Vendredi 17 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Lutte contre l'homosexualité : Imam Massamba Diop fait l'historique du lobbying au Sénégal

Single Post
Lutte contre l'homosexualité : Imam Massamba Diop fait l'historique du lobbying au Sénégal

Lors de la déclaration liminaire de la conférence de presse qu'il tenait, samedi dernier, après la tournée auprès des failles religieuses pour dénoncer le projet de dépénalisation de l'hommosexualité au Sénégal, Imam Massamba Diop, le président de l'Ong Jamra, est longuement revenu sur le phénomène et, surtout, sur le lobbying actif auquel se livrent ses partisans depuis plus d'une décennie dans notre pays.

Pour rappel, la presse sénégalaise, le journal Le Populaire précisément, avait fait état d'une réunion secrète dans un hôtel de la place, aux fins de faire auprès de l'Assemblée nationale un projet de loi pour dépénaliser l'homosexualité au Sénégal. 

Imam Massamba Diop, dans son propos liminaire a tenu à rappeler que ce lobbying actif pour la dépénalisation de l'homosexualité au Sénégal ne date pas d'aujourd'hui. Aussi, Imam Massamba Diop de rappeler que, déjà, en 2001, Jamra avait éventé un projet de " gay pride " (parade homosexuelle) dont un grand patron de presse était le coordonnateur. 

Feu Latif Guèye, alors président de Jamra, et son frère, Makhtar Guèye, avaient alors personnellement saisi l'ancien ministre de l'Intérieur, le général Mamadou Lamine Niang qui avait prévenu les réceptifs et hôteliers de la sanction qui les guette s'ils accueillaient ces partisans de " pratiques contre-nature ". 

En février 2009, se fondant sur des informations de sources dignes de foi, une délégation de Jamra avait aussi fait une tournée auprès des familles religieuses pour dénoncer le lobbying exercé par certaines organisations des droits de l'homme pour faire dépénaliser l'homosexualité au Sénégal. 

Ce qui n'avait pas empêché les lobbies homosexuels, à en croire Imam Massamba Diop, à revenir à la charge en novembre 2011, à la veille des élections générales pour faire écho à " l'appel des 66 ", dont Rama Yade, alors en charge des droits de l'homme en France était l'une plus ferventes avocates. 

Pour rappel, ce fameux appel avait été lancé en 2008 auprès des autorités onusiennes pour une dépénalisation de l'homosexualité dans le monde. En décembre de la même année, les lobbies droits-de-l'hommistes auraient réussi à embrigader 66 pays, sur les 192 que compte l'Onu, selon Imam Massamba Diop, notamment à l'aide de " diaboliques budgets de guerre " dressés à cette fin. 

Ce sont même budgets qui auraient arrosé les relais locaux de ces lobbies, comme l'avait dénoncé Makhtar Guèye, alors président de jamra ; ce qui lui avait valu une plainte devant les tribunaux des organisations des droits de l'homme. 

Aujourd'hui, " ces diaboliques budgets de guerre " seraient mis à contribution pour corrompre des parlementaires partout dans le monde, comme cela a été le cas dans les 66 pays qui ont ratifié la dépénalisation de l'homosexualité. 

Notre pays serait ainsi dans la ligne de mire des lobbies. Imam Massamba Diop de rappeler que non seulement l'homosexualité est en porte-à-faux avec les valeurs de notre peuple, telles que léguées par les saints hommes qui reposent sur cette terre, mais qui pis est, un vecteur du Vih Sida. 

Imam Massamba Diop en veut pour preuves le fait qu'au Sénégal, le taux de prévalence du sida dans la population homosexuelle a atteint " le seuil alarmant " de 22%, selon les chiffres officiels, dans un pays donné en exemple dans la lutte contre le sida.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email