Vendredi 29 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Magal de Darou Mouhty: Le Khalife craint le pire pour le Sénégal

Single Post
Magal de Darou Mouhty: Le Khalife craint le pire pour le Sénégal
A l’occasion de la cérémonie officielle de la 67ème édition du Magal de Darou Mouhty qui marque l’anniversaire des retrouvailles entre Cheikh Ahmadou Bamba et son disciple frère cadet, Mame Thierno Birahim Mbacké, le Khalife a exprimé ses craintes face à la situation socio-politique du Sénégal. En effet, selon le porte-parole de la famille de Borom Darou, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss, la situation est préoccupante. Il suffit d’une petite étincelle pour que le feu s’embrase. «Tous les ingrédients sont réunis pour mettre le pays à feu» a-t-il dit. Selon la Rfm, pour éviter d’installer le pays dans le KO, le guide religieux a invité le pouvoir et l’opposition à sauvegarder la paix et la cohésion sociale.

liiiiiiiaffaire_de_malade

15 Commentaires

  1. Auteur

    Dianakh

    En Juillet, 2011 (11:39 AM)
    COME NAK GUINAW YALLA BATHI PRESIDENT BI YEEN LA YAKAR WAKH LEEN WALA BOU REWMI TAKKE SERIGNE SI LANIOU KOY DIOYTOUDJI WAKH LEEEN NAK
    • Auteur

      Premier Ministre

      En Juillet, 2011 (12:09 PM)
      urgent
      le président de la république, son, désormais, ex-excellence abdoulaye wade,sera démis de ses fonctions par le sénat et l'assemblée nationale demain à 10h au palais de la république suite au révélation de son médecin dr dioum. selon dr dioum, le président ne jouit plus de ses capacités mentales.

      chers compatriotes sénégalais, à partir de demain, mme viviane wade sera élu à la tête des institutions du pays, pour une durée de 6 mois comme la recommande notre constitution.


      le chef du gouvernement.
  2. Auteur

    Tiop

    En Juillet, 2011 (11:40 AM)
    senegalaises senegalais mefiez vous de wakhe wakheet.
    • Auteur

