Mardi 16 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Journée de l’environnement : Réflexion et actions pour sauver l’île de Diogué

Single Post
Journée de l’environnement : Réflexion et actions pour sauver l’île de Diogué
La journée mondiale de l’environnement a fait remonter à la surface, une vive préoccupation; le risque de disparition, de la plus célèbre île de la Basse Casamance : Diogué. La montée des eaux a été au centre de la journée marquant la célébration de la journée mondiale de l’environnement qui a pour thème :

 " La restauration des terres, la lutte contre la désertification et la résilience à la sécheresse’’.

" Face aux nombreux défis liés aux changements climatiques, la protection de l'environnement devient alors un impératif, pour assurer un avenir meilleur surtout pour les générations futures ", a indiqué Boubacar Demba Bâ, chargé de projet du réseau Casamance-CEAS Justice et développement.

La mobilisation commune pour la restauration des écosystèmes est une urgence. Les experts alertent que l’île de la Casamance est en train de s’effriter à cause de l’exploitation à outrance des forêts.

La conséquence du recul du couvert végétal, c’est l’appauvrissement des sols selon le chargé de projet du réseau Casamance. Boubacar Demba Ba préconise l'instauration d'une éducation environnementale pour convaincre la masse à la sauvegarde des écosystèmes.

Le choix de l’île n’est pas fortuit. Cette bande terre encore boisée entre la mer et le fleuve Casamance est menacée par l’érosion côtière.

 " À part, l'érosion côtière, il y a la salinisation des terres par l'inclusion marine. Nous avons constaté que l'ensemble des terres agricoles ont été abandonnées du fait de la salinisation ", a alerté le Chef de la Division régionale de l’environnement et des établissements classés de Ziguinchor, Mangoné Diagne.

 Il affirme donc qu'il était important de sensibiliser les populations et renforcer la responsabilité humaine pour la protection de l'environnement, surtout celles de Diogué. Ici, les communautés qui vivent entre les eaux du fleuve Casamance et les eaux océaniques doivent être davantage conscientisées sur les menaces qui pèsent sur leur survie.

Des réponses à l’érosion

L'adjoint au Sous-préfet de Kataba 1 département de Bignona qui a présidé la cérémonie est conscient des menaces de l'érosion côtière sur cette île. Elle a rappelé que des mesures fortes étaient annoncées. " L'État a pu prendre les dispositions en relation avec les projets et programmes pour inverser la tendance. Nous savons également que ce fléau est en train de menacer nos îles et cela affecte nos terres ", a informé Amadou Baba Ndiaye.

L'autorité administrative a considéré qu'il est important de mutualiser les efforts et travailler la main dans la main avec toutes les parties prenantes et les secteurs de développement, afin d'arriver à faire de cette journée un rendez-vous permettant de joindre l'action à l'ambition en faveur de notre planète, pour les générations futures.
L'adjoint au Sous-préfet de Kataba 1 de relever que notre pays, le Sénégal a été signataire de la Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification.  Et de ce fait, il (le Sénégal) est résolument engagé dans la lutte contre la dégradation des écosystèmes.

- Avantages économiques de la restauration des terres.

La représentante résidente adjointe du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), Catherine Phuong ayant pris part à cette journée à Diogué a indiqué que " chaque dollar investi dans la restauration des terres peut générer jusqu'à 30 dollars, comme avantage économique ". Cette régénération en avantage économique est matérialisée par l'augmentation des rendements agricoles, la création d'emplois, la protection contre les catastrophes naturelles.

Catherine Phuong invite par ailleurs à un engagement collectif pour la restauration des terres de Diogué, et la création d'écosystèmes résilients et prospères. Elle a réitéré l'engagement de son organisation à accompagner les populations de Diogué en renforçant les activités initiées dans cette localité.

Cette journée s'est tenue, en présence de la reine Yandé de Cachouane Oussouye. 
La journée a été marquée par une séance de reboisement de plants par les autorités présentes et des populations de l'île. Un geste symbolique en guise de lancement d'une campagne de reboisement prévue durant toute cette semaine au sein de l'île dans la cadre de cette lutte contre la déforestation.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email