Samedi 23 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Les Sénégalais invités à bannir les comportements ayant entrainé le naufrage du bateau ‘’ Le Joola’’

Single Post
Les Sénégalais invités à bannir les comportements ayant entrainé le naufrage du bateau ‘’ Le Joola’’

Des officiels sénégalais ainsi que des parents et amis des victimes du naufrage du bateau ‘’Le Joola’’ qui assurait la navette Dakar-Ziguinchor, ont invité mercredi à Mbao (banlieue de Dakar) leur concitoyens à veiller à ce que ne reproduise plus dans leur pays, un tel drame qui avait, le 26 septembre 2002, fait officiellement 1863 morts et 64 rescapés.

 

''Plus jamais cela. Plus jamais cela (ce drame)’’, a martelé le ministre sénégalais de la Décentralisation et des Collectivités locales Cheikh Bamba Dièye qui présidait la cérémonie du 10-ème anniversaire du naufrage du bateau ‘’Le Joola’’.

 

''Mais pour cela, a-t-il ajouté, il faudrait que dans nos actes au quotidien, dans les rapports que nous avons par rapport à nous-mêmes, par rapport aux citoyens, que nous puissions comprendre que chaque jour de négligence, chaque jour que nous refusons de prendre nos responsabilités, nous sommes en train bien malgré nous de construire des dégâts pareils’’. 

 

Des prières, recueillements et dépôts de gerbes de fleurs ont ponctué, dans la plus grande tristesse, la cérémonie. D’autres manifestations ont été organisées à Ziguinchor en souvenir aux morts de ce naufrage, le plus grave de l’histoire du Sénégal.

 

''Cela fait dix ans que nous sommes là, nous vivons ensemble, nous partageons beaucoup de choses, nous, nous sommes fait de nouvelles familles, de nouveaux amis par ce drame’’, a pour sa part, déclaré, Idrissa Diallo, parent de victimes.

 

''Il est arrivé le moment, nous familles de victimes, de dire merci à tous ceux-là qui de façon anonyme ou visible, nous ont accompagnés’’, a-t-il indiqué.

‘’Les familles de victimes demandent le renflouement du bateau, qu’il soit renfloué. Ce n’est pas compliqué. 

 

C’est une volonté politique, il faut le faire et ensuite qu’on en finisse avec le problème de prise en charge des pupilles de la nation’’, a de son côté dit Mohamed Fadel Barro, coordonnateur du mouvement ‘’Y en marre’’.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email