Dimanche 16 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Kaolack : les élus locaux invités à faire de la lutte contre la malnutrition une priorité

Single Post
Kaolack : les élus locaux invités à faire de la lutte contre la malnutrition une priorité

La Cellule de lutte contre la malnutrition (CLM) encourage les collectivités locales de la région de Kaolack (centre) à faire de la lutte contre la malnutrition des enfants une priorité.

Les communes et les conseils départementaux doivent avoir des programmes visant à éradiquer la malnutrition, surtout chez les enfants âgés de cinq ans tout au plus, a indiqué Ndèye Rokhaya Seck, responsable des régions du centre à la CLM.

S’exprimant lors d’un atelier sur la nutrition, à Kaolack, elle affirme que les collectivités locales doivent penser à la malnutrition au moment de la préparation de leur budget, afin de consacrer une partie de leurs ressources financières à l’éradication de ce phénomène. 

"Nous espérons qu’elles (Ndlr : les collectivités locales) s’approprieront davantage les projets et programmes [de la CLM] pour qu’on puisse aller vers l’inscription de la nutrition parmi les priorités" des communes et des conseils départementaux, a-t-elle ajouté. 

Des élus locaux, des autorités administratives et des chefs de services déconcentrés de l’Etat participent à l’atelier de deux jours (jeudi et vendredi). 

A cette occasion, la CLM a partagé avec ses partenaires l’état d’avancement de ses projets et programmes de lutte contre la malnutrition.

La rencontre "nous a permis aussi de réfléchir à la pérennisation des acquis. Nous espérons que les collectivités locales iront vers la recherche de partenaires et de financements pour lutter contre la malnutrition des enfants", a souligné Mme Seck. 

Les communes et les conseils départementaux ont "une grande responsabilité" à assumer en matière de prévention de la malnutrition, selon elle.

AB/ESF


affaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Mounos

    En Décembre, 2014 (21:18 PM)
    Le fer entre dans la composition des globules rouges. Il permet le transport de l’oxygène vers toutes les parties du corps de l’enfant et contribue au bon fonctionnement des cellules de son organisme. Le fer joue également un rôle dans sa croissance et dans le développement de son cerveau.



    Le besoin en fer varie en fonction de l’âge et de l’alimentation :

    De 7 mois à 12 mois : 11 mg

    De 1 an à 3 ans : 7 mg

    De 4 ans à 8 ans : 10 mg



    Le besoin en fer est 1,8 fois plus élevé chez les végétariens.



    La carence en fer



    La carence en fer est le problème nutritionnel le plus répandu chez les jeunes enfants. Elle peut conduire à l’anémie ferriprive. Ce problème peut ralentir le développement intellectuel de l’enfant et affaiblir son système immunitaire. Lorsque les bébés et les enfants manquent de fer, ils peuvent être moins actifs et se développer plus lentement. Ils peuvent également présenter les signes suivants :

    ne pas prendre assez de poids;

    avoir le teint pâle;

    manquer d’appétit;

    être irritable (maussade, difficile);

    manquer d’énergie et s’essouffler facilement;

    avoir souvent froid.



    La carence en fer peut nuire à la performance scolaire des enfants plus âgés. En effet, s’ils manquent de fer, les enfants peuvent se sentir fatigués et avoir de la difficulté à se concentrer. Il est important de prévenir l’anémie en donnant à l’enfant des aliments riches en fer.



    Les meilleures sources de fer



    Il existe 2 formes de fer : le fer hémique et le fer non hémique.



    Le fer hémique est facilement absorbé par le corps de votre enfant. Cette sorte de fer se retrouve uniquement dans les fibres musculaires animales, autrement dit, la viande et le poisson. Généralement, plus une viande est rouge, plus celle-ci en est riche.



    Le fer non hémique est moins bien absorbé que le fer hémique.







    Sources de fer hémique :





    Sources de fer non hémique :



    Boeuf

    Agneau

    Porc

    Veau

    Abats (foie, coeur, rognons…)

    Dinde et poulet (la viande brune en contient plus)

    Poissons et fruits de mer

    Céréales à déjeuner ou pour bébé (enrichies en fer)

    Pâtes alimentaires, riz, semoule de maïs, farine de blé et autres produits céréaliers (faits avec des farines à grains entiers ou enrichies)

    Légumineuses (lentilles, pois et haricots)

    Noix et graines (à éviter en raison du risque d’étouffement)

    Légumes vert foncé à feuilles

    Œufs





    Des suppléments?



    Les seuls enfants pour qui les suppléments sont généralement indiqués sont les bébés de 1 an et moins nés prématurément. Informez-vous auprès de votre pédiatre. Les enfants nés à terme naissent avec une réserve de fer. Le lait maternel ou les préparations pour nourrisson enrichies de fer leur en fournissent, mais leurs réserves s’épuisent tout de même vers l’âge de 4 à 6 mois. C’est pour cette raison que Santé Canada recommande maintenant d’introduire la viande, le tofu et les autres substituts dès 6 mois.



    Comment assurer un bon apport en fer



    Voici quelques astuces afin d’assurer un apport adéquat en fer et de faciliter son absorption.

    Offrez à votre petit une alimentation variée, équilibrée et conforme aux recommandations du Guide alimentaire canadien pour manger sainement.

    Lors de l’introduction des aliments complémentaires à 6 mois, commencez avec des aliments riches en fer : céréales pour bébé enrichies et viandes et substituts.

    Offrez des aliments riches en fer au moins 2 fois par jour à votre enfant et variez les sources. Assurez-vous de lui donner régulièrement des aliments riches en fer hémique (que l’on retrouve dans la viande et le poisson) puisque ce type de fer est mieux absorbé par le corps que le fer non hémique.

    Lorsqu’il n’y a pas de viande ni poisson au repas, assurez-vous d’y inclure une source de vitamine C qui accroît l’absorption du fer non hémique. Voici des fruits et légumes qui contiennent de la vitamine C : poivron, tomate, navet, chou-fleur, brocoli, chou de Bruxelles, pamplemousse, clémentine, mandarine, fraise, framboise, kiwi, melon et mangue.

    Dans les recettes de muffins, de biscuits ou de crêpes, remplacez une partie de la farine par la même quantité de céréales pour bébés enrichies de fer.

    Évitez d’offrir des quantités excessives de produits laitiers à votre enfant. Les produits laitiers contiennent du calcium. Or, le calcium diminue l’absorption du fer. Il est recommandé que votre enfant ne boive pas plus de 900 ml de lait de vache par jour. De plus, il est conseillé d’attendre que votre enfant ait au moins de 9 à 12 mois et qu’il mange tous les jours des aliments riches en fer et en vitamine C avant de lui offrir du lait de vache.



    Le fer joue de nombreux rôles d’une très grande importance dans la croissance et le développement de votre enfant. Il est très important que son alimentation en contienne suffisamment pour combler ses besoins et éviter une carence.





  2. Auteur

    Ndeyssane

    En Décembre, 2014 (00:02 AM)
    Ndeyssane, ce bol sur la photo est vraiment vide mais les petites mains innocentes sont toujours là. Même si le bol était plein de riz, il ne servirait pas à grand chose sinon à bourrer les estomacs d'amidon. Le riz blanc ce n'est rien que de l'amidon.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email