Mercredi 20 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Libération des manifestants arrêtés : Madiambal Diagne s’en félicite, mais…

Single Post
Libération des manifestants arrêtés : Madiambal Diagne s’en félicite, mais…

Le patron du groupe Avenir Communication accueille positivement la libération des manifestants qui ont été arrêtés lors des émeutes qui ont émaillé plusieurs localités du pays, en début du mois en cours. Face au «Grand Jury» de ce dimanche 28 mars, Madiambal Diagne a soutenu que cela participe à la «pacification» de l’espace public.   


«Je dois me féliciter de cette libération qui est intervenue dans une dynamique d’accalmie. Je m’en félicite doublement, parce que tout ce qui peut pacifier l’espace public, de mon point de vue, doit être à prendre. Je m’en félicite aussi, dans la mesure où moi, j’avais préconisé cela. Souvenez-vous, il y a une ou deux semaines, j’avais fait un papier suggérant la libération de ces personnes», a-t-il souligné.

 

Toutefois, le journaliste estime que ces personnes n’en sont pour rien, car elles n’ont fait qu’exécuter un mot d’ordre qui a été lancé par un politicien. Il dit : «Je considère que les personnes qui avaient été arrêtées dans le cadre des émeutes du début du mois de mars, dont vous parlez, l’avaient été parce qu’elles avaient répondu à un mot d’ordre clairement lancé par un homme politique qui s’appelle Ousmane Sonko. C’est lui qui, devant les caméras de télévision, avait dit aux Sénégalais : ‘Sortez ! Il faut en découdre avec les forces de sécurité, avec le régime de Macky Sall, au prix de votre vie, pour que je ne sois pas arrêté.’».

 

Pour lui, le vrai fautif dans ces arrestations n’est personne d’autre que celui qui a donné l’ordre de manifester, en l’occurrence Ousmane Sonko. «Des personnes ont répondu à cet appel et ont été arrêtées par la suite. C’est tout à fait dans l’ordre normal des choses, dans le cadre de fonctionnement normal de la sécurité d’un Etat. Ils ont été arrêtés, des procédures judiciaires ont été ouvertes contre ces personnes. Mais si, par la force des choses, les circonstances ont été telles que le donneur d’ordre, le commanditaire, celui qui a demandé qu’on descende dans la rue a été épargné comme par enchantement et qui continue à donner des mots d’ordre sans être inquiété, j’ai trouvé qu’il était moralement inacceptable que ces exécutants soient punis aussi durement sans pour autant que le commanditaire ne soit pas inquiété», a soutenu Madiambal Diagne face à Babacar Fall.

 

Interpellé sur les médiations qui sont faites pour la libération de ces personnes, le patron du journal «Le Quotidien» soutient qu’«il n’y a pas de cohérence dans la démarche de certains médiateurs dans cette affaire». 

 

«Vous savez, quand vous dites avec ces pressions, avec ces médiations, j’ai souri. Parce que la plupart des personnes, par exemple, sont de la société civile qui sont des défenseurs des Droits de l’homme, qui parlent des principes de la démocratie, de l’indépendance de la justice. Tous ces gens-là avaient théorisé, avaient exigé l’indépendance de cette justice-là et la non-intrusion du pouvoir politique dans le fonctionnement de l’appareil judiciaire», a-t-il expliqué. 

 

Il ajoute : «Si, maintenant, ce sont les mêmes personnes qui, aujourd’hui, par exemple, il y a un dossier qui se passe, qui interviennent pour faire des médiations pour dire à la justice : libérer ces personnes-là, alors qu’elles demandaient par ailleurs qu’on emprisonne d’autres personnes ou bien que la justice soit ferme par rapport à des dossiers, il y a un problème qui se pose.»

 

De l’avis de Madiambal Diagne, les postures de certains d’entre eux ont été «ratées. Si quelqu’un qui n’a jamais été dans une logique de dénonciation d’un mauvais fonctionnement ou de ce qu’il appellerait un dysfonctionnement de la justice, si quelqu’un n’avait jamais dénoncé de présupposés ou de prétendues pressions de l’Exécutif sur la justice, si une telle personne ou une autorité religieuse ou morale demande une médiation, je peux le comprendre. Mais si c’est quelqu’un qui fait du combat pour l’indépendance de la justice son leitmotiv, qui dit que la justice doit être indépendante, il faut une séparation stricte des pouvoirs, qui vit de ça, qui s’active de ça et qui constitue son terreau d’activité sur ça, si cette personne-là vient aujourd’hui, au gré des circonstances, pour demander la clémence ou bien qu’on enterre un dossier ou qu’on mette un dossier sous le coude, quelque part, je trouve que ça peut gêner. Et c’est ce qui s’est passé dans cette histoire-là», a souligné le journaliste.



