Vendredi 27 Janvier, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Inauguration de la nouvelle ambassade Américaine : La preuve de l’engagement des Etats-Unis au Sénégal

Single Post
Inauguration de la nouvelle ambassade Américaine : La preuve de l’engagement des Etats-Unis au Sénégal

Les locaux de la nouvelle chancellerie des Etats-Unis à Dakar ont été inaugurés, hier, en présence du chef de l’Etat, Macky Sall et de Son Excellence, l’ambassadeur Lewis Lukens. Selon ce dernier, cet imposant bâtiment témoigne l’excellence des relations entre les deux pays et symbolise l’engagement des Etats-Unis à rester aux côtés des Sénégalais. 
Incontestablement, le bâtiment de l’ambassade des Etats-Unis, posé sur la partie la plus occidentale de l’Afrique et l’un des points les plus proches du pays de l’Oncle Sam à partir de l’Afrique, est d’une majesté certaine. Derrière la sobriété des couleurs (vert dégradé, marron, beige), ce complexe constitué de plusieurs bâtiments et d’annexes, cache une véritable prouesse technologique et environnementale. « Cette ambassade est leadeuxième d’Afrique à recevoir la certification Leed (Leadership in energy and environmental design). C’est aussi, probablement, le bâtiment le plus avancé de toute l’Afrique de l’ouest sur le plan environnemental et technologique », a lancé l’ambassadeur Lewis Lukens devant une parterre d’autorités politiques et religieuses invitées à la cérémonie d’inauguration de ce bâtiment qui concentre, désormais, tous les services consulaires, diplomatiques et agences américains au Sénégal à l’exception du Corps de la paix.

Un bâtiment écologique
En effet, ce bâtiment, dont la première pierre avait été posée le 19 juillet 2010, intègre de nombreuses caractéristiques écologiques, notamment un système d’économie d’énergie avec l’installation de 1290 panneaux solaires. Ce qui constitue 25 % de l’énergie utilisée. Des appareils à faible débit d’eau et des matériaux recyclés sont utilisés et permettent de réutiliser les eaux usées pour l’entretien des vastes espaces verts en dehors et à l’intérieur du complexe. « J’espère que ce bâtiment contribuera à l’établissement de nouvelles normes de construction durable en Afrique de l’ouest », a dit Lewis Lukens qui a rappelé que cette inauguration intervient 53 ans après l’établissement des relations entre le Sénégal et les Etats-Unis et 36 ans après la cérémonie inaugurale de leur ancienne ambassade située en ville, laquelle était devenue très exiguë avec le temps. 
Invité à sacrifier à la cérémoniale de la coupure du ruban, le président de la République, Macky Sall, a salué la beauté de ce bâtiment spacieux et qui est le plus grand de tous ceux des autres ambassades américaines de l’Afrique de l’ouest. Il y voit la preuve de l’engagement des Etats-Unis aux côtés du Sénégal. « Cela témoigne de l’engagement des Etats-Unis à nos côtés et de l’excellence de nos relations. C’est la preuve que le Sénégal est un pays de démocratie, de liberté, de droits de l’Homme, des valeurs auxquelles les Etats-Unis sont attachés et que nous devons consolider », a indiqué le chef de l’Etat.
Le président Macky Sall a inscrit le voyage qu’il doit effectuer à Washington, dans une dizaine de jours, sur invitation du président Barack Obama, dans cette mouvance des excellentes relations entre nos deux pays. « Tout cela pour vous dire qu’entre les Etats-Unis et le Sénégal, ce sont de vieilles relations d’amitié, de coopération et d’entraide. Aujourd’hui, nous allons essayer de consolider ces relations et de faire en sorte que plus généralement, les relations entre les Etats-Unis et l’Afrique soient renforcées. Ma mission en tant que coordonnateur du Nepad sera aussi de faire, auprès du président Barack Obama, le plaidoyer pour une initiative forte qu’il pourrait prendre en direction de l’Afrique », a-t-il souligné. 
Cet engagement des Etats-Unis à consolider le partenariat avec le Sénégal est confirmé par Lewis Lukens. Il voit dans ce bâtiment, un vrai symbole de la volonté des Etats-Unis de travailler en partenariat avec le Sénégal et le peuple sénégalais sur la base de relations fondées sur la responsabilité et le respect mutuel. « Nous renouvelons notre engagement pour les valeurs et les objectifs communs. Que ce bâtiment ne soit pas seulement un symbole de notre amitié et de notre partenariat, mais un lieu où Sénégalais et Américains se retrouvent pour bâtir un avenir meilleur pour nos deux pays », a-t-il souhaité.
Le Sous-secrétaire d’Etat pour le Management, Patrick F. Kennedy a loué les qualités de leader du Sénégal dans la démocratie et dont l’armée fait preuve de professionnalisme et de discipline surtout lors des missions de maintien de la paix. « Comme l’a dit le président Barack Obama au gouvernement et au peuple sénégalais, sachez que, dans l’avenir, l’Amérique sera à vos côtés en tant que partenaire et ami. Et les nouveaux locaux de notre ambassade symbolisent notre amitié durable », a-t-il lâché.La nouvelle ambassade des Etats-Unis au Sénégal a coûté 181 millions de dollars soit un peu plus de 90 milliards de F.Cfa. Elle occupe une superficie de 4 ha pour une surface construite de 2,2 ha. Plus de 1.000 travailleurs sénégalais ont permis d’en achever la construction avec plus de quatre mois d’avance sur les délais de livraison. 

