Jeudi 04 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Incendie au Petit théâtre : Deux agents admis dans une clinique, une enquête ouverte

Single Post
Incendie au Petit théâtre : Deux agents admis dans une clinique, une enquête ouverte

Un violent incendie est survenu ce mardi dans la mi-journée au Petit théâtre, sis sur la route de l'Aéroport. "Nous avons été informés à 11h45 qu'il y avait un feu dans un restaurant", explique le Sergent-chef Pape Khaly Wade du groupement des sapeurs-pompiers. Devant la violence des flammes, les soldats du feu ont vite fait de demander des renforts pour pouvoir circonscrire l'incendie rapidement. Même si le complexe Five a été épargné, le Petit théâtre, lui, a complètement été détruit.

"Le petit théâtre est parti en feu. Le complexe Five, lui, a été épargné", renseigne Serigne Saliou Sara, alias Dj Khaliss. Ce que confirme le Sergent-chef. A en croire les travailleurs, dans la salle du petit bal, il y avait beaucoup de bois. C'est ce qui a attisé le feu.

Serigne Saliou Sara alias Dj Khaliss, agent du complexe, renseigne que l'incendie semble être occasionné par l'imprimante. "Nous avons aperçu des étincelles et de la fumée sortant de l'imprimante. Automatiquement, nous avons appelé le technicien. A son arrivée, il a fait le tour du complexe, mais une fois dans le petit théâtre, il a constaté le début de l'incendie. Instinctivement, nous avons pris les extincteurs pour éteindre le feu. Nous avons fait ce que nous pouvions en sauvant ce qui pouvait l'être et nous avons alerté les soldats du feu", témoigne-t-il.

Les dégâts matériels sont énormes et deux filles, employées des lieux, sont internées à la clinique des Almadies, située à côté du complexe. L'une a eu un pied fracturé et l'autre est en état de choc émotionnel. La gendarmerie de Ngor a ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet incendie.


liiiiiiiaffaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (16:25 PM)
    Le journal Jeune Afrique donne une autre raison du report de l'adhesion du Maroc à la CEDERAO : lisez plutôt :



    ""Contrairement à ce qui était attendu, l’adhésion du Maroc à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ne sera pas entérinée lors du 52ème sommet de ce regroupement régional qui aura lieu ce samedi 16 décembre à Abuja. En juin dernier, à Monrovia, les chefs d’État de la Cedeao ont donné leur accord de principe à l’adhésion du royaume. S’ils ont assuré ce dernier de leur plein soutien, ils ne pouvaient pas forcer leurs appareils politiques et diplomatiques hostiles au Maroc sur la question du Sahara occidental.

    Poids des alliés de la RASD



    Les plus grandes réserves ont été exprimées par le Nigeria, allié solide de la RASD sur le continent. Même si les relations entre le roi du Maroc et le président, Muhammadu Buhari, sont qualifiées « d’amicales » – le roi du Maroc avait à plusieurs reprises appelé le président nigérian pour s’enquérir de son état de santé et ce dernier l’avait assuré de son soutien à l’adhésion du Maroc à la CEDEAO – il ne pouvait pas se mettre à dos une machine politico-diplomatique nigériane historiquement acquise aux indépendantistes sahraouis.""





    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (17:56 PM)
      inutile de chercher vu les installations électriques , ces installations sauvages faites par des bricoleurs qui sont les causes de l'incendie .des electriciens qui ne savent pas qu'il est important de determiner la section du conducteur électrique avant d'installer un appareil que la tension , l'intensité et la longueur determine la section .bref di n'importe quoi .
  2. Auteur

    Gerty Fall

    En Décembre, 2017 (21:01 PM)
    La mauvaise gestion de l’ex-Dg de la douane, Pape Ousmane Guèye, ne souffre de l’ombre d’aucun doute. En effet, les audits réalisés juste après son départ démontrent que rien n’a été fait pour l’intérêt du Sénégal. L’administration douanière servait plus tôt de vache à lait à un groupuscule de hauts placés de la douane qui ne s’étaient point gênés de s’associer avec des transitaires peu scrupuleux. Tout ce qui était fait visait à enrichir cette élite accrochée aux basques de la douane depuis l’avènement de ce prédateur à la tête de cette structure.