      Xeme

      En Juillet, 2011 (11:45 AM)
      où en est-on avec les mercenaires recrutés pour faire face aux manifestants ? sont-ils rentrés ? payés sans avoir rien fait ? sont-ils encore là ? logés où ? tiens ! une piste d’enquête ! on peut obtenir la liste des hôtels de dakar de la fédération, ou de l’association, ou de l’ordre des hôteliers. un journaliste peut se fixer comme tâche de les appeler tous pour voir s’ils n’ont pas vu débarquer un groupe de touristes ivoiriens, ou libériens, ou sierra-léonais (il faut voir que leur nationalité a beaucoup changé et « touristes », juste pour leur tirer le vers du nez). cette démarche permettrait de tirer les choses au clair. mais est ce que le but a, jamais, été de tirer au clair ? serais-je tenté de dire : encore une bulle médiatique, qui, on l’espère a réussi à créer l’effet de haine escompté ? peut être que dans quelques jours un autre média nous sortira une commande de containers de pierres pour des jeunes. ou des containers de bombes paralysantes. c’est le titre qui importe. personne ne prêtera attention à la suite. juste le titre pour alimenter des débats de grand’ places, pour cristalliser les positions. il ne s’agit pas d’utiliser le journalisme et ses outils, aller au-delà de ce que dit la personne qui donne l’info, une personne toujours colorée. il s’agit de faire croire. une question de foi. personne ne s’intéresse à la suite. les titres resteront toujours des : x a dit … ; y a nié …; x persiste et signe… ; z avoue… ; selon y… ; obama a dit… ; sarkozy a dit… ; l’ambassadeur de thioukourmouthie menace : « nous vous avons à l’œil » etc. ... et jamais le travail du journaliste qui permet de finir l’information. elle n’est jamais épuisée. le média a sa ligne (éditorial ?) et cherche juste dans la bouche du politique ce qui renforce cette ligne. la bulle médiatique n’éclatera jamais pour ceux qui ont la foi. même face à une décision du juge contre la bulle, elle survivra par l’accusation ou la suggestion de corruption de ce juge.
      ou en est-on avec le pingpong r. bourgi vs karim ? n’est-il pas possible d’aller au-delà de karim et de bourgi. une enquête aurait pu aller chercher la vérité au-delà de ces deux personnes. car maintenir l’info entre ce qu’a dit l’un et ce qu’a répondu l’autre c’est tenir le lecteur dans l’obligation de croire à l’un ou à l’autre sur la base de leurs dires. même si le journaliste peut pousser le lecteur (et il le fait toujours) vers la version à croire. le journalisme serait-il une œuvre de foi ? n’est il pas possible d’utiliser les ressources que sont la sonatel pour aller au-delà du dialogue de sourds ? serais-je tenter de dire : encore une bulle médiatique, qui, on l’espère, a réussi à créer l’effet de haine escompté ?
      ou en est-on avec l’avion présidentiel qui s’apprêtait à extrader le président pour fuir le pays lors des événements du 23 juin ? même si l’info n’a pas précisé le sens où était dirigé le cockpit, histoire de savoir où le président voulait-il se cacher. peut être au mali, en afrique du sud, au tchad chez déby. tiens ! un lien facile à exploiter. le président voulait fuir vers le tchad, c’est ce qui l’avait poussé à promettre à deby de lui livrer habré. très intéressant. il aurait vendu habré contre une planque au tchad. une bonne bulle. mais un avion se trouve dans un aéroport, emploie des pilotes, des mécaniciens et pas mal de monde. ces employés ont des voisins employés de d’autres avions qui peuvent savoir. donc c’est à la portée d’un journaliste d’aller au-delà du titre pour tirer au clair si tel est le but. il est possible de faire une information documentée loin des politiques. a condition que le but soit la recherche de la vérité.
      de la même manière nous avons vécu les bulles des 20 milliards de la sudatel, les bulles des « acharnements » sur bara tall, les bulles des « acharnements » sur walf et chacune de ses bulles est faite pour ne jamais éclater. le travail pour arriver à une conclusion est à portée de n’importe quel journaliste, mais il n’a aucun intérêt à ce que la vérité éclate. mieux vaut laisser la rumeur faire le reste. et les gens croient ou mécroient.
    Auteur

    You

    En Juillet, 2011 (11:46 AM)
    yalla nala yalla faye borome darou

    Auteur

    Non

    En Juillet, 2011 (11:46 AM)
    Non à l"ancien" ou toujours MACON
    • Auteur

      Diop_ahmadou

      En Juillet, 2011 (11:48 AM)
      [contribution]-la destitution du géniteur de la dévolution monarchique : un tabou dans la presse sénégalaise.
      le sénégal n’est jamais en guerre contre lui-même, mais en guerre contre une seule famille satanique, boulimique, pire que tout. voilà la vérité. rien ne menace le sénégal à l’exception d’une seule famille démoniaque, arrosant les esprits faibles de l’argent facile !

      celui qui a offert un 4x4 à l’agresseur de me el hadji diouf est-il vraiment à la hauteur pour diriger le sénégal ? la violence est toujours dans ses gènes. un tic et un mode de fonctionnement qui caractérisent habituellement l’homme dans sa vraie nature.
      l’éternel chiot de garde bien dévoué, en service commandé sur commande recommandée de ses maîtres, vêtu de sa double casquette à la fois porte-parole et patriarche déclaré et décomplexé de la servitude de son rang, converti en despote dangereux, non éclairé pour ses prises de positions notoires allant à l’encontre des intérêts vitaux de l’afrique, mérite bien le moment venu, une cure de désintoxication accélérée, malgré son âge avancé, lorsqu’il aura été remarquablement délogé de son bunker pour haute trahison. car il reste bien l’un des pires maillons des codificateurs de l’idéologie ambiante sur le continent africain. c’est à ce prisme là que l’afrique retrouvera ses marques d’antan pour rejoindre le cercle d’honneur des pays les plus émergents de la planète par des actions concrètes sur le terrain et pour le bonheur des africains, maîtres de leur propre destin ?