Une longue tradition de partenariat entre les deux pays
L’ambassadeur Lewis Lukens a dit que nes relations de partenariat datent de 1960. « Depuis plus d’un demi-siècle, nous œuvrons ensemble à l’avancement des relations basées sur la responsabilité et le respect. Cela se fait naturellement dans divers aspects étant donné nos traditions communes de démocratie, de liberté d’expression et de tolérance religieuse », a-t-il rappelé.  Ce partenariat implique une vaste palette d’agences et de programmes du gouvernement américain, a-t-il ajouté. Il a cité, en exemple, les programmes de l’Usaid axés sur la santé, l’éducation, l’agriculture, la gouvernance et la gestion des ressources naturelles. Et les résultats parlent d’eux-mêmes : « Grâce à nos efforts conjoints, le Sénégal a un taux de prévalence du Sida inférieur à 1 %. Des millions de Sénégalais ont accès aux moustiquaires imprégnés et le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a chuté de 40 %. Dans le secteur de l’éducation, au cours des dernières années, l’inscription à l’enseignement primaire a augmenté de plus de 25 % pour atteindre une scolarisation quasi universelle », a listé l’ambassadeur.  Il a ajouté que le Mcc est également un exemple de ce partenariat dont le coup d’envoi des travaux a été donné dans le nord du pays tandis que, le mois prochain,  ceux de Kolda vont démarrer.   « Ce programme d’un montant de 540 millions de dollars permet la création d’opportunités dans le secteur agricole, dans la construction de routes et de ponts dans le nord du pays et en Casamance ainsi que l’ouverture de l’accès aux marchés pour certaines des régions les plus enclavées du Sénégal », a souligné le diplomate. Pour lui, le symbole le plus vivant du partenariat entre les deux pays, c’est peut être le Corps de la Paix. « En effet, depuis 1963, plus de 3.000 américains, jeunes et vieux, ont passé deux ans de leur vie dans des villes et villages sénégalais où ils ont travaillé avec les communautés locales dans les domaines de la santé, de l’hygiène, de l’éducation et de l’agriculture et mis sur pied de petites entreprises. Ils sont actuellement plus de 250 volontaires à sillonner le pays, ce sont vraiment les meilleurs représentants américains au Sénégal », a laissé entendre M. Lukens.                                            




