Samedi 27 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le sort des enfants talibés au Sénégal : entre esclavagisme et éducation religieuse …

Single Post
Le sort des enfants talibés au Sénégal : entre esclavagisme et éducation religieuse …
{ Les richesses et les enfants sont la parure de la vie de ce monde, mais les bonnes actions impérissables recevront une récompense meilleure auprès de ton Seigneur et elles suscitent un meilleur espoir } [ Sourate 18 – Verset 46 ]

Habillés en haillons, pieds nus,  une boite de conserve vide à la main en guise de sébile,  l’image de ces jeunes enfants  qui errent nuit et jour dans les rues de notre capitale,  en quête d’aumône, a fini par s’imposer comme faisant partie du décor de notre espace public. On se bouche les oreilles pour ne pas entendre leurs cris de détresse, on ferme les yeux pour ne pas voir leur misère,   on reste sourd à cet appel ardant  de notre conscience qui nous invite à agir. Pourtant,  qu’on le veuille ou non, notre responsabilité  à tous dans cette tragédie n’en demeure pas moins engagée.
 

Dans les lieux d’affluence comme les places publiques, les marchés, les arrêts de bus, les croisements marqués par des feux de circulation,  il est quasi-impossible de  ne pas  rencontrer ces enfants qu’on appelle communément « Talibé ». Victime du mauvais sort, ils le sont bien. En effet, s’en tenant aux statistiques officielles,  ils seraient 100.000 enfants  dans les rues du Sénégal. Leur moyenne d’âge se situe autour de 11 ans.  Une enquête menée à ce propos révèle que  les plus jeunes auraient  2 ans, et près de la moitié n’ont pas 10 ans.   Les talibés consacrent une part importante de leurs temps à des activités autres que les apprentissages coraniques. L’une des plus importantes reste la mendicité.  De visu, ces tous petits inspirent  un sentiment de compassion, mais aussi et surtout  de condamnation, aussi bien du « seriñ daara », que  des parents de ces enfants, qui les ont sacrifié sous l’autel d’autres exigences,  et  négligé leurs droits les plus  élémentaires.


Les talibés  sont assurément sont au cœur d’une énorme circulation d’argent avec des obligations de versement à leurs « seriñ daara ». Une étude intitulée le «sarax», ses revenus et le Maître coranique» faite par l’écrivain-chercheur Pape Tall en collaboration avec Enda Tiers Monde,  enseigne que ces derniers  versent mensuellement une faramineuse somme qui dépasse les deux milliards Francs Cfa. Cette même étude dénonce  un  business de la mendicité des enfants soutenue,  parrainée et encouragée par des maîtres coraniques affairistes, mus par leurs seuls  intérêts crypto-personnels.


Avec des conditions d’apprentissage  particulièrement difficiles, des  violences physiques  quotidiennes,  les « daaras » clandestins  sont  de plus en plus objets de polémiques au Sénégal. Pour autant,  aucune mesure concrète pour lutter contre cet esclavagisme des temps modernes n’a été prise. Toutes les tentatives qui se sont inscrites dans ce sens ont étés soldées par des insuccès qui témoignent  du manque d’audace et de volonté  politique de la part de nos autorités,  pour venir à bout de ce fléau. Tous les acteurs qui ont tenté de s’attaquer à ce chantier ont buté sur les résistances de pseudo-marabouts qui, avec des théories religieuses, du reste infondées, enveloppent d’un drap de légitimité, le triste sort de ces oubliés de la nation.


Pour preuve, le projet de  modernisation des Daaras au Sénégal qui fût récemment initié par l’actuel régime est mort de sa belle mort à peine né.  On se  rappelle encore en  octobre 2010, lorsque des mesures  d’interdiction de la mendicité avaient été prises  par l’ancien  Premier Ministre   Souleymane N’déné N’DIAYE qui avait  fini par capituler face à la sévérité des pressions.  S’inscrivant dans une logique similaire,  l’ancien Premier ministre  Abdoul MBAYE avait lui aussi décidé de croiser le fer contre  la clandestinité des Daaras au Sénégal, mais son combat fût  vain. Aujourd’hui encore, les tentatives continuent,  et les résistances se font de plus belles.


