Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Fierté et espérance des sénégalais de Marseille (par Karfa S. Diallo)

Single Post
Fierté et espérance des sénégalais de Marseille (par Karfa S. Diallo)

Même si la deuxième ville française a battu le record de sénégalais investis dans les listes municipales, elle peine encore à faire toute sa place à cette communauté désorganisée mais fière et impliquée qui rêve d’égalité et de développement pour le Sénégal. Toute cette semaine, je vous propose des interviews de quelques uns de ces sénégalais, ambassadeurs de notre pays sur les rives de la Méditerranée.

 

Est ce un «effet Pape Diouf» qui explique cette forte présence de sénégalais dans les listes électorales marseillaises?

 

Vingt et un candidats originaires du Sénégal sont ainsi répartis dans les neuf (9) secteurs qui regroupent les 16 arrondissements marseillais. Cette communauté, qui n’est pas la plus importante originaire d’Afrique, veut ainsi compter, sortir de son relatif isolement et peser sur l’avenir de Marseille.

 

Derrière la communauté comorienne, les sénégalais sont présents à Marseille depuis la période coloniale où ils sont arrivés nombreux attirés par les perspectives d’emplois qu’offraient un port dynamique et une ville méditerranéenne cosmopolite et accueillante. Même si la crise économique, le chômage, la délinquance organisée et l’explosion du vote du Front national menacent le fragile équilibre qu’ils se sont construits, ils restent pour la plupart relativement bien intégrés dans des réseaux professionnels dynamiques et dans des organisations communautaires solidaires.

 

Fidèles à une tradition sénégalaise d’engagement et de citoyenneté, les candidats sénégalais de Marseille sont souvent fondateurs, animateurs ou membres d’associations et de groupements agissant dans des domaines aussi variés que le civisme, la solidarité, l’éducation, l’animation culturelle mais aussi dans des sections locales des partis politiques sénégalais où les enjeux politiques du pays d’origine peuvent aussi être disputés.

 

Si plus de la moitié des candidats se retrouvent dans les listes de leur compatriote Pape Diouf, une visite de la rue Colbert quartier général de la campagne de Pape Diouf suffit à se faire une idée de la mobilisation sénégalaise autour de leur compatriote, les autres listes de droite ou de gauche ont également investi quelques sénégalais pour ces élections très disputées.

 

Globalement insérés dans la vie professionnelle dans le secteur privé ou dans le secteur public, la moyenne d’installation dans la cité phocéenne est de 15 ans. Au mitan de l’age (40 ans en moyenne), ils ont tous évolués à Marseille à l’ombre et sous l’admiration d’un compatriote réputé dont ils ont conscience du rôle de leader. Déçu par les politiciens marseillais, insistant sur l’exemplarité du parcours de l’ancien président de l’OM, ils mettent aussi en avant son rôle de rassembleur qui doit dépasser les frontières de la communauté africaine pour mobiliser toute la ville autour d’un renouveau citoyen.

 

En cela Pape Diouf a ouvert les vannes. D’exigeantes attentes l’accompagnent autour d’une fidélité à ses engagements, d’une inscription dans la durée au-delà des élections municipales, d’une plus grande présence dans leur vie quotidienne et d’un lobbying plus important en faveur de la jeunesse marseillaise.

 

Sur le Sénégal, ils déplorent le manque d’organisation, l’atonie et la torpeur de l’association qui les regroupe à Marseille, se félicitent de l’existence d’un Consulat Général qu’ils espèrent plus ouvert et plus professionnel tout en plaçant de grandes espérances dans le régime du président Macky Sall, dont ils ont tous contribué à l’élection, et qu’ils souhaitent mieux entouré et plus fidèle à l’engagement de rupture dans la gestion politique du pays


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Mar Seille

    En Mars, 2014 (17:56 PM)
     :-D  :-D doff rek a niak kham sa boppls blanc ne vont jamais vous respecter ni vous elire.
  2. Auteur

    Diouf Sérére

    En Mars, 2014 (18:24 PM)
    Pape tu n'a jamais rien foutu pour ton bled Donc les blancs te l'ont fait comprendre. Singe
    Auteur

    Tigirigi!

    En Mars, 2014 (21:31 PM)
    Ils ne sont pas sénégalais! Ils sont français epuicétou! Les étrangers ne votent même pas!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email