15 Commentaires

  1. Auteur

    Abou

    En Mars, 2013 (11:23 AM)
    MACKY amoul foulla : en l'absence de OBAMA , il aurait dû laisser le ministre des Affaires Etrangères procéder à cette inauguration. Même pauvre , on se doit de garder une certaine dignité
    Top Banner
  2. Auteur

    As

    En Mars, 2013 (11:50 AM)
    Certain Senegalese ne connaise pas leur place
    {comment_ads}
    Auteur

    Ok

    En Mars, 2013 (12:09 PM)
    avec les frais de visa vous pouvez vous le permettre

    {comment_ads}
    Auteur

    Ok

    En Mars, 2013 (13:17 PM)
    Macky Sall inaugure l'ambassade des USA loooool quelle honte putain j'arrive même pas à y croire avec son sorire narquois je le vois couper ce putain de ruban, immédiatement je me dis Pauvre j'accepte mais Sans Dignité je dis NON

    Macky=Idy=Wade tous voleurs
    {comment_ads}
    Auteur

    Ok

    En Mars, 2013 (13:30 PM)
    Macky Sall inaugure l'ambassade des USA loooool quelle honte putain j'arrive même pas à y croire avec son sorire narquois je le vois couper ce putain de ruban, immédiatement je me dis Pauvre j'accepte mais Sans Dignité je dis NON

    Macky=Idy=Wade tous voleurs

    Alouine Ndiaye de Grand Rendez Vous sur 2stv a sucé le bite (c'est le seul terme approprié que j'ai trouvé) de Tariq Ramadan quelle honte aussi..Tiey nos intellectuels....Le sénégal est colonisé par la France avec la langue et l'école française mais le Sénégal est aussi colonisé par les arabes avec nos imams et autres arabisés et qui se permettent de cracher sur les francophones looool tous esclaves.
    Top Banner
    Auteur

    Niokhore Diouf

    En Mars, 2013 (14:02 PM)
    EXPLIQUEZ MOI CMT UN Pr D'UN PAYS PEU INAUGURER UNE AMBASSADE D'UN AUTRE PAYS? C INCROYABLE; QUELLE BASSESSE
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Mars, 2013 (14:03 PM)
    JE CROIS QUE CETTE AMBASSADE EST TRES UTILE pour les SENEGALAIS dans la mesure ou dans 10 ans ou plus le nombre de SENEGALAIS-AMERICAINS peut atteindre le million, et ceux la en auront besoin pour leurs affaires. c'est ce que je pense.
    {comment_ads}
    Auteur

    Molla Sacre Coeur

    En Mars, 2013 (14:39 PM)
    Vous les Niokhor et autres tetes brulés qui ont commentés, et si on vs offrez un boulot de jardinage vs allez acceptez. bandes d'idiots.........vs ne servez a rien que de bavarder...........



    Allez travailler...........si c'etait vos marabouts( Ch bethio ou Kara) vs allez mourir de faim et de chaleur la bas sans rien.............
    {comment_ads}
    Auteur

    Brigadero

    En Mars, 2013 (16:04 PM)
    USA for ever!!!!.
    Top Banner
    Auteur

    Nanditéé

    En Mars, 2013 (16:19 PM)
    NOUS NE VOULONS PAS D4UN PRESIDENT ESCLAVE COMPLEXE,UN MINABLE COMME MACKY SALL
    {comment_ads}
    Auteur

    Rohulahi

    En Mars, 2013 (18:49 PM)
    Est ce par mesure de sécurité qu;il n'y a pas la photo de cette ambassade?
    {comment_ads}
    Auteur

    Kh

    En Mars, 2013 (20:09 PM)
    thimmm! niiak foula rek!
    {comment_ads}
    Auteur

    Dokhott

    En Mars, 2013 (00:00 AM)
    Vraiment Senegalais... Yenn kenn khamoul lolenn beugeu..... tout ce qui est arrive a l'Afrique...cest la faute de vos grands parents de CON...ils n'etaient pas bien prepares comme l'etaient les BLANCS, et les ARABES dont vous parlez.. Ces blancs et Arabes senn mam yi...deuniou ligueyone depuis plus de 500 et meme 1000 an.. motakh tey niou tolou fi.. dominez nieup..