      abdoulaye wade doit rendre le tablier maintenant et sans condition. qu’il dégage donc !
      voilà donc l’irresponsabilité d’une presse soufflant le froid et le chaud, le tout dans une litanie incohérente, ahurissante. le discours de wade est sans ambigüité : il le dit clairement à demi-mot pour se représenter, contre vents et marées, aux prochaines élections présidentielles de février 2012.
      la seule chose qui vaille, c’est que abdoulaye wade doit dégager au plus vite et sans condition ! il n’y a pas d’autre solution possible. la candidature de wade père pour les prochaines élections présidentielles de 2012 est illégale, moralement et politiquement, n’est pas négociable sous aucun prix. l’impunité ne peut être vendue. il faut qu’il déclare solennellement dans un discours public, clair, net et précis, face aux sénégalais, qu’il ne sera pas candidat aux élections présidentielles de février 2012. c’est seulement à ce prisme là que le dialogue sera alors possible. en ce moment là, tout rentrera dans l’ordre. a contrario, il sera remarquablement délogé dans son bunker, s’il continue de croire faussement qu’il est surhumain et invincible ou éternel devant l’éternel.

      ne jamais reporter ce qui est possible aujourd’hui et ailleurs. pourquoi ce qui était possible en tunisie et en egypte deviendrait une omerta, alors que les mêmes faits têtus reproduisent toujours les mêmes causes ?
      pour avoir écrit cela, nous sommes censurés. peut-on faire de la mayonnaise sans casser des œufs ? il semble que la presse ait opté pour la langue de bois. nous ne sommes pas d’accord. il faut dire les choses telles qu’elles sont. la candidature de abdoulaye wade, âgé, aujourd’hui, au moins de plus 87 ans, est inacceptable moralement et politiquement. nous ne pouvons pas être amorphes et aphones au point de légaliser l’injustifiable pour reculer et retourner pitoyablement dans l’esclavage. nous avions élu un président de la république, mais non un monarque. celui qu’on a désigné en mars 2000 a été élu à défaut, dans des circonstances exceptionnelles.

      l’homme qui est à la tête de l’etat depuis plus d’une décennie n’est en réalité qu’un monarque déclaré, comptable des plus longs scandales infinis, jamais enregistrés jusqu’ici du pays, n’est jamais un républicain dans les actes qu’il continue de poser, mais un autocrate pithiatique, dictateur dans ses veines.

      mais qui donc a crée les chambardements ? celui qui a bien crée les conditions de sa propre destruction programmée pour y être enterré le plus remarquablement du monde, veut instaurer la zizanie à la fois, le charivari du chaos et ouvrir ainsi un boulevard par la ruse, en instaurant un couvre feu des chars pour couvrir ses propres arriérés en lambeaux.

