Vendredi 19 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

LA FIEVRE - 21 MOYENS SIMPLES D’AMELIORER LES CHOSES ! « Le meilleur remède, l’extrait de l’écorce de saule »

Single Post
LA FIEVRE - 21 MOYENS SIMPLES D’AMELIORER LES CHOSES ! « Le meilleur remède, l’extrait de l’écorce de saule »

« Vous êtes brûlant ! » Mais ce n’est pas de l’amour. Pour le moment, c’est la dure réalité. Votre température a fait un bond et vous n’allez pas bien du tout. Vous avez l’impression d’avoir plus chaud que si vous brûliez en enfer. Avant de prendre des mesures pour faire tomber votre fièvre, cependant, voyez d’abord ce que disent les médecins et praticiens à ce sujet.

  • Assurez-vous que vous faites bien de la fièvre. Bien que 37,2° C soit la température normale du corps, il ne s’agit pas de quelque chose d’immuable. La température « normale » varie d’une personne à une autre, et elle varie tout au long de la journée. La nourriture, des vêtements trop chauds, des émotions intenses ainsi que de l’exercice vigoureux peuvent élever la température du corps. En fait, de l’exercice vigoureux peut élever la température du corps à 39,4° C. De plus, la température du corps est souvent plus élevée chez les enfants et les variations pendant la journée sont plus prononcées. Voici la règle à suivre : si votre température se situe entre 37,7° et 37 ,9° C, vous pouvez commencer à penser que vous faites de la fièvre. Si elle monte au-dessus de 37,9° C, il s’agit bien de la fièvre. L’apparence d’une personne est souvent un meilleur indicatif de son état que les chiffres affichés sur un thermomètre. Un enfant dont, la température s’est élevée et qui a l’air malade a plus promptement besoin de soins qu’un enfant dans la même situation qui a l’air bien.
  • Ne luttez pas. Si vous faites de la fièvre, n’oubliez pas ceci : la fièvre elle-même n’est pas une maladie ; c’est un symptôme de maladie. En fait, c’est un mécanisme de défense de l’organisme contre l’infection. La fièvre peut elle-même remplir un rôle utile : elle peut raccourcir la maladie, accroître l’efficacité des antibiotiques et rendre l’infection moins contagieuse. Tenez compte de ces points pour déterminer si vous ne devriez pas accepter un peu d’inconfort et laisser votre petite poussée de fièvre suivre son cours. Si vous avez l’impression d’avoir besoin d’un soulagement, suivez les conseils ci-dessous.
  • Evitez la déshydratation. Lorsque vous avez chaud, votre corps transpire pour se refroidir. Si vous perdez trop d’eau, ce qui se produit en cas de forte fièvre, votre corps bloque ses canaux sudoripares pour cesser de perdre de l’eau. Vous avez alors beaucoup plus de mal à supporter la fièvre. La morale de cette histoire ? Buvez beaucoup de liquide. Outre l’eau, voici ce que les médecins et praticiens vous recommandent.
  • Les jus de fruits et de légumes. Ces boissons sont riches en vitamines et en minéraux. Je vous recommande plus particulièrement le jus de betterave et le jus de carotte, tous deux riches en nutriments. Si vous avez envie de jus de tomate, préférez ceux qui sont faibles en sodium.
  • La tisane de saule. Cette écorce est riche en salicylates, qui sont des composés apparentés à l’aspirine. Ainsi, la tisane d’écorce de saule est considérée comme le remède naturel contre la fièvre. Prenez de faibles doses. ∑ Les glaçons. Si vous ne voulez plus boire de liquides, vous pouvez toujours sucer des glaçons. Pour plus de variété, faites congeler du jus de fruits dans un bac à glaçons. Pour faire sucer des glaçons à un enfant fiévreux, faites congeler un raisin ou une fraise au milieu du glaçon.
  • Faites-vous des compresses. Les compresses mouillées contribuent à réduire la chaleur que dégage le corps. Ironiquement, ce sont les compresses chaudes et humides qui donnent les meilleurs résultats. Lorsqu’un malade commence à avoir trop chaud, enlevez-lui ses compresses chaudes et appliquez-lui des compresses froides sur le front, les poignets et les mollets. Gardez le reste de son corps couvert. Si la fièvre grimpe au-dessus de 39,4° C, ne faites pas de compresses chaudes au malade. Utilisez plutôt des compresses froides pour empêcher la fièvre de s’intensifier. Changez-les lorsqu’elles ont atteint la température du corps et continuez d’en appliquer jusqu’à ce que la fièvre baisse.
  • Epongez la sueur. L’évaporation peut aussi contribuer à abaisser la température du corps. Un agent de santé recommande d’utiliser de l’eau froide du robinet pour aider la peau à dissiper l’excès de chaleur. Bien que vous puissiez éponger tout le corps du malade, il conseille d’accorder une attention particulière aux régions qui dégagent le plus de chaleur, les aisselles et l’aine. Essorez l’éponge et essuyez une région à la fois, en gardant le reste du corps couvert. La chaleur du corps enlèvera l’humidité, de sorte que vous n’aurez pas besoin d’essuyer le malade avec une serviette. Nos collègues médecins soulignent que même si l’alcool s’évapore plus rapidement que l’eau, il peut aggraver l’état d’inconfort d’une personne qui fait de la fièvre. En outre il y a le danger que les vapeurs d’alcool soient inhalées ou absorbées par la peau.
  • Prenez un bain. « Lorsque je fais de la fièvre, il arrive très souvent que je me mette à frissonner, dit un médecin. A ce moment-là, j’aime bien prendre un bain chaud. » Pour les bébés, il conseille des bains dans de l’eau à la température ambiante. Comme alternative, il suggère de mettre le bébé entre deux serviettes mouillées et de les changer toutes les quinze minutes.
  • L’aspirine ou le Paracétamol. Ils font beaucoup de bien. Si vous vous sentez très souffrant, vous pouvez prendre un analgésique. Les malades non adultes doivent éviter l’aspirine car, elle peut déclencher le syndrome de Reye, une maladie neurologique qui peut être mortelle pour les enfants qui font de la fièvre. Un pédiatre recommande de 10 à 14 mg de Paracétamol par kilogramme de poids corporel, toutes les quatre heures. A son avis, il n’est pas nécessaire d’en prendre de plus fortes doses. Et des doses excessives sur une période de plusieurs jours peuvent être dangereuses.
  • Ne négligez pas les vêtements et les couvertures. Si vous avez très chaud, enlevez les couvertures et les vêtements que vous avez en trop, afin de laisser la chaleur de votre corps s’échapper. Si vous avez des frissons, couvrez-vous suffisamment. Surveillez bien les enfants qui ne peuvent pas se déshabiller lorsqu’ils ont trop chaud. En fait, habiller un enfant trop chaudement ou le laisser dans un endroit chaud, une voiture par exemple, peut provoquer de la fièvre.
  • Créer un climat de guérison. Faites de votre mieux pour créer dans la chambre du malade une atmosphère qui favorise la guérison. Ne la surchauffez pas : les médecins allemands recommandent généralement de maintenir la pièce à une température qui ne dépasse pas 18,4° C. Ouvrez juste assez pour laisser pénétrer de l’air frais, mais prenez soin de ne pas créer de courant d’air. Gardez l’éclairage tamisé, ce qui créera une atmosphère relaxante.
  • Mangez si vous le désirez. Certains préconisent des jus de fruits jusqu’à ce que la fièvre soit tombée et que la température soit redevenue normale. D’autres estiment cependant qu’une personne fiévreuse devrait manger parce que la chaleur de son corps lui fait brûler des calories. Quoi qu’il en soit, cette décision dépend de vous et de votre appétit. Ce qui compte avant tout c’est que vous buviez beaucoup de liquide.