    Dokhott dans vos bouches..comme ca vous allez vous taire...et allez travailler
    Top Banner
    Auteur

    Informés

    En Mars, 2013 (11:29 AM)
    Depuis quelques mois, la carte des conseils aux voyageurs du Sahel du ministère des Affaires étrangères s'empourpre. Du jaune, elle a viré au orange, puis au rouge. Les consignes sont impératives : pas question d'aller au Mali ou au Nigeria, et évitez de mettre les pieds au Tchad. L'otage français passe pour une denrée prisée dans cette vaste région qui borde le sud du Sahara. Dans tout le Sahel ? Non. A mieux regarder la carte, un petit confetti jaune résiste sur les rives de l'océan Atlantique. Le Sénégal, avec ses plages de sable blanc, ses 18 000 Français expatriés et son légendaire sens de l'hospitalité, la "teranga" en wolof, un risque terroriste éludé

    Le tableau a cependant pris quelques petits coups de canif. Comme le 22 février. La flambant neuve ambassade des Etats-Unis à Dakar adresse alors un SMS inquiétant à ses ressortissants. Depuis le bunker hyper sécurisé de la pointe des Almadies, consigne est donnée d'éviter le centre de la capitale sénégalaise. La sécurité y est d'ailleurs renforcée.

    Alors que le Sénégal est frontalier de pays confrontés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), la question d'une contagion jihadiste a pourtant été étrangement éludée dans le pays. Il faut attendre le 15 janvier, avec l'engagement de troupes sénégalaises au Mali, pour que le nouveau président, Macky Sall, invite les chefs religieux à "prévenir leurs disciples contre d'éventuelles influences étrangères". Le 9 mars, il concède qu'"il y a un risque de cellules dormantes, comme partout ailleurs. La carte du terrorisme mondial est une carte mondiale".

    "Nous nous sommes reposés sur nos lauriers"

    D'autres se font plus directs. "On sait que des ressortissants de tous les pays de l'Afrique de l'Ouest ont fourni des troupes au Mujao", l'un des groupes terroristes qui contrôlait le Nord-Mali, indique à francetv info Alioune Tine, président de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho) à Dakar. Dans un entretien au journal sénégalais Sud Quotidien, il affirmait que des Sénégalais se trouvaient dans les rangs terroristes. Ces jihadistes peuvent être "des gens passés par l'immigration qui ont échoué au Mali, ou bien des talibés (étudiants en théologie). Souvent, ils sont très jeunes et vivent dans une extrême pauvreté. Avec le trafic de drogue, ils trouvent un moyen de faire facilement de l’argent. Finalement, c'est une question démographique et de chômage".

    Qu'en est-il sur le territoire du Sénégal ? "Dans certaines mosquées, il existe des prêcheurs qui ont un discours pas vraiment différent du message des jihadistes", estime Alioune Tine. Bakary Sambe, chercheur à l'université Gaston Berger de Saint Louis, s'inquiète aussi : "Nous nous sommes longtemps reposés sur nos lauriers, avec un certain mythe du Sénégalais naturellement non-violent, et en comptant sur un islam confrérique soufi paisible. Nous n'avons pas pris en compte la dimension transnationale de la menace." Il ajoute : "Depuis 2005, je signalais [qu'il existait] un projet de créer une zone d'influence wahhabite [le wahhabisme étant un courant rigoriste de l'islam proche du salafisme], sous l'impulsion de l'Arabie saoudite et ses organisations, sur toute l'étendue du Sahel." De la Somalie et l'Erythrée, jusqu'au Sénégal.

