Samedi 04 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Societe

Malick Fall, Saes : « Pourquoi les cours n'ont pas repris dans certaines universités publiques »

Single Post
Malick Fall, Saes : « Pourquoi les cours n'ont pas repris dans certaines universités publiques »
Secrétaire général du Syndicat autonome de l'Enseignement supérieur (Saes), Malick Fall s’est exprimé sur la «situation difficile » dans les universités publiques du Sénégal. Ce, lors de la cérémonie d'ouverture, ce vendredi, du séminaire de deux jours sur la situation des universités publiques du Sénégal, organisé par la Convention des jeunes reporters du Sénégal (Cjrs) et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur.

« Nous avons un besoin de relayer les questions qui touchent à l’enseignement supérieur mais également la Cjrs a besoin d'avoir les bonnes informations sur le fonctionnement de nos universités», a-t-il d’emblée déclaré.

Ainsi, Malick Fall a déploré la mesure brutale prise par les autorités pour l'orientation de tous les bacheliers qui le désirent dans les universités publiques.  « Lorsque cette décision a été prise au mois de septembre, le Saes avait donné son avis, en disant que nous étions d’accord, mais à condition qu’un certain nombre de préalables puissent être respectés. Mais force est de reconnaître aujourd'hui qu'il y a des manquements par rapport à ces engagements », a dit le syndicaliste.

Avant de poursuivre : « Il y a des retards dans l’exécution par le ministère l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l’innovation. Nous voudrions commencer les enseignements dans certaines universités, mais ces mesures d'accompagnements préalables qui ont été acceptées posent des problèmes dans leur mise en œuvre ».

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Nkhson

    En Février, 2020 (17:56 PM)
    La mort programmée depuis longtemps de l'école publique, par l'enseignement au rabais. Le niveau des élèves et étudiants est en constante baisse d'année en année, le taux d'échec aux examens élevé, et la déperdition scolaire importante. Bref, Macky Sall et son équipe d'incompétents, prédateurs de nos deniers publics, n'ont aucun souci du devenir de ce pays. L'enseignement est le socle sur lequel repose le développement d'un pays, à travers des formations de qualité, aptes à produire les compétences requises dans ce sens. C'est l'échec des élites, qui ont dirigé ce pays jusqu'ici. On gagnerait surtout à changer ce système de gouvernance, qui a atteint ses limites, qui finira de nous enfoncer d'avantage. Il nous faut un nouveau type élites avec une vision plus éclairée, et soucieux du devenir de notre jeunesse, l'avenir de notre nation.
  2. Auteur

    En Février, 2020 (21:09 PM)
    Malick fall akaa nuuuuul !

    J ai jamais vu un Prof aussi nul
    Auteur

    Moustapha

    En Février, 2020 (20:46 PM)
    Normalement, ce sont les etudiants qui devraient reclamer le depart de cheikh oumar hanne

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email