Lundi 24 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

GESTION DE L’HOTEL KING FAHD PALACE : Le Cnp soutient Mamadou Racine Sy et met en garde Youssou Ndour et Macky Sall

Single Post
GESTION DE L’HOTEL KING FAHD PALACE : Le Cnp soutient Mamadou Racine Sy et met en garde Youssou Ndour et Macky Sall

L’annonce de l’annulation du contrat de concession de l’hôtel King Fahd Palace (ex-Méridien) entre l’Etat du Sénégal et le Groupe Sha-Soleil d’Afrique, représenté par Mamadou Racine Sy annoncé par le ministre de la Culture et du Tourisme, Youssou Ndour, qui soutient qu’un appel d’offres sera lancé, ne plait pas au Conseil national du patronat. Le Cnp marque son « profond désaccord », prend fait et cause pour Mamadou Racine Sy et met en garde Youssou Ndour et le président Macky Sall.

Le Conseil national du patronat (Cnp) soutient qu’il été informé, par voie de presse, de la volonté du gouvernement de procéder à l’annulation du contrat de concession de l’hôtel King Fahd Palace (ex-Méridien) entre l’Etat du Sénégal et le Groupe Sha-Soleil d’Afrique, représenté par Mamadou Racine Sy.

Répondant à Youssou Ndour qui soutenait qu’il allait lancer un appel d’offres pour la gestion de l’hôtel, le Cnp lui rappelle que « le précédent contrat de cession de l’Hôtel Méridien-Président à un groupe étranger, n’a pas fait l’objet d’appel d’offres, ni d’une quelconque opposition ou de demande de remise en cause ».

Le Cnp dit se féliciter de la décision du chef de l’Etat de « renforcer les capacités du secteur privé national, et renouvelle sa disponibilité au gouvernement pour la résolution définitive de cette affaire ».

Encensant Mamadou Racine Sy, le Cnp soutient qu’"en acceptant de s’engager à travers ce contrat de concession, il n’a fait que répondre au patriotisme et à la souveraineté économiques tant réclamés par le secteur privé national dans toutes les concessions et privatisations ».


affaire_de_malade

24 Commentaires

  1. Auteur

    Youssounul

    En Juillet, 2012 (08:42 AM)
    Ca sent la malversation avec ces appels d'offres bidon. :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
  2. Auteur

    Adja

    En Juillet, 2012 (08:55 AM)
    Monsieur Racine SY vous savez que votre compétence ds le domaine de l'hotelerie est limitée partout ou vous etes passé la société é tombée en faiilte . En plus vous ne versez pas les charges sociales ni fiscales comment une personne tordue peux bénéficier de la confiance d'un état qui veut la justice.
    {comment_ads}
    Auteur

    Papy1

    En Juillet, 2012 (08:57 AM)
    Dans cette affaire President Wade n'a pas raison de donner la gerance de l'Hotel gres a gres a qui que se soit nationaux ou etrangers. Bien sure, l'argument de favoriser le secteur prive nationale est une chose tres louable.

    Pour resoudre ce probleme en toute EQUITE et favoriser EXCLUSIVEMENT le secteur prive nationale je propose que le gouvernement de Macky lance un appel d'offres RESTREINT aux nationaux. Tous les experts et et hoteliers nationaux seront a chance egale et que le meilleur offre gagne.

    Voila la bonne SOLUTION.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndate

    En Juillet, 2012 (08:57 AM)
    LE CNP ETAIT AU COURANT DU DEAL ENTRE MR SY ET WADE LE PEUPLE VEUT UNE BONNE GOUVERNANCE NOUS N'ALLONS PAS CAUTIONNER LE BANDITISME D'ETAT DE WADE



    YOU NOUS TE SOUTENONS
    {comment_ads}
    Auteur

    Zalus

    En Juillet, 2012 (09:01 AM)
    L'interet du Sénégal peut être retrouvé par l'exploitation de l'hotel par un grand group mondial ou Sénégalais.



    Pourquoi Racine Sy refuse-t'il un appel d'offre, s'il est vraiment compétitif il s'en sortira forcément.



    CNP c'est un conglémérat d'affairistes sans étant d'ames. NEPOSTISME CORRUPTION THIEBAL. Ils ne payent pas d'impot le plus souvent. Au Sénégal, seules les entreprises étrangers s'acquittent de leur impôts correctement.