Il suffit que la question des talibés soit soulevée  pour que les critiques commencent à fuser de partout.   Projet maçonnique, fragilisation de l’Islam,   manque de concertation de l’Etat avec les véritables acteurs du secteur, tous les stratagèmes sont bons pour  maintenir les enfants talibés dans les rues. Le combat pour redonner à ces enfants leur dignité et leur place dans la société est alors un défi certes très difficile, mais il  interpelle notre conscience collective.   Lorsque l’individu décide de s’ériger contre l’inacceptable, en refusant de se ranger derrière le confort du fatalisme, il quitte le cercle vicieux pour intégrer le cercle vertueux disait l’autre. Il est alors temps de libérer ces petits innocents des mains de ces esclavagistes portant des masques d’éducateurs.  La place d’un enfant n’est pas,  et ne sera jamais la rue !


affaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    [email protected]

    En Juillet, 2015 (13:07 PM)
    Woo+b%E9n+xal%E9+photo+ko+yakarn%E9+mang%E8n+ko+x%E9x%E9+dara+boul%E9n+sonal+s%E9n+boppou+douggo+daara+sa+doom+dou+douggou+daara+soxla+wouniou+say+xalat+ndax+wolou+woniou+la+yamal
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (14:02 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Lemoderateur

    En Juillet, 2015 (14:03 PM)
    Waay Baan éducation réligieuse ??? De l'esclavage pur et simple .

    Ceux prétendent donner une éducation religieuse , pour s'adonner à cette pratique , yallah mou gnui léé di xaar...

    Education religieuse où on passe le plus clair de son temps à travers les rues à tendre la main ...non Sénagal na niou bayi nafeek , té wakhaté deug .kén beugoul guiss sa dome mouy yélwane co mdééd bi .



    Wassalaam ..

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (15:17 PM)
    la grandeur d'ame n'est pas une affaire de claration et de posture

    c'est en confrontation avec la realite qu'elle se revele

    ce qui ont le pouvoir d'y mettre fin et ne le font pas ne sont pas des gens bons

    on peut connaitre l'humanite d'une societe dans son rapport avec le pouvoir , avec ses desirs et de la facon dont elle traite les prisonniers, les femmes et les enfants

    au senegal la majorite des kilifeus abusent des plus faibles qu'ils soient maris peres imams ou politiques
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (15:23 PM)
    un véritable problème et tare de la société sénégalaise. L'image à travers sa dimension symbolique de ces enfants et personnes dans nos rues est dangereuse.

    Dangereuse: car la mendicité est perçu comme une activité comme une autre

    Dangereuse: car c'est le Sénégal de demain qui est dans la rue

    Dangereuse: car on laisse se développer un mafia à l'instar de la prostitution

    Dangereuse: car la société donne une piètre image de la place des enfants

    la liste peut être complétée et encore et encore.
    Auteur

    Fdf

    En Juillet, 2015 (15:28 PM)
    MINCE????MINCE....... JE NE PEUX RETENIR CE CRI DE....... QUE DIEU PROTEGE CE ENFT. :joyy:  :joyy: : :frustre:  :jaaxle:  :jaaxle:  :joyy:  :joyy: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Poum Poum Paya

    En Juillet, 2015 (15:48 PM)
    tres bel article et tres juste, j'espere un jour que les autorités auront l'audace et la mesure de la responsabilité necessaire pour agir , sevir .
    {comment_ads}
    Auteur

    Waly Diouf

    En Juillet, 2015 (16:12 PM)
    C'est la première fois que je réagit à un article sur les sites internet alors, remarquez par là mon intérêt par rapport à la question que vous soulevez Mr Fall. Je vous remercie du fond du cœur et sachez que ce geste n'est pas moindre et que Dieu a vu votre acte. Le Prophète (PSL) disait que combattait le mal par l'acte, la parole ou l'indignation et la vous avez tout fait à travers cet article. Vous savez, moi je ne vais pas revenir sur tout ce que vous avez dit, sur les pratiques d'exploitation de ces pauvres enfants, cette mafia entre les parents de ces derniers et les soi-disant serigne daara qui ne le sont pas pour moi, mais justes des personnes qui exploitent des enfants. Rien ne peut expliquer cette pratique car nullement dans la religion musulmane en tout cas du peu que j'en sais et de ce que j'ai entendu dire, il n'est dit de faire mendier un enfant pour lui apprendre sa religion. Donc pourquoi ça???