      où est donc celui qui s’autoproclamait hier le pape du sopi, le chef de l’opposition historique, le messie, au verbe percutant, dont les discours incendiaires en vers un parti laminé, désorienté, essoufflé, victime de sa longévité légendaire, de surcroit, les plans structurels imposés par le fmi et la banque mondiale, ne pouvaient qu’amenuiser une impopularité déjà lourdement effilochée, en faveur d’un snipper, versatile, drapé sous le manteau d’un démocrate, qu’il ne fut jamais, bien décidé à tirer son épingle du jeu pervers, tirant à boulets rouges et à longueur de journées sur l’incapacité présumée coupable de ses adversaires à résoudre la simple équation de l’électricité, à coup de marteau ?
      alors, aujourd’hui, qu’en est-il donc de la sécurité des populations, excédées, restées bien obligées d’allumer des bougies, lassées, laissées et abonnées éternellement aux surfacturations de l’arnaque organisée, alors que le monument méphistophélique dressé sur les collines des mamelles, n’échappe point aux yeux des citoyens crevables à merci, reste visiblement éclairé de jour comme de nuit ?
      pendant ce temps, abdoulaye fait le tour de la planète malgré un âge très avancé. le fils biologique, aux diplômes de complaisance, voyage en jet privé à travers la planète. le commun des mortel emprunte les océans au péril de sa vie s’il ne nage pas dans les inondations à répétions.
      nous sommes unanimement d’accord sur la possibilité des élections présidentielles anticipées à la seule condition que wade père, le dictateur pithiatique démissionne de son poste de président de la république et qu’il ne briguera pas un troisième mandat. un préalable non négociable sur cette question.
      de grâce, halte aux scandales des vandalismes à répétitions des délestages massifs du courant électrique et des surfacturations de complaisance ! la diversion ne passera pas ! halte aux démonstrations scandaleuses des parades militaires pour se maintenir au pouvoir !
      le peuple vaincra tôt ou tard ! rien n’y fera abdoulaye wade partira qu’il l’accepte ou non !
      est-il honorable que l’opposition républicaine prise au dépourvu, se mette au calendrier électoral modifiable et modulable, en fonction des intérêts crypto personnels de wade père qui se croit tout permis et qui s’autorise tout, après avoir imposé le ticket présidentiel , vice président, balayé par la rue ? mais qu’attendons-nous donc pour en finir définitivement avec lui ? y a-t-il des hommes d’honneur dans ce pays ? mais à quoi joue donc cet homme au passé comme au présent aussi passifs, si noirs que la nuit et aux pieds d’argile ? " géweul bou répée ci xaré loumou jinn xep ko"- autrement dit, le griot face à la mort, se croit immortel devant l’éternel, envoûté par sa propre baguette magique. qui arrêtera la voie obscure et suicidaire au culot de la démesure ?
      ce qui se passe dans notre pays est tout simplement étrange, surréaliste et ubuesque. la raison dépasse l’entendement de la rationalité.
      abdoulaye wade doit rendre le tablier maintenant et sans condition. qu’il dégage donc au plus vite !
      abdoulaye wade n’a plus de légitimité pour gouverner ce pays. il doit partir maintenant et sans condition ! il représente un danger pour la république.
      abdou latif coulibaly n’a-t-il pas raison une fois de plus, lorsqu’il dit donc que wade père n’a pas enterré son projet de dévolution monarchique du pouvoir, à savoir le ticket présidentiel, il faut prendre sa parole pour de l’argent comptant. voilà donc la preuve plus que fournie. il nous faut agir maintenant plutôt de parler pour en finir avec le fascisme déclaré.
      plus de concertation aucune. wade n’a pas enterré son projet de dévolution monarchique du pouvoir, à savoir le ticket présidentiel. le plan b obscur en cours échouera tout comme le premier neutralisé par le verdict de la rue : la sortie massive des chars n’est pas à exclure pour reporter les élections présidentielles et justifier ainsi l’injustifiable, une insurrection prétendue afin d’arriver à ses fins. vigilance ! soyons sur nos gardes ! tous les scénarios imaginaires sont possibles. c’est un expert connu des coups tordus de notoriété publique.
      la stratégie de riposte rencontrera sur son chemin la détermination intacte du peuple vaillant, toujours vainqueur, en dernier ressort, uni, soudé, mobilisé pour la cause légitime contre les adeptes des manières fortes. le combat de la liberté a commencé pour finir par la victoire finale et totale sur les renégats unis dans la trahison. l’immoralité de l’arrogance se paie cash pour certains esprits illuminés, tentés par le démon pour sauver le diable déjà naufragé. seul le rapport de force prime sur le reste.
      wade n’a rien compris et donc n’a tiré aucune leçon du grand chambardement. il faut le virer par la force. il continue de nous divertir avec des charrettes d’âneries et penser nous rouler dans la farine. battre le fer tant qu’il est chaud. il n’a pas changé et ne changera jamais. il est pire que tout. le peuple sénégalais n’attend plus rien de lui. sa parole n’a jamais valu un seul souci. nous l’avions déjà dit plusieurs fois. ce qu’il dit le matin, il le dédit le soir même. la montagne a accouché d’une souris. nous qui sommes les esprits fertiles, nous le savions déjà. ce n’est pas donc une surprise, puisqu’il continue de nous défier en espérant l’utilisation massive de la force publique qu’il prétend détenir d’un legs divin.
      aussi incroyable que cela puisse paraître, wade réitère en filigrane sa candidature politiquement et moralement inacceptable. c’est qu’il a oublié ses promesses de mars 2007 dans lesquelles il disait que les textes de la constitution ne l’autorisent pas à briguer un troisième mandat président présidentiel de 2012. désormais, il nous appartient de prendre nos responsabilités devant l’histoire pour terminer le bon boulot du 23 juin. quand il viole la constitution et décide par des pirouettes pour se représenter aux prochaines échéances électorales présidentielles, l’heure n’est plus de prêcher la paix dans l’esclavage ou de discourir à n’en plus finir, mais de le destituer tout simplement.
      le message est clair : il a décidé de piétiner allégrement la constitution en fonction de ses propres intérêts crypto personnels pour assurer ses arriérés et ceux de son cancre. seul le dialogue de la rue compte désormais ! le monde nous regarde, agissons maintenant pour le déboulonner dans son bunker. en finir avec le diable est une œuvre de salubrité publique, tout le reste n’est que mystification et couardise.

