Vendredi 24 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

La montée du Salafisme au Sénégal préoccupe Boubacar Boris Diop

Single Post
Le montée du Salafisme au Sénégal préoccupe Boubacar Boris Diop
Interrogé sur ses prédictions pour l'Afrique dans les 20 ou 30 prochaines années, l'écrivain sénégalais a fait part de son "pessimisme". Dans une interview accordée au journal espagnol El Pais, Boubacar Boris Diop a précisé que ses craintes découlent de son observation de la société sénégalaise qui tend vers une arabisation de sa société. "Nous nous dirigeons vers une société sénégalaise d'un salafisme modéré. L'opinion publique a été puissamment travaillée. Si nous organisons aujourd'hui un référendum normal, transparent et sans fraude, sur l'application de la charia, les Sénégalais voteraient oui à 90 ou 95%", confie-t-il.

Il ajoute : "Bien sûr, les Sénégalais ne sont pas favorables à ce que les mains ou les têtes soient coupées tous les vendredis, ils parieraient sur une charia renouvelée. Pour le moment, le contrepoids, ce sont les confréries. Mais je me demande quelle est la durée vie qui leur reste."

Estimant que la laïcité est en train de disparaître, le penseur soutient que nous sommes dans "un moment de régression qui va compliquer beaucoup les progrès".

"Si vous défendez la laïcité, ils vous accuseront d'athée, de franc-maçon, de proche des Blancs", regrette-t-il. Selon lui, c'est pour cette raison que le leader du Pastef n'est pas apprécié par la gauche sénégalaise. "Parce que c'est le symbole de cette jeunesse que nous n'avons pas pu conquérir. Sonko a un discours religieux, il ne faut pas oublier".
  


5 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2023 (04:38 AM)
    Bayyil doul 

    Petit prof
    Top Banner
  2. Auteur

    Zookeeper

    En Juin, 2023 (06:50 AM)
    Ça dépend comment on voit les choses professeur. Moi je dirai que c'est une suite logique. Les politiques proposés par vos les ports initiateurs de la laïcité (la France principalement car la plupart des pays anglo-saxons ne sont pas du tout laïques) ne marchent pas. Nous sommes donc en droit de se poser la question à savoir si finalement le mode de vie proposé par les religions ne serait pas la meilleure alternative. La gauche suit aveuglément le socialisme au point de déboucher sur le Léninisme, alors que la droite prône à fond le capitalisme ce qui crée des pays où le fossé est immense entre les riches et les pauvres.Ce n'est pas du salafisme que de penser que l'Islam est une solution et non un problème comme vous sembler le croire vous et les défenseurs de la laïcité. Alors vous pourriez m'accuser de faire un raccourci mais comment voulez vous que je le prenne ? Dire qu'un État, pour fonctionner correctement doit se séparer de toute influence religieuse, c'est nier des siècles de prospérité de la civilisation musulmane bâti essentiellement sur les recommandations islamiques dans plusieurs domaines (éducation, sciences, santé, économie, etc) et avec des dirigeants qui, pour le coup, étaient loin de l'idéologie salafiste.Vous dites que les confréries font contrepoids mais j'ai l'impression que vous dites cela soit pour ne pas vous prendre la foudre soit par pur méconnaissance de la nature des confréries. Laissez moi vous préciser qu'il n'y a pas plus versés dans les enseignements Coraniques et la Sunnu du prophète Muhammad SAWS que les fondateurs de ces confréries et aujourd'hui, contrairement à ce que vous laissez croire si on faisait le sondage parmi les adeptes de ces confréries je pense que 98% répondraient être favorables à l'application de la Charia. La différence d'avec les terroristes c'est le fait de l'imposer par la violence et les interprétations parfois jugés erronées par les soufis.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dueg

    En Juin, 2023 (07:25 AM)
    Il se contredit en disant 95% des sénégalais voteront pour la charia et c'est bientôt la fin des confréries 
    {comment_ads}
    Auteur

    Congolese

    En Juin, 2023 (08:36 AM)
    Oui il a raison et il faut le dire. Nous nous arabisons de plus en plus. La preuve certains noms comme Madjiguène, Coura, Diogoye, Ngor sont de plus en plus rare -au profit de Mouhamed, Moustapha....Notre identité africaine disparait de plus en plus et c'est dommage. C'est comme si nous sommes complexés de notre identité africaine. J'observe la même tendance dans les pays africains à dominance chrétienne, ou on délaisse les noms traditionnels au profit des noms comme François, Pascal ...

    Réveillons nous
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (09:35 AM)
    S il s appelle aussi Boris, cherchez dans les noms du Djolof ou du Cayor et meme du Walo, s il y a Boris dedans: Ce gars c est Made in URSS ! Comme Mao Macky du Kuo min Tang !
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email