15 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2021 (15:44 PM)
    Quel haineux. Il manipulé la carotte et le bâton. Il faut toujours se méfier des journalistes alimentaires qui s'offrent au plus offrant. On lui offre en plus un plateau pour enfoncer le clou sans débat contradictoire.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2021 (16:28 PM)
      là il a raison madiambal. contrairement à son abominable article de lundi dernier.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2021 (17:36 PM)
      ce mec n'a raison sur rien. il ne faut pas lui donner l'importance qu'il n'a pas. c'est un mercenaire de la plume.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Mamadou Gueye

    En Mars, 2021 (15:46 PM)
    Pourquelle raison certaines personnes ne veulent jamais dire la verite .ourquelle raison vous ne lui demandez pas le pourquoi il a voulu incendie le senegal avec ces termes dethnicite de regionaliste.Mandiabel et toi meme vous etes tous pareil de faux types vous ne pensez qua votre interet.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2021 (18:17 PM)
      pourquoi toujours se baser sur un délit ou une erreur pour en légitimer un autre? sénégalais bayilene di wokh defananiou lii mo takh lii am. un délit passé ou présent reste toujours un délit.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2021 (15:55 PM)
    Il n'a rien pigé ce gars, on est dans un combat pour la liberté, ses articles à 2 balles on en a cure, De toute façon il y a tjrs des traîtres nés c'est héréditaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2021 (15:57 PM)
    Je valide à 100%. Sonko est un danger pour le Sénégal.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2021 (15:58 PM)
    Un ancien greffier radié de la fonction publique pour ecriture en faux et usage de faux. Quel donneur de leçon !
    Top Banner
    Auteur

    En Mars, 2021 (16:01 PM)
    Si vous ecartez sonko sous prétexte de complicité avec MFDC suivant ces mensonges de Madiambal, il faudra par la même occasion donner l'indépendance à la casamance car il n'y aura plus de paix .
    {comment_ads}
    Auteur

    Poli

    En Mars, 2021 (16:02 PM)
    Madiambal est extrêmement dangereux car il est de mauvaise foi. Ce qu'il semble dénoncer est plus visible du côté de ses alliés. Suivez mon regard. Le MFDC n'a jamais conquis les coeurs parce que tout simplement les sénégalais se sont élevés très haut des dérives ethnicistes.Pour plaire à son serviteur, Madiambal, est capable de tout. IL a joué un rôle de "procureur" dans l'affaire O.SONKO. C'est lui qui orientait son camp par des chefs d'inculpation. Relisez-le. Son voeu le plus cher c'était de voir tous ces gens croupir en prison. La CREI s'occupera de son sort...Qui vivra verra.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diop

    En Mars, 2021 (16:02 PM)
    Mais tu as peur pour tes maisons sur la corniche car Sonko a déjà avertit
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2021 (16:06 PM)
    Vous avez parfaitement raison Madiambal. Les gens veulent une chose et son contraire. D'un coté ils demandent à Macky de laisser sa justice faire son travail sur des dossiers de gens du Pouvoir et d'un autre coté, ils demandent à Macky de dire à la justce de ne pas faire son travail et de libérer les opposants arretés.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2021 (16:24 PM)
      toi tu es trop con je comprend mieu pour quoi des ânes pour l'emploi des jeunes.
      vous avez incarcéré des gens injustement sans motif et vous voulez les comparé avec les voleurs des milliards
    {comment_ads}
    Auteur

    Moiz

    En Mars, 2021 (16:11 PM)
    Malheureusement notre société civile est très nulle Elle pense qu'il faut étre contre le pouvoir pour faire bien son travail. Il faut que les gens qui l'incarnent (Alioune TINE, Birahim SECK, Seydi Gassama, etc.) osent dire aussi la vérité aux opposants. Mais helas, ils ont peur ou ça ne vent pas. DOMMAGE!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Iceberg Brainstorming

    En Mars, 2021 (16:18 PM)
    En tout cas l'histoire retiendra les agisments de Madiambal, il a usurpé le nom de son journal car Libération ne rime pas avec collabo... Durant la 2ème guerre les collabos avaient un seul et même sort... Le combat continue l'Afrique entière nous supporte et attend notre victoire proche.... Cette lutte fera tache d'huile. l'Afrique sera libérée tôt ou tard, c'est dans l'ordre des choses... Tout peuple opprimé fini par se libérer... Les deals de 1960 sont obsolètes les accords de domination du digne peuple Africains sont insupportables pour tout fils de ce continent, résister est un devoir, rien ne sera négocier, la liberté s'arrache elle ne se donne pas. Wasalam
    {comment_ads}
    Auteur

    @

    En Mars, 2021 (16:29 PM)
    Il n'y a pratiquement pas de société civile au Sénégal, je ne comprends pas pourquoi ces gens ont la trouille de SONKO et de ses affidés ?

