Lundi 17 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Fatick-Village de Ngouye: le collectif des impactés de l'Ussein campus Fatick dénonce un scandale foncier

Single Post
Fatick-Village de Ngouye: le collectif des impactés de l'Ussein campus Fatick dénonce un scandale foncier (Illustration)
Les habitants du village de Ngouye dans la commune de Diouroup expriment leur mécontentement face à l'expropriation de 400 hectares de terres cultivables pour la construction de l'Université du Sine et Saloum Eh Hadji Ibrahima Niass campus de Fatick. Selon les impactés, au-delà des indemnisations insuffisantes, les autorités n'ont pas respecté leurs engagements. Ils interpellent le Président Diomaye Faye à corriger cette injustice.

"Nous exprimons notre mécontentement car les autorités ont pris 400 hectares de nos terres cultivables pour la construction de l'Ussein campus de Fatick. Nous ne nous sommes pas opposés au projet, même s'il nous a causés beaucoup de tort. En 2013, lorsque le gouverneur de l'époque, Souleymane Ciss, est venu  pour nous parler du projet., Il nous a dit que nous n'avions pas à négocier car les terres étaient déjà acquises. Alors que nous n'avons que cet espace pour pratiquer l'agriculture et l'élevage", a expliqué Ousmane Ndiaye, membre du collectif des impactés de l'Université Sine Saloum, El Hadj Ibrahima Niass campus de Fatick.

Selon ce dernier, les populations sont en difficulté depuis le projet de construction de cette infrastructure. "En 2015, des techniciens sont venus évaluer nos maisons et champs. Après trois ans  sans indemnisation, nous avons  interpellé le gouverneur car en 2019 le chantier avait débuté et nous n'avions toujours pas reçu notre argent ni nos nouvelles parcelles. C'est à partir de là qu'il  a commencé à nous payer avant même de procéder au recasement", a-t-il déploré.

Le collectif a émis des objections. Il rapporte
Pire encore  dit t'il les autorités n'ont pas respecté leur parole. "Nous avons reçu chacun 622 000 FCFA comme indemnisation alors que chaque maison devait être   indemnisée selon le nombre de cases  qui étaient estimées à 410 000 FCFA l'une.  Mais après avoir reçu l'indemnisation nous avons constaté que c'était en réalité 208 000 FCFA par case. Ce qui fait que  nous avons  reçu moins d'un million de FCFA", fustige t'il.

Pour le lotissement qui devait être gratuit ils ont payé   600 000 fcfa aux autorités du cadastre. "Ce qui nous blesse, après nous avoir délogés dans des conditions déplorables, ils nous ont attribué des terrains inondables et inhabitables. Les meilleurs emplacements du site ont été lotis et attribués à des personnes non impactées", a-t-il dénoncé.

Les autorités n'ont pas respecté de nombreux engagements selon les impactés, qui demandent au Président Diomaye Faye de corriger cette injustice. "Le gouverneur Souleymane Ciss nous avait promis également l'électrification et  l'adduction d'eau, mais rien n'est fait jusqu'à présent", a-t-il dit.

Pour M. Ndiaye, les 400 hectares de l'ussein  campus de Fatick devraient être réduits, comme l'avait préconisé l'ancien président Macky Sall pour celle de Kaolack. 

Les populations de Ngouye réclament aussi un audit sur la distribution des parcelles car des non-impactés en ont bénéficié et pendant ce temps  97 concernés n'ont pas encore reçu leurs parcelles.




2 Commentaires

  1. Auteur

    Allons Vers L'agriculture

    En Mai, 2024 (17:13 PM)
    Tous les villageois sont devenus des promoteurs immobiliers. La culture ne se pratique plus dans les régions proches de Dakar. Tous les champs sont morcelés et vendus. 

    Des villages entiers ne font que vendre des terres, anciens et jeunes y compris. C'est grave ce qui passe dans les zones semirurales. 

    Les jeunes ne font que boire du thé et du  courtage de terrain. 

    A chaque que tu viens avec un projet agricole ou parler de l'agriculture les gens te sortent des plans de morcellement. 
    Top Banner
  2. Auteur

    Ibou Ngatte

    En Mai, 2024 (19:41 PM)
    Tous les maitre chanteur du pays sortent de l'ombre.

    Un acte fort à envoyer à tout le monde, la terre de mes ancêtres n'existe plus si on constate que tu ne le valorise pas.,point barre.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email