      nous lançons donc un avertissement solennel au conseil constitutionnel de prendre les bonnes résolutions à ne pas valider la candidature illégitime de l’actuel locataire de l’avenue roume à dakar. dans le cas contraire, il endossera son entière responsabilité devant l’histoire. en ce moment là, la même veine de la rue reparlera et n’ira nullement sur le dos de la cuillère pour le défenestrer par tous les moyens. le peuple a toujours raison quand il agit résolument et personne ne pourra l’en dissuader, ni pour le contenir.
      ne jamais reporter ce qui est possible aujourd’hui. c’est une question de salubrité publique et de survie. la candidature de wade ne peut être négociable sous aucun prix. que cela soit clair ! pour une mobilisation massive, unitaire de toutes les forces progressistes contre le diable !
      l’histoire d’un pays est composée d’un agrégat d’hommes, de femmes disposant collectivement de la fibre d’honneur et imbus du socle des valeurs intrinsèques pour défendre les intérêts légitimes de la majorité, lorsque les fondements de la démocratie sont en péril. en définitive, cette histoire glorieuse n’a de sens que lorsqu’elle se passe là où ça se passe à un moment crucial de son histoire. quand la république est menacée par une horde d’illuminés tendant à absoudre les consciences par la force que leur confère leur posture inventée de toute pièce, nul n’a le droit de se taire par le silence coupable au point de se compromettre demain, dangereusement dans un cul- de- sac, quand ce sera trop pour corriger le tir.
      debout jusqu’à la victoire totale et finale ! y en a marre !
      un peuple, un but, une foi. telle est la devise de la république. non, une dynastie, une famille pour la dévolution monarchique du pouvoir ! pour toutes ces raisons, nous sommes bien obligés de reprendre du service pour dénoncer jusqu’à la dernière énergie l’incurie de notoriété publique d’un régime pestilentiel, pithiatique avec à sa tête un délinquant incorrigible de la mal gouvernance, pour couvrir ses propres arrières imprescriptibles, en particulier, sa garde rapprochée bien connue de l’opprobre. nous l’avions déjà écrit depuis longtemps, nous le répétons aujourd’hui et certainement demain, tant que le château de cartes n’est pas tombé pour le bonheur des citoyens pris en otages par les apprentis sorciers ne disposant d’aucune moralité probante.
      la monarchisation du pouvoir : non merci, monsieur le président de la république, la "wadocratie" ne passera pas, nous ne sommes jamais corvéables, encore moins des godillots indignes !