    Comme vous le dites, nous sommes tous complices d'ailleurs cette mafia, car depuis moi qui donne l’aumône avec tout l'imaginaire social autour cette pratique, bref nous le faisons tous et la religion recommande de faire de l'aumône car ceci constitue même un des piliers de l'Islam, mais la question c'est à qui ? et comment?

    Deuxième chose, comme vous le dite nous avons un Etat faible qui n'accepte pas de prendre ses responsabilités et de mettre fin à cette pratique même si après il tourne dans tous les sens pour signer des protocoles de protection de l'enfance.

    La troisième et dernière chose qui me pose problème et que je n'arrive pas à comprendre c'est le manque de volonté et de diligence des vrais responsables des vrais daara car pour moi, ceux sont eux qui devraient être à la base de ce combat car s'ils s'intéresse à la défense de la réputation et à la préservation de l'idéologie du daara, ils ne doivent point laisser des gens mal intentionnés salir la réputation de ces lieux de socialisation.

    Il faut que nous acceptions de nous regarder en face et de nous dire la vérité. Moi Waly DIOUF, je ne donnerais pas l'aumône à un enfant qui est exploité par ses parents et son serigne daara ; je ne vais pas enrichir ces gens et je sais que Dieu ne va pas manquer ces gens car ils mentent et instrumentalisent la religion à leurs propres fins et cela je suis convaincu que Dieu s'occupera de leur cas.

    Réfléchissons un peu sur nos actes et basons tout ce que l'on fait sur du vrai. Je suis humain, donc très loin d'être parfait, mais je ne participerais jamais à l'exploitation de ces petits enfants qui n'ont pas demander à vivre ce calvaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (16:51 PM)
    Auteur

    Senegal En Danger

    En Juillet, 2015 (17:14 PM)
    Deriere la diabolisation des talibés ,il y'a des ONG maçonique ,onusiennes qui ne parleront jamais des prostutiers qui circulent librement et font la loi dans les rues de Dakar ,de l'abondance d'acool qui detruise une grande partie de la population,les homos protegés ,deriere tous cela se trouve la justice corrompue et partisane.pour arreter la mendicité ,il faut organiser les daras par des finacements ;comme celle des ecoles publics.le senegal est un pays islamique ,bien vrai dirigés par des etats maçonique depuis son independance à nos jours.alors les franc-maçon ,leur premier ennemie est Allah( DIEU ) .qu'ils perisse avec leurs mal. ce sont eux qui ont crée la laicité. :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (18:31 PM)
     :baby-crawl: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Guissssssssssssssssssss

    En Juillet, 2015 (21:27 PM)
    ... SUR CE..... IRAN NDAO, SALL & CO ET TOUTS LES IMAMS...... JE NE PARLE MEME PAS DES CHEFS DE CONFRERIES.....N'EN FONT PAS UN DEBAT...



    .... LE DEBAT EST SUR L'APPARITION DE LA LUNE.....



    ... :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Emti

    En Juillet, 2015 (22:19 PM)
    Sénégalais, arrêtons de parler et de faire la politique de l'autruche. Le vrai responsable, c'est toi, toi qui lis toujours des articles parlant de talibés ou qui côtoie ces derniers toujours dans la rue, et qui ne fait jamais rien concrètement pour lutter contre cette injustice sociale!

    Rien si çà n'est trouver des boucs émissaires! Non c'est toi, toi, et toi!

