux plans. Nous avons le plan global de la ville et cette route qu'il a fermée y figure. Il s'est fait une pétition fictive. Il nous a dit qu'il peut céder le passage à condition qu'on lui donne 25.000.000 de FCFA'', réagit l'édile de Ndangane.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email