Mardi 02 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le retrait d’un pays de la CPI n’empêche pas des poursuites (ONU)

Single Post
Le retrait d’un pays de la CPI n’empêche pas des poursuites (ONU)

Le retrait d’un pays de la Cour pénale internationale (CPI) n’empêche pas des poursuites en cas de commission de crimes internationaux a soutenu, mardi à New York, Adama Dieng, conseiller spécial du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour la prévention du génocide.

"Ce n’est pas parce que vous êtes retirés de la CPI, même si ce retrait ne sera effectif que dans un an, (…) que vous ne pouvez pas être poursuivi si vous commettez des crimes internationaux, comme prévu dans l’article 6 du Traité de Rome" a-t-il dit.

Adama Dieng donnait son avis sur le retrait des pays africains de la CPI dans un entretien avec des journalistes venus couvrir les travaux du Conseil de sécurité de l’ONU, présidé en novembre par le Sénégal.

Après l’Afrique du Sud et le Burundi, la Gambie a annoncé le 25 octobre dernier son retrait de la Cour après avoir fait valoir une justice à double vitesse.

Le fonctionnaire onusien, par ailleurs ancien greffier du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a souligné que le retrait de la Gambie ne sera effectif que le 11 novembre 2017.

M. Dieng a rappelé que "le Traité de Rome met l’accent sur la complémentarité, ce qui veut dire que la CPI ne se saisit d’un dossier que lorsqu’un Etat n’a pas la volonté de poursuivre ou lorsqu’il est dans l’incapacité de poursuivre".

"Si on dit que la Cour est politisée ce n’est pas vrai, car ce sont les négociateurs de ce Traité qui ont tout fait pour que la Cour ne soit pas politisée et qui ont donné au procureur et à la Cour un statut indépendant" a fait remarquer Adama Dieng.

Selon le conseiller spécial qui a admis que "la CPI n’est pas une institution parfaite", l’Etat en désaccord avec la Cour ne doit pas porter atteinte à son indépendance.

’’Aucune institution n’est parfaite" a-t-il relevé, mettant en exergue les différentes réformes subies par les institutions nationales.

Il a en outre rappelé que même si l’Etat ne fait plus partie de la CPI, ’’le Conseil de sécurité aura toujours la possibilité de déférer un cas, comme ce fut le cas dans l’affaire du Darfour".

"Dans le cadre de la compétence universelle, l’Etat peut être attrait devant le juge", a informé le fonctionnaire onusien qui s’est réjoui du fait que le Senegal ait incorporé dans sa législation la compétence universelle.

Pour lui, cela veut dire que "quelqu’un qui commet un crime de torture et qui débarque au Sénégal peut être poursuivi devant les juridictions sénégalaises".

"Les Etats parties devraient pouvoir, s’ils estiment que la Cour a des faiblesses, des déficiences, les identifier et voir dans quelle mesure elles peuvent être corrigées dans le respect des principes de la primauté du droit" a précisé Adama Dieng.

Il a estimé qu’"il est important que nos Etats s’acclimatent à la primauté du droit et que nos engagements ne soient pas des engagements du bout des lèvres".

Adama Dieng a invité les Etats africains à "avoir le courage" de débattre au cours de l’Assemblée des Etats parties dirigée par le ministre sénégalais de la Justice Sidiki Kaba.

L’Assemblée qui réunit les 124 membres de la Cour s’ouvre ce mercredi 16 novembre.



9 Commentaires

  1. Auteur

    Anonymeman

    En Novembre, 2016 (14:06 PM)
    Le sénégal doit sortir de cette cour Pénal international (CPI) :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup: 

    Nous n'avons aucun intérêt a y rester :nono:  :nono:  :nono: 

    Y rester pourquoi  :question:  :question:  :question: 

    Y rester pourquoi  :question:  :question:  :question: 

    Y rester pourquoi  :question:  :question:  :question: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Anonyme1

    En Novembre, 2016 (14:09 PM)
    Aller dire cela aux americains au russe et aux europeens ou encore israel. Cette cour ne s evit que qd il s agit de President de pays faibles.

    Une justice equitable est une justice valable pour tous, grand et petit, fort et faible. Personne n est contre une justice qui se bat contre les tueries, les massacres, les genocides mais elle doit etre juger tout le monde. On vous colle des sobriquets de fonctionnaires de l´ONU et des postes a la con pour que puissiez servir de faire valoir, rien de plus. Vous etes une Honte!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (14:23 PM)
    Malheur à ceux qui pensent que notre pays est un pays de je m'en fous pensant que chacun à le droit de faire ce qu'il veut outre de voir son intérêt personnel mais pas collectif. C'est le cas du ministre de la finance Amadou Ba qui se croit plus intelligent que les autres. Ce putain de ministre nous a volé notre argent dans tous les cas il a intérêt à quitter le gouvernement et avant son départ faire le point sur tout sinon nous allons le :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (14:30 PM)
    Pour un Sénégal meilleur effaçons Amadou Ba du gouvernement.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (14:34 PM)
    Pour nous prouver que la CPI est crédible réagissez vite sur les accusations portées sur des militaires Américains.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (14:36 PM)
    Faire partir le groupe des goordjiguenes du Sénégal avec comme chef de fil le ministre de la finance Amadou Ba participera au bon fonctionnement de l'état mais aussi de la société du point de vue religieux et aussi humain.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (15:34 PM)
    MERCI POUR LA REPONSE: CE N'EST PAS PARCE QUE LE PAYS SE RETIRE DE LA COUR QU'IL OU LES PERSONNES QUI COMMETTENT DES CRIMES NE SOIENT POURSUIVI IL FAUT QUE CES LEADER CORROMPU AFRICAINS ET RUSSES LE COMPRENNENT BIEN
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2016 (16:16 PM)
    Une cour de justice qui ne fait rien contre les grands criminels americains , francais , anglais et israeliens et leurs allies , ce n'est n'est pas a accepter
    {comment_ads}
    • Auteur

      Zipzip

      En Novembre, 2016 (16:46 PM)
      cette cour c'est du toc. il ne sévit de manière générale que contre des africains. et bush alors, et sarkozy ...... t'es un complexé mec.
    {comment_ads}
    Auteur

    Africana Negra

    En Novembre, 2016 (19:42 PM)
    Mr Dieng l'a bien dit. Cette CPI ne poursuit que les criminels issus des pays qui ne seront pas en mesure de les juger, entendez par la les pays pauvres. Les pays riches vont assurer la justice dans les pays pauvres. Et moi je suis d'accord puisque certains, une fois au pouvoir croient que le pouvoir est leur bien avec leur famille et les cercles d'amis. Les pays puissants et civilises eux ne se souci que de leurs citoyens et vous les negres, entretuons nous et les blancs viendront nous apprendre la democratie et les froits de l'homme. Honte a nous africains!

    :triste::triste::triste:  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">   :fbtear:  :fbtear:  :fbtear: 
    Top Banner
    • Auteur

      Lolo

      En Novembre, 2016 (20:41 PM)
      monsieur dieng l'onu attend quoi pour juger le président gambien ? qui tue gratuitement les gens sans raison
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email