Les plantes au secours de la fièvre :

Il existe un grand nombre de plantes capables de faire diminuer la fièvre. Souvenez-vous qu’il n’est pas recommandé d’administrer de l’aspirine, ni aucune des plantes qui lui ressemblent, aux personnes allergiques aux dérivées des salicylates.

1- Saule : Au 17e siècle, un pasteur anglais se mit à la recherche d’un remède moins coûteux que l’écorce de quinine, que l’on utilisait alors pour traiter le paludisme et d’autres fièvres. Il s’aperçut que l’écorce de saule avait un goût tout aussi amer. Il décida alors d’en faire l’essai. Le saule s’avérait un excellent antalgique et antipyrétique (ou fébrifuge), et son utilisation s’étendit à l’ensemble de la Grande Bretagne, de l’Europe et des Amériques. Son principe actif, la salicine, fut isolé en 1830 et la société Bayer, ayant quelque peu manipulé la salicine, finit par créer l’aspirine. Commercialisée au cours des années 1890, la nouvelle aspirine Bayer devint très rapidement l’un des médicaments les plus utilisés dans le monde entier. Par contre rien ne vous empêche aujourd’hui d’avoir recours à l’écorce de saule. Faites l’essai d’une tisane obtenue en versant une tasse d’eau bouillante sur une cuillerée à café d’écorce séchée, que vous laisserez infuser une vingtaine de minutes.

2- Gingembre. Dans le cadre d’études portant sur l’animal, on a pu prouver que diverses substances complexes présentes dans le gingembre avaient des propriétés antipyrétiques. Rien n’a été démontré sur l’homme, mais il s’agit d’une plante dénuée de toxicité. Il n’y a donc probablement aucun inconvénient à boire de la tisane de gingembre.

3- Piment rouge. Le piment rouge est une bonne source de salicylates. Son utilisation peut faire beaucoup de bien.

  • Serigne samba Ndiaye : Tradipraticin-Phytothérapeute
  • Site web : www.sambamara.com


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email