    "Bombe à retardement"

    Il poursuit son raisonnement : "Aujourd'hui, nous constatons l'importation d'une idéologie wahabbite et salafiste. Si l'idéologie du nord du Mali qui a conduit à s'attaquer au patrimoine de Tombouctou est présente au Sénégal, la phase opérationnelle n'est qu'une question de circonstance. Or, les circonstances sont imprévisibles. Personne ne s'attendait à ce que des Sénégalais s'immolent devant le palais présidentiel. Une personne qui fait cela est capable de porter une ceinture d'explosifs. Les ingrédients en termes de désespoir et de perte de repères d'une jeunesse en proie au chômage sont bien là."

    Le chercheur relève que de nombreuses ONG islamiques officient à Dakar, un "hub" à l'échelle de la sous-région. Elles "mènent un travail social, d'assistance, construisent des écoles où une certaine idéologie est dispensée. Et l'Etat n'a aucun regard, aucune emprise". Pour lui, l'enjeu est central. "A côté de l'école publique d'Etat, un enseignement islamique crée une élite frustrée qui n'arrive pas à s'insérer économiquement en sortant de ces écoles parallèles, car la maîtrise du français reste une condition essentielle pour prendre l'ascenseur social. C'est une bombe à retardement ! Dans quelques décennies, la cohésion sociale risque d'en être affectée."

    Des confréries qui font obstacle

    Dans un entretien au site Maliweb, l'intellectuel et ancien diplomate malien Bandiougou Gakou rappelle précisément que c'est ainsi que les choses ont commencé : "Au Mali, la véritable implantation du salafisme a débuté par le financement systématique des mosquées et des madrasas [écoles] acceptant de répandre la doctrine wahhabite."

    Toutefois, un bon connaisseur de l'islamisme dans la région relativise. "Le Sénégal a un côté très religieux, mais le wahhabisme se heurte aux confréries" (mouride, tidiane, layène...). Selon lui, l'influence salafiste "pour le moment, s'observe à la marge". Des "gens ont cherché à infiltrer la confrérie des mourides mais ils ont été identifiés. Le Sénégal est un peu préservé par les confréries", admet Alioune Tine.

    Conflit touareg au Mali, conflit casamançais au Sénégal

    Mais d'autres éléments inquiètent cette figure de la société civile sénégalaise. Il remarque que comme le Mali avec les Touaregs, le Sénégal ne parvient pas à se débarrasser d'un vieux conflit en Casamance, une zone du sud-ouest du pays. "Au Sénégal, il y a aussi du trafic d'armes et du narco-trafic. Nous savons que dans le conflit casamançais, beaucoup d'armes ont été financées par le trafic de cannabis. Ce qui s'est passé au Mali peut arriver au Sénégal..."

    Dans une publication, repérée par un blog de Rue89, le think tank Ipode dresse le même constat sur le conflit en Casamance. Les deux auteurs, Mouhamadou El Hady Ba et Pierre Amath Mbaye, ajoutent que, comme au Mali, certains officiers sont mal payés ; que, comme au Mali, les autorités religieuses et politiques sont remises en question ; que, comme au Mali, l'éducation fait défaut ; et enfin que "le Sénégal est bien plus inégalitaire que le Mali".

    Pour les deux chercheurs, le risque n'est pas à la contagion d'un "péril islamiste" venu de l'étranger, mais à "une transformation de nos propres conflits de basse intensité (en Casamance) en conflit de forte intensité". Selon leur analyse, les islamistes venus de l'étranger ont pu mettre la main sur le Nord-Mali en exploitant une situation délétère depuis les années 1960 entre la rébellion touareg et un Etat malien en décrépitude. Et ce, alors même que le Mali faisait figure de modèle démocratique.

    Gaël Cogné



    {comment_ads}
    Auteur

    Pastore

    En Mars, 2013 (12:31 PM)
    Ah non Macky sall mo niak fayda té rousslo sénégalais yi, lan moko fi diar di inaugurer ambassade USA ? On a un président NUL, INCOMPETENT, POLTRON, ET REVANCHARD......
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email