    Pour l'éradication du talibisme, soutenez Amâna

    www.senamana.com

    www.facebook.com/amanasenegal
    Auteur

    Le Claire

    En Juillet, 2015 (03:08 AM)
    Ce probleme de mendicite n'est pas aussi facile a eraditquer comme vous le croyez car ce debarrasser d'une culture, necessite non seulement une volonte politique mais aussi sutout des moyens financiers; car c'est un veritable travail de resocialisation( du maitre et du talibet) qui doit etre fait. De la manniere dont on lutte contre l'excision, c'est la meme methode qui permettra de venir a bout de l'utilisation des enfants dans mendicite. La methode est simple: 1- la penalisation de l'utilisation de lenfant dans la mendicite, 2- L'utilisation des maitres coranique eux memes pour sensibiliser leurs camarades 3- La modernisation des Daaras avec une forte tendance de formation professionnelle et enfin proposer un point de chute aux maitres coraniques qui seront encourages a changer de metier. Nb tous ces problemes sont le fruit de la pauvrete, car quand on est pauvre, sous le poids de la misere, on ne saisit que la branche d'a cote.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (09:53 AM)
    paren yoyou gno gnou yabb!!!!!!!!!!!!!

    té en plus ci on parl de la kestion les gen n son ok alor k leur enfan ne subiss pa cela.

    té tous cé talibé ne son pa sénégalais.

    je m poz la kestion a savwr kagn lagnouy djangu???

    mai com sénégalai da yomb nakh je m rapèl du ca cheikhou charifou gnata million lagnou fi djeulé ???tou sa basé sur le mensonge

    kou beugueu djégué YALLA di nèk ci mbèdd.L'ETAT dw prendr au sérieu ce phénomène doo lolou moyy takh dougnou falouwattt ex: si cété sa Khalifa ne seré plus maire de Dakar

    yen a marr du masla.a bo vouloir lemergence sougnou bayiwoul masla dagnouyy kharrrr

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (11:41 AM)
    ohhhhhh les enfants de la rue :

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (13:24 PM)
    www.senamana.com



    www.facebook.com/amanasenegal
    Auteur

    Pierrotanonyme

    En Juillet, 2015 (20:59 PM)
    J'ai envie de vous dire messieurs et mesdames, arretons notre cinema senegalais. Il n'a que trop dure et au finish il nous rend ridicules. Heureusement que le ridicule ne nous tue pas nous autres senegalais. Les maitres dits coraniques a qui nous jetons aussi facilement la pierre pour nous donner conscience ne sont l'expression de notre hipocrisie. Disons sans detour, les premiers et principaux responsables de ce fait honteux et ignoble sont le president de la republique et des ministres et les deputes. Nos chefs religieux, surtout de ceux de Touba, Tivaouane, Yoff... et les eveques ne sont pas moins coupables. Nos silences nous condamnent. Des actions radicales doivent etre prises et respectees pour qu'on ne vienne pas nous parler de talibes et de leur sort. J'ai honte aussi des intellectuels senegalais qui, par leur silence ou couardise laissent prosperer de telles inepties. Tous ceux qui avancent l'argument religieux pour soutenir une telle barbarie, ne sont que des malhonnetes. Parque pour la plupart l'avenir de leurs enfants ne se joue pas dans les daras mais bien a l'ecole qui leur permettra ensuite de poursuivre leurs etudes dans de bonnes universites au Senegal ou ailleurs. Je Voudrais terminer mon monologue sur ce theme qui finit par nous lasser tous en lancant ce cri du cover au president de la republique: Monsieur le president faiths-nous l'honneur de sauver ces enfants qui sont vos propres enfants en tant que pere de la nation. Vos reculades repetees devant ce fait ne vous honorent pas.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonymebbb

    En Juillet, 2015 (17:32 PM)
    Je croix que c'est l'Islam même qui pose problème au 21 ième siècle . Le faite de dire que il y'a tout dans le coran relève d'un fanatisme pur. Au nom de l'islam au sénégal on peut tout dire, faire dans l'hypocrisie la plus totale sans être inquiété. Cet esclavage des enfants n'existe qu'au Sénégal et pas ailleurs. A entendre certains Sénégalais parler, on se croirait que dieu est Sénégalais. Quelle naïveté ! Apprenons nos enfants à entrer et participer à l'avancement de ce monde par un enseignement utile et formel des sciences exactes et la techniques seule solution pour nous sortir du marasme économique, de solutionner nos dures problèmes auxquels nous sommes confrontés

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (13:47 PM)
     :frustre:   :emoshoot:   :jumpy2:  :jumpy2: 

     :frustre:   :emoshoot:   :fbhang:  :fbhang: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email