    Auteur

    Matt

    En Juillet, 2012 (09:07 AM)
    cnp c est la bande de racine sy ces tous des incompetents k donne cet hotel a un groupe comme accor pullman ou starwood ......tout le reste c du cinema................
    {comment_ads}
    Auteur

    Beug Deug

    En Juillet, 2012 (09:10 AM)
    C'EST TROP FACILE DE SE CACHER DERRIERE TOUS CES GRAND MOTS ( patiotisme, expertise locale, souverainete economique et autres) lorsque l'on a ces qualite en sois on se donne a fond pour son pays, sa patrie, sa nation mais on ne detourne pas ces deniers, on traite respectueusement les employes,on essaie de faire gagner son pays et son peuple... l'experience avec ce patronnat senegalais c'est qu'il s'enrichit a cout de milliards, les societes qu'on lui donne a gerer souvent tombe en faillite, coute cher aux contribuable senegalais et les employes sont souvent dans de mauvaises conditions. saviez vous que moins de 7% de la population salarie gagne 200.000 ou plus? par apport au niveau de vie dans ce cher senegal c'est catastrophique... je suis aussi pour l'expertise locale mais je la veux travailleuse, responsable et honnete. vive le senegal qui gagne
    {comment_ads}
    Auteur

    Maan

    En Juillet, 2012 (09:24 AM)
    LE patronat CNP, un vrai conglomerat d'affairiste sans scrupule. Baidy AGNE défend au fonds son beefteek du port. SOMICOA, sasociété mal gérée ne respecte pas les droits des travailleurs sauf la famille Agne qui s'enrichi sur le dos des pauvres gorgorlous. Somicoa doit beaucoup d'argent au port et fait de la desinformation pour ne pas payer.

    C'est çà le patriotisme national?

    Macky é été élu pour restaurer la bonne gouvernance. Les pratiques mafieuses (orchestrées par un groupe restreint de lobystes doit cesser. Nous soutenons toute demarche pour plus d'équité et de transparence.
    {comment_ads}
    Auteur

    Prospére

    En Juillet, 2012 (09:30 AM)
    Moi je pense qu'au Sénégal, le patronat fait de bonnes choses comparé au reste de l'Afrique; NOUS DEVONS être très fiers et accompagner le processus de gestion des affaires par les sénégalais car l'expertise est bien la. le cnp et les autres organisations patronales méritent un soutien de la part des sénégalais et surtout es autorités mais en toute transparence.SI les choses se passent selon des règles coNnues de tous,il ne doit pas y avoir e pb.Arrêtons la critique facile et surtout l'insulte à la bouche quand on peut vdébatre a
    Auteur

    Patronn

    En Juillet, 2012 (09:41 AM)
    le paronnat tous des Maffieux toucouleurs ! moi j'emploi des gens de maison donc je suis et on m'appelle PATRON ! On doit vous pendre tous haut et court.
    {comment_ads}
    Auteur

    Paulus

    En Juillet, 2012 (09:42 AM)
    c'est trés grave si le CNP participe aux tontine de Wade.l'hotel appartient au peuple sénégalais donc en vertu de quoi ce cretin de racine Sy a t il plus droit que le commun des Sénégalais .

    {comment_ads}
    Auteur

    Listo

    En Juillet, 2012 (09:45 AM)
    Que le Cnp prenne fait et cause pour Racine Sy est normal puisqu'il en est membre mais les Sénégalais dont le Hotel King Fahd Palace est le patrimoine ne se laisseront pas faire et n'accepteront les conditions dans lesquelles cet hotel a été cédé par Ablaye Wade à Racine Sy ! C'est proprement scandaleux!

    Le Cnp avance comme argument que : " le précédent contrat de cession (en réalité il faut comprendre et lire contrat de gestion et non de cession) de l'Hotel Méridien Président à un groupe étranger n'a pas fait l'objet d'un appel d'offre, ni d'une quelconque opposition ou de demande de remise en cause"!

    1- Cela n'est pas une raison suffisante pour qu'aujourd'hui nous laissions faire ce qui est un véritable hold up!

    2- Ensuite le contrat précédent de gestion qu'avait le Méridien Président est exactement que celui reproduit par Starwood et qui correspond à ce qui se fait dans cette activité: à savoir que le gestionnaire , en plus droit de franchise de 2 pour cent sur le Chiffre d'affaire capte 20 pour cent du RBE!

    A Racine Sy, le contrat céde 50 pour cent: c'est inoui et insupportable pour l'hotel qui n'aura meme plus les moyens de son entretien et du renouvellement de son matériel d'exploitation: il faudra que l'Etat mette de nouveau de l'argent dans cet hotel pendant que Racine Sy s'enrichit!

