Dimanche 20 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Foncier : Darou Khoudoss en colère après les Ics

Single Post
Foncier : Darou Khoudoss en colère après les Ics

Récupérer leurs terres, bénéficier de la construction d’un forage, d’un lycée moderne et le recrutement des jeunes de la localité dans les entreprises minières. La liste des doléances des populations de Darou Khoudoss dans le département de Tivaouane, est loin d’être exhaustive. Elles ont étalé leurs griefs face à la presse, en prélude à la venue, ce vendredi à Mboro, du chef de l’Etat qui inaugure la centrale de charbon de Mboro. 

Déterminées à s’exprimer en public, ces populations se sont donné rendez-vous à Thiès pour braver l’interdiction des autorités locales qui les empêcheraient de s'exprimer librement. Ibou Sène, membre du collectif pour l’émergence de Darou Khoudoss n’y va pas par quatre chemins pour dénoncer cette attitude des autorités locales. 

«Ils veulent nous interdire de parler. Nous ne sommes pas dans une dictature. Nous faisons partie de la population et nous souffrons. Il faut que l’on dise au président de la République ce qui se passe ici», fulmine le porte-parole des frustrés de Darou Khoudoss, une localité qui demande aussi l'accès à l'eau et  l'électricité. 

Dans les colonnes de Vox Populi, il en rajoute une couche et charge les Industries chimiques du Sénégal (Ics) qui ne joueraient pas franc jeu avec les populations. «Si par le passé, la Compagnie sénégalaise des phosphates de Taiba a indéniablement marqué de son empreinte les mentalités, force est de constater qu’il y a un net recul avec les Ics dans l’accompagnement des populations, avec notamment la dégradation de l’environnement via les activités d’extraction de transformation», relève-t-il devant la presse. 

Omar Diop, président des agriculteurs de la localité embouche la même trompette et parle de spoliation des terres, par les Ics. «Nous sommes près de 4000 personnes qui avaient des champs aux alentours des Ics. Mais, nous sommes aujourd’hui au chômage, car nous n’avons plus de terres à cultiver» déplore l’agriculteur.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (16:34 PM)
    Fermez vos gueules té outi ligueye... niakkeu fayda rek .. pendant ce temps séne morom yagui liguéye.
  2. Auteur

    Anonyme Nitt

    En Décembre, 2016 (18:05 PM)
    Yaw khana waliwane nga ,ils savent ce qu'ils disent ces gens là.Nullard
    Auteur

    Essamaye

    En Décembre, 2016 (22:12 PM)
    Ces personnes veulent salir le nom de notre commune et qui sont contre le maire mais c'est Dieu soutiendra notre maire Magor et le protégera

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email