      dans l’hypothèse que nous laisserons faire le dictateur abdoulaye wade, se présenter aux élections présidentielles de 2012, nous sortirons tous de l’histoire, pour n’y être à jamais entrés, quoique nous fassions, demain, face au péril de l’indécence et de l’indignité collectives; car nous n’avons pas été à la hauteur, pour en finir avec un simple homme insignifiant, historiquement. comment un seul homme peut-il défier tout un peuple comptant un peu plus de 13 millions ?

      n’est-ce pas là une illusion monumentale que de croire pouvoir enterrer tout un peuple en colère ? même les plus éminents analystes politiques, qui soient, y compris les psychanalystes les plus confirmés, perdent leur latin de ce qu’il est convenu d’appeler le talon d’achille sénégalais.
      la paix dans l’esclavage est-elle acceptable ? abdoulaye wade doit partir maintenant sans condition ! qu’il dégage au plus vite au risque qu’il soit poussé à la petite porte pour rejoindre le peloton des moubarak, ben ali et cie présentement ! nous devons en finir avec les apprentis sorciers de l’indécence insolente, avant qu’ils n’en finissent avec nous ! pour baisser la tension, il doit s’adresser à la nation dans un discours net, précis et clair qu’il ne se représentera pas aux prochaines élections présidentielles de 2012.

      ahmadou diop
      le combat continue !
    • Auteur

      Sa Jambour

      En Juillet, 2011 (12:30 PM)
      @ahmadou diop
      il me semble que tu manques particulièrement de bon sens. tu n'as peut etre pas lu xémé ci-dessus qui nous rappelle au bon souvenir des soit disant mercenaires importés au lendemain du 23 juin et qui se posent juste la question de savoir ce qu'ils sont devenus. personne n'en parle plus. aucun journaliste ne se pose plus la question. en fait ce n'etait que de l'intoxication et de la manipulation pour mettre le bordel dans le pays. et toi ahmadou, tu continues de croire aux balivernes jusqu'à écrire des commentaires kilométriques basés que sur du toc. a moins que ce soit des gens comme toi qui les véhiculent d'abord et qui, ensuite, passent par derrière pour les commenter. les gens qui cherchent la vérité doivent se méfier des ahmadou diop de la toile. je sais qu'il ne s'appelle pas comme ça d'ailleurs.
      ma conviction est que, sans le savoir ou sans le vouloir, vous travaillez pour wade parce que pilonner quelqu'un à longueur de temps à base d'insultes, de calomnies et de contrevérités, ça finit par lasser et par créer la sympathie envers la personne si injustement maltraité.
    • Auteur

      Xeme

      En Juillet, 2011 (17:33 PM)
      en science, on parle de saturation. de l'eau ne peut être sucrée jusqu'à dépasser le gout du sucre. on peut dissoudre du sel dans l'eau jusqu'à un certain taux. arrivée à ce taux le sel ne se dissout plus. il existe un phénomène équivalant dans le gavage des cerveaux. je cherche le nom de ce phénomène. mais je sais que arrivée à un niveau donné, personne ne croit plus à ce qu'inventent les journalistes. seulement, il y a des gens qui lisent par habitude, d'autres qui lisent pour le plaisir. car on peut bien prendre du plaisir à voir salir le président. j'explique: les patrons japonais avaient compris cet nature humaine qui faisait les gens en-bas ont des refoulements qui leur fait haïr ceux d'en-haut. la solution qu'ils avaient trouvé, pour évacuer le trop plein de réminiscences de leurs employés, a été de suspendre de beaux posters des directeurs dans les toilettes. le constant est que l'employé mécontent qui se retrouve seul devant le poster ne peut se retenir de trouer les yeux, déchirer, écrire des insanités... mais cela soulageait. et lorsque le poster devenait méconnaissable, on le remplaçait par un neuf et le cycle recommençait.
    Auteur