    3- A l'époque de toute façon il n y avait pas d'ARMP que le CNP a appelé de ses voeux ainsi que tous les bailleurs du Sénégal or l'Armp dénonce ce contrat fait à Racine Sy!

    Cnp il faut savoir ce que vous voulez mais les Sénégalais, eux le savent!
    {comment_ads}
    Auteur

    Dèèm Ba Jéxx

    En Juillet, 2012 (09:55 AM)
    Youssou ne change pas les termes du contrat du King FAHD Palace. On a toujours souhaité que les nationaux (sénégalais, bon teint) gèrent ces genres d'Entreprises, et vous voulez maintenant combattre cela.

    Prenez exemple sur vous , qui gère RFM, TFM, l'Observateur ?

    Ensuite , Mr. Racine SY a BEAUCOUP d'expérience dans le domaine du Tourisme , il suffit de prononcer son nom et l'on vous le décrit illico presto. Il vend bien la destination Sénégal.

    Il ne faut pas se précipiter ,calmons les nerfs et essayons de travailler "ensemble" pour la manifestation de la vérité. Vive l'expertise nationale .
    Auteur

    Zio

    En Juillet, 2012 (09:55 AM)
    Pourquoi poser le debat en termes de nationaux et etrangers??? Le Senegal a besoin de competences pour une meilleure productivité.

    Certes que les autorités doivent penser à la creativité nationale, mais le pays a plus besoin d'investissements. La meilleure solution serait de stimuler le partenriat entre natioaux et etrangers par le biais des quote-part, actions, etc...
    {comment_ads}
    Auteur

    Baye

    En Juillet, 2012 (10:06 AM)
    QUE LE CNP ARRETE SES BOBARDS !!!!

    PENSONS A CES MILLIERS DE FAMILLES QUI Y TRAVAILLENT ET Y NOURRISSENT LEURS FAMILLES. LES CONDITIONS SCANDALEUSES DANS LES QUELLES LE PRESIDENT WADE ET SON MINISTRE THIERNO LO NOT DONNER LA GESTION DE CET HÔTEL A RACINE SONT INACCEPTABLES ET INPENSABLES. CELA VEUT DIRE TOUT SIMPLEMENT QUE CE FLEURON DE VOTRE INDUSTRIE HÔTELLIERE VA DISPARAÎTRE POUR BIENTÔT D'AILLEURS. DEPUIS QUE RACINE EST LA? EN CUMUL , IL N Y A EU PLUS DE 50% DE T.O. POUR LA PREMIERE FOIS DEPUIS 21 ANS TOUS LES COMPTES DE L'HÔTEL SONT AU ROUGE DANS TOUTES NOS BANQUES.

    DEVONS NOUS ATTENDRE QUE L'IRREPARTABLE SE PRODUISE / non et non .......

    LE CNP EST UNE BANDE DE MAGOUILLEURS, DE TRUANDS, DE SOULARDS, DE P.D, ETC ......
    {comment_ads}
    Auteur

    Caméléon

    En Juillet, 2012 (10:52 AM)
    youssou ndour : arriviste, profitard, opportuniste, lâche, ingrat, menteur, faux type, woor kat,
    {comment_ads}
    Auteur

    Nnekk!!!

    En Juillet, 2012 (13:47 PM)
    Que ceux qui ne sont d'accord avec Mr Racine Sy aillent se faire voir ailleurs
    Auteur

    Hayya

    En Juillet, 2012 (14:03 PM)
    Savoir raison garder.Ne blâmons aucune proposition mais menons un débat constructif et tirons y les véritables mobiles des uns et des autres.Ensuite prenons la bonne décision.
    {comment_ads}
    Auteur

    Hayya

    En Juillet, 2012 (14:11 PM)
    Amadou Racine Sy n'est pas un arriviste.Il était bien là avant WAde et son gangor.Macky l'a trouvé là aussi et lui laissera là inchala que de même son futur successeur.La jalousie tue et ronge le coeur de celui qui l'a au coeur.Youssou Ndour peut chanter tant qu'il voudra et libres ceux qui l'écoutent et escaladent des pas de danses pour lui.Les chiens aboient ,la caravane passe.Le train du developpement ne sera freiner par personne.

    Vive les patriotes.Vive les travailleurs assidus.Vive le Senegal.

