Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Gamou Pire 2012: El Hadj Mansour Mbaye zappe la délégation officielle; Mor Ngom réconcilie Macky avec les religieux

Single Post
Gamou Pire 2012: El Hadj Mansour Mbaye zappe la délégation officielle; Mor Ngom réconcilie Macky avec les religieux

La cérémonie officielle du Gamou annuel de Pire fut un grand moment d’échanges entre le temporel et le spirituel. Témoin et acteur clé d’un tel évènement des années durant, le doyen des communicateurs traditionnels El Hadj Mansour Mbaye marquera la cérémonie. En effet, maître dans l’art de parler, Haj Mansour, micro central attesté de la rencontre, a, contre toute attente, brillé doublement de son retard et de son silence, deux attitudes faites sciemment pour certainement manifester sa totale neutralité face aux nouvelles autorités Étatiques.

Premier à prendre la parole, le ministre d’Etat directeur de cabinet du président de la république, Mor Ngom, à la tête d’une délégation composée entre autre du ministre de la Culture, du ministre conseiller Amsatou Sidibé, du directeur général de l’ANAMO et des autorités administratives locales, servira à l’assistance un discours d’apaisement et de réconciliation. « Le président conscient de la place hautement significative qu’occupent les chefs religieux dans l’espace social du pays, par ma personne vous renouvelle toute sa considération et sollicite vos prières pour le rayonnement du programme Yonu Yokkuté au profit de toute la Nation sénégalaise », transmettra le chef de la délégation officielle.

En fin stratège, le khalife diplomate Serigne Moustapha Cissé dans son discours de bienvenue mettra l’accent sur « la nécessite d’accompagner le régime en place parce qu’il est en train de se mettre sur la bonne voie avec notamment la nomination d’un officier supérieur à la tête du ministère de l’Intérieur, ce qui va considérablement contribuer à la lutte contre l’insécurité, aussi la fixation du kilogramme d’arachide à 190 francs qui est bien apprécié par les cultivateurs, va à coup sûr diminuer la pauvreté et l’exode rural ».  

Comme pour inviter les nouvelles autorités politiques à revoir leur position vis-à-vis des autorités religieuses, le Khalife de Pire préconise l’installation d’un Conseil supérieur Islamique qui sera consulté avant le vote de certaines lois par l’Assemblée nationale.

Correspondance à Thiès



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email