Dimanche 05 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Khadidiatou Sarr Kébé, : « Des infirmières se permettent de se bagarrer dans un bloc de réanimation….»

Single Post
Khadidiatou Sarr Kébé, : « Des infirmières se permettent de se bagarrer dans un bloc de réanimation….»
Khadidiatou Sarr Kébé semble remontée contre des travailleurs de son hôpital, qui sont en mouvement d’humeur. Interrogée hier sur le sit-in et les revendications listées par les travailleurs, elle se démarque des accusations, tout en précisant qu’il n’a jamais été question de rompre le dialogue.

«Le dialogue social n’a jamais été rompu, la preuve, nous avons eu une dernière séance de négociations le 8 décembre dernier et nous n’avons eu qu’un seul point d’achoppement», précise-t-elle. Avant de jurer que ce point est relatif à l’harmonisation des 29%  d’augmentation. «J‘ai proposé depuis la première séance, que ce reversement fasse l’objet d’un calcul, qui n’a pas intégré le complément de solde et l’indemnité de résidence», assure Mme Kébé. Pour elle, c’est la raison pour laquelle, le montant est passé de 17 millions de francs Cfa à plus d’une trentaine de millions. «C‘est pourquoi, j’ai demandé que cette harmonisation soit gérée en deux années budgétaires, en 2015 pour la première partie et en 2016 pour la deuxième partie», explique-t-elle. 

Dans ses précisions, elle indique que le bloc de 25 millions de francs Cfa, qui fait débat, est dans le projet d’établissement. «En 2014, dans le Budget consolidé d’investissement (Bci), 75 millions ont été destinés à la construction du bloc administratif. Donc ce bloc à 70%, est financé par le ministère de la Santé, je lance vraiment un appel à tout le personnel, pour l’entretien de ce bijou, qui est utile. Voici un hôpital qui paie régulièrement ses salaires, ses motivations, les charges sociales, l’Ipres et la Caisse de sécurité sociale. Un hôpital qui reverse régulièrement la Tva, qui paie encore régulièrement ses fournisseurs, entre autres et tout ça est inclus dans le budget», soutient la directrice de l’hôpital de Thiaroye. 

A propos des mises à pied adressées à trois agents et dénoncées par les syndicalistes, elle explique : «Il faut demander ce que ces agents ont fait ? Quand des infirmières se permettent de se bagarrer dans un bloc de réanimation, engagent toute les responsabilités de la structure, ça pose problème. Le Code du travail demande même, en de pareils cas, de les licencier, mais j’ai été indulgente en leur donnant des mises à pied. Cette sanction a été même revue à la baisse, avec l’intervention du Sutsas national. Ces infirmières ont aujourd’hui réintégré le service.»


affaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Film

    En Décembre, 2014 (20:38 PM)
    j n c pas pour ces infirmieres.

    mais je suis etudiante en medecine et je connais des infirmieres tres mechantes qui parlent tres mal aux patients et et aux accompagnant qui au lieu d etre a leur poste partent se balader dans les hopitaux de dakar il fo prendre une camera cachee et filmer

    mais y en a d autres ki sont professionnelles et font bien leur boulot
  2. Auteur

    Fifi

    En Décembre, 2014 (21:37 PM)
    Aucune classe
    {comment_ads}
    Auteur

    Serigntoubatoubeul

    En Décembre, 2014 (08:17 AM)
    Le sénégalais est par essence et par excellence le plus indiscipliné au monde. Et cela ne changera jamais jamais tant que ces des PD qui nous dirigeront. Il nous faut un genre de Jammeh ou de feu Robert Gueï, un dirigeant qui lui même fait le boulot en direct et tous les jours pendant 6 mois tout va rentrer dans l'ordre.

    Jam ak salaam
    {comment_ads}
    Auteur

    Man

    En Décembre, 2014 (10:06 AM)
    De grâce, enlevez cette photo d'illustrations ou à défaut masquer les visages. Y'a un droit à l'image et cette photo ne cadre pas avec l'article qui concerne l'hopital de pikine. :down:  :down: 

    vraiment nuls, ces journalistes sénégalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Mounos

    En Décembre, 2014 (11:02 AM)
    LA DIRECTRICE n'avait pas à être indulgente ou intransigeante par appréciation personnelle ! Son rôle est de faire respecter l'ordre et la discipline et à faire fonctionner l'établissement selon les règles établies ! Il fallait aviser la hiérarchie supérieure pour sanctionner sèvèrement cette faute très grave !
    Auteur

    Afric

    En Décembre, 2014 (11:05 AM)
    bonjour , les sénégalais doivent changer de mentalités c'est un peuple sans vergogne qui raconte du tout et de n'importe quoi , qui aime la facilité , réussir sans rien foutre c'est horrible , c'est normal que nos infirmiers soient comme ça , en plus ils sont mal formés , ça vaut qu'ils sont nuls , ils sont nuls et arnaquent leurs patients c'est honteux , ni éthique , ni déontologie;
    {comment_ads}
    Auteur

    Moda

    En Décembre, 2014 (15:35 PM)
    Il y a de cela assez longtemps, j'ai surpris des infirmières dans leur "salle de repos". Elles avaient enlevé leurs perruques et fumaient tranquillement. Les infirmiers de bagarrent dans les couloirs des hôpitaux. Si la dame avait sévi, aurait - elle été appuyée par sa hiérarchie? J'en doute. Au Sénégal, même sous Macky, le masla est encore là, notamment face aux syndicats. C'est un 5ème pouvoir, et malheureusement, il se fout royalement que le pays marche. Protéger leurs militants, quoiqu'ils fassent, se sucrer pour les responsables, et faire de la surenchère sur la stabilité du pays, voilà leurs nouvelles missions.
    {comment_ads}
    Auteur

    Usagers

    En Décembre, 2014 (00:36 AM)
    Le personnel médical manque de respect aux usagers mais les principaux responsables c'est soit disant syndicalistes qui ne travaillent même pas sinon polluent le climat social de ces structures sanitaires
    {comment_ads}
    Auteur

    Gazeuse

    En Décembre, 2014 (14:38 PM)
    IL Y A BEAUCOUP DE REGLAGES QU IL FAUT REVOIR DANS LES HOPITAUX D ABORD S IL Y A UNE MISSION DU MINISTERE QUI VIENT DANS UNE STRUCTURE LA MISSION DOIT AUSSI RENCONTRER LE PERSONNEL AU LIEU DE SE LIMITER AUX DIRECTIONS VOIRE LES SAF OU LES DIRECTEURS CELA NE SUFFIT PAS IL FAUT ENTRER EN CONTACT AUSSI AVEC LE PERSONNEL LES DIRECTIONS NE SONT PLUS CREDIBLES
    Auteur

    Mere

    En Décembre, 2014 (14:48 PM)
    L' indulgence a des limites qui aime bien châtie bien les travailleurs n'étaient pas comme ça du temps de l'autre

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email