    On ne réinvente pas la roue mais on l'améliore.Qui a une brindille pour contribution à la flamme allumée par dieu n'a qu'à y jeter et non vouloir eteindre cette flamme de dieu.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diopdioubeu

    En Juillet, 2012 (15:02 PM)
    si ce fameux hotel reste entre les mains de R SY il va tomber en faillite bientot ce je peux pas concevoir comment un gérant peut avoir des parts égales avec l'etat ce qui est anormal primo ,secondo un hotel luxe de ce nom qui ne parvient mm plus de donner des produits de gamme à ses clients dans les chambres MACKY REAGISSEZ VITE SI VOUS VOULEZ SAUVER CE PATRIMOINE SENEGALAIS .tous les biens du pays sont détruits par ses prorpres fils ou va le senegal wa salam
    {comment_ads}
    Auteur

    Ibsone

    En Juillet, 2012 (15:40 PM)
    on s'en fiche des patronant corrompu, you travail pour le peuple.

    Auteur

    Maicam

    En Juillet, 2012 (16:02 PM)
    youssou n'est meme pas ébranlé par ces voyoux . Continues ton travail. tu es sur la bonne voie
    {comment_ads}
    Auteur

    Mouhamed Faouzou Deme

    En Juillet, 2012 (16:18 PM)
    Quel gouvernement, quelles mesures et quel ministre pour le tourisme sénégalais !



    Réflexion sur le devenir de notre tourisme après le premier rendez-vous, et face à face avec le chef du gouvernement en conseil interministériel, comment préparer la prochaine rencontre ? Et quels ont été les manquements sur le document de références préparé par le ministère de la culture et du tourisme ?



    Bien sûr un gouvernement de rupture, bien évidemment qui exprime sans ambigüité, son désir, sa volonté, son engagement, son respect, sa priorité et son amour pour le tourisme.



    Le premier ministre a bien raison de dire à son ministre de la culture et du tourisme dés l’entame de la session qu’il présidait, que c’était plutôt un conseil interministériel sur la relance du tourisme sénégalais et qu’un autre conseil interministériel est nécessaire pour parler de toutes les questions du tourisme.



    Dés lors il était clair comme l’eau de roche, que c’était tout sauf un conseil interministériel digne du nom ou l’on pouvait s’attendre à des déclarations majeures.



    Seulement je voudrais revenir sur les manquements du document qui nous a été présenté par monsieur le ministre de la culture et du tourisme, document, conçu préalablement pour un conseil interministériel sur le tourisme.



    S’agissant des questions urgentes, après analyse du document on se rend compte très facilement de l’absence d’études, de diagnostique sérieux dans la recherche d’informations comparatives updated, en tenant compte des évolutions du moment et de la demande extérieure.



    Le volet commercial est totalement absent du programme, ainsi que le volet promotionnel qui tient déjà compte de la suppression de l’agence nationale de promotion touristique et de la structure qui prendrait la relève de la défunte agence, sans trop de précisions.



    La composante la plus déterminante dans l’approche clientèle, une offre cosmopolite à tendance variable, nécessite une étude de cas par cas, selon le marché émetteur pour déterminer les actions concrètes à mettre en œuvre, ceci pour bien vendre la destination, mais également lui donner une visibilité réelle par les supports qu’offrent les nouvelles technologies de l’information et de la communication.



    Ce volet très important du e-tourisme qui est indispensable de nos jours ne figure pas dans le document stratégique du ministre.



    Le document nous renseigne également, sur les insuffisances de la préparation, car le volet culturel n’apparait pas en bonne place et aucune articulation sur le triptyque tourisme, culture et artisanat d’art, en termes de politique sous forme de produits, de circuits touristiques, d’embellissement des artères, de créations de programmes et même d’incitation à la création d’une véritable industrie culturelle qui accompagnerait l’activité touristique n’a été énoncée, car c’est justement celle là, qui apporte de la valeur ajoutée.



    Rappelez-vous que notre économie touristique est en amont du produit touristique ? Cela signifie quoi ? Une perte de recettes !



    Là également c’est une question qui mérite bien des réflexions car il est inadmissible que toutes les recettes restent à l’étranger, il est temps que cela change et ce changement ne peut se faire sans l’implication des nationaux dans les circuits de distributions et de ventes de packages.



    L’e-tourisme et les sites internet intégrant un système de paiement sécurisé sont également une réponse à cette problématique de pertes de recettes.



    A mon avis, il y a eu absence de dialogue et de concertations avec les différents acteurs et segments du secteur, tant avec les experts et consultants spécialisés que les professeurs et étudiants en Master I et 2 du tourisme, qui en réalité font partie des dépositaires de l’expertise et des connaissances du monde du tourisme actuel.