    Transrail

    En Juillet, 2011 (11:56 AM)
    le collectif des agents de l'administration territoriale réitere leur appel pour la démission de Ousmane Ngom à la tête du ministere de l'intérieur nous qui trimons dans les gouvernances et prefectueres sommes dans la salle d'attente de l'administration nous pas de primes pas d'indémnités et ousmane Ngom continue d'amuser la galerie avec ces propos dénués de fondement à savoir indémnisés les chef de village alors dans les gouvernances et prefectures rien ne fonstionne materielles vetustent démotivation totale des agents vraiment ousmane DEGAGE
    Auteur

    Diambars

    En Juillet, 2011 (12:10 PM)
    Le Khalif devait mettre en garde aussi les forces surtout les deux généraux FALL qui sont exclusivement au service de Gorgui. La troupe a d'autres préoccupations alors, il est temps pour eux de dire la vérité au PR même au pris de leur poste et non faire comme l'ivoirien MANGOU. Le militaire est là pour tout chef d'état élu par le peuple. Il ne doit pas être là pour une personne. Alors la plus haute hiérarchie militaire peut être utile pour toute médiation entre les leadeurs politiques. Leur message sera tellement perçu que tout le monde y prenbdra acte. Il est important de savoir prendre de décisions pour l'intérêt de la nation et non essayer de préserver aveuglement ses intérêts. Le jour où on arrivera à ce stade la troupe elle, j'en suis sûr ne suivra pas aveuglement le chef. L'armée ne veut que la paix et la bonne gouvernance pour ce pays et non ce que nous assistons: des gens qui en un temps record s'enrichissent agréablemnt sur le dos du contribuable, même des calos bleus qui n'ont rien fait pour la nation se sucrent vertigineusement au détriment des hommes en tenues qui sous la pluie, le vent ou le soleil sont au service" de la nation. Que d'injustices et trop c'est trop.
    • Auteur

      L'infanterie

      En Juillet, 2011 (12:20 PM)
      félicitation diambar c'est ça qui existe la troupe est en colére mais la bombe va éclatée c'est pour bientôt
    Auteur

    Waderek

    En Juillet, 2011 (12:16 PM)
    Vive Wade,

    vive Alioune Dia,

    vive Ousmane Ngom,

    vive Farba Senghor,

    vive Ch. T. Sy,

    vive Karim Wade,

    vive Aziz Sow,

    vive Fatou Aïdara,

    vive Doudou Wade,

    vive Modou Diagne Fada,

    vive Serigne Mbacké Ndiaye,

    vive Bamba Ndiaye,

    vive Me Babou,

    vive Mamadou Seck,

    vive Babacar Gaye,

    vive Habib Sy,

    VIVE IBA DER THIAM,

    vivent les Généraux sénégalais,

    vivent les officiers supérieurs sénégalais,

    vivent les hauts magistrats sénégalais,

    vivent les commissaires de police,

    vive Viviane Wade,

    vive Lamine Faye,

    vive Mbaye Pekh,

    vive Babacar Diagne/RTS,

    vive Racine Sy/Patronat,

    vivent les 2 Sérigne Mboup,

    vive Cheikh Amar,

    vive Pape Diop,

    vive Baba Wone,

    vive Awa Ndiaye,

    vive la GC./
    Auteur

    Dof

    En Juillet, 2011 (12:24 PM)
    waderrek khanaa sa baye dafa bokk si voleurs et menteur et franc macon de la republique
    Auteur

