Mardi 06 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Grève des détaillants : Les boutiquiers de Sédhiou s’expliquent

Single Post
Boutiquiers détaillants à Sédhiou
La bouillie de mil à la place du pain. C’est ce que les boutiquiers détaillants ont imposé ce matin aux Sédhiouois qui se sont levés après huit heures. En effet, pour protester contre les mesures qu’ils jugent coercitives pour l’application des prix des produits alimentaires de consommation courante au détail, cette catégorie de commerçants a baissé les rideaux ce jeudi.

Leur président, Mamadou Aliou Sall d’expliquer : «L’Etat nous impose d’acheter en gros par exemple le sac de riz ordinaire indien à 16.250 F et de vendre le kilogramme à 340 F. Si vous multipliez 340 F fois 50 kg, cela donne 17.000 F. Vous déduisez de 17.000 F le transport de 250 F par sac il vous reste 16.750 F. Sachant que le sac de riz pesé ne fait que 48 kg au lieu de 50 kg il est évident que nous vendons à perte » a dit le porte-parole des commerçants. Mamadou Aliou Sall ajoute qu’il en est de même pour le sucre cristallisé, le lait en poudre d’origine végétale, la pomme de terre, l’oignon et l’huile parfumée.

Le porte-parole des boutiquiers détaillants souligne qu’il s’agit juste d’une grève d’avertissement d’une journée pour attirer l’attention de l’Etat sur la réalité du terrain. « Demain vendredi, nous allons reprendre le travail mais sans la vente des produits ciblés » a-t-il précisé.


1 Commentaires

  1. Auteur

    Omzeu

    il y a 2 semaines (16:58 PM)
    Dèm lén Katt sèn Ndéy. Ne vendez rien si vous voulez. Vous êtes les premiers ennemis du peuple. Bâtards que vous êtes.

    Et quand on augmente les prix même si c'est trop élevé vous ne dites rien. Doomi haraam nguèn
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 2 semaines (18:57 PM)
      Juste pourquoi insulter.  Si tu penses que ce qu'ils disent n'est pas raisonnable tu peux bien acheter ces produits chez les grossistes et les revendre. Le probleme c'est les gouvernants qui decretent mais ne prennent pas assez de mesure d'accompagnement. Les populations vont souffrir car personne ne leur vendra ces produits. Le ministere ne pourra meme pas mettre des amendes. En voulant regler un probleme on en cree d'autres tres simplement car on veut faire de la politique et non travailler serieusement.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Téranga Flouée

      il y a 2 semaines (19:54 PM)
      Des étrangers par millions qui ont pris possession des boutiques et " seddos " locaux et qui prennent des millions de Senegalais. Eux ils s'en fichent ils ne sont Senegalais que pour bénéficier de notre système de protection maladie. Faux extraits de naissance, fausses pièces d'identité, zéro cartes de séjour., Zéro licences pour conduire nos taxis jaunes et noires. Plus boulangeries clandestines non déclarées à la CSS et a l'IPRES, impôts en triches en mode vigueur. l'État doit faire respecter ces baisses, les Sénégalais sont fatigués". 
    {comment_ads} Top Banner {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email