    Toutes les questions de l’environnement, de l’aménagement touristique, du marketing territorial, de l’e-tourisme, (qui est une préoccupation centrale dans les politiques de promotion et d’information en termes de représentation, d’image, de marques) etc.…



    De formations, de requalification, du partenariat, du crédit hôtelier, et des créances, (l’endettement des acteurs du secteur auprès des banques, celles de l’Etat envers les acteurs privés du tourisme).



    Les problèmes techniques d’ordre sécuritaires, les travaux publics, eaux potables, électricités en qualité et en quantité continue, l’assainissement, le transfert de compétences aux collectivités locales, (qui ont aujourd’hui un rôle majeur extrêmement décisif à jouer dans la mise en valeur des régions et zones touristiques).



    Les campagnes de communication en direction des populations pour les sensibiliser… Voila autant de questions qu’il faut comprendre avant de les maitriser pour les résoudre.



    Cela ne peut se faire sans l’implication de l’expertise du faire faire et de disposer de statistiques fiables.

    J’ai aussi remarqué dans le document l’absence de propositions concrètes et globales pour une solution définitives du problème du transport aérien, qu’il s’agisse du vol régulier, du charter ou du low cost.



    Des négociations devraient être menées auprès des compagnies, régulières, chartérisées etc…en relation avec le ministère du transport aérien pour mettre fin au dictat des tours operators, des avionneurs, et des intermédiaires qui empêchent la bonne desserte par une politique de prix adaptée qui favorise une concurrence saine et loyale.



    La délinquance économique, la mondialisation, la protection et la sauvegarde des intérêts nationaux quoi que cela puisse être, la priorité doit aller à l’intérêt national et que force reste à la loi.



    Dans ce processus l’Etat devra se faire accompagner par le secteur privé sénégalais du tourisme et du transport aérien. Car la question de la desserte intérieure reste préoccupante malgré les difficultés techniques, le volet commercial et réglementaire doivent pouvoir trouver une solution définitive.



    La desserte intérieure a trait au tourisme domestique, quid du transport touristique par des bus de qualité. Il faut créer et accompagner de vrais chefs d’entreprises dans ce domaine.



    Je n’ai pas vu dans le document les propositions concrètes et immédiates pour relancer le tourisme intérieur. Il faut d’abord l’organiser, le structurer, et identifier les acteurs et les potentiels intéressés.



    Il faut surtout savoir quoi vendre et à quel prix ?



    Existe-t-il comme en Europe et dans le monde des vacances sponsorisées par l’Etat, l’Entreprise, les ONG ou les structures sociales, voila une piste à explorer.



    Les vacances les cérémonies religieuses, ou les pèlerinages de Tivaoune, de Touba etc.…



    D’ailleurs j’étais étonné de n’avoir pas vu a ce conseil, un seul acteur culturel, et aucun des acteurs privés du transport aérien à l’exception du BAR.



    Parler du tourisme sans parler de culture et d’artisanat pour moi c’est faire du riz au poisson sans du poisson. Conduire et réussir le tourisme sans l’implication des collectivités locales (transfert de compétences) du patronat et des acteurs privés, c’est conduire un train en dehors des chemins de fer et sans gare ferroviaire.

    Je me pose véritablement en sentinelle pour notre tourisme, en envoyant ce signal fort aux autorités. Qu’ils donnent au tourisme toute son importance et son poids pour que le prochain conseil interministériel soit le bon.



    Et qu’au sortir de ce conseil des débuts d’exécutions des décisions prises à cet effet, puissent redonner confiance aux acteurs et relancer la grosse machine touristique.



    Quant au ministre chanteur, Youssou Ndour, je salue son courage et ses efforts, sans oublier sa volonté pleine et entière à faire de son mieux. Mais une chose est là, ce n’est pas le chemin qui est difficile mais, le difficile est le chemin, et que le mieux ne peut suffir.



    Seul un habitué et expérimenté des lieux s’en sort avec difficulté, non pas sans être accompagné de généraux c'est-à-dire de véritables conseillers comme une machine de guerre qui va en guerre.



    Monsieur le ministre Youssou Ndour vous avez en charge les deux industries les plus importantes et les plus complexes de la planète, qui génèrent le tiers des capitaux dans le monde. Chapeau ! Monsieur le ministre.



    Mouhamed Faouzou Dème

    {comment_ads}
    Auteur

    Casamance

    En Août, 2012 (12:35 PM)
    Ce lache est incapable de grace tout le monde sait que cet acquisition est politique ou alors c'est une affaire de toucouleur?

    Il a bousille le cap ou alors que les rebels decrete un no man land pour les toucou aen casamance?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email