    Serigne Bi

    En Juillet, 2011 (12:26 PM)
    Précision le khalif de Darou ne s'est même pas adressé à la presse puisque étant très âgé. donc c'est son frère qui a parlé et c'était pour appeler les différentes partie au dialogue. Donc il a abondé dans le même sens que notre cher président qui ne cesse de prôner le dialogue
    • Auteur

      Papy

      En Juillet, 2011 (13:32 PM)
      serignebi ton presi n'a jamais proner le dialogue, il prend des actes impolulaires apres il appelle au dialogue, c'est quoi ce yabateh?.
    Auteur

    Transrail

    En Juillet, 2011 (12:35 PM)
    le collectif des agents de l'administration territoriale reclame la demission de OUSMANE NGOM rien ne marche dans les prefectures et gouvernances c'est une honte vraimen oussou DEGAGE
    Auteur

    Bil

    En Juillet, 2011 (12:36 PM)
    le frére prône la paix et la stabilité il a appelé le pouvoir comme l'opposition à ne pas sortir les allumettes qui vont mettre le feu parce que l'herbe sèche est déjà la. donc pour éviter une catastrophe à notre pays le dialogue s'impose malheureusement l'opposition rejette le dialogue. Donc conclusion.... QUI A PEUR DU DIALOGUE?
    • Auteur

      Papy

      En Juillet, 2011 (13:33 PM)
      ne joue pas avec le feu mon cher, les senegalais dans leur grande majorite sont tres faches, attention deeh.
    • Auteur

      Papy

      En Juillet, 2011 (13:42 PM)
      ne joue pas avec le feu mon cher, les senegalais dans leur grande majorite sont tres faches, attention deeh.
    Auteur

    Muss

    En Juillet, 2011 (12:43 PM)
    Tout le problème c'est son age et son flis. Personne ne lui veut du mal. On ne veut pas qu'un jour un autre président nomme son fils. C'est trop symbolique de mettre son fils ministre. C'est toute l'image d'un peuple.

    Un président qui devrait consacrer le reste de sa vie à faire du zikr... franchement à 86 ans il chamaille pour rester au pouvoir. A son age "wahone waheete"!! ça fait peur. Il a juste envie de tout faire pêter.
    Auteur

    Transrail

    En Juillet, 2011 (12:47 PM)
    le collectif des agents de l'administration territoriale reclame la démision de ousmane ngom occupé à régler le probléme des chefs de village que de s'occuper des agents qui triment dans les gouvernances et préfectures sans indémnités ni primes rien du tout vraiment OUSMANE DEGAGE
    Auteur

    Bouba Ndiaye

    En Juillet, 2011 (12:52 PM)
    Moi j'étais à Darou Mouhty. C'est Mamadou Diop Decroix qui a abordé la question de façon honnête et courageuse. Et le marabout a bien précisé qu'il rebondissait aux propos du Ministre d'Etat. Or l'article ne mentionne même pas le fait. Finalement, certains journalistes ne sont plus dans une posture déontologique de respects des principes fondateurs de leur métier. Tu peux etre contre le pouvoir mais fais correctement ton travail. Le gouvernement est représenté. Il tient un discours auquel réagit le marabout. Tu laisses de côté le discours du Gouvernement en n'y faisant meme pas allusion et tu ne parles que de ce que le marabout a dit ; et tu prétends faire de l'information. Non tu fais de la désinformation. L'auteur de l-'article a désinformé les lecteurs. Dans quel but? Allez savoir!
    Auteur

    Ngor

    En Juillet, 2011 (01:07 AM)
    ZOOM tu as raison, ces gens inutiles nous coutent chers. Il faut les approcher pour constatez qu'ils sont dans la majorité des cas des opportunistes égoistes écervéllés. Ils n'ont parfois que connaissances vagues de la religion. Certains ne savent que reciter aveuglement et en déformant les textes arabes, le contenu peut importe. Ils ne lient des relations qu'avec ceux qui ont une situation sociale ou ceux à qui ils peuvent compter pour régler un probléme.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email