    Tiens bon Mr Diagne la vérité finirà toujours par triompher.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2021 (16:51 PM)
    La société, à part quelques uns qui osent dire la vérité, les autres ne sont là que pour leurs interets. Birahim SECK est un vrai opportuniste qui est loin d'etre clean surtout dans les marchés.

    Seydi Gassama est un seytané vendu par l'occident et faché contre Macky qui refusent de légaliser les LGBT, etc.

    Alioune TINE c'est un pompier piroman qui ne veut pas aller à la retraite. Ils attaque le pouvoir pour espérer étre adoubé par l'opposant qui le prend comme médiateur et retourne voir le pouvoir pour parler d'apaisement. Il fait partir des cons qui ont soutenu et donner Force à Sonko pour ne pas aller répondre à la justice.

    Il y a Moundiaye CISSE qui est un peu mieux mais lui aussi pour dire la vérité au pouvoir il parle fort mais quand il faut recadrer les opposants il le fait mais timidement.
    Top Banner
    Auteur

    En Mars, 2021 (22:44 PM)
    les répondeurs automatiques de Sonko. Que des insultes. Que fait le directeur de k'école de pastef? Il doit avoir du travail à discipliner et éduquer ses sauvageons d'affidés.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2021 (00:03 AM)
      directeur école pasteef mo gueneu deugue ndeyam mbao la deuk il ne parle k de la haine
    {comment_ads}
    Auteur

    Babs

    En Mars, 2021 (06:01 AM)
    Vous osez parler du passé de Madiambal alors que de l'autre côté vous avez comme star clédor séne, celui là même qui a été condamné pour le meutre de Me. Seye alors président du conseil constitutionnel. Madiambal a tout à fait raison de rester droit dans ses bottes pour toutes ses interventions, surtout pour la dernière qui parle de la Casamance. En effet, il faut qu'il y ait des sénégalais debout pour faire face à la nouvelle façon de faire la politique. En effet depuis la naissance de pastef le paysage politique a considérablement changé dans la mesure où il y'a un nouveau discours haineux, insultant, dénonçant sans preuve, xénophobe et menacant toute personne de discours contraire prôné par Sonko et ses patriotes. Voilà des gens qui pensent être plus légitime que les autres citoyens pour imposer leurs vues à tout le monde. Ils sont si allergiques à la contradiction, qu'ils sont prêts à tuer, brûler des maisons et des biens publics et privés pour imposer la pensée de Sonko. Cela est d'autant plus grave qu'ils s'en fichent des anciens paradigmes qui fondaient notre pays, ils évoquent même la fibre ethnique et régionaliste pour assouvir leur ambition. Toutes les forces vives de là nation se taisent par peur d'être lynché, insulté et menacé dans les réseaux sociaux. Devant autant de terreurs qui se sont manifestés dans les émeutes passées, il urge que quelqu'un ose dire ce que beaucoup pense bas, c'est en cela que les discours de Madiambal est venu au bon moment pour dire stop à l'hypocrisie, si non on va droit au Ko.

    Merci Madiambal pour avoir mis le doigt là où ça fait plus mal, ce qu'il dit est tellement vrai qu'il faut vérifier au tour de vous et essayer de discuter avec des gens du sud du Sénégal, alors vous vous rendrez compte combien ce problème les tient à cœur. Ils en parlent comme si c'était une n ieme injustice qui leur arrivent. Certes tout le monde n'est pas concerné mais la réalité est là et ce sont les mêmes causes qui ont été à la base du MFDC. Il faut que ces gens acceptent de se prendre en charge par le travail pour changer leur destin et ne plus rester à travailler seulement pendant la saison des pluies d'autant plus que l'enclavement dont ils faisaient l'objet a été réglé avec les ponts de Banjul. Merci donc à Madiambal pour a avoir sans peur posé le vrai débat qui s'impose si nous ne voulons pas rater ce nouveau virage de notre histoire. L'affaire Adji Sarr malgré la fuite en avant dès femmes sénégalaises, sera comme une loi, pour que plus rien ne soit plus comme avant.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email