    Cette équipe de pillards avait pour capitaine le chef de subdivision de la mole 2 à savoir le colonel Amadou Lamine Sarr, surnommée Lamine au niveau du port. Devant montrer le bon exemple rien qu’à cause de la tenue qu’il porte tous les jours, il a plus tôt recouru à la prévarication des deniers publics en scannant les DIPAS qui sont octroyées par le ministre du commerce. De telle sorte que les Libanais, avec qui il travaille dans le noir, se permettaient de faire entrer leurs marchandises sans qu’elles ne soient enregistrées au niveau du fichier de la douane. Mais ce qui intrigue le plus, c’est qu’il ne se gênait pas à faire trainer les produits des industriels Sénégalais qui s’acquittaient correctement de leurs taxes douanières. Par contre, les hommes d’affaires Libanais qui passaient des dessous de table pouvaient disposer en un temps record de leurs marchandises.















    En clair, si un commerçant Libanais devait verser 350 millions de FCFA à la douane, il leur suffisait juste de donner à Lamine 250 millions de FCFA et le tour est joué. De ces 250 millions de FCFA seuls 50 sont déclarés à la douane les 200 autres sont partagés par ces affairistes qui monnayaient leur tenue pour obtenir des gains. Le colonel Amadou Lamine Sarr n’agissait pas en solo car il formait une bande composée du Dg, Pape Ousmane Gueye, du colonel Issa Niang chef de visite de la mole 2 et de certains transitaires, dont le plus en vue est Ass Ndao, qui leur servaient de courtiers.















    Comment comprendre qu’au moment où la situation économique se détériore de façon très inquiétante que le colonel Issa Niang fasse de l’hôtel Terrou-bi sa seconde demeure. Il suffit d’y faire un tour vers 14h pour le voir en galante compagnie. Il est l’un des rares fonctionnaires Sénégalais à mener une vie de pacha. C’est un secret de polichinelle que de dire qu’il a des maisons dans tout Dakar surtout aux almadies où il dispose des immeubles de haut standing. Où est-ce que ce fonctionnaire qui n’a que son bulletin de salaire a-t-il pu tirer toute cette fortune en un si laps de temps ? La CREI a du pain sur la planche car ce trio a dévalisé les caisses de la douane Sénégalaise. Et une partie du butin a été investie dans l’immobilier. Il suffit juste de fouiner pour découvrir le pot aux roses.















    Le colonel Issa Niang, comme s’il était sorti des cuisses de Jupiter offre à tout va des maisons à ses conquêtes féminines et ne trouve aucune gêne à leur offrir des voitures vu que c’est lui qui a les clefs du port de Dakar. Ne se limitant pas en si bon chemin, il ne s’est pas empêché malgré le fait qu’il soit marié de louer des appartements à ses concubines si bien qu’il est devenu la nouvelle coqueluche de la gent féminine à Dakar. Et pour donner l’illusion au chef de l’Etat qu’ils s’occupaient correctement de leurs tâches, ils n’ont pas eu de remord à bloquer les voitures de Serigne Abdou Karim Mbacké Ibn Serigne Fallou et de Serigne Cheikh Saliou Mbacké au port. Mais cette stratégie d’enfumage n’a pas prospéré puisque leur chef de Gang, Pape Ousmane Gueye a été limogé et risque de répondre à la CREI car il a trahi la confiance du président Macky Sall.















    Notre pays pour avancer et atteindre l’émergence doit panser ces plaies qui gangrènent l’administration douanière. Et pour cela, aussi bien Pape Ousmane Gueye que le colonel Amadou Lamine Sarr et Issa Niang doivent faire un tour à la CREI. Il parait anormal qu’au moment où l’Etat Sénégalais tente de mobiliser des fonds pour construire des routes, des hôpitaux et des écoles que des soldats de l’économie profitent de leur statut de douanier pour commettre des forfaitures. En plus de rendre tous ces centaines de milliards de FCFA qu’ils se sont octroyés, ces malfaiteurs doivent être révoqués de l’administration douanière pour servir d’exemple à tous les fonctionnaires véreux. Ce n’est qu’à ce prix que les mercenaires opportunistes de l’administration Sénégalaise distingueront les intérêts corporatifs du bien commun.  :rigolo:   :rigolo:   :rigolo: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email